AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081613476
Éditeur : Flammarion (14/10/2000)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 50 notes)
Résumé :
"Je n'ai pas toujours été un monstre. C'est mon métier qui m'a transformé. Je m'explique : un médecin doit combattre la douleur. Il la contrôle, la dose, joue avec elle. Et on s'aperçoit un jour qu'on se délecte du spectacle de la souffrance."
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  08 novembre 2018
Titre : Mauvais sangs . Mais bon sang , pourquoi un 's' ?
Contenu : 100 pages . Dommage, un surplus ne m'aurais pas déplu..
L'auteur : Sarah Cohen-Scali : Mélange explosif entre ♫wôOoô, ma jolie Sarah ♪de Johnny ; Cohen, tel le diététicien qui-vous-veux-du-bien (ou les frères Cohen selon son choix ) et Scali,, comme Scalpel ?
Bref, c'est court . Stop. Très/trop court . Stop
Et il va falloir en faire de même, quel enfer . Stop
Ici greg320i, télégramme de moins de 100 grammes à l'attention des prochains lecteurs de Scali . Stop
Critique sous forme de résumé, pas plus, bien obligé . Stop
Mauvais plan : La meilleure ,-de loin d'ailleurs-, c'est-à-dire la plus cruelle, la plus insidieuse, avec une fin vraiment odieuse pour son personnage.
Savoureux ! Stop .
The end : Théâtrale, remuante sur la lobby réclamante que son personnage central exige que 'tout' soit parfait , sans cesse, sans ,,'fin' .
Il l'aura bien chercher ..
Appréciation :Sans plus . Stop.
La maison : Oui , mais non, je n'ai pas vraiment saisi la fin et sa 'chute' -c'est le cas de le dire d'ailleurs. Est-ce ou non le coupable ou sa victime le tueur ?
Un bon petit moment pour son macho un rien salace. Stop.
Justice: Mùm ,juste et judicieuse, juteuse et géniale, crapuleuse et digne d'un vrai thriller.
Splendide ! Stop. ( ou comme dirait The mAsk, alias Jim Carrey , sssssplêêêendide ! )
Le prince charmant : Un vague étalage d'injures et grossièretés mise dans la bouche d'une clocharde .. ( rions bien, rions jaune ! ) L'arrivé du prince toutefois désopilante , préférez le film Pretty Woman, la prostitution en moins.
Je reste un peu sévère avec mon dernier mot Jean-Pierre : Sordide ? Stop.
Un ptit beur en or : quatre pages recto-verso et une fin ignoble.
Ma foi,, cela reste de la pure horreur pour mon vignoble quotidien .
Pas de mérite à aimer cela quand même , hem . Stop .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Luna26275
  18 octobre 2016
Un très bon roman, je l'ai vraiment adoré ! Je viens de découvrir cette auteure qui m'a dès lors charmée. Son style d'écriture familier met tout de suite le lecteur à l'aise, ce qui rend la lecture fluide et agréable. On ne voit pas le temps passer ! C'est un vrai plaisir de dévorer ses histoires qui mêlent policier, action, frisson et angoisse.
Un livre peu épais, il se lit très vite ( bien trop vite à mon goût ! ). Ce livre contient six nouvelles, toutes aussi passionnantes les unes que les autres. Je recommande ce bouquin pour les amateurs de lecture horrifique ou de polar.
Commenter  J’apprécie          140
4BHenriFabre
  20 février 2015
Très bon livre, parfois un peu brutal au niveau du langage pour un recueil de nouvelles. L'auteur a résumé plusieurs moments, les décrivant en tous points, faisant preuve de beaucoup de réalisme. Personnellement j'ai préféré la nouvelle portant le nom "La maison", l'histoire d'un homicide qui remonte à plus de cinq ans, d'un enquêteur qui n'abandonne pas l'idée de rechercher le meurtrier. Je vous conseille de lire ce livre car il est très prenant, on a envie de le lire d'un coup, c'est un roman de poche très passionnant. L'auteur Sarah Cohen-Scali a très bien résumé les différents passages, très bon livre. Je le conseille à tout bon lecteur car il n'est pas compliqué à lire, il respecte bien le thème dans chacunes de ses nouvelles.
Molly
Ce livre est passionnant, il contient plusieurs nouvelles qui tournent toutes autour du même thème. Son titre "Mauvais Sang" le résume bien. Moi j'ai préféré la nouvelle "Mauvais plan". La nouvelle parle d'un homme qui ne sait pas où il est. L'homme est le narrateur de la nouvelle, il nous raconte qu'il ne peut pas parler, pas bouger. Au fil du temps il se rend compte qu'il est dans un hôpital et qu'il a perdu sa boucle d'oreille porte-bonheur. Très bon livre, je le conseille.
Sarah
Ce texte est assez facile à lire, il n'y a pas trop de mots durs, la manière dont est écrit le texte me semble en accord avec le sujet traité,le déroulement du récit est simple, les personnages sont originaux. L'atmosphère générale du livre est mouvementée. Ce texte nous fait réfléchir sur la société, il ressemble à la réalité. Pour finir, en résumant, ce livre est bien écrit, tout le monde peut le lire, jeunes, adultes ou personnes âgées.
Samir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
calypso
  20 avril 2017
Après avoir souvent croisé son nom, je découvre enfin la plume de Sarah Cohen-Scali à travers ce petit recueil édité par Flammarion.
J'ai beau avoir pressenti la fin de deux des 6 nouvelles, je peux tout de même affirmer que l'auteure sait surprendre son lecteur. L'ambiance est sombre et les thèmes développés ne le sont pas moins : il est question de vengeance, de jalousie, de mort… Avis aux amateurs du beau langage : le vocabulaire est parfois très cru mais jamais gratuitement, il s'adapte en effet parfaitement aux situations racontées. L'ensemble se lit assez vite : vous pouvez le dévorer ou, comme moi, le déguster.

Voici un rapide aperçu de chacun des récits :
« Mauvais plan »
Un homme se réveille dans un hôpital : il peut à peine bouger mais dispose de toutes ses facultés mentales. Qui est-il ? Pourquoi semble-t-il davantage préoccupé par une boucle d'oreille que par son état physique ?
Une très bonne nouvelle à chute, excellemment narrée et angoissante à souhait !

« The end »
Un jeune homme se fait abattre devant des spectateurs impassibles… Réalité ou fiction ?
Une fin à laquelle je m'attendais mais un récit toutefois bien mené.

« La maison »
Etre guide touristique n'est pas un métier de tout repos. Ainsi quand des touristes insistent pour visiter une maison abandonnée, il faut bien se plier à leurs exigences. Et quand, dans la dite maison, a eu lieu un crime sordide, il n'est pas impossible que le passé refasse surface.
J'avais vaguement pressenti la fin de cette nouvelle, sans disposer de tous les éléments, mais cela n'a rien enlevé au plaisir de la lire.

« Justice »
A quelques jours de la fin d'un procès, un suspect avoue à son avocat qu'il est bel et bien coupable. Que va décider l'avocat : continuer à défendre son client ou sacrifier sa carrière ?
Tout le suspens réside dans la décision de l'avocat et donc, une nouvelle fois, dans la chute qui nous offre une vision surprenante de la justice.

« le prince charmant »
A Aube-sur-Loing, une SDF perturbe la vie paisible des riverains. Elle s'installe ainsi que son caddie aux effluves nauséabonds devant les petits commerces du village, passant ses journées à boire et à insulter les passants, jusqu'au jour où le baron Ernest de Chauda, l'ange-gardien d'Aube-sur-Loing, décide d'intervenir.
On sent bien, tout au long de cette nouvelle, qu'un événement grave va se produire, mais on est bien loin d'imaginer ce qui l'a motivé ! Une nouvelle vraiment très intéressante.

« Un p'tit beur en or »
Yassin est revenu à Paris avec une médaille en or. Fier d'avoir représenté son pays et chanté la Marseillaise, il s'étonne, en ce matin d'avril, de voir Paris si calme. Bientôt, des manifestants occupent les rues de la capitale.
Une nouvelle assez différente des autres, pétrie d'ironie et inspirée d'un fait réel.

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
4ehenrifabre
  22 avril 2015
Un bon moment de lecture, assez simple. Un sujet sérieux : la manipulation "internet" de plus en plus présente.
Un seul reproche cependant : l'histoire est trop courte ! Choisissez ce livre !
Julian P.


Mauvais sang comporte six nouvelles fantastiques et passionnantes. Les nouvelles sont emplies d'actions. A certains moments les histoires peuvent être effrayantes.
Le vocabulaire employé appartient au langage familier, c'est ce qui m'a permis de mieux comprendre les histoires. et les termes employés par les personnages.
J'ai beaucoup aimé ce livre pour les scènes effrayantes, d'actions et de suspense. L'auteur utilise de nombreux adjectifs, il rentre dans les détails pour décrire les différentes scènes, la place des objets, des meubles...
Ali S.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
4AHenriFabre4AHenriFabre   27 mai 2015
Comme on vous l'a dit, une famille a été massacrée dans cette maison. La police n'a jamais retrouvé l'assassin, et l'affaire a été classée. Le premier meurtre, celui d'Andrew Laughlin, a été commis ici même, juste à la porte d'entrée. Il n'y a pas eu effraction. On pense que l'assassin a sonné et que Laughlin a ouvert sans se méfier, sans doute parce qu'il le connaissait. Il a reçu une balle dans la tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CirseCirse   19 octobre 2013
La lumière baisse peu à peu. Le cadavre disparaît, happé par la pénombre. Encore une faible lueur sur la mare de sang, les doigts recroquevillés, raides à présent.
Puis c'est le noir total.
Le silence.
Le rideau tombe et la salle éclate en un tonnerre d'applaudissements.
Commenter  J’apprécie          40
4ehenrifabre4ehenrifabre   22 avril 2015
"Difficile de décrire ce qu'on voudrait fuir à jamais. Trouver les mots justes, se replonger dans un passé qui blesse ... Pas facile de raconter ce genre d'histoire. On croit toujours que les gens ne nous croient pas, nous accusent de mensonges, nous jugent. On se sent si stupide d'avoir été abusé. le vrai coupable le sait bien, lui".
J'ai particulièrement aimé ce passage car je me suis senti assez visé, mais d'une autre façon bien sûr,.. C'est pour cela qu'il m'a touché et intéressé ; cela est très fréquent. Julian P.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
May_lisMay_lis   05 mai 2019
Tu sais, Albert, je t'aime bien. Je sais que les camarades te ridiculisent, parce que tu n'as qu'une figuration dans la pièce. Mais pour moi, tu es plus important qu'eux. C'est de toi que dépend ma dernière scène, donc, c'est de toi que dépend mon rôle tout entier. Si toi tu n'es pas bon, moi je suis mauvais.
Commenter  J’apprécie          10
calypsocalypso   10 août 2017
J’en ai assez de leurs regards. Marre de leur pitié. C’est pire que la douleur. Plus agaçant que les brûlures, les picotements sur les paupières, les narines. Bon sang, ce que ça m’démange ! Et ils m’ont attaché, les salauds...
Ça y est. Ca recommence. J’ai les joues en feu. Y a quelque chose qui coule dans mon nez... Sur ma bouche. Et ça me gratte encore plus. Merde. Qu’est-ce qu’ils m’ont fait ?
J’peux plus bouger les lèvres. Du plomb. J’suis muet, ma parole.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Sarah Cohen-Scali (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Cohen-Scali
Vidéo de Sarah Cohen-Scali
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur MAX de Sarah COHEN-SCALI....

Quel est le nom entier de baptème de MAX???

Lukas kuis Abendmahls
Konrad von Honhenfels
Konrad von Kebnersol.
Lukas von Beryl

5 questions
191 lecteurs ont répondu
Thème : Max de Sarah Cohen-ScaliCréer un quiz sur ce livre
.. ..