AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811229124
Éditeur : Milady (28/04/2017)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Élevé dans un monde dominé par les Harley, les drogues et le sexe, River Styx Nash est à la tête des Hades Hangmen. Alors qu'il souffre d'un terrible défaut d'élocution, il apprend vite à répondre à ceux qui s'opposent à lui : ses poings puissants, sa mâchoire d'acier et son adresse lui ont attiré une solide réputation d'homme dangereux. Un seul principe dicte ses actes : ne jamais s'attacher à qui que ce soit. Jusqu'au jour où il retrouve Salomé, rencontrée des ann... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
ostenc
  09 novembre 2017
Un livre dur, violent et émouvant en même temps. styx a une fragilité qui le rend émouvant. Mae est perdue, elle a traversé de terribles épreuves. Leur rencontre est improbable, comme les deux mondes dont ils sont issus. Mais tous deux sont hanté par ce souvenir d'enfance qui les a marqués. Les scènes de sexe ne sont pas trop présentes, les relations entre les personnages bien amenées et bien décrites. Un bon roman.
Commenter  J’apprécie          200
Beli_LivreSaVie
  23 mai 2017
Un roman que j'attendais avec beaucoup d'impatience. J'ai lu Tillie Cole dans un genre totalement différent, avec Mille baisers pour un garçon, un Young Adult qui fut un énorme coup de coeur. J'étais donc très curieuse de la lire de nouveau dans ce genre bien différent. Des bikers, c'est toujours tentant déjà mais quand nous avons aimé la plume de l'auteure, ça l'est encore plus. Maintenant je me méfie, les bikers peuvent parfois passer à la trappe et servir de façade mais avec cette lecture, je pense pouvoir dire que les adeptes du genre ne seront pas déçues.
C'est un roman qui aborde deux thèmes extrêmement forts : les bikers et les sectes. Nous constatons à la lecture de ce roman, que Tillie Cole s'est fortement documenter sur ces deux sujets et l'évocation de chacun d'eux rend totalement crédible ses deux personnages principaux. Ce qui selon moi, n'était pas chose évidente car nous avons ici en totale opposition une jeune femme qui a vécu toute sa vie enfermée sans rien connaitre du monde extérieur et qui a vécu des moments difficiles, sauf qu'elle ne sait pas vraiment ce qui est bon ou pas. Et face à elle, un Biker à la tête d'un gang, un homme qui menace, mène une vie illégale et n'hésite pas à tuer de ses propres mains. Deux entités qui se sont déjà rencontrées, très jeunes lors d'un brève instant alors qu'ils vivaient des moments difficiles, aucun d'eux n'a pu oublier l'autre. Quand ils se retrouvent adultes, cela semble évident même si cela va s'avérer être plus compliqué que ce que l'on s'imagine.
L'histoire débute alors que nos deux personnages principaux ont une dizaine d'années avec une scène très marquante par la présence des personnages et ce que dégage cette situation, puis nous les retrouvons bien des années plus tard. Tous deux vivent dans des milieux très distincts. Tillie Cole choisit d'avoir des personnages principaux très marqués par des différences qui les rendent uniques. River Stix est un homme à la tête d'un gang de bikers dont il a hérité et ce malgré sa différence qui pourrait lui porter préjudice. Entendons-nous bien, nous évoluons dans l'univers des bikers où les hommes sont durs, dangereux et leur comportement avec les femmes est dominateurs, la femme n'étant que peu considérée dans ce milieu. River Stix s'impose et ce malgré son défaut d'élocution, il doit d'autant plus se montrer fort et sa présence est très imposante. C'est un personnage assez fascinant, à la fois très mystérieux, il se comporte différemment, très dans la gestuelle et le comportement, à défaut de pouvoir s'exprimer correctement. Cela rend ses actes encore plus marquants, plus imposants, souvent même effrayants.
En contrepartie avec ce monde très rude, apparait l'innocente Mae. Elle arrive par hasard au coeur même du domaine des Hades Hangmen, elle ne se rend pas du tout compte du monde qui l'entoure, elle qui a vécu tant d'années isolée de la société. Stix va très vite reconnaitre en elle "la fille aux yeux de loup" et la prendre sous sa protection avec autorité et ce sans expliquer pourquoi et n'acceptant aucune contestation de la part de qui que se soit. Son arrivée créé un trouble certain au sein même du gang, l'attitude ambigüe de Stix provoque bon nombre d'interrogations. Mae s'est enfuie de la secte dans laquelle elle vivait depuis toujours où là encore la condition de la femme est assujettie à un statut d'esclavagisme et pourtant elle se sent libre au sein même de ses bikers, plus en sécurité.
La relation entre Stix et Maé n'a rien d'évident, elle est très conflictuelle même. Ce qui semble être une normalité par rapport à une évidence s'avère être compliquée car ils ont tous deux un statut particulier au sein même de leur communauté. Les enjeux sont importants et cela rend la situation particulièrement délicate. Il ne s'agit plus de suivre deux personnages qui cheminent ensemble mais tant de vies dépendent d'eux que l'enjeu est très important. Certaines affinités se créent avec d'autres membres du gang, les apparences sont parfois trompeuses, Maé découvre à ses dépends certaines vérités sur le monde réel, tout est à hauteur d'un apprentissage de ce qu'est la vraie vie. Les autres personnages ne sont donc pas en reste, nous les découvrons tous qu'ils soient des bikers ou de ceux auprès de qui Maé s'est attachée dans la secte. Chacun se dévoile, qu'ils soient en opposition avec les décisions de Stix, proche ou pas de Maé, leurs idées et leurs actions sont primordiales dans le cheminement du récit. L'auteure arrive à nous faire douter de chacun, nous nous interrogeons sur l'implication des uns et des autres dans les actes menés contre les bikers. le danger rôde sans cesse autour d'eux
Sont opposés deux mondes dont les modes de vie sont bien différents, même si par certains principes ils puissent être comparables à travers ses deux personnages qui pourtant sont destinés à être ensemble. Tillie Cole explore les répercussions de ces deux mondes sur les personnages qui y ont vécu depuis toujours et ne connaissent rien d'autre. Nous découvrons quelle a été la vie de Maé au sein même de cette secte, nous apprenons à connaitre quelle jeune femme elle serait à même de devenir une fois sa liberté acquise, même si elle se lie par une autre forme de dépendance avec Stix et les Bikers. Son histoire est bouleversante, très caractéristiques des communautés qui vivent en totale autarcie, c'est juste passionnant et choquant de découvrir quelle a été son mode de vie. Elle n'a connu que ça et tout dans son attitude est conditionnée par rapport à ce qu'on lui a appris.
Confronter ces deux mondes est juste fascinant, nous sommes en immersion totale chez les Bikers mais aussi dans le milieu de la secte avec les souvenirs de ce qu'a vécu Maé. Les enjeux de son statut au sein même de la secte et bien au delà, rythment le récit avec des rebondissements auxquels on ne s'attend pas. Tillie Cole va vraiment au bout de choses et n'épargne absolument pas ses personnages, rendant l'ensemble encore plus crédible. Il est impossible d'écrire un livre sur ces milieux sans en assumer les actes et ce que j'ai énormément apprécié ici, c'est qu'elle y arrive parfaitement. La secte comme les bikers sont exploités et l'histoire est passionnante.
Le scénario est très bien conçu, nous sommes à la fois dans une sorte de thriller où les caractéristiques psychologiques des personnages sont très développées et une romance un peu dark car elle aborde des thèmes sombres. La place de la femme tient un rôle prédominant car il est évoqué à travers deux thèmes : la secte et les Bikers, deux milieux dans lesquels la femme tient une place inférieure à l'homme. Mon ressenti par rapport à ce premier tome me permet d'espérer que les prochaines suites seront tout autant passionnantes, grâce à quelques indices et des personnages qui n'ont pas dit leurs derniers mots. Une série qui répond parfaitement à mes attentes, il me tarde de continuer à la découvrir.
Lien : http://www.livresavie.com/ha..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissCroqBook
  02 novembre 2017
Avec ce premier roman, j'ai découvert deux mondes qui m'étaient jusqu'à lors peu familiers : le monde d'un gang de bikers et celui d'une secte religieuse fanatique. Deux univers aussi noirs et pervers que ce que l'on peut imaginer. Et me dire que ces deux univers existent réellement quelque part dans notre monde me fait froid dans le dos.
Depuis que, par hasard, quelques années plus tôt, Styx, lui-même jeune adolescent, a rencontré une jeune fille en pleurs derrière un grillage, il ne cesse de penser à cette rencontre. Il est comme obsédé même encore aujourd'hui. Aujourd'hui adulte, Styx est devenu le président du club de bikers, les Hades Hangmen. Sa réputation d'homme dangereux le précède. Il est respecté, craint de tous, malgré son problème d'élocution dont personne n'ose se moquer, et n'est guidé que par un seul mantra dicté par son paternel : ne jamais s'attacher à personne.
Jusqu'au jour où, au fond de la cour de quartier général des Hades Hangmen, il découvre une jeune femme blessée presque à l'agonie et qu'il reconnait en elle, la petite fille qui le hante depuis tant d'années. Maé a fui la communauté sectaire dans laquelle elle a grandi. Désemparée de se retrouver dans un monde qui lui est totalement inconnu, elle va pouvoir compter sur Styx pour l'aider.
Comment deux personnes venant de deux univers si opposés vont-elles pouvoir affronter la réalité de leur relation ?
Avec ce premier tome des Hades Hangmen, Tillie Cole nous plonge dans un univers sombre et empreint de violences. Violences physiques mais aussi violences morales. Je crois que ce sont ces atteintes à la moralité qui m'ont le plus touché. Dès lors que l'on entre dans le détail du passé de Mae, l'histoire devient dure, immorale et poignante. Certains passages m'ont retourné l'estomac, d'autres m'ont ému aux larmes. Mais malgré la dureté du récit, l'histoire générale est bouleversante que ce soit par son romantisme ou par sa noirceur. L'auteure apporte un juste mélange entre les deux aspects pour ne pas sombrer dans l'un ou l'autre de ces deux mondes. Elle trouve le juste équilibre.
Côté personnage, j'ai aimé que pour une fois, le héros masculin ne soit pas parfait. Son handicap lui donne un côté humain et fragile malgré sa condition de chef de gang. Sous ses dehors d'homme des cavernes, froid, glacial, dangereux et violent, il garde une part d'humanité notamment à cause de son bégaiement. Il a beau se sentir tout puissant et être craint de ses adversaires, il n'en est pas moins touchant quand son handicap prend le dessus. Et c'est cette faiblesse qui fait de lui un héros différent des autres, un héros qui marque les esprits.
Mae, elle, a une sacrée force de caractère. Malgré les enseignements qu'elle a reçu depuis sa plus tendre enfance, non seulement, elle n'hésite pas à s'évader mais elle a aussi une rage en elle assez puissante pour vouloir s'ouvrir au monde et à l'inconnu. Son innocence et son ignorance sont deux aspects touchants de sa personnalité. Elle est à la fois obéissante et suffisamment rebelle pour comprendre les mensonges dont elle a été victime toute sa vie. Elle m'a plu. Sa force et sa fragilité m'ont touché.
Ce roman est loin d'être un coup de coeur. Sa lecture m'a apporté tout un tas de sensations diverses : de la colère, de la rage, de l'envie, de la joie, de la tristesse, de l'indignation…. Il ne m'a clairement pas laissé indifférente. Pourtant, malgré tout, certains aspects m'ont dérangé. Je ne peux pas les exprimer clairement sans risquer de spoiler les futurs lecteurs. Je referme ce livre avec un sentiment étrange. J'ai beaucoup de questions restées sans réponse, certains passages que je n'ai pas bien compris, des coïncidences trop grosses pour être vraies. Bref, tout un tas de petits détails qui m'empêche de mettre une note plus élevée à ce roman. J'espère trouver des réponses dans le prochain tome. A suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Eppupuce
  09 mai 2017
Oh que dire de ce lire… sinon qu'il est super addictif.
On entre rapidement dans l'histoire grâce à l'écriture fluide et un peu crue mais tellement adaptée à cette histoire et aux personnages.
Styx et Mae deux êtres que la vie n'a pas épargnée, deux personnes tellement différentes mais qui se sont raccrochées à ce petit moment de bonheur volé derrière un triste grillage…
Je ne parle même des personnages secondaires tous plus attachants les uns que les autres malgré la violence de leurs actes, la brutalité et la débauche qui les entoure.
Je n'en dirais pas plus je vous laisse découvrir leur histoire.
A partir du moment où j'ai mis le nez dans ce livre, je n'ai pas pu le lâcher et c'est avec un plus grand regret que je le referme… triste qu'il ne soit pas plus long.
J'ai hâte de les retrouver donc vivement le prochain tome.
Vivement la suite.
Commenter  J’apprécie          130
Plumedunjour
  04 août 2017
Lorsque j'ai voulu lire ce livre, je me suis décidée sur un coup de tête. Je n'avais pas lu le résumé – Pas bien ! – et je n'avais pas fait mon petit tour sur les blogs littéraires que j'aime – La total Vinie ! – Mais les photos de la couverture ont inondé mon Facebook et j'ai été intriguée. Puis pour tout vous dire, c'était ma première romance bikers. Après avoir passé des mois à regarder l'intégral de la série Sons Of Anachy – devenue une de mes préférées – Je me devais de lire le livre de Tillie Cole.

Seulement, voilà je ne m'attendais absolument pas à ça. Pour moi, cette romance peut-être considérée comme dark tant le sujet est profond et gênant, avec un vocabulaire dégradant et cru. Un public plus qu'averti est nécessaire.

L'auteur est très bien renseignée et le boulot de recherche n'a pas dû être une partie de plaisir. En effet, l'héroïne, Salomé – qui se fait appeler Mae - a vécu toute sa vie dans une secte. Là, moi je me dis : OK ! Genre les illuminés des films et reportages TV ! Je n'étais pas prête à lire la suite.

Nous découvrons en fait une communauté intraitable avec un vieux prophète – mou du gland - à sa tête. Homme qu'elle doit épouser – noter, la neuvième épouse – Mae a passé sa vie à se préparer pour cette union. Tel est son destin, tout comme les sévices et violences qu'elles ont subis depuis toujours, elle et ses soeurs « maudites ». – respirez, car ce n'est qu'un début – Oubliez les droits de la femme, ici elles ne sont qu'objet pour satisfaire les ainés.
Autant vous dire que vous allez passer par toutes les couleurs, jusqu'au haut-le-coeur !

Suite à un acte abject Salomé réussit à fuir cette communauté. Bien décidée, malgré tous les préceptes qui lui ont été inculqués, à vivre dans le monde de l'apocalypse. – oui depuis petite le monde extérieur est pire que l'enfer – Blésée, mais en vie, elle est secourue par un tout autre genre de communauté.

River Styx, - bombe ambulante, qui fera bouillir votre imagination – est président de son club. Alors là, ce n'est pas le petit club de motard de votre ville, les filles ! Non, je vous parle ici, de trafics d'armes, de drogues, de violence, de meurtres et de sexe jusqu'au bout de la nuiiiit – OK on se calme avec les références musicales – oui, ici les bikers ne font pas dans la dentelle, en même temps là je n'ai pas été choquée car avec SOA je savais à quoi m'en tenir.

La femme est aussi reléguée au second plan – soyons clair ils baisent des putes - elles ne sont prises que pour le cul avec un grand Q ! L'alcool et les parties de jambes en l'air coulent à flots. Bref donc notre Styx, le pré's depuis le décès de son père l'année précédente, a beaucoup de responsabilités. Il est respecté par ses pairs, mais cela lui a demandé beaucoup de travail. Son handicap de naissance, difficulté d'élocution, lui a permis de cultiver la puissance de ses poings et la politique de la peur chez les membres du groupe, mais aussi dans les différents clubs de bikers des autres états, ainsi que chez leurs ennemis. – traduction, le sang et les couteaux sont ses amis —

Alors, voilà notre sauveur sur son cheval d'acier vrombissant, secourant la belle jeune femme ignorante du monde qui l'entoure. Bon, j'ai raccourci là ! Leur rencontre ne date pas d'hier ! En effet lors d'un raid avec son père lorsqu'il avait onze ans, Styx découvre fortuitement une enfant dont les yeux l'ont hanté toute sa jeunesse et même sa vie d'adulte. Bah je vous le donne dans le mille ! C'est notre rescapée, Mae. – trop facile ! -

En elle il voit la fille qu'il a recherchée depuis des lustres, en elle il voit un pansement sur ses cordes vocales quand il ne peut absolument pas parler. Avec elle, le bégaiement n'existe plus, avec elle des sentiments nouveaux apparaissent. Mais elle est trop bien pour lui, innocente du monde, frêle et inexpérimenté.

On devine trop facilement que oui la romance va s'attarder sur le couple,- dont nous connaissons l'issue - mais heureusement l'histoire nous réserve quelques surprises qui viennent donner du rythme à l'ensemble.
Les personnages secondaires sont tout aussi importants pour comprendre l'univers qui les entourent, attention il y a des ravagés dans le groupe, genre vraiment fous quoi ! – noter un plus à l'auteur pour le lexique au début -

Un bémol pour moi, je trouve que pour une jeune femme qui a vécu les pires choses qui ne connait absolument rien au monde – ouais, elle ne sait pas ce qu'est une moto – elle évolue rapidement – trop à mon goût – Mae si pure, si innocente bah elle aime particulièrement les galipettes, la coquine !

Alors, oui parlons des passages de sexe ! – je vais les mettre à la fin car je suis sûre que vous allez lire jusqu'au bout dorénavant ! - Si vous êtes adeptes ou pas d'ailleurs des mots crus, et des hommes qui tiennent une cadence infernale – mais bien sûr hein ! Les nôtres ils dorment et ne remettent pas le couvert de sitôt ! - et des descriptions détaillées vous allez vous régaler ! Agrémenté de « bébé » susurré au coin de l'oreille. Je pense que quelques bouffées de chaleur sont à prévoir lors de passage délicat près de la braguette non sans passer par les montagnes jumelles surnommées nichons ! Parfois, j'ai relu certains passages pour bien comprendre le sens des positions ! – quoi je m'instruis ! –

Lecture rapide tout de même, entrainante grâce au fond de l'histoire et le travail de recherche de l'auteur. Double PDV pour plus de fluidité et de compréhension du texte. J'ai dit des choses drôles pendant cette chronique, mais c'est simplement pour tenter de relativiser le fond horrible et sombre de l'histoire, les sectes.

À noter, un tome 2 qui est déjà sorti – que je vais lire bientôt – sur son bras droit et ami de toujours Kyler, son homme de voix !
Lien : https://plumedunjour.wixsite..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
EppupuceEppupuce   09 mai 2017
Elle promena un doigt nerveux le long de ma main et une teinte rose apparut sur ses joues. J’avais du mal à respirer et les battements désordonnés de mon cœur m’empêchaient de me concentrer.
Je pliai l’index, retenant délicatement son doigt, et appuyai le front contre les mailles en fer glacé.
La fille crispa un peu ses lèvres légèrement écartées et remua le bout de son nez. Je m’arrêtai simplement de respirer. Elle était belle.
— V-viens p-p-plus p-p-près, murmurai-je, presque suppliant.
Son nez bougea de nouveau et je souris.
— T-tu es t-tellement b-belle, laissai-je échapper, avant de me mordre la lèvre inférieure.
Je serrai les poings, de plus en plus agacé par mon défaut d’élocution. Elle secoua la tête. Je réalisai alors qu’elle me comprenait. J’avais tellement envie qu’elle me parle à son tour !
— Pou-pourquoi es-t-tu ici t-t-toute s-seule ?
Elle se mit à trembler et écarquilla les yeux, si bien que le blanc donnait l’impression de vouloir engloutir ses iris bleus. Elle semblait si déroutée. Je me demandais ce qui avait bien pu la rendre ainsi. Je voulais qu’elle se sente mieux, que son expression passe de la tristesse à la joie. Je ne savais comment faire.
Soudain je songeai aux autres Hangmen et à la façon dont ils s’occupaient des meufs du club. Avant de comprendre ce qui se passait, je me penchai et appuyai mes lèvres contre sa bouche, à travers les maillons exigus de la clôture.
Ses lèvres étaient si douces.
Je ne savais pas comment faire, alors, sans bouger, je laissai mes lèvres collées aux siennes. J’entrouvris les yeux : ses paupières demeuraient fermées. J’abaissai aussitôt mes paupières en souhaitant que ce moment se prolonge indéfiniment.
Je levai la main pour lui caresser le visage, mais elle recula en prenant une brusque inspiration. Elle se mit à se frotter la bouche avec les mains, et des ruisseaux de larmes cascadèrent sur ses joues.
Pétrifié par la peur, je bégayai :
— J-j-j-je s-s-s-suis d-d-dé-dé-s-s…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatolineLiliMatoline   03 mai 2017
Prologue :
"- Un n-nom Je t-t'en su-suplie !
Elles 'immobilisa, leva les yeux vers moi - non, elle regardait à travers moi. Ses yeux bleus étaient étrangement dilatés. Elle murmura :
- Mon nom est péché. Nous portons toutes le sceau du péché.
Elle s'étrangla sur la fin de sa phrase, émettant un couinement apeuré en entendant mon père beugler au pid de la colline. Elle se jeta dans un gros buisson et s'éloigna à quatre pattes, laissant échapper un cri qui semblait être de douleur.
- Non ! Ne t'en va pas ! criai-je dans son dos.
Mais trop tard, elle était partie. Je m'éloignai de la clôture avec l'image de sa robe grise disparaissant dans les profondeurs de la forêt. La sensation écrasante de vide qui s'empara alors de moi manqua de me faire tomber, les jambes coupées. Puis j'écarquillai les yeux en me touchant les lèvres : pour la première fois de ma vie, j'avais réussi à prononcer une phrase distinctement et sans bégayer.
- River !!!
Je pris mes jambes à mon cou pour dévaler la colline.
- RIVER !!
Je traversai les herbes hautes en levant les genoux, courant vers ma vie, mon père, notre club de bikers, sans savoir si un jour il me serait donné de revoir Péché...
La fille aux yeux de loup."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
alapagedesuziealapagedesuzie   29 décembre 2017
Maintenant donc, ces trois choses restent : la foi, l'espérance, l'amour : mais la plus grande des trois, c'est l'amour.
Commenter  J’apprécie          70
Milka2bMilka2b   22 septembre 2017
Intérieurement, l’ironie de la situation me faisait rire – jaune. Le karma… une vraie salope, pas vrai ?
Commenter  J’apprécie          40
oceanedeepaoceanedeepa   23 juillet 2017
Je me demande si la religion ne sert pas qu'à contrôler les gens, pour qu'un petit groupe d'individus obtienne ce qu'il veut.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Tillie Cole (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tillie Cole
sheReader interview with Tillie Cole from The Occasionalist.
autres livres classés : bikersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3306 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..