AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782824608501
301 pages
Éditeur : City Editions (03/10/2016)
4.22/5   9 notes
Résumé :
Dans un palace de Genève, la jeune Elsa travaille comme réceptionniste pour financer ses études. Adam Garamont, riche homme d’affaires zurichois, est l’un des fidèles clients de l’hôtel. Il est littéralement fasciné par la jeune femme, tellement différente de ses conquêtes habituelles. Elsa l’obsède au point qu’il lui fait une étrange proposition qu’elle ne peut pas refuser. Pour se libérer de son obsession pour la jeune femme, il l'engage pour cinq week-ends au cou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  16 octobre 2016
La Domination des sens est un titre que j'ai tout de suite voulu découvrir, d'une part parce que c'est mon genre de prédilection mais surtout parce que c'est un titre de Florence Cochet, une auteure Suisse.
Le résumé avait attisé ma curiosité et je voulais vraiment savoir ce que Florence allait me réserver. Qui dit romance érotique, dit éveil des sens bien évidemment.
Adam Garamont, notre héros, est un riche homme d'affaire, depuis plus d'un an il a pour habitude de séjourner à l'hôtel « Belle Rive » de Genève où travaille Elsa en tant que réceptionniste. Un an qu'il fantasme sur cette pulpeuse jeune femme. Et il est temps pour lui de mettre un terme à cette obsession.
Le plus naturellement du monde il va exposer son problème à la jeune femme en lui proposant de signer un contrat pour cinq week-end. Cinq week-end pour se désintoxiquer de sa dépendance, sens après sens, il veut découvrir Elsa jusqu'à l'écoeurement pour ne plus l'avoir en tête. Une proposition des plus insolites qui ne manquera pas de choquer Elsa, mais la somme qu'il lui propose serait la solution à tous ses problèmes et elle ne peut négliger cet aspect…
Sauf qu'au fil du temps qui passe, Elsa doit admettre qu'elle en veut plus, elle se sent irrémédiablement attirée par Adam et ne sait plus comment gérer leur affaire, car c'est bien de cela qu'il s'agit. Un emploi, un contrat, une date de fin..
La jeune femme sera-t-elle assez forte pour se relever d'une expérience si exceptionnelle et addictive ? Sera-t-elle l'esclave de ses propres sens ?
Florence est audacieuse et nous livre là une romance érotique toute en intensité.. Elle a choisi de faire monter la température et la frustration à son maximum avant de nous délivrer et de nous faire imploser complètement. Paix à l'âme de ma culotte !
Je voudrais rassurer toutes celles qui croient qu'elles vont tomber sur un remake de cinquante nuances… Si il y a quelques similitudes avec des romances du genre dans l'histoire de Florence, elle se démarque totalement avec un scénario très surprenant. Elle a misé sur un éveil des sens en douceur, une exploration du corps féminin des plus intime. Sens après sens vous allez devenir folles, vous allez en vouloir plus parce que je vous le garanti j'étais complètement échaudée durant ma lecture.
Le déroulement de l'histoire m'a totalement conquise, seul petit reproche que j'aurais à faire à ce niveau là c'est que certaines parties de l'histoire qui sont très intéressantes ne sont pas assez approfondies et se résolvent un peu trop facilement à mes yeux. Mais c'est certainement dû au fait que le roman soit assez court. Durant le roman, le scénario est assez cyclique, étant donné que les week-end reviennent rapidement mais aucun effet de redondance étant donné que ce qu'Elsa vit chaque week-end est totalement différent.
Les personnages quant à eux m'ont plu. Elsa, enfin une héroïne pulpeuse qui nous ressemble beaucoup plus que ces satanées Barbies filiformes. C'est la force de l'histoire de Florence. Elsa est une jeune femme qui manque quelque peu de confiance en elle, malgré ses rondeurs elle s'assume mais ne comprend pas l'attirance qu'Adam éprouve pour elle. A son contact elle va s'épanouir, se découvrir et apprendre à s'aimer. Non sans mal bien évidemment puisqu'elle va tout de même avoir pas mal de chose à respecter dans son contrat, et prendre soi d'elle en fait partie. Une nouvelle vie pour une nouvelle Elsa. Je l'ai trouvé très attachante et j'ai aimé sa simplicité. Avec sa meilleure amie Marion, elles forment un duo charmant, drôle et pétillant. Les petites expressions familières m'ont données l'impression que je connaissais ces deux jeunes femmes, ce qui m'a rapproché encore un peu plus de l'héroïne.
Adam quant à lui est finalement assez mystérieux, il est un peu le stéréotype de l'homme riche, arrogant sur les bords et pourtant vous finirez par le découvrir sous un autre jour. Adam m'a plu dans son attitude avec Elsa, au fil des sens on le perçoit autrement. On le voit aussi évoluer et changer au contact d'Elsa. La fraîcheur de la jeune femme le contamine et l'a rendu encore plus sexy qu'au début. Florence joue sur deux tableaux avec lui, elle le rend presque détestable au premier abord, condescendant et exigeant de par son statut, puis elle le façonne, le rend plus accessible et il devient attirant.
Et oui, vous le prendriez comment si un homme que vous côtoyez depuis un certain temps uniquement dans le cadre professionnel venait vous proposez un contrat où il pourra faire ce qu'il veut de vous pour se désintoxiquer ? J'avoue que j'ai adoré retourner la question dans ma tête ^^ Je n'ai finalement pas vraiment trouvé la réponse mais si c'est avec Adam…pourquoi pas ^^ *Là je me fais taper sur les doigts par ma moitié*
Le personnage horripilant du roman c'est l'avocat, Jérôme Varnier, il m'a vraiment fait grincer des dents, et j'aime avoir un personnage à maudire lors de mes lectures. Aussi sexy qu'Adam il a pourtant une attitude dérangeante. Lui, représente à merveille le parfait connard qui ne posera jamais les yeux sur une femme pulpeuse.. Et puis lui aussi devient petit à petit agréable dans le décor de ce roman.
Le côté érotique du roman m'a énormément plu, je suis ravie des choix de l'auteure. Avant de commencer la lecture je me suis imaginé un roman hautement érotique, j'entends par là un roman avec beaucoup de relations sexuelles.. Mais Florence a géré à merveille l'aspect sexy et érotique.. Et je vous assure que l'effet est garanti, alors je te pose la question Florence, pourquoi ne pas fournir les sous-vêtements avec le roman ? L'auteure est d'un sadisme à tout épreuve, j'ai eu plusieurs fois envie qu'elle m'achève…La tension sexuelle monte à son paroxysme, les scènes sont uniques, originales et terriblement grisantes et ce en jouant seulement avec nos sens.. Vous savez je voulais être raisonnable avec ce roman, lire quelques chapitres dans la soirée, et puis un chapitre en entraîne un autre, puis un autre et je me retrouve à finir le roman à 1h45 du matin, avec ma moitié ronflant à côté de moi alors que j'ai fini dans un état pas possible ^^ C'est évidemment parce que c'est un très bon roman érotique, et peu d'entre nous oseront assumer le fait d'être émoustillées par un roman, ce qui n'est pas mon cas puisque je suis sans langue de bois.
J'ai découvert la plume de Florence avec ce roman et que dire.. J'ai vraiment accroché à son style unique, avec son franc parlé qui m'a fait sourire à de nombreuses reprises, avec des expressions familières qui ne manqueront pas de vous donner l'impression d'être un peu plus qu'une lectrice dans cette histoire. Evidemment sa plume se veut provocante, excitante et je n'ai pas l'impression qu'elle s'en est rendu compte, sadique va !!! J'aime l'érotisme pour ce genre d'histoire, où la vulgarité n'a pas sa place. Florence repousse toujours un peu plus les limites de son héroïne mais aussi celles de ses lectrices, je vous assure que ce roman m'a donné pas mal d'idées que je vais garder sous le coude. Elle explore avec subtilité le désir, les sens les uns après les autres d'une façon qui m'a vraiment surprise. Avec un style addictif vous découvrirez un monde de plaisir insoupçonné où tous vos sens seront en éveil. Et je ne saurais même pas vous dire quel sens j'ai préféré parce qu'ils sont tous délicieux.
Ecrit à la troisième personne, le roman est divisé en plusieurs parties qui attiseront votre curiosité de par leurs titres. Chaque parties réservent son lot de sensations et de nouveautés. Pas le temps de s'ennuyer que tout s'enchaîne avec cohérence.
En bref, laissez-vous dominer par vos sens avec ce roman. N'hésitez pas à découvrir l'univers sensuel de Florence Cochet dans La domination des sens. Éveillez vos sens avec cette histoire originale et entraînante. J'ai passé un très bon moment avec Elsa et Adam, je déplore simplement que l'histoire n'ait pas été un peu longue et certains aspects un peu plus développés. Mais ça n'a rien enlevé au plaisir que j'ai pris à lire ce roman.
Lien : https://lmedml.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Beli_LivreSaVie
  22 octobre 2016
3,5/5 sur le blog
Une histoire qui évoque un schéma narratif souvent utilisé : le milliardaire, la jeune fille dans le besoin, assez innocente qui se laisse embarquer dans une aventure sensuelle. Ce qui m'a plu dans cette lecture, c'est la plume de l'auteure : la façon dont elle a d'évoquer les sens m'a conquise. Elle a une façon de les décrire qui attire alors le lecteur, même la description d'un simple paysage est poussée, cela nous transporte exactement là où elle souhaite nous mener.
La domination des sens est un titre qui prend tout son sens ici : Adam Garamont est complètement obsédé par cette jeune femme qui est à l'accueil de l'hôtel où il descend plusieurs fois par mois. Son obsession prend une telle ampleur qu'il décide d'y mettre un terme en lui proposant de passer plusieurs week-ends en sa compagnie pour qu'il puisse se sevrer d'elle, ce contre rémunération. A ce moment-là de l'histoire, je me suis demandée pour quelle raison elle a accepté si facilement – certes l'attrait financier penche énormément dans la balance, elle a une hypothèque sur les bras, des études à payer… mais j'aurai presque souhaité que cela soit moins facile.
Passer ce moment, les week-ends rendez-vous vont alors explorer les sens. Ce que j'apprécie, c'est que Adam va devoir maitriser son envie d'elle et à travers cette exploration des sens, il va apprendre à la connaitre et cela permet de passer outre cette image de l'homme qui paye une femme pour assouvir ses besoins et on découvre ainsi sa personnalité car au départ, la situation pouvait s'avérer un peu dérangeante.
Elsa va devoir de son côté se plier à tous ses caprices, elle n'a pas le droit de dire non, Adam reste assez raisonnable et respectueux vis à vis d'elle, ce qui est fortement appréciable. Elle va de plus en plus savourer sa compagnie alors qu'au départ, elle le tenait en très peu d'estime mais elle apprend à le connaitre et si Adam au départ souhaitait se sevrer d'elle, disons qu'il n'a peut être pas forcément choisit la bonne solution pour. Tout ce qu'il lui propose de vivre en sa compagnie ne fait qu'accentuer leur attirance et créer un rapprochement affectif.
L'évocation des sens est remarquablement bien développée, de façon originale et unique, l'auteure nous les a présenté selon le bon vouloir d'Adam. Pensant ainsi qu'en assouvissant toutes ses pensées que ses sens ont développé : ses envies de la sentir, la voir, de l'entendre ou de la toucher, si chaque week-end est consacré à l'un d'eux pour finir en apothéose par le toucher, après pourra-t-il la sortir de sa tête ? le tout est abordé avec beaucoup de sensualité et cela dénote d'un érotisme suggéré par une évocation, une sensation sans évoquer l'acte en lui même.
La situation d'Elsa est quelque peu inconfortable, certes elle accepte de son plein grès de jouer au jeu qu'Adam lui propose mais vis à vis de ceux qui savent, elle se sent dans une position qui ne correspond pas forcément à ce qu'elle est. Pour certains, elle n'est alors qu'une employée, disponible pour répondre à la demande d'un homme riche qui peut tout s'offrir. Comment combattre les sentiments qui l'animent alors qu'elle ne se sent pas en position d'être en droit de les ressentir ? mais aussi de pouvoir prétendre à avoir un retour dans ce sens de la part d'Adam ?
On a là deux personnages qui viennent de milieux différents, où les classes sociales n'offrent pas les mêmes vies. C'est à travers ces week-ends de découvertes que l'on découvre les personnalités de chacun d'eux. Adam n'est pas cet homme si imbu de lui et de son pouvoir, qu'il nous laisse entrevoir au départ. Même si cet instinct de diriger et dominer le caractéristique, il est plaisant de le découvrir plus ouvert et réceptif aux autres et ce au contact d'Elsa. Il est plein d'imagination et il est intéressant de le voir s'enliser alors qu'il voulait juste la rayer de ses pensées. Elsa, bien qu'elle accepte ce « contrat » et s'engage alors à être rémunérer pour ses services s'avère être une jeune femme indépendante et ambitieuse, peut être ce trait de caractère qui l'a poussé aussi à agir ainsi, pour se propulser plus en avant encore et réaliser ses rêves de vie. Accepter ce contrat, c'est aussi aller au delà de ses peurs et répondre aux besoins et envies que son propre corps n'arrivent pas à freiner tandis que sa raison la prévient du danger que cela occasionne.
Je trouve par contre dommage que la fin arrive si vite, j'aurai souhaité que ça se passe plus lentement, que cela soit moins facile. La conclusion aura pu être beaucoup plus développée, cela aurait mieux équilibré l'ensemble, cela crée une petite frustration sur la fin.
C'est un roman qui se lit vite et bien on ne s'y ennuie pas une minute et si certaines décisions trop hâtives selon mon point de vue dérangent au départ, la plume de l'auteure marque cette envie que j'ai eu de lire cette romance et elle arrive ainsi à rendre l'ensemble cohérent et attractif.
Lien : http://www.livresavie.com/la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
monparadisdeslivres
  08 novembre 2016
Avec ce résumé qui a de quoi attiser votre curiosité et un titre aussi évocateur, j'ai été curieuse de voir ce que Florence Cochet allait nous réserver avec "La domination des sens". Et pour une première rencontre avec l'univers de l'auteure ce fut une agréable surprise…
Certes je vous le concède cela ressemble étrangement à la fameuse trilogie Fifty Shades. Oui on a affaire à un milliardaire qui va faire une proposition à une jeune femme qui doit joindre les deux bouts. Mais je vous rassure la ressemblance s'arrête à là. Puisque l'auteure a misé sur tout autre chose : l'épanouissement de la découverte sensorielle. Et je dois bien l'avouer j'ai trouvé sa manière de faire bien original.
Une plume qui est fluide, attrayante et entraînante. Une intrigue qui est menée avec aisance, intense en sensation et riche en rebondissements. Un choix de narration nullement dérangeant pour ma part car on s'y adapte facilement. Un ton palpitant et un rythme soutenu où l'on se laisse aller à la découverte de l'extase d'une manière fascinante. Des sentiments qui sont retranscrits avec adresse.
Des personnages principaux comme secondaires qui sont intéressants et qui ont leur importance dans l'histoire. Commençons par nos héros. Elsa est un personnage comme je les aime. Une jeune femme simpliste aux formes généreuses mais dotée d'un grand courage qui travaille dur pour réussir. Son seul souci ? Un client terriblement sexy qui lui complique la tâche…
Et puis, on a un Adam arrogant et intraitable. Un contrôle freak dans toute sa splendeur. Son seul souci ? Cette jeune employée de cet hôtel qu'il n'arrive pas à sortir de sa tête. Et la seule façon pour l'oublier c'est de lui proposer un emploi bien précis où il pourra en quelque sorte se désintoxiquer…
Un contrat spécifique où chacun est gagnant… Une indéniable attraction… Découverte et Plaisir des sens… Mais ce qu'ils n'avaient pas prévu c'est l'entrée en jeu des sentiments…
Que dire des personnages secondaires ? Certains sortent du lot et vont vous plaire. Un coach séduisant. Un avocat guindé mais d'une arrogance débordante. Et une meilleure amie extravagante qui n'a pas sa langue dans sa poche…
En bref, "La domination des sens" fut une très belle découverte. Tout est réunit pour que l'on passe un excellent moment. le parfait mélange d'Humour, de Suspens, de Sensualité et d'Émotions. Florence Cochet est une auteure à suivre de près. Je terminerai avec une petite question pour l'auteure : "Miss Cochet, serait-il possible de faire une histoire entre Mister Apollon et Miss Marion s'il vous plaît ? Vous feriez de moi une lectrice des plus heureuses…"
Lien : http://wp.me/p5AuT9-292
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SweetyHoneyAddictions
  03 novembre 2016
Un nouveau roman chez Eden Collection pour lequel je passe un superbe moment.
Dans ce récit, nous faisons la connaissance d'Elsa, une étudiante indépendante, ambitieuse, attendrissante et fraiche. Ses quelques rondeurs lui gâche la vie mais assume totalement sa gourmandise. Elle survit dans sa maison défraichie, adore sa chatte Châtaigne et s'éclate avec sa meilleure amie de toujours Marion.
En dehors de l'université, elle travaille comme réceptionniste dans un hôtel de Genève où elle y croise toute sorte de clients. Celui qui se démarque n'est autre que Adam Garamont. Aussi riche que détestable, il prend plaisir à faire sortir Elsa de ses gonds mais la situation ne lui convient plus. La jolie blonde l'obsède et ne sait pas pourquoi ni comment s'en sortir. Lui vient alors l'idée farfelue du contrat. Cinq week-ends pour se dégouter de la jeune femme et ne plus ressentir cette attirance. Si son meilleur ami et avocat lui déconseille, il est prêt à tout tenter pour se défaire de son emprise.
Pendant l'introduction, je me suis inévitablement mise à penser à Fifty Shades mais très vite, on comprend que l'histoire n'a rien à voir. Si la trame y ressemble, le contenu est totalement différent.
Florence Cochet nous envoute par sa plume et nous emmène à la découverte de chaque sens, l'un après l'autre. On apprend au fur et à mesure du livre comment un homme et une femme peuvent se découvrir et s'attirer sans même se toucher. A travers le regard d'Adam, l'auteure nous montre qu'un homme que tout à fait apprécier et même préférer les femmes rondes plutôt que les femmes filiformes. Un sujet pas toujours exploité.
Florence Cochet fait monter la pression sens après sens, l'intensité entre le couple nous frustre autant que les protagonistes. J'ai voulu à plusieurs reprises qu'Adam craque avant la fin de son exploration. Mais il s'accroche, pas sans mal d'ailleurs. Il s'immisce un peu plus chaque jour dans la vie d'Elsa, et cette intrusion va les déstabiliser. Et quand le danger va pointer le bout de son nez, l'enjeu pourrait bien vite changer.
La Domination des Sens est pour moi une très belle expérience, je me suis attachée à ce petit groupe (j'en ai détesté aussi), je me suis laissée porter par l'auteure dans cette passionnante romance, un vrai délice à lire.
Lien : http://sweetyhoneyaddictions..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatoline
  11 novembre 2016
Ce premier roman de Florence Chochet est pour moi une excellente découverte. Ce roman est sensuel avec un rythme extrêmement agréable, et des personnages intéressants.
Durant un an à jouer avec ses nerfs, Elsa est devenue le souffre-douleur de l'un de ses clients, Adam Garamont. Celui-ci est obsédé par Elsa, et ce Garamont la veut, il l'obtient toujours ce qu'il désire par tous les moyens possibles, même le chantage. Il lui fait une proposition cinq week-ends ensemble, afin de se désintoxiquer par les sens, avec une excellente rémunération en contrepartie.
Elsa, 23 ans, est étudiante en lettre et réceptionniste dans un grand hôtel le week-end. Elle a perdu ses parents, et se débrouille seule depuis. Elle n'a pas le physique parfait d'un top model, mais c'est une femme intelligente, avec de l'humour. Adam Garamont, 32 ans fait parti des plus grandes fortunes de Suisse, c'est un homme arrogant, très imbu de sa personne et autoritaire. Mais derrière cette façade se cache un homme en toute simplicité, tendre et attentif. Les personnages secondaires sont tout aussi attachants qu'intéressants.
La narration est à la troisième personne, qui d'habitude me plus dérange à la lecture, mais ici grâce à la simplicité et la légèreté de l'écriture, cela ne m'a pas posée problème. La divisée en partie qui équivaut aussi au week-end et au sens, soit la vue, odorat, ouïe, goût, touché, apporte une certaine frustration et impatience à la lecture. C'est sensuel, attractif, et les pages filent très vite, nous en voulons toujours plus.
Loin des clichés malgré le contrat, le milliardaire, et autres détails, l'auteur a su nous offrir un scénario originale, et une histoire palpitante et magnifique. le roman est assez court, l'histoire va à l'essentiel à aucun moment nous ne tournons autour du pot. Pour la couverture, je trouve dommage d'avoir repris une couverture déjà utilisé (Dans la peau le tome 1 chez Milady).
Ce roman est une belle pépite de sensualité et volupté. L'idée des cinq sens est originale et très bien intégrée à l'histoire. Ce fut une belle découverte et hâte de relire cette auteure.

Lien : http://meslivres-monplaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   16 octobre 2016
Jérôme Varnier manqua de s’étouffer avec une langoustine de Saint-Guénolé. Il avala tant bien que mal le crustacé à demi-mâché, le fit descendre d’une gorgée d’un excellent chablis et se tamponna la bouche pour reprendre contenance. Adam fixait son avocat et ami d’un œil narquois.

-Je pensais que plus rien ne te choquait de ma part, se moqua-t-il.

-Tu ne m’avais pas encore demandé de rédiger un contrat proche de la prostitution.

-Tout de suite les grands mots…Vois-le plutôt comme un moyen de me débarrasser de mon obsession, en toute légalité.

-Je te trouve bien sûr de toi.

-Tu m’as déjà vu échouer dans mes projets ?

Jérôme secoua la tête.

-Jamais. Si je résume tes intentions, tu veux baiser cette fille jusqu’à t’en lasser, sans qu’elle puisse ensuite te faire chanter.

Adam se raidit. Jérôme était le seul qui se permettait de lui parler aussi crûment. Mais là.

-Je ne veux pas « la baiser » ! Je veux…

Il s’interrompit. Au fond que voulait-il ? L’écouter, la contempler, la sentir, la goûter, parcourir la moindre parcelle de sa peau. Jusqu’à l’écœurement. Pas la baiser, non. Le terme même lui répugnait quand il pensait à Elsa. Il avait baisé des starlettes en manque de reconnaissance, des apprenties mannequins, des aventurières à la recherche d’un mari fortuné, et il avait adoré ça. Elsa, il ne la baiserait pas.

-Mais tu es vraiment atteint !

Adam haussa les épaules et concéda :

-Peut-être. Tu t’en occupes ?

-Tu as l’air bien sûr de son accord.

Un sourire carnivore étira les lèvres d’Adam.

-Crois-moi, elle ne pourra pas refuser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatolineLiliMatoline   11 novembre 2016
Partie 1 : Obsession :
Chapitre 1 :
" Elle frappa à la porte. Garamont sans attendre, alors qu'elle avait encore le poing levé. Elle lui tendit aussitôt la serviette en disant :
- Un homme m'a demandé de vous l'apporter personnellement.
Le visage neutre, il s'écarta sans faire mine de s'en saisir. À quoi jouait-il ?
- Entrez donc, Elsa.
- Je vous remercie, mais mon service est terminé et je souhaiterais rentrer chez moi.
- Au chemin de l'Étang... sur votre vélo.
Elle se raidit, les yeux écarquillés telle un biche prise dans la lumière des phares.
- Entrez, répéta-t-il. Je désire vous parler.
- De quoi ?
- J'ai un travail à vous proposer.
- J'en ai déjà un... que je n'aimerais pas perdre.
- Alors, entrez, à moins que vous ne préfériez que je me plaigne de vous à la direction.
...
Il perçut son malaise :
- Je ne vous veux aucun mal, Elsa. je vous l'ai dit, j'ai un travail à vous proposer.
- Vraiment ? dit-elle, sceptique. Pourquoi moi ?
- Vous m'obsédez, annonça-t-il comme il aurait indiqué l'heure à quelqu'un.
- Qu'est-ce que vous voulez que ça me fasse ?
- À vous, rien. Mais ça doit cesser.
- Pou le coup, je suis d'accord. Comme je devine que vous ne changerez pas d'hôtel... que proposez-vous ?
- Quelque chose d'un peu particulier.
Son petit doigt lui hurlait qu'elle n'allait pas apprécier. Une profonde lassitude l'envahit soudain.
- Je vous écoute."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4103 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre