AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de BOOKSANDRAP


BOOKSANDRAP
  26 mars 2018
> https://booksandrap.wordpress.com/2018/03/26/les-ecorches-t3-ravage-tillie-cole/


« Ravage » est le troisième tome de la saga des écorchés, et c'est aussi celui que j'ai le moins aimé.
L'histoire est tout aussi brutale, sombre, sauvage et dangereuse mais elle est surtout plus malsaine et plus glauque encore que les précédentes. Dans ce tome-ci on monte encore d'un cran dans l'horreur et dans la cruauté. J'ai quand même passé un bon moment, la plume est toujours aussi addictive, on se laisse prendre au jeu, on prends énormément de plaisir à retrouver les personnages des deux premiers tomes : Luka et Zaal, ainsi que leurs femmes Kisa et Talia. Mais aussi de faire connaissances avec des nouveaux qui ne sont finalement pas si étrangers que ça…
Encore une fois il y a beaucoup de violence. Cette saga de Tillie Cole est pour un public averti. Je tiens vraiment à souligner car c'est un livre qui ne plaira et ne conviendra pas à tout le monde. Drogue, mort, sexe sont les mots d'ordre de la saga des écorchés et si vous êtes trop sensibles vous risquez de ne pas le supportez. Je ne suis d'ailleurs pas de prime abord la cible visée. Je ne suis clairement pas habituée à ce genre de récit très dur et très noir et pourtant ça m'a plu. Encore une fois c'est un tome que j'ai dévoré quasiment d'une traite, impatiente de découvrir comment la situation allait tourner. C'est cru, c'est poussé mais c'est aussi doux et lumineux d'une certaine manière.



On reconnaît encore une fois la plume de l'auteure avec des univers très sanglant et très sombre dont on en ressort avec certaines séquelles. L'univers de la mafia et de ses ennemis. Un univers impitoyable où la morale et les remords n'ont pas leur place. Et pourtant les romances y sont à chaque fois extrêmement belles et pure. C'est un contraste saisissant qui est très plaisant à découvrir.
Malheureusement dans ce troisième tome j'ai trouvé la situation plus malsaine qu'attendrissante. J'ai moins accroché à cette relation et cette histoire d'amour qui se forme entre le bourreau et sa victime. À l'inverse de Luka et Kisa et de Zaal et Talia où il n'était question que d »amour et de protection entre eux, la relation de Zoya et 194 est très différente et beaucoup plus brutale. J'ai vraiment détesté cet aspect très dérangeant. Certains actes sont apparentés à des viols ou au moins à des actes forcés et c'est quelque chose qui n'était absolument pas présent dans les deux premiers et qui moi m'ont obligés à certains moments à reposer ma lecture pour tenter d'assimiler ce que je lisais. Par moments, je vais être honnête je n'avais pas envie de continuer. Alors oui, 194 est entrainé à tuer, il a une mission en tête et il a fait bien pire par le passé mais tout de même. Je n'ai pas aimé le fait qu'elle puisse tomber amoureuse si rapidement et dans des conditions aussi extrême de son ravisseur. Dans « Ruine » et « Tourmente » comme je le disais, les couples s'aimaient profondément, ici, c'est davantage de la séquestration et du chantage que de l'amour tout du moins au début.
J'ai vraiment apprécié les deux premiers tomes car malgré la noirceur de l'histoire j'arrivais à passer au dessus et à aimer nos personnages mais la j'ai vraiment eu du mal. Zoya ne m'as pas vraiment convaincue je l'ai trouvé plutôt faible et un peu trop larmoyante quant à Valentin je n'ai pas non plus eu d'affection pour lui malgré son enfance chaotique et son envie de sauver sa soeur.



Ce que j'ai par contre trouvé très sympa et qui différenciait vraiment ce tome des deux premiers c'est la construction du roman.
Autant dans les premiers volets de la saga le schéma de l'intrigue était très similaire : Deux hommes avec des matricules, dont on ne connaissait rien. Autant là on connait notre personnage masculin, ce qu'il à vécu et qui il est dès le début. C'était vraiment sympa dans le sens où ça pouvait devenir un peu répétitif de lire la même histoire avec le même schéma pour la troisième fois et pourtant dans ce tome-là les choses bougent un peu plus, même si Valentin alias 194 à lui aussi vécu des atrocités on comprends pourquoi il les subit, on sait d'où il vient et il a la chance de pouvoir aussi s'en souvenir. Réelle différence avec Ruine et Zaal qui eux n'avaient gardé aucun souvenir de leur vie d'avant et ont dût faire confiance à leur compagne pour recouvrer leur trous noirs. Ici Valentin se souvient malgré la drogue de soumission qui lui fait tout de même perdre tout contrôle. J'ai beaucoup aimé pouvoir découvrir qu'elle était sa vie avant de devenir ce monstre créer de toute pièce.
Ce qui est agréable durant la lecture de ces tomes compagnons ce sont les nombreux clins d'oeil qu'il peut y avoir aux tomes précédents. On mêle les histoires de nos personnages masculins, on comprends de nombreuses choses, ça m'a fait l'effet d'un puzzle qui s'emboite. On prends part à leur peine et à leurs souffrances qui reste très palpable et très vive. Même si on pénètre dans un enfer, on ne peut se détacher très longtemps de ce bouquin. Encore une fois c'est un bon tome, tout aussi noir et cru que les précédents. C'est bien évidemment toujours pour un public averti je le rappelle ! Bien qu'il m'ai moins plu que les deux autres je prendrais plaisir à découvrir le 4ème et dernier tome de cette saga bien dark, disponible en Mai ! Je recommande :)


Lien : https://booksandrap.wordpres..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus