AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791069969094
264 pages
Séverine Coedelo (19/05/2021)
4.38/5   4 notes
Résumé :
Caissière. Je suis caissière. Durant presque toute ma carrière, c’est la réponse que j’ai dû donner à cette embarrassante question : Tu fais quoi dans la vie ?

Mais que reste-t-il à dire de ce métier une fois qu’on a attribué au client le mauvais rôle et à la caissière celui du vulnérable petit piaf auquel on aurait coupé les ailes et cloué le bec ? Que lui reste-t-il à dire, à cette caissière, une fois qu’elle a donné des leçons de savo... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Tu fais quoi dans la vie ?Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
En mars 2014, Annie Ernaux a publié un petit livre de soixante-douze pages : Regarde les lumières mon amour, dans une collection du Seuil "Raconter la vie, le roman vrai de la société française". Il s'agissait du journal de ses visites pendant un an à l'hypermarché Auchan des Trois Fontaines, en région parisienne.
C'est le 20 avril 2014 que j'ai publié ma toute première critique sur Babelio. Sur cet ouvrage précisément. Et le 26 avril, Séverine2611 a répondu à Annie Ernaux par une critique assez virulente et très argumentée ; Séverine est caissière et oppose son expérience du terrain à celle d'Annie Ernaux.
J'ai aimé la critique de Séverine2611 et son témoignage coup de poing qui a suscité beaucoup de réactions de la part de lecteurs et de lectrices sur Babelio.

C'était il y a sept ans. Depuis, Séverine2611 a quitté son métier, et elle vient de publier un témoignage : Tu fais quoi dans la vie ? je suis caissière, mais ca va (mieux).
J'ai appris avec beaucoup de joie que Séverine2611 avait mené à bien ce projet qui lui tenait à coeur. Un travail de réflexion et d'écriture. Un beau projet.

Il nous parle de grande consommation, d'hypermarché, de supermarché, mais bien loin des "lumières". Il nous parle de productivité, de salaires bas, d'horaires difficiles, de clients aux comportements incroyables et de déshumanisation. Il nous parle aussi de misère. Il nous tend un miroir : nous sommes tous des clients de supermarché et nous rencontrons chaque jour une des 150 000 caissières de France qui encaissent, au propre comme au figuré.

Un témoignage fort sur notre société.
Commenter  J’apprécie          252

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Perles, pépites et plus
Ressources inépuisables et le plus souvent invraisemblables, ces petites phrases lancées à la volée sont jetées au visage de la caissière sans aucun ménagement. J’ai griffonné les plus épiques sur des Post-it en rentrant chez moi, ou sur-le champ, à chaud, sur la paume de ma main, un ticket de caisse, un coin de page de répertoire. J’écrivais juste un mot ou deux pour me rappeler la scène, en attendant d’avoir le temps de la rédiger dans les détails et de les consigner dans mon ordinateur. Comme ça, sans perspective, juste pour moi, pour donner un sens à mon métier, sans doute. Je les livre aujourd’hui, convaincue que certaines méritent d’entrer dans la mémoire collective. Tour à tour drôles, graves, absurdes, tristes, confidentes ou grotesques, les perles de mes clients valaient bien cet hommage solennel.
Si au cours de mes nombreuses années de caisse, j’ai assez rapidement eu l’impression d’avoir fait le tour du sujet, jamais de toute ma vie je n’ai eu le sentiment d’en avoir fait de même avec la connerie, pas plus qu’avec la misère.
Commenter  J’apprécie          52
Avec la distance que j’ai aujourd’hui, je suppose que j’ai voulu trouver un intérêt à mes journées. J’ai commencé à observer les clients, mes collègues, à m’attacher à ce magasin et aux individus qui le faisaient tourner, à écrire des petites choses, prendre des notes sur tout ce qui me passait par la tête, inventer du rêve dans un endroit qui n’en inspire pas. Cette ligne de caisses fut le théâtre d’innombrables aventures, de fous rires, de coups bas, de peines, de rencontres, de douleurs, de larmes, d’amitiés, de ras-le-bol.
Commenter  J’apprécie          30
Un petit garçon dans le siège enfant me tend un paquet de bonbons. Je le lui prends, le scanne et le rend à l’enfant. Il me remercie. La mère lui dit alors :
- Pourquoi tu dis merci ? On va les payer les bonbons.
Que les parents n’apprennent pas la politesse à leurs enfants, c’est une chose. Mais qu’ils leur apprennent précisément à n’être pas polis, allant jusqu’à les corriger s’ils disent merci, selon eux à mauvais escient, c’est puissant.
Commenter  J’apprécie          30
Et vous ? Vous faites quoi dans la vie ?
Chut ! Ne dites rien. Faites de votre mieux, ça ira très bien !
Commenter  J’apprécie          150
Le prix de l’amour
- Vous pouvez me dire le prix de ça ?
- La cliente me tend une boîte de préservatifs.
- Bien sûr, 7,12 €
- Trop cher, je les prends pas.
Moi qui pensais que l’amour n’avait pas de prix. Le verdict tombe tel un couperet : l’amour a un prix, 7,12 €. La légende s’effondre.
Commenter  J’apprécie          41

autres livres classés : caissièreVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs (6) Voir plus



Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
292 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre

{* *}