AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Daniel Cole (Autre)
EAN : 9782266276597
Pocket (27/08/2020)
4.04/5   127 notes
Résumé :
Quand Finlay Shaw est retrouvé mort dans une pièce fermée de l'intérieur, tout laisse à penser qu'il s'agit d'un suicide. Mais Wolf, l'inspecteur principal en fuite depuis l'affaire Ragdoll et dont Shaw était le mentor, n'y croit pas une seule seconde. Il passe donc un accord avec ses anciens supérieurs pour mener une dernière enquête, avant d'être jugé pour ses crimes.
Épaulé par son ancienne partenaire, Emily Baxter, et par le détective privé Edmunds, Wolf ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
4,04

sur 127 notes
5
16 avis
4
13 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

tutesvuquandtaslu
  15 février 2021
Un troisième et dernier tome, je pense pour cette sympathique équipe d'enquêteurs anglais.
L'absence de Wolf dans le deuxième tome m'avait un peu chagrinée et je suis ravie d'avoir retrouvé la fine équipe au complet dans ce livre.
Cette fois-ci, tous sont touchés personnellement par cette nouvelle enquête.
Leurs liens personnels à tous sont mis en avant et la dynamique de groupe va avoir un effet bénéfique sur les investigations.
Wolf devrait être en prison mais il n'y est pas. C'est la principale incohérence cette histoire.
Cet illogisme me convient. Sans lui, j'aurais beaucoup moins ri aux éclats.
Beaucoup d'humour, des répliques et des échanges savoureux.
Les duos Wolf/Baxter et Baxter/Edmond fonctionnent à la perfection.
Il n'y a pas à dire, j'aime les histoires britanniques, policière ou non, contemporaine ou pas.
Je suis triste de quitter ces personnages qui, pour ma part, m'ont intéressée autant que l'enquête elle-même.

L'avez-vous lu ? Connaissez-vous cette trilogie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Julitlesmots
  30 novembre 2021
J'ai été ravie de retrouver le dernier opus de Daniel Cole, dont le titre en anglais est révélateur de la direction que souhaite prendre l'auteur : « Endgame »… « Fin de jeu »
Un titre à double sens, qui permet à la fois de clore la trilogie, mais surtout de voir le grand retour de Wolf, inspecteur emblématique, que l'on découvrait dans Ragdoll
Ragdoll, ce sont des bouts de chiffons assemblés, pour former une tête et un corps de poupée. Des petites poupées bien mignonnes qui font rêver les petites filles… Mais là, c'était du sordide, de l'horreur à l'état brut… ! Ragdoll, poupée de chair et de sang, une poupée composée de six personnes différentes… Un corps, six victimes… Wolf, inspecteur borderline, que nous allions perdre de vu, puisque l'intrigue se terminait par sa fuite…
L'appât faisait la part belle à Baxter, qui prenait du galon en devenant inspectrice principale, et dont le personnage allait prendre son envol, en s'étoffant et devenir la charismatique inspectrice, manquant de confiance en elle, en tout le monde, mais têtue comme une mule et surtout, essayant de s'affranchir de l'ombre de Wolf…
Daniel Cole, prend la mesure de chacun de ses personnages pour les faire enfin bosser ensemble, chacun selon son envergure, avec ses défauts et ses failles… Baxter en veut à Wolfe… Elle lui en veut à la fois de lui avoir menti, mais surtout pour avoir disparu sans jamais donner de nouvelles. Un collègue en qui elle avait entière confiance…
Sans le suicide de son ami et mentor Finlay Shaw, Wolfe ne se serait certainement pas manifesté, il lui est impossible d'y croire et il décide de mener l'enquête avec son ancienne équipe…
Daniel Cole a toujours cette plume visuelle, cinématographique, qui entre directement dans le vif de l'intrigue, sans perdre de temps. Pour autant, on sent qu'il a envie de poser les dernières cartes qu'il a en main. Il a envie d'une fin pour ses personnages, qu'il ne souhaite plus maltraiter… Comme s'il avait fait le tour avec eux, ou qu'il avait décidé de les épargner…
L'enquête est beaucoup plus personnelle, feutrée, une lenteur qui donne de la douceur dans un monde de brutes, puisque nous connaissons rapidement le coupable…
Tout le jeu consiste à prouver la culpabilité de celui-ci…
La construction est présentée de telle manière, avec l'alternance de certains chapitres entre le passé et le présent, que l'on comprend vite le pourquoi, reste le comment… Qui, sans être une révélation, nous révolte quelque peu…
Daniel Cole, nous prend par la main et nous présente ses deux personnages fétiches de manière plus intimes.
J'ai été déconcertée par la tournure que prenait l'intrigue, mais en fin de compte, je l'ai appréciée et le final, vient la clore d'une belle manière.
Lien : https://julitlesmots.com/202..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
SaveurLitteraire
  30 mars 2021
Glauque et morbide, ce sont en partie les éléments qui m'ont séduit lorsque j'ai lu Ragdoll et L'Appât, un an plus tard. Daniel Cole a su créer des intrigues fortes en émotions et en malaise, un humour graveleux qui accompagne l'atmosphère pesante et s'y imbrique à merveille, offrant une pair de thrillers psychologiques de qualité, bien que les situations de départ ne soient jamais tout à fait réalistes ; elles restaient tout de même très cohérentes dans cet univers noir et cynique. Les Loups est le dernier tome de la trilogie sur William Fawkes, abrégé WOLF, et c'est la dernière aventure d'une équipe déjantée et déterminée.
Deux coups de coeur, comment résister à Ragdoll et son intrigue glaçante, ses morceaux de chair éparpillés ? Comment dire non à L'Appât, antre de la manipulation et du macabre explosif ? Les Loups vient compléter la vision avec la chute d'un enquêteur et une équipe livrée à elle-même, obligée de fouiller dans un passé trouble sous couverts de belles actions. L'un des leurs est mort, suicide, dit-on. William Fawkes, en mauvaise posture, n'y croit pas, et il compte bien lever les doutes. Ceux qui n'auront pas lu les deux précédents tomes n'ont rien à craindre ; s'il est plus intéressant d'avoir lu dans l'ordre, vous vous y retrouverez malgré tout, car Daniel Cole prend soin de rappeler les événements avec naturel, sans forcer le trait.
Un humour cynique et bon enfant toujours aussi présent, et des personnages à présent distincts et bien encrés dans leur rôle, qui fonctionnent autant individuellement qu'en groupe, c'est tout ce qu'il fallait pour conclure la trilogie. Cette équipe que l'on a suivi depuis Ragdoll s'est bonifiée, a appris à coopérer, avec toujours quelques grincements de dents, mais le résultat reste époustouflant. Une véritable force, celle de leurs relations dans les épreuves, le respect qu'ils ont les uns pour les autres. Un vrai plaisir de retrouver ces têtes qui tentent de démêler un complot en se prenant tous les obstacles possibles dans la tronche, et pas les plus doux.
Une fois n'est pas coutume, Les Loups prend son temps pour installer son enquête principale, à plusieurs époques, et avec différents points de vue, de quoi tenir la promesse d'une bonne intrigue et un rythme qui ne freine pas. Fausses pistes et bâtons dans les roues, chacun a néanmoins son moment de gloire, et la possibilité de faire avancer l'enquête sur une mort plus que suspecte lorsqu'on connait le gaillard. Un plaisir aussi de retrouver des têtes que l'on a adoré détester, et que l'on apprend cette fois à voir sous un autre jour, après les avoir traité de tous les noms.
Qu'est-ce qui empêche ce troisième volet de rejoindre le camp honorifique des coups de coeur ? Un élément crucial, qui découle de quelques autres moments. Si le plan de dénouement est un coup de génie orchestré en équipe, et un succès, l'épilogue s'avère… une déception cuisante. A coup de sentiments, et de bêtises. Là où ça fait mal, c'est que ce n'est pas seulement l'épilogue d'un roman, c'est aussi l'épilogue d'une trilogie qui a vu évoluer ses personnages, sa vision. Un souvenir amer qui brise l'harmonie. Ce qui est fait est fait, l'auteur a choisi cette voie, ça n'empêche pas que je repars avec une impression désagréable. Tout ça pour ça, pour un final aussi bateau et invraisemblable avec le reste. Aïe, ça refroidit.
Intrigue superbe bien qu'avec ses longueurs, un peu moins intense que ses précédents tomes, personnages au top, mais il y a une dernière chose qui me dérange profondément, surtout venant d'un auteur comme Daniel Cole. La cohérence qui se casse la binette en beauté, très rapidement. Qu'Emily trompe son mec, bon, c'est classique. Qu'elle le trompe avec un collègue, bon sang, que c'est cliché. Mais qu'elle soit enceinte de ce collègue et qu'elle ait déjà les symptômes au bout d'une semaine après cette coucherie sans intérêt, vous m'expliquez ? Oui, la fin me faisait déjà grogner, mais ça, en plein dans le roman, c'est… à la limite du pathétique. Une facilité scénaristique juste pour donner de l'enjeu, un faux enjeu bien entendu. Un manque de crédibilité qui pique, alors que le reste, même sans être parfaitement réaliste, fonctionnait dans cet univers.
Voilà une fin de trilogie qui me restera en travers de la gorge, et pas pour les bonnes raisons. Entre l'histoire d'amour sans intérêt, peu crédible et la fin encore moins crédible… ah, quel gâchis ! Pas un coup de coeur donc, une lecture à la fois fiévreuse et amère ; la grande force de Les Loups restera son esprit d'équipe qui apporte de la fraîcheur dans le paysage du thriller, et son humour quasi intarissable, grinçant et gras comme on aime, bien dosé. Si seulement certains éléments avaient été plus consciencieusement pensés…
Lien : https://saveurlitteraire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fanvin54
  07 février 2021
J'avais lu "Ragdoll" en 2017 (excellent !), mais fait (étrangement) l'impasse sur le second volet, "L'appât". Or, "Les loups", qui vient clore la trilogie, est vraiment dans la continuité des deux histoires précédentes. Je n'avais donc pas forcément toutes les références à la lecture de ce dernier opus, ce qui a ponctuellement pu s'avérer un brin gênant ...
N'empêche... "Les loups" s'avère très efficace, prenant, non dénué d'humour. Toute la meute réunie autour de William Oliver Layton-Fawkes (Wolf donc...) se charge d'enquêter sur la mort du mentor de ce dernier, retrouvé mort dans une pièce fermée de l'intérieur. Suicide ? Ou bien meurtre ?
Un thriller rythmé où l'amitié est mise à rude épreuve..
Commenter  J’apprécie          130
Asmostark
  21 janvier 2020
👮🏻‍♂️ Les loups - Daniel Cole 👮🏻‍♂️
Traduction : Pierre Szczeciner
Les loups est le troisième et dernier volet de la série Ragdoll.

⚠️ Risque de spoils pour ceux qui n'ont pas lu les tomes précédents ⚠️

Finlay Shaw, qui venait de prendre sa retraite après une longue carrière dans la police, est retrouvé mort chez lui dans une pièce fermée de l'intérieur la nuit de la Saint-Sylvestre. Tout porte à croire qu'il s'agit d'un suicide, mais Wolf est incapable de concevoir que son mentor ait pu mettre fin à ses jours et laisser Maggy, sa femme, seule. Il va conclure un accord avec ses supérieurs (il est tout de même en cavale depuis la fin de l'affaire Ragdoll) et enquêter avec l'aide de Baxter, Edmunds et Saunders. Ensemble ils vont chercher dans le passé de Fin, ressortir d'anciennes affaires et affronter les obstacles que quelqu'un s'acharne à mettre sur leur chemin.
Ce tome est plus intime que les précédents car focalisé sur les personnages plutôt que sur une enquête trépidante. le rythme est donc plus lent mais l'humour est toujours (peut être même encore plus) présent avec des scènes hilarantes (celle du conciliabule dans les toilettes ou la présentation des avancées de l'enquête sur I-pad par exemple) et des dialogues savoureux (notamment les répliques de Wolf), bref on ne s'ennuie pas! Tous les personnages que l'on a aimé sont présents et donnent le meilleur d'eux mêmes pour trouver la vérité et nous faire rire.
Ce tome met un joli point final à cette trilogie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   02 avril 2020
Baxter sourit et le suivit jusqu'au salon, où les aiguilles du sapin continuaient de tomber en pluie sur les cadeaux. Thomas s'arrêta au milieu du couloir et se retourna.
- Je sais que c'était difficile, aujourd'hui, dit-il. Mais c'est fini, maintenant. C'est fini, pas vrai ?
- Oui. C'est fini.
Thomas la regarda en souriant.
Une fois la porte refermée derrière lui, Baxter retourna à la cuisine et se servit un verre de vin. Après quoi elle s'assit à la table, sortit de son sac le dossier froissé qu'elle avait récupéré dans la corbeille de la salle d'interrogatoire et se mit à lire.
C'était presque fini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   22 octobre 2019
Les deux partenaires – et meilleurs amis – avaient beau avoir presque le même âge (Finlay avait seulement trois ans de plus que Christian), ils n’auraient pas pu être plus différents. Séducteur et très populaire, Christian avait de longs cheveux blonds qui lui arrivaient à l’épaule, comme les vedettes qu’on voyait à la télévision. Il était intelligent mais paresseux, et préférait courir après les filles qu’après les criminels. Néanmoins, les deux hommes se retrouvaient sur trois points : un père militaire, une aptitude extraordinaire à s’attirer des ennuis, et une profonde aversion pour leur nouveau chef.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SaveurLitteraireSaveurLitteraire   03 mars 2021
Ces derniers jours, j'ai pas mal réfléchi à la notion d'intégrité. Au fait que ce n'est pas une constante, que ce n'est pas un trait de caractère prédéfini. C'est plus... un idéal qui va à l'encontre de la vie réelle - on se retrouve ballotté, mis à l'épreuve, et pendant tout ce temps, derrière le rideau, il y a cette espèce de jeu d'équilibriste qui se joue : l'intégrité contre ce qu'on désire, alors que ce qu'on désire, c'est de se voir comme des personnes intègres... c'est tordu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fanvin54Fanvin54   03 février 2021
Après quoi, dans une tentative malheureuse de lui remonter le moral, il lui avait concocté une de ses fameuses omelettes au ketchup et à la moutarde qui s'était révélée, on peut s'en douter, encore plus infecte que ne le laissait présager l'intitulé.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   22 octobre 2019
Ce qui ressemblait à un laboratoire dernier cri n’était à présent plus qu’un assortiment de cuves et de bonbonnes qui s’embrasaient tour à tour, incinérant au passage les nombreux cadavres qui jonchaient le sol : scientifiques en combinaison, mercenaires armés, ainsi que quelques agents de sécurité.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Daniel Cole (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Cole
Pieta - Le nouveau roman de Daniel Cole
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ragdoll" de Daniel Cole.

Quel est la partie manquante du corps de Naguib Khalib ?

sa jambe droite
son bras gauche
sa tête

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Ragdoll de Daniel ColeCréer un quiz sur ce livre

.. ..