AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Perry (Traducteur)
ISBN : 226617083X
Éditeur : Pocket (12/04/2007)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 755 notes)
Résumé :
Depuis que Matt a rencontré Olivia, sa vie semble prendre un tour plus heureux. Matt n’arrive pas à se pardonner l’accident terrible qui a coûté la vie à un de ses camarades de classe et dont il s’est toujours senti coupable. Mais aujourd’hui il est amoureux, sa femme attend un bébé, ils vont acheter une maison ensemble. Puis tout s’écroule : Matt reçoit sur son portable une vidéo montrant Olivia dans une chambre d’hôtel en compagnie d’un inconnu. Matt refuse de cro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
Kassuatheth
  20 février 2016
L'histoire commence par la sortie de prison de Mat, de son mariage heureux avec Olivia. Puis tout chavire, il reçoit une photo compromettante d'Olivia sur son cellulaire. Puis il y a une série de meurtres qui ne semblent avoir aucun liens entre eux.
Si je n'avais pas lu plusieurs romans de Coben, j'aurais sans doute laissé la lecture après les 50 premières pages. Il y avait trop d'éléments différents pour que je comprenne quoi que ce soit à l'histoire. Je ne l'ai pas fait, et, je ne le regrette pas. Bien entendu, je suis resté dans l'ignorance assez longtemps et les liens entre les différents éléments ne se tissaient que très lentement. Pour y remédier, j'ai échafaudé plusieurs hypothèses. Peine perdue je me suis trompé sur pratiquement toute la ligne.
C'est dans les dernières 50 pages que les réponses sont venues. Encore une fois, mes prédictions ont été déjouées magistralement.
Avec le temps, ce roman va devenir de plus en plus un roman historique : l'un des éléments important de l'histoire est le cellulaire à ses débuts. On se pâmait pour peu à comparer à aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LunaZione
  22 novembre 2012
Ce policier est une bonne surprise. L'histoire aurait pu être du déjà-vu mais Harlan Coben joue avec les mots pour que ce ne soit pas le cas... On se croirait vraiment dans une série TV policière !

J'aime beaucoup le ton donné à l'histoire, Harlan Coben raconte tout le début de l'histoire comme si ça nous arrivait vraiment. le "vous" est présent à chaque phrase, c'est très déstabilisant, mais d'un autre côté, il n'y a rien de tel pour vous faire réellement rentrer dans cette histoire ! Je ne résiste pas à l'envie de vous faire découvrir un petit extrait, c'est extra, non ?
"Pour finir, vous entrez à Bawdoin, un petit établissement sélect de Brunswick, dans le Maine. Vous vous y sentez bien. Les classes sont petites. Vous vous faites des amis. Vous n'avez pas de copine attitrée, sans doute parce que vous n'en voulez pas. En deuxième année, vous intégrez l'équipe de foot en tant qu'arrière. En troisième, vous commencez le basket, et maintenant que leur joueur vedette a terminé ses études, vous avez de grandes chances de gagner de précieuses minutes de temps de jeu. C'est là, en revenant sur le campus entre le premier et le deuxième semestre de cette troisième année de fac que vous tuez quelqu'un."

Ce que j'aime beaucoup dans Innocent, c'est que l'intrigue par dans tous les sens ! Il est difficile au début de comprendre ce qu'il se passe et ce qu'il va se passer par la suite... Les choses arrivent au fur et à mesures : a peine l'on commence à s'habituer à un évènement, qu'une nouvelle tuile nous tombe dessus...

Le texte est vraiment très dynamique et les personnages très attachants.
C'est vraiment un roman policier à découvrir !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
benjetpascal
  17 mars 2014
La première chose que je voudrais signaler, c'est que les romans qui donnent beaucoup d'importance aux téléphones portables vieillissent mal. Ils sont dans le vent à leur sortie, certes, mais ça se paye : neuf ans après sa sortie américaine, huit ans après la française, Innocent, avec ses descriptions minutieuses de téléphones cellulaires hors d'âge, ses échanges de petites vidéos mpeg et l'extase de ses personnages devant quelques photos basse résolution paraît totalement dépassé, technologiquement parlant, et ce même pour le provincial coincé au fond de sa campagne que je suis.
Ce point - pas si important que ça, je le sais - étant évoqué, reste un polar de bonne facture qui met en scène, entre le New Jersey et le Nevada, des personnages plutôt riches, quelques rebondissements et une fin assez surprenante. Si l'auteur s'est à coup sûr documenté sur les moeurs judiciaires en vigueur et sur les interactions entre les différents services, à différents niveaux, l'immersion du lecteur me semble moins importante que, par exemple, chez Michael Connelly, et quelques points de la trame restent tout de même assez improbables.
Reste qu'Innocent est agréable à lire, sans être inoubliable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Tchippy
  27 décembre 2011
Tout d'abord, merci à XL pour avoir échangé ce livre avec moi ! Et de m'avoir fait découvrir Coben par la même occasion…
La lecture date un peu, cette critique n'est pas de première fraîcheur, mais rassurez-vous elle reste comestible ! (du moins je l'espère.)
Bref, tout ça pour dire que j'ai aimé ce livre, bien que je me sois attendue à quelque chose de plus palpitant, avec plus de sensations fortes. Je voulais me donner des sueurs froides, c'est raté, tant pis, mais le suspense reste indubitablement présent !
Les fils de l'intriguent se nouent, se dénouent, s'emmêlent, on est pris dans l'histoire et on se demande comment tout ça peut tenir, on cherche la faille dans l'intrigue…
Je n'ai peut-être pas cherché avec assez de conviction, parce que je n'ai pas trouvé. C'est peut-être rocambolesque par moments mais c'est tout bonnement stupéfiant de rebondissements, révélations et embrouillamimis en tous genres.
Bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          60
AnaVerbania
  18 novembre 2015
On trouve assez facilement des Harlan Coben d'occasion, et c'est ce qui m'a poussée la première fois à tenter ma chance avec cet auteur. J'avais trouvé le livre trop violent, et avais mis un certain temps avant de retenter, avec The Innocent, que j'ai lu en anglais.
J'ai bien fait de donner une nouvelle chance à cet auteur, car The Innocent est beaucoup moins violent que le premier livre que j'ai pu lire de Coben (j'ai oublié son titre). Mais je n'ai pas été transportée par le suspens.
Non, en fait, on a tous les ingrédients qui devraient faire un bon thriller (des prostituées, des flics de toutes sortes, des gens au passé trouble, un coupable idéal ancien taulard, une nonne pas si nonne que ça...) mais il manque l'élément essentiel pour lier tout cela : le suspens !
Avant même le milieu de ce livre, l'auteur nous dévoile une grosse partie de l'intrigue, et même si je ne suis pas du genre perspicace habituellement, et bien là j'ai tout deviné de la suite. Je n'ai même pas vraiment deviné en fait, car tout nous est plus ou moins dit. Il n'y a plus d'intrigue...
Heureusement, l'écriture est de qualité, donc j'ai continué ma lecture pour rester dans l'ambiance de ce thriller, et aller jusqu'au bout, mais c'était dur dur... Dommage donc.
Il ne me reste plus qu'à donner une troisième chance à Harlan Coben, puisque j'ai encore des livres de lui dans ma pile à lire, mais j'espère que cette fois-ci je serai moins déçue...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
hopla33hopla33   21 septembre 2010
un garçon a de si mauvaises notes en maths que ses parents décident de l'envoyer dans une école catholique. Sur son premier bulletin, ils découvrent, stupéfaits, que leur fils a récolté uniquement des A. Interrogé, il répond : "Quand je suis allé dans la chapelle et que j'ai vu ce gars cloué sur un signe plus, j'ai compris qu'ils ne rigolaient pas."
Commenter  J’apprécie          750
boulonboulon   09 février 2014
Le système carcéral fait l'objet d'innombrables critiques. La plupart des problèmes sont évidents et, dans une certaine mesure, intrinsèques, puisqu'on enferme des criminels avec d'autres criminels. Pourtant une chose est vraie là-dedans : la prison vous enseigne tous les mauvais réflexes. Pour survivre, on s'isole, on garde ses distances, on se méfie de toute forme d'alliance. On ne vous apprend pas à vous intégrer, à être productif - c'est tout le contraire. On découvre qu'on ne peut faire confiance à personne, que le seul être humain sur qui on peut réellement compter, c'est soi, et qu'on doit être prêt à parer à toute éventualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sylsolsylsol   07 avril 2013
... vous tombez tous les deux.
Vous avez les mains sur son cou. Sur sa gorge. Vous ne lâchez pas.
Vous atterrissez avec un bruit sourd. La tête de Stephen McGrath heurte la bordure du trottoir. Il y a un craquement, un bruit affreux, sinistre, quelque chose de mouillé, de trop creux, qui ne ressemble à rien de ce que vous avez entendu jusque là.
Ce bruit marque la fin de l'existence qui vous est familière.
Vous vous en souviendrez toujours. Ce bruit atroce, il ne vous quittera plus jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
benjetpascalbenjetpascal   17 mars 2014
Elle a reposé la photo et s'est tourné vers lui. Il aurait été trivial de dire que le passé de Matt était écrit sur sa figure, que la prison l'avait transformé non seulement de l'intérieur, mais aussi physiquement. Loren n'aimait pas les idées reçues. Elle ne pensait pas que les yeux étaient les fenêtres de l’âme. Elle avait vu des assassins avec de beaux yeux expressifs et avait croisé des gens brillants au regard totalement absent. Elle avait entendu des jurés affirmer: "Dès qu'il est entré dans la salle d'audience, j'ai su qu'il était innocent... Ça se voit de suite", ce qui était totalement, monstrueusement faux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
dido600dido600   18 juin 2013
Le monde n'est ni joyeux ni cruel. Il est simplement aléatoire, des particules qui s'entrechoquent, des substances chimiques qui se mélangent et interagissent.
Aucun ordre à proprement parler. Le mal n'est pas voué à l'anathème, les justes ne seront pas épargnés.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Harlan Coben (61) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Harlan Coben
Certaines blessures ne cicatrisent jamais, et n?attendent qu?une chose : être rouvertes. Non sans douleur. le Boss du thriller plonge dans sa propre adolescence pour nous livrer un suspense plus insomniaque que jamais? Découvrez la bande-annonce du nouveau thriller de Harlan Coben "Par accident".
En savoir plus sur le livre "Par accident" : https://bit.ly/2p7YjUo
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Harlan Coben, presque...

Ne le ... à personne ?

dis
donne

5 questions
310 lecteurs ont répondu
Thème : Harlan CobenCréer un quiz sur ce livre
.. ..