AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Doury (Traducteur)
EAN : 9782264019318
317 pages
Éditeur : 10-18 (16/03/1993)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Le narrateur est obsédé par le souvenir de sa femme Edith, suicidée dans une cage d'ascenseur, et tyrannisé par l'amant de cette dernière, le mystérieux et méphistophélique F. Le narrateur tente de conjurer ses obsessions par l'invocation, de plus en plus scabreuse au fil des pages, de la première sainte indienne du Canada, l'Iroquoise Catherine Tekakwitha, convertie par les Jésuites au XVIIe siècle, si bien que le livre se déploie dans plusieurs directions - récit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

critiques presse (1)
Actualitte   10 mai 2019
Une histoire remontée des limbes, mélangeant espoirs et souvenirs douloureux sans pour autant que le vague à l’âme ne devienne jamais tristesse.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   11 juin 2018
J'aurais voulu vivre dans le "folk song" comme Joe Hill, pleurer pour les innocents que ma bombe aurait mutilés, remercier le vieux paysan qui nous aurait nourris pendant notre fuite. J'aurais voulu avoir une manche vide retenue par une épingle double, et voir les gens sourire tandis que je saluais de la mauvaise main. [...] J'aurais voulu avoir ma tête portée à Pékin, avec un poème écrit sur mon épaule, sourire au dogme qui écrasait ma personnalité, faire face aux machines de Broadway. J'aurais voulu que la Cinquième Avenue se souvienne des pistes indiennes [...] J'aurais voulu écrire un pamphlet contre le contrôle des naissances, dans une langue très simple, un pamphlet qui serait venu au foyer, illustré de dessins en deux couleurs représentant l'éternité et des étoiles filantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
SuzanneMaxSuzanneMax   14 mars 2015
Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier en moi?
Commenter  J’apprécie          220

Videos de Leonard Cohen (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leonard Cohen
Leonard Cohen (1934-2016), transformer le noir en lumière : Une vie, une œuvre (France Culture). http://le-semaphore.blogspot.fr/2016/.... Diffusion sur France Culture le 30 décembre 2017. Photographie : Leonard Cohen © Adam Cohen. La quête de Leonard Cohen était d’atteindre les profondeurs du cœur. Pour cela, il n’eut d’autres choix que d’explorer avec une lucidité implacable la part d’ombre et de lumière qui constitue chacun de nous, à commencer par lui-même. Une émission d'Élise Andrieu. Réalisation : Céline Ters. Prise de son : Pierre Quintard, Jean-Louis Deloncle et Alain Joubert. Mixage : Alain Joubert. Liens internet : Annelise Signoret. Archives INA Marie Chauveau : “Synergie” par Jean-Luc Hees, 1997. Profondément tourmenté depuis l’enfance autant qu’il aspirait à la lumière, Leonard Cohen a su déployer comme peu d’artistes une œuvre qui oscille de la grâce à la chute, de la haine à l’amour, sondant chaque émotion comme une vérité sans fard. « Tout est dit dans mes chansons », affirmait l’écrivain romancier et poète, devenu chanteur parce qu’il voulait donner une voix à ses textes. Au fil de ses mots et de ses mélodies, des anges peuvent côtoyer les lames de rasoir, des berceuses renfermer une violence impitoyable, sa voix grave s’envelopper de chœurs féminins, la pureté blanche d’une avalanche engloutir une âme lourde… Si son but est d’approcher la grâce, il ne peut l’atteindre sans traverser les abîmes. C’est que pour lui, « nos cœurs brûlent dans nos poitrines comme de la viande de kebab sur sa broche ». Pour tenter de comprendre et traverser ce feu, toute l’œuvre de Leonard Cohen est composée comme un gigantesque art d’aimer. Pour les femmes, la poésie, Dieu, ou toute chose vivante. Amours issus d’un même élan se confondant sans cesse. À l’écoute des textes ciselés sur parfois des années, accompagnés d’arpèges de guitare comme de musique électronique, Leonard Cohen a su transcender une à une ses peurs pour entrer dans une sagesse rayonnante. À la fin de sa vie, il n’avait pas fait disparaître le côté sombre de l’existence, mais, devenu léger, il avait su frotter le noir jusqu’à ce qu’il prenne les propriétés de la lumière.
Intervenants :
Christophe Lebold, biographe Sandra Zemor, artiste peintre Armelle Brusq, réalisatrice
Escalade tes larmes et reste muet Comme la rose sur son échelle d’épine. Puis dépose ta rose sur le feu Le feu s’abandonne au soleil Le soleil cède au merveilleux Dans les bras de l’être Sacré.
“The Window”
Lectures de textes par Céline Ters et Geoffrey Carey.
Extraits du livre “Leonard Cohen, l’homme qui voyait tomber les anges”, de Christophe Lebold.
Extraits du film “Leonard Cohen, portrait intime”, de Armelle Brusq.
Merci à Jacques Vassal, Dominique Boile, Gilles Tordjman et Dominique Isserman.
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : leonard cohenVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Michel Strogoff

De quel corps d'élite de l'armée du Tsar Michel Strogoff fait-il parti?

Les chasseurs
Les couriers
Les cavaliers

10 questions
173 lecteurs ont répondu
Thème : Michel Strogoff de Jules VerneCréer un quiz sur ce livre