AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sophie Troubac (Traducteur)
ISBN : 2290356875
Éditeur : J'ai Lu (10/08/2006)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Au sein des cours des sept royaumes, la conspiration Qirsi n'a plus rien d'une rumeur. Le meurtre de Brienne, le suicide du roi Carden, les bourses d'or que l'on retrouve dans certaines poches... Autant de pièces du puzzle qui ne demandent qu'à être rassemblées. Pourtant, rares sont ceux qui ont l'esprit assez clair pour mesurer l'ampleur de la menace. Parmi eux, Tavis, le prince au visage couturé de cicatrices, sait qu'il a peu de chance d'être écouté. Ailleurs, Ke... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
meygisan
  11 septembre 2017
Après avoir lu ce tome 4, on a vraiment le sentiment d'avoir assisté à une partie d'échec. Une partie d'échec orchestré de main de maître par son auteur, David B Coe, qui fait ici preuve d'une maîtrise hors du commun de son récit, de son évolution mais également de la foultitude des personnages qui parsèment l'histoire. Et comme si cela ne suffisait pas, il en ajoute d'autres, et pas des moindres, pour nous faire découvrir encore plus profondément cet univers des 7 royaumes, qui devient désormais à la fois d'une immensité et d'une précision diabolique. On pourrait penser que la profusion de personnages et d'intrigues finissent par se ressembler et converger vers une asphyxie, que tout amenait invariablement à des ressemblances. Mais c'est loin d'être le cas, et c'est même l'inverse. L'auteur fait montre d'une imagination hors du commun dans la caractérisation des personnages qui entrent en scène, mais également dans la description des différents royaumes, et de toutes les maisons qui les constituent. Lorsqu'on sait que chaque royaume abrite une petite dizaine de maisons ( il y a 7 royaumes!), et que chaque maison ( entendez le mot "cité" dans le terme "maison") abrite généralement le duc et sa famille, entouré de ses Qirsi, sans compter les quelques personnages annexes, on devine le talent dont doit faire preuve David B Coe pour que deux personnages ne se ressemblent pas. Et il y parvient avec brio. On pourrait même trouver ennuyeux cette juxtaposition d'intrigues, qui finalement ne font que servir l'intrigue principale mais qui apportent une richesse indispensable à ce genre de récit, tant il y en a. Et c'est bien par ce biais là que l'auteur tient ses lecteurs en haleine car toutes ces petites intrigues sont passionnantes, chacune à leur manière. Comme je le disais au début, on a vriament l'impression d'une partie d'échecs qui se déroule sous nos yeux, chacun plaçant ses pions, révélant des visages dont on ne doutait pas jusqu'ici.
Je ne sais comment parler de l'intrigue sans en révéler trop donc je n'en dirai rien si ce n'est qu'elle progresse énormément dans ce tome, que certains personnages déjà rencontrés, et plutôt essentiels prennent une place encore plus importante.
Je conseille vivement aux lecteurs ( trices) de se plonger dans ce cycle, car même si les deux premiers tomes peuvent être difficile d'accès ou paraître pompeux, la suite se met en place et se développe de manière exponentielle passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Morgane82
  08 décembre 2015
Dans ce tome, le personnage de Keziah (soeur de Grinsa) prend de l'ampleur. Les autres royaumes sont enfin tous dévoilés et tous sous le coup de la conspiration. Nous découvrons l'identité de son chef qui est un Tisserand (un Quirsi très puissant) capable de communiquer avec ces chanceliers par leurs rêves et bien plus encore. Il est flippant, tyranique, et franchement antipathique comparé à Grinsa lui aussi Tisserand mais "du côté" des Eandis (ou plutôt du côté de la paix).
CHALLENGE ABC 2015-2016 : lettre C
Commenter  J’apprécie          50
CasusBelli
  28 décembre 2016
C'est décidément bien, très bien même !
L'histoire monte en puissance, plus de précisions dans l'intrigue et le complot, les personnages gagnent en densité et en psychologie, les réflexions et états d'âmes des uns et des autres apportent une profondeur certaine à l'ensemble, je suis donc ravi en espérant que la suite soit du même niveau.
De la bonne fantasy et une magie omniprésente dans l'univers très crédible des 7 royaumes, on a aucun mal à adhérer au récit, je m'étonne même que cette "série" ne soit pas plus connue...
En route pour le tome 5 donc :)
Commenter  J’apprécie          20
Tachan
  21 janvier 2018
Un tome qui est plus centré sur les intrigues côté Qirsi et que j'ai trouvé moins percutant du coup. Parfois, on s'enlise dans les intrigues de cour et ça plombe l'histoire. Mais globalement, ça reste une série de très très bonne qualité avec beaucoup d'originalité et une bonne gestion à la fois des personnages, de l'histoire, de la mythologie et de la politique sous-jacente. Excellent !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
shamandalieshamandalie   01 novembre 2015
Son père lui avait souvent répété qu'un soldat devait apprendre à maîtriser sa peur. La première fois, elle n'avait pas compris, mais il lui avait expliqué :
- On a toujours peur un jour ou l'autre, lui avait-il dit par une belle après-midi ensoleillée alors qu'ils marchaient sur les remparts qui surplombent la rivière. Mais un bon soldat doit être capable de voir au-delà de sa peur, de vaincre son esprit comme il vainc l'ennemi sur un champ de bataille. Si la peur est dominée, tu peux faire des plans pour la victoire. Quand tu découvres que tu as peur de la mort, mais que tu ne te laisses pas dominer par elle, tu réfléchis à la meilleure façon de l'éviter. Un soldat qui va au combat en pensant qu'il va mourir va certainement mourir ; un roi qui conduit son armée en imaginant la défaite court à la défaite.
Kalyi savait qu'elle n’était pas un soldat, ni un roi, mais elle comprenait que la conseil de son père marchait aussi bien pour les reines et les princesses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
meygisanmeygisan   04 septembre 2017
La justice, disait un proverbe, est à la fois prompte et patiente, aussi bienfaitrice que cruelle, aussi équitable que tyrannique.
Commenter  J’apprécie          80
meygisanmeygisan   05 septembre 2017
N'accepte jamais de tuer quelqu'un pour qui tu éprouves le moindre sentiment, fût ce de l'amour, de la haine, de la colère ou de la pitié.
Commenter  J’apprécie          50
shamandalieshamandalie   01 novembre 2015
Pénétrant dans la tour nord à l’angle du château, Marston hésita entre deux directions, la chambre de son père ou son bureau.
- Ile st dans sa chambre, monseigneur, lui annonça un des gardes à voix basse.
- Il est donc si mal? demanda Marston en se tournant vers l'homme.
Le soldat le dévisagea avant de baisser la tête et d'acquiescer.
Marston, l'estomac noué, resta silencieux. Il n'était pas prêt pour être duc, et encore moins préparé à perdre son père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1313 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre