AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2298122776
Éditeur : France loisirs (25/12/2016)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Résumé: Décédée accidentellement, Cali se voit interdire le paradis, la faute à 25 années d'égoïsme et de cruauté. Sa seule planche de salut : devenir un démon faucheur. Mais répandre la mort se révèle une mission difficile, même pour cette peste de Cali ! Une balade dans le monde de la mort qui vous fera rire et frémir... On ne s'étonnera pas d'apprendre que Sophie Cole a exercé le métier de porteuse funéraire ! Le jury de lecteurs Nouvelles Plumes a adoré la vivac... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Lipette
  26 juin 2017
Cali, vraie peste aimant faire le mal autour d"elle, décède "par accident" alors que son heure n'était pas encore arrivée. Apparaît alors Dagon, un dieu grec selon ses critères, qui lui apprend que pour ne pas descendre en Enfer, elle doit devenir un démon faucheur qui "provoque" la mort des gens. D'abord totalement contre, elle va petit à petit faire son "job" jusqu'au jour où elle doit "tuer" sa mère. A partir de ce jour, Cali ne sera plus la même ; en plus de comprendre que Dagon ne fait que lui dire mensonge sur mensonge, elle apprend qu'elle n'aurait jamais dû mourir si tôt. Elle prévoit donc de se mettre "en veille" mais rencontre Stan, frère de Dagon, qui va lui dire d'éteindre son humanité et lui faire manger de la chair humaine.
Après quelques mois à être un vrai démon, Cali retrouve des émotions humaines et les ennuis commencent. Déjà, son appartement devient un lieu de rassemblement de créatures plus folles les unes que les autres : sorcières, démon maya amnésique, démon faucheur, fils de Satan, démone grossière et sans gène... Alors que les sorcières se regroupent et menacent de détruire tous les démons, Cali parviendra-t-elle à découvrir qui l'a tuée ? Deviendra-t-elle, comme elle le voudrait, un ange passeur ? Dagon et Cali arriveront-ils à enfin se comprendre et se parler en toute honnêteté ? Dagon et Stan sont-ils vraiment ce que tout laisse à penser ?
J'ai lu beaucoup de livres sur des créatures mythiques : sorcières, vampires, loups-garous, anges... mais c'est le premier qui aborde le "travail' d'un démon faucheur et d'un ange passeur.
Aux premiers abords, Cali est le stéréotype même de la sale petite peste qui ne se préoccupe que de sa petite personne et qui aime voir la souffrance des autres ; j'ai même du mal à comprendre comment sa meilleure amie, Amelia, peut rester amie avec elle ! Amelia, qui se découvre des pouvoirs en tant que sorcière, amène un peu de "normalité" dans ce monde délirant. Dagon et Stan, fils de Satan et frères ennemis, essaient chacun selon sa propre méthode d'aider Cali dans son nouveau rôle mais je dois dire que ni l'un ni l'autre n'est doué dans son rôle de formateur. Dagon cherche avant tout à devenir humain pour mourir et retrouver Elizabeth, son amour décédée des décennies plus tôt ; Stan déteste son frère pour avoir tenté de tuer sa mère et il aime particulièrement voler ce qui appartient à Dagon. S'ajoutent à ce petit monde Zoé, sorcière gothique ; Blazec, aussi nommé Blaze, démon maya ayant été sacrifié pour un Dieu il y a des milliers d'années ; et enfin Penny, démone, femme de Dagon étant partie avec son frère et se promenant avec son "chien humain" Médor...
Après avoir lu pages après pages, je peux affirmer que Cali a vraiment la poisse ! Elle meurt trop tôt ; comme elle n'a jamais fait une bonne action en 25 années, elle ne peut pas prétendre au Paradis et doit aller direct en Enfer ; pour l'éviter elle devient démon faucheur mais rechigne à le faire ; son formateur la forme très mal et lui ment constamment ; elle rencontre un autre formateur qui s'avère être un démon commandant tous les démons et fils de Satan, comme son premier formateur ; une de ses missions consiste à réveiller un démon maya qui dès son réveil dévore leur guide humain avec qui elle avait "tissé" quelque chose ; ce dernier doit en plus habiter chez elle et elle doit lui apprendre à se comporter comme un humain du 21° siècle ; puis Stan vient vivre chez elle et elle doit lui obéir ; elle apprend qu'avant de mourir elle aurait dû devenir une sorcière comme Amelia et qu'elle aurait pu concocter un remède contre les démons ; finalement c'est son frère Buck qui a hérité du gène des sorcières et qui va inventer le remède qui va rendre les démons humains ; la femme de Dagon, Penny, vient squatter chez elle et ne fait que la provoquer, elles doivent en plus travailler ensemble...
En bref, j'ai beaucoup aimé ce roman, et même si je reste un peu sur ma faim au terme du dénouement et des révélations faites quelques pages auparavant, je recommande vivement ce livre pour les amateurs de créatures mythiques... et espère qu'il y aura une suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MissEcho
  04 février 2017
J'ai commencé ce livre avec pas mal d'à priori, je trouvais qu'il risquait de ressembler à pas mal de roman qui existe déjà (dont Charley Davidson) mais au final, ce n'est pas les à priori qui ont fait que ma lecture est un brin mitigée.
Le livre s'ouvre sur un petit prologue/monologue où Cali, le personnage principal, nous explique qu'elle est une vraie peste, elle adore embêter tout le monde et leur faire des vacheries puis elle se justifie en disant que c'est pour profiter de la vie qu'elle fait tout ça. Rien qu'avec le prologue, j'ai détesté Cali. C'est vrai quoi, quel genre de personnage fait des vacheries pour le seul plaisir de voir les autres souffrir ? La pauvre meurt dès le premier chapitre et se retrouve avec la mission de faucher les âmes pour ne pas aller en enfer. Oui, parce qu'avec toutes ses actions pas franchement sympatiques, elle ne pouvait qu'aller en enfer… Dès sa mort et son changement de travail, Cali découvre que le monde où elle vit est peuplé de démons, d'anges, de changeformes et de sorcières. Et que certaines sorcières ont le devoir d'éliminer les méchants démons faucheurs. Et…Disons que ces sorcières ont pris leur travail un peu trop à coeur et se sont mise en tête que tous les démons faucheurs sont malfaisants ! Et hop ! Voilà Cali investie d'une mission de la plus haute importance, remettre les pieds des sorcières sur terre mais aussi déchiffrer une mystérieuse prophétie. Cependant, avant toute cette excitation et cette mission, Cali apprend à maîtriser ses pouvoirs petit à petit sous la supervision de Dagon et de Stan, tous les deux fils de Satan et tous les deux faisant parti du triangle amoureux qui va se mettre en place très rapidement.
L'intrigue m'a bien plut et même si j'ai vu des révélations à des kilomètres, c'est ce qui m'a donné envie de continuer le livre. Ca et le fait que Cali se rende compte qu'elle avait tort de jouer la peste. Malgré tout, l'arrivée du triangle amoureux m'a refroidie et Cali dévoile une autre facette de sa personnalité, l'indécision. Et oui, elle passe d'un frère à l'autre, embrasse l'un, déclare ses sentiments à l'autre… Bref, elle ne sait plus où donner de la tête. D'autant plus que Cali passe son temps à croire tout ce que dit tout le monde et la majeure partie du livre consiste à révéler les mensonges que Cali a crus naïvement. du coup, j'ai trouvé le personnage de Cali un peu plus complexe que ce que je pensais et j'ai eu de la peine pour elle, mais par moment seulement.
La plume de l'auteure est plutôt simple mais elle reste efficace. Elle va droit au but sans nous laisser mariner et explique très bien le monde qu'elle a construit au travers de petites anecdotes et histoires que Cali apprend au fil du roman. L'auteure a également réussi à réinventer des créatures vues et revues et à très bien les intégrer dans son univers.
En conclusion, malgré l'évolution de la personnalité de Cali, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre certaines de ses actions et à m'y attacher. le triangle amoureux était de trop et jouait un rôle plus énervant que réellement utile. L'intrigue m'a néanmoins emballée et j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure.
Lien : https://milleetunelecturesbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Calimero25
  06 février 2017
J'ai lu ce livre très facilement, en quelques jours à peine.
Il est plutôt pas mal.
On y découvre les différentes facettes de Cali, qui est devenu un démon faucheur, de la plus noir à la plus angélique.
Cela nous permets de bien cerner le personnage.
A elle, s'ajoute différents personnages secondaires comme Amélia sa meilleure amie qui mériterai une médaille au vu de sa patience et de la confiance qu'elle a placé en Cali.
Dagon et Stan les deux frères démons, fils de Satan sur lesquels je me pose toujours quelques questions malgré la fin du livre.
Blaze, le démon maya qui aurait m'hérité qu'on parle plus de lui et surtout pourquoi il est là.
Et enfin, le reste de la famille de Cali qui est un peu de passage dans le roman je trouve.
Je suis un peu déçu de la fin. Tout un livre où on nous fais nous poser des tas de questions pour que tout se termine en à peine 10 pages, cela aurait mérité d'être mieux amené.
En bref, une lecture correcte qui à quand même réussi à m'emmener dans un univers assez sympa malgré quelques soucis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lady_K
  25 février 2017
Cali a un but dans la vie : pourrir celle des autres. Et à force, elle est devenue très douée, trouvant toujours le bon mot pour vexer ou blesser son entourage. Cependant, tout s'arrête le jour où elle est écrasée « accidentellement » par un suicidaire. Cette fin est aussi le commencement d'une nouvelle vie. En effet, compte tenu du mal qu'elle a fait au cours de sa courte vie, elle ne peut pas prétendre au Paradis. Et n'ayant pas du tout envie de découvrir l'Enfer, elle devient démon faucheur.
Ces derniers ont pour mission de retirer la vie à ceux dont l'heure a sonné. Facile à dire, mais beaucoup moins à faire… Même aidée de Dagon et Stan, deux démons diablement attirants, notre héroïne va devoir faire face à de nombreux obstacles et défis. Sa nouvelle condition de démon faucheur ne va pas être de tout repos… surtout lorsqu'elle découvre qu'elle n'est pas morte par un malheureux concours de circonstances.
Ce roman est captivant dès le début. Cependant, le milieu du récit traine en longueur. Il ne s'y passe pas grand-chose, à part l'apparition de nouveaux personnages, chacun leur tour. Heureusement, une fois que tout est mis en place, l'histoire repart de plus belles et les choses se débloquent à une vitesse folle. Jusqu'au dénouement, qui peut être frustrant par certains côtés. Beaucoup trop de questions restent sans réponse. On ne sait pas vraiment ce que deviennent les personnages, puisqu'on s'arrête brutalement, on les abandonne à leur vie d'un coup après les avoir suivis pendant presque 400 pages.
Cali est une vraie peste qui – même si elle s'améliore au fil du roman – se comporte comme un enfant de maternelle au lieu de réagir en adulte et de prendre le temps de réfléchir. Je l'ai trouvée particulièrement pleurnicheuse et agaçante, mais elle a réussi à m'être sympathique par moments. Dagon et Stan, quant à eux, sont bien « dosés » si j'ose dire. Torturés juste ce qu'il faut, beaux et ténébreux. On peut comprendre pourquoi le coeur de Cali balance entre les deux, si on aime les bad boys…
Du coup, au niveau des personnages, je les ai trouvés intéressants à suivre même si avoir le droit à un énième triangle amoureux m'a un peu refroidie. Mais il faut reconnaître que pour une fois, tous les hommes ne sont pas aux pieds de l'héroïne… ce qui change ! Par contre, là où l'auteur m'a complètement bluffée, c'est sur la mythologie qu'elle a créé. On y croit sans mal et on voit que l'univers dans lequel évolue Cali a été minutieusement pensé. Tout s'imbrique parfaitement.
En conclusion, un livre que je recommande pour son histoire – même s'il y a un petit coup de mou au milieu – et l'univers créé par l'auteur. Les personnages m'ont moins touchée même si je les ai appréciés.
Lien : http://antredeslivres.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lilichat
  27 janvier 2017
Pfiou mes amis! Voila un roman qui ne vous laissera pas indifférent! J'ai eu la chance de lire Moi, Cali, Faucheuse avant sa sortie, et j'attendais avec impatience de pouvoir publier ma chronique. Tenir ma langue a été un peu compliqué, j'ai eu plusieurs fois envie de crier tout mon amour pour ce livre et de vous parler de mon gros gros coup de coeur 2016!
Lorsque la lecture de ce livre m'a été proposée, ça faisait un petit bout de temps que je n'avais pas lu de bit-lit. J'ai donc accepté pour renouer avec ce genre (qui m'a beaucoup déçu par le passé) et découvrir une nouvelle auteure. Je me suis lancée avec en tête juste l'envie de passer un bon moment de lecture. Jamais je n'aurai imaginé avoir un tel coup de coeur! J'ai absolument tout aimé dans Moi, Cali, Faucheuse. Sophie Cole nous embarque dans une histoire complétement folle en compagnie de personnages tout aussi fous! J'ai adoré l'originalité de l'intrigue. L'auteure maitrise sur le bout des doigts les codes de la bit-lit et les utilise de manière totalement démente! Oublié l'héroïne un peu gourde et gentille, Cali est une héroïne jalouse, de mauvaise foi et égoïste, mais tous ses défauts la rend profondément humaine et terriblement attachante. Oui c'est une vraie peste, c'est surement ce qui lui donne autant de profondeur. On la suit dans ses aventures avec grand plaisir. On découvre sa nouvelle condition de faucheuse, son nouveau "métier". Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'avec elle, c'est rock'n roll. On ne s'ennuie pas un seul instant! Les pages se tournent rapidement et il est difficile de penser à autres choses que ce livre tant qu'on ne l'a pas fini! On fait la connaissance de Stan et Dagon, deux démons avec des caractères très différents qui vont mener la vie dure à Cali! D'autres personnages tout aussi savoureux gravitent autour de Cali. Ils forment une bande hétéroclite, l'ambiance est souvent électrique entre eux mais ils savent mettre leurs différends de coté pour faire face à l'adversité. Car Cali n'est pas devenu une faucheuse par hasard, et les péripéties qu'elle va vivre vont lui donner raison.
En conclusion, Moi, Cali, Faucheuse est un très gros coup de coeur! Sophie Cole avec ce roman fait souffler un vent de fraicheur sur la littérature Bit-lit en cassant les codes du genre. Tout respire la modernité : l'intrigue, les personnages, le plume de l'auteure. Ce roman est une vraie pépite et je vous le conseille x1000! Tombez vous aussi sous le charme de l'insolente Cali, je vous assure que vous ne serez pas déçus.
Lien : http://over-books.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LipetteLipette   03 juin 2017
- Donc Dagon est à moitié humain ?
- A moitié, non, je dirais qu'il a cinq pour cent d'humanité en lui.
- Il n'est donc pas immortel ? en ai-je conclu.
- Non, il vieillit, très, très lentement, mais sûrement. Un jour, il mourra comme un humain.
- Mais comment tu sais tout ça ?
- Parce que c'est mon frère.
- Quoi ?
- Je suis également le fils de Satan. Mais il ne m'a pas eu avec une humaine.
- Mais comment Satan peut-il séduire autant de femmes en étant aussi immonde ?
- Qui t'a dit qu'il était immonde ?
- La Bible.
Il eut un petit rire supérieur.
- La Bible..., a-t-il répété d'un ton méprisant.
- Ce que dit la Bible est faux ?
- C'est le point de vue de Dieu.
- Dieu existe ?
J'étais tellement excitée par ces révélations que je trépignais chaque fois que je posais une question.
- Bien sûr qu'il existe ! Comment crois-tu que ce monde se soit construit ?
- Eh bien, grâce à l'évolution.
- Et qui l'a mise au point ?
Là, je séchais. Bon sang, si j'avais su que Dieu existait et qu'il nous regardait de là-haut tous les jours, j'aurais sûrement moins fait de bêtises !
- Dieu existe, c'est fou...
- C'est comme si le poussin s'étonnait que le coq existe !
- Mais comment ça se fait qu'il laisse des catastrophes naturelles arriver, et la misère dans le monde, et...
- T'as jamais entendu parler du libre arbitre ? Les hommes sont libres de faire ce qu'ils veulent ! La terre sur laquelle nous vivons ne dispose pas des mêmes ressources dans toutes les contrées. Et puis de toute façon, Dieu est mort.
- Quoi ?
- Il a été tué par Satan, son frère.
S'il m'était resté un cœur, j'aurais fait une crise cardiaque depuis longtemps. Il fallait que le jour où j'apprenais l'existence de Dieu, j'apprenne aussi sa mort ! En plus, de la main de Satan, mon patron, qui se trouvait aussi être son frère.
- La Bible s'est bien gardée de dire que Dieu est le frère de Satan, ai-je lâché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
UniversLivresqueUniversLivresque   07 mai 2017
Je marchais d'un bon pas en imaginant la prochaine vacherie que je pourrais faire à ma colocataire, quand il est tombé du ciel. Je ne sais pas de qui il s'agissait. A vrai dire, je n'ai pas eu le temps de le voir. Il m'a atteri sur la tête, après une chute de plusieurs dizaines de mètres, mettant fin à ses jours, et aux miens également.
Commenter  J’apprécie          00
UniversLivresqueUniversLivresque   07 mai 2017
Quand j'étais vivante, j'adorais la vie. Mais ce que j'aimais le plus, c'était pourrir celles des autres.
Commenter  J’apprécie          10
MeteheraMetehera   06 février 2017
- Le chat, c'est pas fait pour être mangé ! me suis-je exclamée en versant une bouteille d'eau sur les flammes. On ne mange pas les chats dans notre pays ! Surtout quand c'est celui d'Amélia !
Commenter  J’apprécie          00
MeteheraMetehera   06 février 2017
Bref, quand j'étais vivante, on peur dire que j'étais une vraie garce.
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1670 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre