AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782915492613
128 pages
Editions Cornélius (27/02/2009)
3.85/5   56 notes
Résumé :
En 1989 le jeune Daniel Clowes crache sa frustration au visage de l’Amé¬rique conformiste en une série de « krazy komics », publiés dans les pages de son magazine « Eightball » entre les épisodes de « Comme un gant de velours » pris dans la fonte ou « Ghost World ». La trentaine de courtes histoires rassemblées ici sous le titre « Twentieh Century Eightball » témoigne de la versatilité d’un artiste qui passe de la sa¬tire sociale à la blague de potache, de l’anecdot... >Voir plus
Que lire après EightballVoir plus
Black Hole, tome 1 : Sciences naturelles par Burns

Black Hole

Charles Burns

4.27★ (230)

6 tomes

Big Baby par Burns

Big Baby

Charles Burns

3.94★ (77)

Amerika par Crumb

Amerika

Robert Crumb

4.05★ (52)

Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Les frénétiques du dessin ne publient pas que de belles histoires denses et cohérentes, à la manière des romans de facture classique. La bande dessinée est avant tout un art morcelé, le « roman graphique » étant davantage l'exception que la norme. Ainsi, si Daniel Clowes est bien connu pour son Ghost World ou son Wilson, entre autres, il ne faudrait pas oublier qu'il a également publié des planches en vrac, en l'honneur de la création, du dessin et de la fantaisie purs. Les voici regroupés dans cet Eightball


Daniel Clowes se fait plaisir et laisse vagabonder sa plume et sa prose dans une féérie de styles, passant du vintage à gros pixels au noir et blanc sobre ; d'une scène qui trouve sa chute après quatre cases à un développement plus complexe en plusieurs pages. Puisqu'il n'y a pas forcément de souci de cohérence, la fantaisie fait son intrusion plus souvent qu'à l'habitude, mais reste toujours liée aux thèmes réalistes et sociaux qui sont la prédilection de Daniel Clowes. Cet Eightball fournit autant d'essais fructueux qu'une série de délicieux courts-métrages, servis en apéritif à de plus vastes fresques…
Commenter  J’apprécie          160
Ouverte par hasard, et refermée avec une pointe de soulagement, cette BD est pour le moins étonnante et ne cherche pas à séduire le lecteur. Des histoires courtes, aux graphismes variés (il s'agit d'une collection d'histoires publiées dans un magazine dans les années 80) nous relatent de façon plus ou moins limpide le regard critique de Daniel Clowes sur la société. C'est cru, c'est brutal, et c'est une thérapie pour l'auteur et ses névroses à n'en pas douter. Après quelques sourires, j'ai (enfin !) pris quelques balles perdues qui m'ont plus impliqué dans ce que je lisais. Ma méconnaissance de la culture comics n'a pas dû aider.

Au final je serai resté spectateur trop passif lors de cette lecture. La faute à l'usure de notre époque peut-être, face à ce énième cri d'angoisse qui devait être plus audible il y a 30 ans lors de sa sorite.
Commenter  J’apprécie          00
Par ces saynètes, toutes plus drôles les unes que les autres, l'on va avec plaisir de l'humour potache à l'absurde tout en craignant parfois un peu de se reconnaître dans l'un des portraits corrosifs dressés par l'auteur...
Commenter  J’apprécie          10
L'Amérique de Daniel Clowes est définitivement celle des anti-héros, des marginaux, des loosers. Dans Eightball, anthologie rassemblant une trentaine d'histoires courtes dessinées à la fin des années 80 et publiées à l'époque dans le magazine du même nom, Daniel Clowes déploie un humour aussi noir que l'encre de Chine utilisée pour ses dessins. Il donne vie à toute une galerie de personnages plus vrais que nature, allant de l'obsédé sexuel au freak, en passant par le Chrétien fanatique, le « pas beau », l'adepte du satanisme, le branché, etc. Sachant en plus qu'un seul personnage peu appartenir à plusieurs catégories et que vous pourriez potentiellement vous reconnaître à un moment donné…
Lien : http://lameraboire.over-blog..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Faut que je garde mon sang-froid… que j’aie l’air décontracté… Au moindre signe de peur, ils risquent de me trucider !
- Hé couille molle, j’te cause !
- Sale tarlouze ! Limace !
- Tu bandes ?
Qu’est-ce qui m’a pris de sortir de chez moi aujourd’hui ? Cette ville est un dépotoir urbain cauchemardesque qui grouille de prédateurs et de meurtriers enragés ! C’est pas une vie !
Commenter  J’apprécie          30
Ce n'est que lorsque je commence à envisager toutes les alternatives déprimantes que je fais la paix avec ma propre existence discutable. 95% des boulots du monde entier relèvent de la paperasserie inutile et de la dépendance salariale. Au delà de ça, que reste-t-il?
Commenter  J’apprécie          00
Aujourd'hui, je crois que j'vais ENCULER LES MOUCHES !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Daniel Clowes (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Clowes
WILSON | OFFICIAL RED BAND TRAILER - WOODY HARRELSON & LAURA DERN MOVIE
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (102) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5164 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}