AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lire-une-passion


Lire-une-passion
  12 mai 2014
Quand j'ai vu ce livre revenir à mon boulot, j'ai été intriguée par la couverture que je trouve superbe, mais aussi par le titre... Puis j'ai lu le résumé, et je l'ai emprunté directement, sans me poser de question. Et me voilà arrivée à la fin de ce roman, en larmes. Il a réussi à me toucher durant toute ma lecture, à tel point que je l'ai dévoré en très peu de temps (si je n'avais pas été fatiguée hier soir, je l'aurais lu d'une traite).

Gabriel est issu d'un milieu aisé et Clara d'une famille modeste. Tout s'oppose à leur rencontre, mais pourtant, lors d'une soirée, ils vont se rencontrer et plus se quitter. Leur amour naissant arrive vite, mais qui a dit que le coup de foudre n'existait pas ? Dès lors, ils vivront leur amour, bien que la famille et les proches de Gabriel ne voient pas du bon oeil leur relation. Eh bien oui, Clara n'est pas riche, donc profite de la richesse de Gabriel, tout cela est logique. Mais ils ont tout faux. Grâce à elle, Gabriel verra la vie d'un nouvel oeil.

Mais le jour où out bascule, tous ces rêves, ces visions du futur éclatent et se brisent en mille morceaux. Gabriel est mort, et Clara prête à le suivre. Il a alors huit jours pour la sauver, et lui faire comprendre que la vie mérite d'être vécue, bien que l'être aimé ait disparu.

Le roman est découpé en deux parties bien distinctes, de telle sorte qu'il nous permet d'apprendre à connaître les deux amoureux, comprendre comment ils se sont rencontrés, et pourquoi cet amour est si fort. J'avoue avoir été agréablement surprise, car je m'attendais à ce que l'on rentre directement dans le vif du sujet et ne pas voir l'avant de la catastrophe. Si ça avait été le cas, il y aurait eu un manque évident de réalisme.

On apprend ainsi à s'attacher à Gabriel et Clara, pour notre plus grand bonheur. Ils sont tous les deux très attendrissants et malgré la classe sociale qui les sépare, ont plein de points communs, que l'auteur n'hésite pas à divulguer. Ils sont vraiment très touchants, et dès les premiers chapitres, j'ai su m'identifier à eux, à tel point que je craignais de voir quand tout s'écroulerait sous leurs pieds. En plus de les découvrir, le compte à rebours est présent et bien angoissant. On sent que plus les pages défilent, plus on se rapproche du drame, et moins on veut le connaître. On échafaude quelques plans, et quand ça arrive, on est choqués et déboussolés.

Je me rappelle encore ma réaction, qui permet de passer à la seconde partie du récit. Ma main devant la bouche, les yeux ronds et les larmes qui montent. Ah et le « oh, non, pas ça ! ». Pourtant on s'y attend, on sait que ça va se produire, mais comme dans tout roman qu'on lit, on espère que l'auteur va changer d'avis au dernier moment et nous annoncer que ce n'était qu'une blague, que les personnages allaient vivre heureux, sans soucis. Oui, mais, dans ces cas-là, cela voudrait dire que tout ceci ne paraît pas réel, que ça enlèverait tout le charme du roman. Alors, on accuse le coup et on continue notre lecture, pour voir comment va se passer la suite.

Et là, on se rend compte que l'auteur avait beaucoup d'idées derrière la tête et réussit à nous surprendre par bien des points. Nous retrouvons les deux personnages complètement désoeuvrés. L'un qui veut rejoindre son amour, l'autre qui tente par tous les moyens de lui faire comprendre qu'elle doit vivre pour eux, et refaire sa vie. Les pensées sont fortes, les sentiments nous bouleversent, et notre coeur se casse au fur et à mesure de la lecture. On sent que la seule issue que l'on souhaite ne viendra pas et qu'il n'y aura jamais de fin heureuse.

Puis la fin arrive et là, on pleure. de nouveau. Mais encore plus que quand l'accident survient. Oui, parce que là dans les dernières pages, ma vue était tellement floue que j'avais du mal à lire correctement, alors je relisais les passages et me faisais encore plus mal. Pas que cette fin est décevante mais... totalement inattendue et très touchante, jusqu'au bout, l'auteur à réussi à me surprendre et rien que pour ça, j'en suis admirative.

Venons-en à la plume de l'auteur. Je pense que l'histoire n'aurait pas été aussi intense, si cette plume n'était pas aussi attendrissante et aussi prenante. Phrases courtes, phrases longues, des mots qui touchent, qui interpellent, l'auteur a su avec perfection retranscrire le malheur que peut vivre un couple qui s'aime d'un amour indéfectible, mais qui pourtant se trouve séparé. de part cette plume, j'ai maintenant très envie de découvrir d'autres romans de cet auteur, et de m'attarder sur ces histoires, qui je l'espère seront aussi touchantes que celle que je viens de lire.

En résumé, un livre qui a su me toucher dès le début, avec des personnages très amoureux, mignons, qui vivent au jour le jour et que l'amour rend plus fort. L'après accident, est une partie très difficile lire, mais a contrario, très prenante et difficile de lâcher, une fois commencée. Aucun temps mort, que des moments attendrissants, tristes, qui nous mettent dans des états impossibles. La plume de l'auteur incite à continuer notre lecture, il sait quand arrêter un chapitre pour nous pousser à voir plus loin, à découvrir la finalité de ce roman.

Justine P.

« — Nous sommes au XXIeme siècle, maman ! Vous me jouez quoi, là ? Vous revisitez la lutte des classe selon votre vision du monde ? Peu importe ce qu'elle a fait et d'où elle vient ! As-tu oublié que papa est issu d'une famille modeste ?
— Ne mélange pas tout ! se défendit vivement Lorraine Sansier. Quand j'ai rencontré ton père, il était un jeune et brillant étudiant.
— Et c'est pour ça que tu es tombée amoureuse de lui ? S'il avait été boulanger ou plombier, tu ne l'aurais pas regardé ? »

« On pense diriger sa vie et, un jour, on découvre qu'on se contente de la suivre. On ne sait pas comment on est passé d'acteur à figurant. On a lâché prise doucement. On a accepté de transgresser une valeur, puis une autre, et on s'est peu à peu éloigné de ce que l'on était. Dès lors, il est plus facile d'avancer que de se retourner pour constater les conséquences de ses trahisons. »
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus