AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081338912
Éditeur : Flammarion (14/05/2014)

Note moyenne : 2.65/5 (sur 365 notes)
Résumé :
4° de couverture

Linda a 31 ans et, aux yeux de tous, une vie parfaite : elle a un mari aimant, des enfants bien élevés, un métier gratifiant de journaliste et habite dans une magnifique propriété à Genève. Cependant, elle ne supporte plus de faire semblant d'être heureuse quand, en vérité, elle ne ressent rien d'autre qu'un sentiment grandissant d'apathie et d'indifférence.
Jusqu'au jour où elle retrouve un ancien petit ami. Jacob est un homm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (106) Voir plus Ajouter une critique
Colette
18 juin 2014
Bof bof ce roman! Je ne suis pas une adepte de Coelho car jusque là je n'ai lu que l'Alchimiste de cet auteur et ce n'était déjà pas le coup de coeur. Mais je me suis laissée tenter par celui-ci et hélas la déception est plutôt grande.
Linda, la trentaine, possède une vie réglée à la perfection entre son merveilleux mari, leurs deux enfants et son métier de journaliste.
Malgré cela, elle ressent un mal-être et une indifférence au bonheur qui l'entoure.
Dans le cadre de son travail, elle revoit un ex petit ami Jacob, devenu homme politique. Celui-ci réveille en elle des souvenirs nostalgiques et passionnels.
Pour sortir de cette dépression et tenter de retrouver son bonheur, elle se donne pour objectif de conquérir cet amour impossible.
Mais n'est-elle pas finalement en train de créer un vrai problème dans sa vie pour éloigner ses problèmes imaginaires qu'elle ne supporte plus?

Il ne se passe pas grand chose mis à part les réflexions successives de Linda sur sa vie et le pourquoi de sa dépression. le personnage s'exprime à la première personne, ce qui donne un aspect de confidences vis à vis du lecteur, j'ai plutôt apprécié ce point de vue. Mais j'ai trouvé le tout répétitif avec un grand manque de rythme.
Parfois j'avais un peu l'impression que l'auteur étalait sa connaissance sur la Suisse histoire de combler des vides et pour détacher à certains moment le lecteur des pensées réflexives de son personnage.
J'ai vraiment eu du mal à terminer ce roman mais j'ai quand même lutté: 314 pages pour pas grand chose selon moi.
Seul élément que j'ai vraiment aimé: la couverture du livre qui est très simple mais assez représentative par rapport au titre. Les deux cerises croisées forment le couple et la troisième cerise entre les deux qui représente l'amant. de loin ces trois cerises forment un coeur, j'ai trouvé cela pas mal et plutôt joli.
Quelques passages intéressants malgré tout mais malheureusement le roman reste plat, insipide, lent avec toujours cette impression de tourner en rond. Ennuyeux.
Un mélange de passages philosophiques et religieux, de psychologie féminine, de réflexions sur la solitude et l'amour, puis quelques scènes de sexe plutôt "trash" (peut être histoire de mettre un peu de piment, mais le tout reste assez fade selon moi).
Adultère est plutôt morne et sans grand intérêt, mais cela reste mon avis.
Un livre qui ne m'a pas touché hormis quelques citations de passage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          972
infini
18 mai 2014

Je l'ai dévoré ....
Il décrit divinement bien les émotions de Linda ,l'héroine du livre , 31 ans ,qui glisse dans un dépression..dans un trou noir..dans un mariage parfait dans lequel elle s'ennuie..
Linda est attachante , et ce livre m'a parlé , je me suis reconnue ,vue ..comme surement d'autres femmes vont pouvoir s'identifier...
J'ai aimé sa quete sur sa vie ,son cheminement et j'ai encore plus aimé la fin...
Encore une oeuvre de Paolo Coelho qui a su touché mon coeur...et qui de plus tombe à pic dans ma vie....de femme...
je recommande :-D
Commenter  J’apprécie          762
Pythounette
20 octobre 2014
Mesdames ! Pour sortir de votre déprime, envoyez-vous en l'air … vous aurez une révélation en côtoyant les « aigles » !
Le fil conducteur est posé. Reste à trouver une fiction, une héroïne, et un décor …
La fiction n'a pas de goût, elle est même presque écoeurante.
L'héroïne se veut jeune bourgeoise, citoyenne genevoise, qui connaît une période de mou …et alors ? On ne la sens pas très imprégnée de sa ville. Elle recherche l'amour, oui mais l'amour universel ! Rien à voir avec ses moeurs. Je la plains toutefois, du fait, que Coelho s'approprie son personnage féminin pour exprimer ses fantasmes typiquement masculins. Les introspections féminines ne sont désormais pas du ressort de l'auteur.
Quant au décor … que Coelho ait voulu construire son histoire sur un lieu bien réel, soit ! Mais il n'a alors pas le droit à l'erreur ! N'a-t-il pas d'amis genevois qui auraient pu le relire et relever les imprécisions ? le renseigner sur les us et coutumes bien genevoises pour donner un peu plus de crédibilité ? Elle aurait pu posséder un chalet à Verbier, un mas en Provence ou une propriété sur la Côte d'Azur, ce qui aurait permis de pimenter son histoire. Nyon et Interlaken hauts lieux touristiques; ce n'est pas très sexy pour sortir de Genève !
Prendre la bise pour le mistral, appeler l'horloge fleurie, l'horloge de fleurs, décrire le collège de Genève comme étant un gymnase, et parler de Suisse française pour citer la Suisse romande, sans compter les imprécisions politiques, je prends ça comme un signe de mépris.
Les critiques exacerbées et non argumentées sur Genève sont affligeantes. Sa ville d'accueil n'a-t-elle pas quelques points positifs qui mériteraient d'être relevés sous sa plume ? Si tous les restaurants sont mauvais, c'est peut-être qu'il n'a pas fréquenté les bons ?
Il y a quelques petites perles philosophiques qui sont plaisantes, mais toujours avec ce fond de morale religieuse qui n'a pas trop sa place dans la cité de Calvin, et qui décrédibilise toute l'idée qui précède.
Bref, cette fiction écrite par un brésilien pour les français de l'hexagone (pour la version française) et qui se passe à Genève ne convainc pas, ni pour le message qui aurait pu passer, ni pour l'histoire !
Une excellente note toutefois pour l'illustrateur ! Il a réussi avec ces trois cerises en forme de coeur, représentant les protagonistes des ménages à trois, l'exploit de nous donner l'envie … juste l'envie, mais l'envie de quoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          411
lyoko
21 janvier 2016
Habituellement, j'aime beaucoup les livres de Paulo Coelho... et bien je crois être tombée sur l'exception !!
Je n'ai rien a redire sur sa façon d'écrire qui est toujours agréable.
Mais l'histoire est a mourir d'ennui et le fond complètement grotesque a mon sens.
Linda jeune femme qui a tout pour elle : physiquement, un bon mari , un bon emploi, de bons enfants.. s'ennuie dans sa petite ville de Genève. Elle en déduit même qu'elle est au bord de la dépression.
Pour palier a ça, elle va trahier sa vie, son mari , ses enfants et elle même, en ayant une aventure avec un ancien copain de collège devenu homme politique.
Quoi de mieux que le sexe adultère pour donner du pep's a sa vie ! En tout cas j'ai la vague impression qu'il n'y a plus que ça pour faire vendre des llivres... et encore si l'histoire tenait la route et était palpitante je ne dis pas... mais là !!
A fuir de toute urgence
Commenter  J’apprécie          455
dido600
10 juin 2014
Une génoise trentenaire en train de vie plus que parfait .Un époux romanesque deux petits enfants charmants. Journaliste dans une célèbre gazette de Genève .Nonobstant Elle traverse une période d'apathie et d'indifférences envers son époux .Elle rencontre un ancien petit ami devenu un homme de premier ordre en Suisse lors d'une entrevue avec ce dernier .Il stimule en elle une certaine nostalgie une sensation ignorée et oubliée depuis pas mal de temps .L'amour extrême et le désir vif .Mais c'est perdu d'avance cet amour impossible
Un récit très simple mais l'histoire est insipide et ennuyeuse hormis quelques pépites de citations .Le titre est captieux ce n'est pas vraiment l'adultère qui prédomine ce roman mais le sentiment du vide et des moments cafardeuses que traversent parfois les femmes .L'adultère n'est qu'un indice symptôme autrement dit
En outre ça me rappelle les 50 nuances de Grey beaucoup de séquences cochonnes dont je déplore .J'ai l'impression en ces temps-ci l'écriture sur le sexe c'est la mode gout collectif propre a' une certaine population de lecteurs
Comme avis personnel un roman a' oublié
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          385

Les critiques presse (1)
LaPresse07 août 2014
L'écrivain brésilien aborde dans ce roman des sujets maintes fois traités sans apporter de réelle réflexion constructive. Le plus frappant demeure néanmoins le manque de crédibilité des personnages [...].
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations & extraits (269) Voir plus Ajouter une citation
infiniinfini17 mai 2014
Après un certains age , nous nous mettons à porter un masque d'asssurance et de certitudes . Avec le temps ,ce masque colle au visage et ne part plus .
Nous apprenons , petits , que si nous pleurons , on nous prodige de la tendresse ; si nous montrons que nous sommes tristes , on nous console Si notre sourire n'est pas convaincant , nos larmes le seront assurément
Mais nous ne pleurons plus_ sauf dans la salle de bains ,quand personne ne nous entend _ et nous ne sourions plus _sauf à nos enfants
Nous ne montrons pas nos sentiments parce que les gens pourraient nous juger vulnérable et en profiter.
Dormir est le meilleur remède.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          451
infiniinfini19 mai 2014
Ma vie va super-bien ,tout marche comme je l'avais projeté adolescente ,je suis heureuse ; mais brusquement quelque chose se produit.
C'est comme si un virus avait infecté l'ordinateur.
Alors la destruction commence ,lente ,mais implacable .
Tout va plus lentement. Certains programmes importants requièrent plus de mémoire pour s'ouvrir . Certains fichiers -photos ,textes _disparaissent sans laisser de trace.
On en cherche la raison et l'on ne trouve rien. On demande à des amis qui comprennent mieux le sujet , mais eux non plus ne parviennent pas à détecter le problème. L'ordinateur est vide , lent , et il ne vous appartient plus . Celui qui le possède maintenant est le virus indétectable. Certes ,on peut toujours changer de machine , mais les choses conservées là ,qui ont pris tant d'années à etre mises en ordre ?
Perdues à tout jamais ? Ce n'est pas juste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
infiniinfini20 mai 2014
Non . Ce qui est contagieux ,c est la peur , la frayeur constante de ne jamais rencontrer quelqu'un qui nous accompagne jusqu'à la fin de nos jours .Et au nom de cette peur , nous sommes capables de faire n'importe quoi , d'accepter la mauvaise personne et de nous convaincre que c'est la bonne ,l'unique ,celle que Dieu a mise sur notre chemin .En très peu de temps , la recherche de sécurité se transforme en amour sincère ,les choses sont moins amères et difficiles , et nos sentiments peuvent etre mis dans une boite et repoussés au fond d'un armoire dans notre tete ,ou elle restera cachée et invisible a tout jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
ColetteColette17 juin 2014
Celui qui dit que "l'amour est suffisant" ment. Il ne l'est pas et ne l'a jamais été. Le grand problème est que les gens croient aux livres et aux films - un couple qui marche sur la plage main dans la main, contemple le coucher du soleil, fait l'amour passionnément tous les jours dans de beaux hôtels avec vue sur les Alpes. Moi et mon mari nous avons déjà fait tout cela, mais la magie ne dure qu'un ou deux ans, au maximum.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
infiniinfini16 mai 2014
"Tout va bien? "
Oui ,pourquoi cela n'irait-il pas ? Voyez-vous un problème dans ma vie ?
Aucun.
Seulement la nuit qui me fait peur.
Le jour qui ne m'apporte aucun enthousiasme.
Les images heureuses du passé et les choses qui auraient pu etre et n'ont pas été.
Le désir d'aventure jamais réalisé.
La terreur de ne pas savoir ce qui arrivera à mes fils.
Et alors la pensée se met à tourner autour de choses négatives ,toujours les memes ,comme si un démon était en embuscade dans un coin de la chambre pour me sauter dessus et dire que je que j'appelais"bonheur " n'était qu'un état passager ,qui ne pouvait durer longtemps .Je l'avais toujours su , non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Videos de Paulo Coelho (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paulo Coelho
Après Guy de Maupassant et René Goscinny, Babelio vous invite à découvrir les 5 choses que vous ne devez pas savoir sur ... Paulo Coelho !
autres livres classés : littérature bresilienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Paolo Coelho, son oeuvre

Quel livre lui a valut d'être connu dans le monde entier ?

Brida
Onze minutes
L'Alchimiste
La sorcière de Portobello

10 questions
232 lecteurs ont répondu
Thème : Paulo CoelhoCréer un quiz sur ce livre
. .