AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Les Ombres de la Nuit, tome 12 : Sombre convoitise (14)

Rhia
Rhia   28 juillet 2015
— Elle demande une description détaillée du médaillon, avec une estimation du poids et une photo si possible. Moi, je dis, elle a mordu à l’hameçon. La paix est en bonne voie !
Les yeux mi-clos, Thronos sourit.
— Je regrette tout de même que tu doives te séparer de ce bijou. Au moins lui restait-il les clés en or de silisk.
— Dès que les choses se seront calmées, ici, reprit Thronos, je le remplacerai par un bijou plus beau encore.
Une autre reine aurait peut-être répondu : « Oh, c’est inutile, mon bon roi. C’est une satisfaction en soi que de pouvoir vous aider. »
Lanthe, elle, s’écria : — Super ! Mais ça vient en plus de l’anneau que tu m’as déjà promis, on est bien d’accord ?
Commenter  J’apprécie          20
viedefun
viedefun   18 juillet 2016
-Tu m'attendras ici, si je vais chercher à manger ?
-Tu ferais ça pour moi ? Il se redressa, ses yeux gris lançant des éclairs....de fierté ?
-C'est mon devoir, désormais, petit agneau. Elle soupira.
-Je ne comprends pas. On est ennemis. On ne devrait pas...sa mais fit un aller-retour entre elle et lui. Il répondit par un clin d'oeil.
-Je ne le dirai à personne, si tu ne le dis à personne.
Quatre mois plus tard, Thronos....ne tint pas sa langue. Et Lanthe le lui fit payer cher.
Commenter  J’apprécie          10
viedefun
viedefun   18 juillet 2016
-Bon, Thronos, tu m'as attrapée, OK.
-On fait quoi, maintenant ? Il lui sembla détecter un éclat de surprise dans son regard, comme s'il avait du mal à croire qu'il avait réussi, après tant de siècles.
-Maintenant, je vais nous emmener loin de cette île.
-Comment ? on est à des milliers de kilomètres de toute terre, et les eaux sont infestées de requins. Tu ne peux pas voler sur une distance pareille. Les humains s'étaient certainement préparés à tout pour empêcher une évasion. Enfin, à tout sauf à une Dorada furax de chez furax.
Commenter  J’apprécie          00
viedefun
viedefun   18 juillet 2016
-Tu es devenu un connard sarcastique, déséquilibré et donneur de leçons. C'est terrible, faut encore que ça tombe sur moi, ajouta-t-elle en marmonnant.
-Si c'est le terme 'traînée' qui te pose problème, tu n'aurais peut-être pas dû coucher avec la moitié du Mythos. Elle pouffa.
-La moitié ? Les trois quarts, minimum ! Comment pouvait-elle paraître aussi détachée alors qu'elle l'insultait ?
-Et puis, plus que le terme, c'est le fait que tu te croies autorisé à me juger qui me pose problème. Je méprise les donneurs de leçons.
-C'est le cas de la plupart de ceux qui méritent d'en recevoir.
-Ok, je me rends. Je suis une radasse.
Que voulait-elle dire ?
-Tu parles comme les humaines. Elle hocha la tête, comme si cela non plus n'était pas une insulte.
-Je regarde beaucoup la télé. Encore une chose qu'ils n'avaient pas en commun.
Commenter  J’apprécie          00
viedefun
viedefun   18 juillet 2016
Une fois le corps devenu immortel, il ne changeait plus. Même si Thronos, en tant que créature du Mythos, pouvait acheter un enchantement à une sorcière pour camoufler ces marques, il lui était impossible de s'en débarrasser. Mais, malgré ces cicatrices, les femmes devaient le trouver beau. Très beau.
-Qu'est-ce que tu regardes ? Demanda-t-il sèchement. Son regard scrutateur semblait le déranger. Mais bon, il donnait l'impression que tout le dérangeait, d'une manière générale.
-Mon ennemi de toujours. Elle avait passé sa vie à fuir les attaques de vrekeners. Et aujourd'hui, elle était prisonnière de l'objet de toutes ses peurs. Voilà qui n'allait pas arranger son syndrome de stress post-traumatique. Mais elle s'échapperait, tôt ou tard. Comme toujours. Et il se lancerait à sa poursuite, comme toujours.
Commenter  J’apprécie          00
viedefun
viedefun   18 juillet 2016
Melanthe est mon malheur. Il en était convaincu.
-Toute ma vie, poursuivit-elle, je n'ai voulu qu'une chose : qu'on me laisse tranquille. Mais toi, tu continues à me pourchasser....(...).
-Franchement, reprit-elle à mi-voix, juste derrière lui, j'aurais aimé ne jamais te rencontrer.
-C'est réciproque, répondit-il, et il était sincère.
Commenter  J’apprécie          00
viedefun
viedefun   18 juillet 2016
-Et ce que tu peux être jaloux, toi !
-C'est beaucoup plus profond que de la jalousie. Les hommes avec qui tu as couché m'ont volé quelque chose. Tu m'as volé quelque chose.
-On peut savoir quoi ?
-Des années et des enfants. Pour ce crime, j'aurais tué n'importe qui d'autre ! C'est ce que tu voulais de moi, pendant tout ce temps ? Des années et des enfants ? Même si ces années étaient synonymes de malheur ?
-Je sais que notre vie ensemble sera sinistre, et je l'accepte. J'espère seulement que nous parviendrons à élever nos enfants sans nous entre-tuer. L'horloge biologique de Lanthe, ignorant que Thronos était un enfoiré de kidnappeur qui se permettait de juger tout le monde, s'emballa en entendant les mots 'nos enfants'. Déjà quand Lanthe s'était occupée des jumelles, elle s'était mise à tourner plus vite. Et devoir protéger la petite Ruby, en prison, l'avait fait passer en mode turbo. Le fait que Lanthe soit proche de la fin de son cycle fertile y était sans doute aussi pour quelque chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefun
viedefun   18 juillet 2016
Si tous les bons immortels ont encore leur torque, comment se fait-il que tu ne l'aies plus, toi ? demanda Melanthe en le fixant d'un oeil méfiant.
-J'ai une meilleure question : comment as-tu réussi à garder le tien ?
Commenter  J’apprécie          00
viedefun
viedefun   18 juillet 2016
Thronos planta son regard de dément dans le sien.
-Tu porteras ce torque pour le restant de ton existence d'immortelle. C'est une grande chance, pour moi, que tu ne l'aies pas perdu. Il ne plaisantait pas, elle le savait. Donc, elle allait devoir lui fausser compagnie pour retrouver cette main.
-Tu as toujours voulu que je t'obéisse, hein ? Que je fasse comme toutes les femelles vrekeners ? Lanthe avait entendu dire qu'elles ne riaient jamais, ne buvaient pas, ne dansaient pas, ne chantaient pas et ne portaient que des vêtements informes qui les couvraient entièrement. On étiat loin du monde joyeux, hédoniste des femmes sorceri, avec leurs tenues en cuir et en métal super sexy, leurs masques aux couleurs vives et leur maquillage franchement chamarré. Pour couronner le tout, horreur parmi les horreurs, les femmes vrekeners n'aimaient pas porter d'or. Pour une sorcière comme Lanthe, qui vouait un véritable culte à ce métal précieux, c'était du blasphème.
-Tu aurais aimé que je naisse soumise et sans pouvoir.
-Sans pouvoir, tu l'es déjà ou presque. Au cours de tous ces siècles, je t'ai rarement vue capable de faire usage de tes dons. Même sans le torque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefun
viedefun   18 juillet 2016
Thronos planta son regard de dément dans le sien.
-Tu porteras ce torque pour le restant de ton existence d'immortelle. C'est une grande chance, pour moi, que tu ne l'aies pas perdu. Il ne plaisantait pas, elle le savait. Donc, elle allait devoir lui fausser compagnie pour retrouver cette main.
-Tu as toujours voulu que je t'obéisse, hein ? Que je fasse comme toutes les femelles vrekeners ? Lanthe avait entendu dire qu'elles ne riaient jamais, ne buvaient pas, ne dansaient pas, ne chantaient pas et ne portaient que des vêtements informes qui les couvraient entièrement. On étiat loin du monde joyeux, hédoniste des femmes sorceri, avec leurs tenues en cuir et en métal super sexy, leurs masques aux couleurs vives et leur maquillage franchement chamarré. Pour couronner le tout, horreur parmi les horreurs, les femmes vrekeners n'aimaient pas porter d'or. Pour une sorcière comme Lanthe, qui vouait un véritable culte à ce métal précieux, c'était du blasphème.
-Tu aurais aimé que je naisse soumise et sans pouvoir.
-Sans pouvoir, tu l'es déjà ou presque. Au cours de tous ces siècles, je t'ai rarement vue capable de faire usage de tes dons. Même sans le torque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Vous avez dit vampires ?

    Qui a écrit "Dracula" ?

    Oscar Wilde
    Bram Stoker
    Arthur Conan Doyle
    Mary Selley

    15 questions
    1712 lecteurs ont répondu
    Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre