AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La couronne des 7 royaumes - Int... tome 1 sur 5
EAN : 9782290059845
700 pages
J'ai lu (11/01/2013)
4.19/5   77 notes
Résumé :
C'est avec une impatience doublée d'une légère angoisse que le jeune Tavis, fils du duc de Curgh, voit se rapprocher par-delà les remparts les joyeuses banderoles du Festival. Cet événement voit les adolescents de la noblesse Eandi se soumettre à l'épreuve de la Révélation, durant laquelle les Glaneurs Qirsi, des magiciens aux pouvoirs méconnus, dévoilent à chacun d'entre eux une partie de leur avenir. On a toujours répété à Tavis qu'il deviendrait duc, puis roi, à ... >Voir plus
Que lire après La couronne des 7 royaumes - Intégrale, tome 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 77 notes
5
6 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Dès les 1ères lignes, on sent une prose qui mine de rien est de qualité. Sans effet de style très voyant, on nous livre le parfait trait d'union entre Robin Hobb et G. R. R. Martin : on n'en n'atteint peut-être pas toutes les qualités, mais on n'en retrouve pas tous les défauts non plus.
C'est dommage qu'on doive suivre 30 pages de prologue, 50 pages d'introduction et une mise en place assez longue qui respecte les règles de la fantasy initiatique version soap nobiliaire. On pourrait se laisser endormir par le faux rythme car c'est initialement assez linéaire et les comploteurs font un peu ce qu'ils veulent tellement les maisons nobles sont imbues d'elles mêmes (voire connes comme leurs pieds). Mais le 1er twist dynamite tout cela, redistribue les cartes (un personnage ayant vraiment bien caché son jeu) et lance véritablement ce 1er tome du cycle.
Passé ce stade, cela se lit très bien : les personnages se dévoilent et les pages défilent vite. Il faut sans doute remercier le travail de la traductrice Sophie Troubac : un grand merci à elle.

Nous suivons donc les heurs et les malheurs du jeune Tavis, de l'assassin Cadel et du magicien Grinsa. Derrière le grand complot Qirsi, on devine assez facilement la légende urbaine du Protocole des Sages de Sion. du coup tout prend sens : à travers l'opposition Eandis / Qirsis, l'auteur traite avec finesse des rapports entre Goys et Juifs en abordant des thèmes tels qu'intégration, exclusion, domination, exploitation, racisme, communautarisme, métissage…
Commenter  J’apprécie          190
Pour l'heure sans doute mon coup de coeur de cette année. Quelle lecture ! Finalement assez peu connue du grand public, cette saga de fantasy vaut clairement le coup de s'y attarder. Pour ceux qui auraient apprécié la lecture du Trône de Fer, nul doute que vous trouviez votre compte dans La couronne des 7 royaumes !

Suite au conseil de la youtubeuse des Mots de l'Imaginaire, j'ai été bien assez intriguée et intéressée pour me lancer. Dans un premier temps, il m'a fallu m'accrocher un peu pour rentrer dans le roman, puisque l'auteur présente bien son univers mais aussi ses nombreux personnages. Il y a plusieurs points de vue, ce qui ne m'a pas gênée outre mesure. Une fois passé les cent premières pages, il devient assurément compliqué de lâcher le livre !

Il est ici question de complots politiques et de trahisons. Si l'action est bien présente, il ne faut pas s'attendre à ce qu'elle occupe le centre du roman avec une écriture très nerveuse. Les choses sont bien posées, et l'histoire s'étoffe et suit son cours d'une manière plus que délicieuse. Pour résumer l'intrigue en quelques mots, on se retrouve dans un royaume où des tensions raciales existent entre le peuple humain dominant et un peuple d'humains sorciers qu'on pourrait vaguement assimiler à des elfes (oreilles pointues en moins) qui sont seuls détenteurs de la magie. La haine raciale entre ces deux peuples étant ce qu'elle est, un complot se met en place pour renverser le cours des choses et permettre aux sorciers de prendre le pouvoir au prix de nombreuses vies innocentes... Dont celle du personnage principal, Tavis, un jeune homme destiné à devenir roi et profondément antipathique, qui se retrouve accusé de meurtre à tort.

Je me suis très rapidement attachée aux personnages, surtout à Grinsa que je trouve extrêmement charismatique et bien écrit. Tavis quant à lui évolue déjà au cours de ce premier tome, ce qui laisse augurer d'un personnage complexe et intéressant, bien plus que ce que son comportement insupportable du début de l'oeuvre laisse présager.

En bref, c'est entièrement conquise par ce premier tome riche en événements que je m'en vais dévorer la suite !
Commenter  J’apprécie          72
Appréciant de plus en plus le genre fantasy, j'ai voulu non pas commencer une des sagas les plus connues comme L'Assassin royal ou le seigneur des anneaux, mais découvrir une histoire un peu moins réputée mais qui pourrait totalement me convaincre. Et au fil de ma lecture, j'ai vite compris que j'avais fait le bon choix. Entre l'univers, les personnages qui se développent et les révélations étonnantes, j'ai adoré ma lecture.

Il est compliqué de faire un résumé bref de ce premier tome au vu des nombreux points de vues et histoires, qui malgré tout, convergent vers un même but. Dès le début, on peut se perdre face à la multitude de personnages importants ou non pour l'intrigue. Certains sont des nobles comme le jeune Tavis de Curgh, destiné à devenir roi d'Eibithar, mais qui, face aux machinations et attaques des rebelles du royaume, devra réussir à survivre et à trouver sa place. D'autres sont issus du peuple tels que Grinsa, glaneur du festival, un qirsi qui peut dévoiler la destinée de celui qui le demande, ou Cadel, mystérieux chanteur lors des festivités qui se révèle être un mercenaire. Au départ, je n'avais pas l'impression que les nombreux personnages arrivaient à se démarquer les uns des autres. L'auteur s'applique à introduire son univers en expliquant bien les querelles ancestrales entre le peuple des eandi, simples humains, et le peuple qirsi, doué de pouvoirs et d'une apparence singulière et qui a été assujetti. le début peut alors paraître un peu lent tant David B. Coe guide son lecteur dans ce système féodal où il expose les coutumes et traditions de ces différentes villes.

Néanmoins, dès le moment où Tavis doit faire enfin face à cette sombre destinée, je n'ai pas pu décrocher mes yeux du livre. Et heureusement, certains personnages se démarquent rapidement des autres comme Grinsa, qui, pour le moment, est pour moi le personnage le plus intéressant et qui, grâce à son duo avec Tavis, me fait presque apprécier le jeune lord prétentieux et insolent. Ou encore Keziah qui arrive bien plus tard dans le récit mais qui m'a immédiatement fasciné par son fort caractère et son histoire d'amour interdite avec Kearney. Xaver, bras droit et meilleur ami de Tavis, est également prometteur même si je pense ne pas le revoir souvent. Celle qui m'intrigue et que j'attends le plus pour la suite est Cresenne, qui malgré le peu de moments qui lui sont consacrés, a réussi à m'intriguer et à me séduire.

Pour ce qui est de l'intrigue en elle-même, je ne pense pas réussir à réellement la résumer tellement il se passe de choses dans un seul tome ! Il fait évidemment 700 pages, mais je m'étais habituée aux livres fantasy qui ouvrent des portes dans le début d'un tome pour ne les refermer qu'à la fin de celui-ci ou même dans le prochain (comme par exemple dans le trône de fer). La rapidité, qui n'est néanmoins pas précipitée, m'a étonné et beaucoup plu. L'auteur continue à bien explorer son univers en greffant quelques détails par-ci par-là dans certains chapitres pour avancer plus activement dans d'autres. Après les meurtres de certains futurs ascendants au trône, des guerres se profilent, dont une qui est la plus importante de toutes et qui risque de commettre de nombreux crimes et morts. Nos personnages doivent alors réussir à survivre face aux mercenaires ou nobles qui tentent de les éliminer, parvenir à se placer astucieusement dans le jeu de stratégie et de politique que jouent tous les ducs du royaume, et rétablir la vérité qui réussira enfin à les sauver de tous.
Lien : http://entournantlespages.bl..
Commenter  J’apprécie          50
Le complot des magiciens et le prince Tavis forment cette intégrale, première partie de la couronne des sept royaumes, roman de dark fantasy signé David B. Coe.
Tavis, fils du duc de Curgh et futur roi, est troublé par sa révélation qui lui laisse entrevoir un avenir beaucoup moins glorieux que prévu.
Un rythme lent qui permet de découvrir peu à peu ce royaume avec ses caractéristiques, ses habitants et sa magie, à travers le prisme de personnages différents. Des débuts prometteurs.
Commenter  J’apprécie          80
Après une première publication morcelée (en deux tomes le complot des magiciens et le Prince Tavis) voici donc la réédition respectant le découpage de l'auteur. Et heureusement que je me suis lancée dans ce tome intégral, car je ne pense pas que j'aurai poursuivi l'aventure si cela n'avait pas été le cas.

Explications.

Comme toute série d'Héroic Fantasy – si vous êtes un minimum familier du genre, passer ce paragraphe, ça peut être un chouia redondant – à rallonge, et là je fais un beau pléonasme, il faut du temps pour installer un univers qui va se prolonger sur 10, 13 tomes voire carrément plus. Très souvent le premier tome n'est pas le plus intéressant du monde, puisqu'il permet à l'auteur de donner un aperçu global de l'univers qu'il va s'efforcer de dépeindre pendant toute sa narration (bien entendu, on peut toujours m'opposer des contre-exemples, je pourrais moi-même vous en citer, mais là n'est pas le propos).

Dans la pure lignée des romans d'HF à rallonge, La Couronne des 7 Royaumes se posent là. le complot des magiciens prend quelques centaines de pages avant de vraiment nous plonger au coeur de ce qui fera la base du récit. Les descriptions sont présentes tout en n'étant pas assommantes comme peuvent l'être celles de Lord of the Rings, ou du Royal Apprentice. le début est un peu confus avec, ce qui pour moi semble être une succession de prologues présentant des histoires n'ayant pas trait directement avec le héros de l'intrigue. On se met donc à s'attacher à des personnages dans les premières pages du roman qui vont bien vite disparaître…

Puis l'on rencontre le héros de l'intrigue. Tavis. Probablement l'un des plus antipathiques héros que j'ai croisé jusqu'ici. Et il ne va pas en s'arrangeant dans la première partie du récit (Le complot des magiciens). C'est probablement ce qui m'aurait fait arrêter, si j'avais lu la série en format morcelé. Un héros aussi exécrable dans le genre, petit prince exigeant, impoli et d'un snobisme insupportable, très peu pour moi ; surtout si je dois le suivre pendant une dizaine de tomes.

Mais. L'histoire qui se tisse le long de ces pages est finalement très prenante. Intrigues de cour, complots de toute part et à tous niveaux, traîtrises, politiques et royauté, les personnages ont chacun leurs lots de péripéties.
Et c'est donc plus à un Grinsa ou à un Xaver que j'ai réussi à accrocher au récit. Personnages plus profonds que le héros, ces deux protagonistes sont importants dans la construction et le développement de ce dernier, lui offrant loyauté et – surtout – bon sens.

J'ai donc pris bien plus de plaisir dans la deuxième moitié du livre, Tavis ayant toujours de l'importance certes mais étant un peu plus effacé. le tout s'achève sur une note promettant un récit épique et une quête, certes classique mais qui a déjà fait ses preuves.

En Bref : Un héros antipathique mais des personnages secondaires attachants. Une mise en place bien trop longue, et une lecture qui doit en grande partie son salut au fait que le roman est édité en intégrale. Enfin une intrigue qui se veut prenante mais pas inoubliable.
Lien : http://amarueltribulation.we..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
- Je ne sais plus que croire. Qu’est-ce qui te semble le plus probable : que deux Tisserands soient en lice pour les Terres du Devant ou qu’un seul, le nôtre, tire les ficelles des deux côtés ?
Yaella prit le temps de réfléchir. Aucune de ces deux hypothèses ne tenait franchement debout, toutes les deux lui paraissaient vaguement possible.
- Que devons-nous faire ?
- Je ne sais pas. Je n’ai pas envie de courir le risque d’en parler au Tisserand mais, s’il a un concurrent, il devrait en être informé.
- A toi l’honneur, fit-elle.
- Lâche, répondit-il en souriant.
Commenter  J’apprécie          70
Les circonstances, les difficultés ou les excuses m’importent peu. Nous faisons partie d’un grand, d’un important mouvement, un mouvement capable de balayer les Eandi hors des Terres du Devant et de mettre enfin un roi qirsi au pouvoir. Notre peuple rêve de ce jour depuis celui où nous avons posé les pieds sur ce royaume. Il y a neuf siècles, la trahison d’un homme nous a condamnés à la persécution et à l’esclavage. Aujourd’hui encore, comme toi, les nôtres sont contraints de servir ou divertir des hommes aux capacités limitées. Aujourd’hui encore, les Tisserands vivent dans la peur d’être découverts et exterminés. Tout cela à cause de Carthach, le traître. Depuis les Anciennes Guerres, nous n’avons jamais été aussi prêts de réaliser notre rêve. Et pourtant, aujourd’hui même, l’échec d’un seul d’entre nous, homme ou femme, peut tout remettre en cause. Je me fiche des circonstances. Les difficultés ne m’intéressent pas. Chacun d’entre nous a une mission. La destinée de notre mouvement, son succès reposent entre les mains de tous.
Commenter  J’apprécie          30
- Ces morts sont injustes, fit le garçon en secouant la tête.
- De quoi parlez-vous ?
- Je l’ai frappé dans le dos, répondit Xaver en regardant le Qirsi. Et vous avez tué un homme désarmé. Ce n’est pas comme ça qu’on fait.
- Xaver…, soupira Fotir en fermant brièvement les yeux avant d’aider le jeune homme à se relever, nous ne sommes pas dans un tournoi. C’est la guerre. On tue comme on peut, et on fait ce qu’il faut pour rester en vie.
Commenter  J’apprécie          20
L’esprit est le premier à vieillir mais le dernier à mûrir.
Commenter  J’apprécie          160
Les rois livrent leurs guerres, et les marchands leurs marchandises.
Commenter  J’apprécie          110

autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (358) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2484 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..