AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782811222208
Éditeur : Milady (16/06/2017)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 61 notes)
Résumé :
Molly, brillante étudiante d'Oxford, n'a plus grand-chose à espérer de sa vie en Angleterre quand elle s'envole pour l'Alabama. Le dépaysement est total, et elle a tout à apprendre de cette nouvelle vie qui s'offre à elle. Tout est si différent ici - plus lumineux, plus vivant. L'étudiante découvre la passion des Américains pour le football et succombe au charme de Roméo, quaterback au corps d'Apollon, mascotte de l'université. Cette rencontre inattendue entre deux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
LireEnBulles
  02 août 2018
Tillie Cole est une écrivaine britannique de romances contemporaines souvent cataloguées comme Young Adult et New Adult. Sa jeunesse, elle la passe dans une ferme du nord-est de l'Angleterre avec un père irlandais, une mère anglaise et sa grande soeur. Dès qu'elle le peut, la jeune fille quitte sa terre natale pour la grande ville. Diplômée de l'université de Newcastle, elle suivra son mari, joueur professionnel de Rugby, à travers le monde pendant une décennie. Elle sera professeur pendant un temps avant de finalement se lancer dans l'écriture. C'est finalement à Austin, au Texas qu'elle posera définitivement ses bagages pour donner naissance à son premier roman Mille baisers pour un garçons et à des sagas littéraires comme Hades Hangmen, Les Écorchés, et Sweet Home, toutes disponibles aux éditions Milady.
Vingt ans à peine, et voila que Molly Shakespeare, brillante étudiante d'Oxford, quitte l'Angleterre dans l'espoir de découvrir autre chose de la vie, et s'envole pour l'Alabama aux États-Unis. Grâce à son avance sur ses études, elle va occuper une place de professeure assistante en philosophie de son mentor Mrs. Ross. Molly y rencontre Rome Prince, quarterback au corps qui va avec, adulé de tous et dont l'avenir ans une équipe pro est à sa portée. En souhaitant trouver sa place sans être infidèle à ses principes, la jeune femme va s'attirer quelques regards et remarques pas des plus sympathiques tout en apprenant à connaître Rome, un garçon plus profond qu'on ne le croit. Mais ces Roméo et Juliette des temps modernes trouveront-ils leur place pour vivre et s'aimer au grand jour, ou bien le poison métaphorique viendra-t-il y mettre fin ?
Disons-le clairement, Sweet Home est une lecture New Adult romancée semblable à beaucoup d'autres que vous aurez lu un peu partout. Pourtant, vous seriez surpris de découvrir à quel point elle arrive à se distinguer de la masse. Premièrement cela place par la plume de Tillie Cole que je découvre enfin, qui est sincère dans sa narration. Les codes du genre sont appliqués mais tournés de manière à rendre cela réellement touchant. Cela se passe d'abord par les personnages tellement naturels que les quelques clichés ici et là de leurs personnalités sont très vite oubliés. Ce premier tome nous est conté du point de vue de Molly, une jeune femme qui sait ce qu'elle veut dans la vie du point de vue professionnelle. Si le fait qu'elle souhaite devenir enseignante de philosophie paraisse ennuyeux pour beaucoup, je lui ai trouvé une certaine forme de courage. Bah oui, on se souvient tous de nos cours de philo, pas forcément des plus passionnants. Personnellement sur papier j'avais beau adorer la philosophie, ma professeure m'a assez dégoûté de cette matière… puis avoir cette option un vendredi en fin d'après-midi après 9 heures de cours (plutôt lourds thématiquement) n'a pas aidé. Bref. Tout ça pour dire que j'ai bien aimé qu'elle souhaite se lancer dans cette voie.
Le caractère de Molly est celui d'une femme de poigne qui ne se laisse pas démonter facilement malgré les critiques face à ses choix. Toutefois l'auteure lui a donné une certaine innocence dans son questionnement face aux incertitudes de la vie, qui selon le lecteur pourra être perçu comme de la naïveté. Rome est un peu le Yang de Molly, qui serait donc le Yin de Rome. L'un est solaire et l'autre plus lunaire. Malgré son physique à en faire tomber plus d'une dans les couleurs, le jeune homme s'éloigne de l'étiquette qu'on lui donne par une certaine sensibilité. Bien entendu, nous le découvrons en playboy du lycée et tutti quanti, mais cela reste acceptable. Pourquoi lui plus qu'un autre ? Eh bien, parce qu'il est Rome… c'est compliqué de parler de lui sans mentionner la pression aussi bien personnelle que familiale qui pèse sur ses épaules. Les secrets autour de sa famille et ses origines sont légion et lui font horriblement mal. La rencontre entre les deux sera un véritable électrochoc pour l'un et l'autre. En apprenant à s'amadouer, ils se découvrent des envies de plus qu ce que la vie leur impose. Toutefois chacun possède ses travers comme Rome et son côté sanguin, où Molly et les remparts qu'elle a érigé autour d'elle. Mais si ce couple fonctionne c'est notamment pour les bonnes et les mauvaises choses, et le fait que Tillie Cole les écrit de façon simple et honnête.
Le reste des personnages contribuera à faire évoluer nos héros et leur relation. Nous avons les nouvelles amies de Molly (Cass et Lexy) apportant du mordant au récit. Loufoques, mais fidèles elles ne manqueront pas de s'épauler pour former un trio d'amies comme on voudrait voir plus souvent. Il y a ensuite Shelly, celle que l'on adore détester que ce soit dans les romans ou dans les séries télé. Je ne vous en dirai pas plus, mais ses interventions pimentent vraiment le récit, et personnellement elle m'a autant agacé qu'amusé.
En conclusion, ce premier volet de la trilogie Sweet Home s'avère passionnant grâce à la plume de Tillie Cole, qui multiplie les références à William Shakespeare (citations, dialogues, surnoms, etc) sans jamais trop en faire. Subtile et moderne, Rome et Molly sont des personnages qui se distingue de la mêlée (huhu) par leur naturel et l'épanouissement personnel que chacun trouvera au contact de l'autre. Une romance simple mais vibrante de sincérité qui plaira aussi bien aux amateurs qu'aux moins passionnés comme moi.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissCroqBook
  30 juillet 2017
Tille Cole, je l'ai découverte avec son roman Mille baisers pour un garçon, une histoire émouvante et déchirante et mon plus gros coup de coeur de l'an dernier. du coup j'étais curieuse de découvrir sa plume dans un autre genre de littérature. Ce premier tome est prometteur mais le personnage masculin trop dominateur n'a pas réussi à me charmer à 100%.
Lorsque Molly débarque de son Angleterre natale en Alabama, elle est loin de se douter que sa vie va changer du tout au tout. Assistante du brillant Pr Ross et élève brillante, Molly a choisi de laisser derrière elle sa vie terne pour suivre son mentor pour une année. Mais Molly ne s'attendait pas à un tel dépaysement. Ici tout est différent. Que ce soit la vie étudiante, les fraternités universitaires ou la passion des Américains pour le football, elle a tout à découvrir.
A peine arrivée, elle va faire la connaissance de Roméo, le quaterback vedette de l'équipe locale et mascotte de la fac et va très vite tomber sous le charme de cet apollon. Entre eux, l'alchimie est telle qu'ils sont irrémédiablement attirés l'un vers l'autre. Pourtant tout les oppose. Lui est la star de l'université, fils de la plus riche famille d'Alabama. Elle, est une simple étudiante, au physique banal et est obligée de travailler pour payer ses études. Alors que rien ne les prédisposait à finir ensemble, Roméo et Molly vont découvrir ensemble les affres de la passion. Sauront-ils surmonter les obstacles qui se dressent entre eux ?
Ce premier roman de la série Sweet Home m'a tout de suite attirée. Est-ce le résumé, la couverture ou mon coup de coeur pour le précédent roman de Tillie Cole ?! Je ne saurai le dire avec exactitude mais c'est certainement une combinaison de ces trois facteurs qui m'a conquise.
Bien que le personnage de Molly m'ait semblé parfois un peu trop mièvre et celui de Rome trop directif, j'ai globalement apprécié ce roman. Ce n'est certes pas un coup de coeur mais il restera parmi mes lectures marquantes de ce début d'année. Il m'a touché comme peu l'ont fait jusqu'à maintenant. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai tremblé, j'ai été en colère, indignée et révoltée. Je crois que je suis passée par toutes les émotions possibles pour un roman. Mais j'ai aussi ressenti des phases d'ennui. Parfois le comportement de Molly m'a exaspéré. Son innocence et sa naïveté m'ont souvent agacé. J'ai été écoeurée par l'attitude des parents de Rome. Leur méchanceté n'a aucune limite. Bref, j'ai aussi bien ressenti des émotions aussi bien positives que négatives à la lecture de ce premier tome.
Si j'ai plutôt apprécié le personnage de Rome, il y a un aspect de sa personnalité qui m'a rebuté : c'est son côté trop autoritaire. Molly n'a pas son mot à dire sur certains aspects de leur relation et cela m'a dérangé. Certes, le caractère de Rome de se résume pas à cela. Il sait aussi se montrer attentionné, protecteur, doux… Mais il a tout de même une place prépondérante. Et contrairement à moi, Molly semble apprécier ce trait de sa personnalité. Elle qui a toujours dû prendre des décisions seules, qui n'a jamais eu personne sur qui se reposer, voit cela d'un bon oeil. C'est pour elle, le moyen de lâcher prise et pour lui, celui d'exercer une forme de contrôle dans au moins un des aspects de sa vie. Au final, chacun semble y trouver son compte.
Ce premier tome est entièrement narré du point de vue de Molly. Son manque d'expérience et sa candeur rende le récit parfois un peu trop mielleux. Je suis impatiente de découvrir le second tome avec le point de vue de Rome. Je pense que l'histoire peut prendre une tournure complètement différente et devenir bien plus captivante.
En résumé, Sweet home a partiellement réussi à me convaincre. J'espère que le prochain livre me fera 100% adhérer à cette romance moderne à la Roméo et Juliette. A suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Carole94p
  11 septembre 2017
J'avais été au bord des larmes suite à ma lecture de Mille baisers pour un garçon, c'est donc tout naturellement que j'avais sauté sur Sweet Home à sa sortie. Depuis, le temps à passer et j'étais ultra enthousiaste à l'idée de le découvrir enfin !
Molly s'envole pour l'Alabama pour son année de master. L'étudiante anglaise qui a perdu toute sa famille au cours des années précédentes est totalement dépaysée. Une toute nouvelle vie en Amérique s'ouvre à elle et très vite, elle tombe sous le charme de Roméo. Seulement, tous les opposent…
Une réécriture de Roméo et Juliette, je ne pouvais pas passer à côté. Je me suis donc lancée dans ma lecture de Sweet Home les yeux fermés. Pour tout vous dire, les cent cinquante premières pages m'ont laissé penser que j'allais tout simplement adorer cette lecture.
L'héroïne, Molly, étudiante sérieuse et légèrement renfermée à cause de son passé, promettait une histoire douce, profonde et tellement belle… J'étais vraiment à fond dans Sweet Home jusqu'au moment où nos personnages se rencontrent véritablement et que Roméo ouvre la bouche. Plutôt friande habituellement des bad-boys, vedette de leur université, sportif et tout le reste, je m'attendais à être sous le charme dès les premières lignes et puis… c'est retombé comme un soufflet.
Roméo est à des kilomètres de ce auquel je m'attendais. D'abord parce que son vocabulaire ne se résume qu'a une répétition de : « merde », « bordel » et cie. Certes, l'auteure a voulu appuyer sur le fait qu'il avait un passif derrière lui et beaucoup de colère à gérer, mais quand toutes ses phrases contiennent ces mots, ça en devient assez… lassant. Roméo est violent, impulsif, contrôle tout et n'accepte aucun écart. Ce tableau m'a beaucoup fait penser à M. Grey (que je n'ai pas aimé), en version soft. Clairement, il ne m'a pas fait rêvé.
Si les personnages ne m'ont pas spécialement emballée, c'est surtout le manque de profondeur dans l'histoire qui ne m'a pas convaincu. Les choses vont bien trop vites à mon goût. On passe d'une étape à l'autre comme si de rien n'était et sans prendre le temps de développé… L'histoire d'amour de Roméo et Molly m'a donné l'impression d'être survolée, pourtant, l'histoire avait de quoi être bouleversante.
J'en ressors totalement frustrée de ne pas avoir apprécier véritablement ma lecture, bien que je sois allée au bout de ma lecture de Sweet Home. le début était prometteur et laissait présager une belle romance mais, la suite m'a laissée de marbre.
Je doute lire le second tome, puisqu'il s'agit de l'histoire de Sweet Home mais du point de vue de Roméo. En revanche, je laisserais surement sa chance à Sweet Fall, le troisième tome, sur l'un des personnages secondaires !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tachan
  06 août 2019
Je poursuis mes découvertes dans le domaine du New Adult avec Tillie Cole, une jeune autrice très prolifique, dont Sweet Home fut le premier titre auto-édité en 2013. Elle a depuis été remarqué par les éditeurs et a publié de nombreux romans, il suffit pour ça de regarder la bibliographie de son site. Avec une telle réputation, je pensais donc passer un bon moment, malheureusement ce ne fut pas le cas.
L'histoire de Sweet Home est celle de beaucoup d'autres romans du genre, en soit, ça ne me dérange pas, c'est un peu le jeu. On y suit donc une jeune intello anglaise fraichement débarquée dans une université américaine. Elle se fait très vite prendre en grippe par la peste de la promo, mais trouve un vrai chevalier blanc dans le quaterback de l'équipe de foot du campus. Il n'en faut pas plus pour lancer la romance.
Le problème, c'est que dès le début de la romance, j'ai trouvé celle-ci beaucoup trop rapide et évidente. Elle aligne les poncifs : coups de foudre, rivale détestable, nombreux quiproquos, jeune fille intelligente "quasi vierge", garçon ténébreux au passé compliqué et Don Juan patenté, histoires familiales compliquées, etc. Là encore ça aurait pu passer, mais non content d'avoir une histoire qui va à 200 à l'heure avec des personnages qui craquent au premier coup d'oeil et s'engage dans une espèce de relation avant même la cinquantième page, en prime l'histoire est calquée sur celle d'After d'Anna Todd, qui avait elle publiée son histoire sur le net avant de se faire remarquer. Alors, je ne sais pas qui s'est "inspirée" de l'autre, mais c'est un peu trop évident ici et c'est particulièrement agaçant !
Je n'ai donc pas du tout adhéré à la romance et ce dès le début. La suite n'a rien arrangé, entre langage cru et vulgaire en permanence, garçon dominateur et fille soumise, situation que je trouve malsaine malgré les pseudo explications de l'autrice pour le justifier. Oui, le pauvre a toujours vu sa vie contrôler et plus par ses parents, il a donc besoin de contrôler lui aussi les gens, et elle c'est l'inverse, comme elle a été obligée d'être très tôt autonome et plus, elle a besoin que quelqu'un prenne les décisions à sa place. Bonjour le malaise !
Ajoutez à cela d'énormes exagérations aussi bien du côté de la vie étudiante américaine (fraternité/sororité, cours en classe, matchs de l'équipe de foot,...) que du côté de certains personnages, au hasard les parents complètement tarés du héros, ou encore avec cette coïncidence bien lourde concernant les noms des héros : Roméo Prince et Molly Juliette Shakespeare, et vraiment vous comprendrez pourquoi j'ai autant levé les yeux au ciel lors de cette lecture qui accumule vraiment les défauts dérangeants.
C'est dommage parce que si on polissait tout ça, on aurait pu avoir une histoire intéressante. Ça ne me dérangeait pas l'idée de deux héros cabossés par la vie, avec des problèmes familiaux : perte de ses parents pour l'une, maltraitance + pression familiale pour l'autre. J'aimais bien aussi que l'héroïne soit une fille intelligente qui est attachée de cour et se prépare à devenir doctorante. J'ai même aimé un certain rebondissement (pourtant évident) qui arrive à la fin et pousse le héros à grandir d'un coup, le rendant bien plus prévenant et lui faisant comprendre qu'il allait devoir apprendre à gérer sa colère. Les copains autour d'eux forment un groupe chaleureux et soudé. Si on enlève la vulgarité de Cass, l'une des amies de Molly, les autres me plaisent bien, en particulier Ally, la cousine de Roméo et Lexi, la copine gothique de Molly qui sont fort amusantes.
Tout n'était donc pas raté, d'ailleurs la lecture fut même assez addictive. On tourne les pages très vite pour voir quelle tuile va encore leur arriver et si ce qu'on a deviné va effectivement se produire (en général, c'est toujours oui lol). du coup, j'ai lu ce roman en l'espace d'une petite après-midi seulement, c'est dire.
En conclusion : Je partais enthousiaste à l'idée de découvrir ce roman de Tillie Cole et je suis tombée de haut. L'histoire est vue et revue. le langage est trop souvent cru et vulgaire. Les situations sont trop exagérées que ce soit dans la romance ou les épreuves qu'ils doivent surmonter. Les héros n'ont pas toujours une relation très saine, non plus. Et c'est dommage parce que j'aimais bien le cadre de base de l'histoire. Je pense donc ne pas aller plus loin avec cette autrice même si j'aurais bien aimé découvrir les histoire de Lexi et Ally.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jbyaly
  19 juin 2017
J'ai découvert Tillie Cole, dans de la romance sombre ( les avis arrivent), je la découvre dans un autre registre, la littérature, new adult. Elle arrive à nous surprendre avec un sujet simple, mais tellement dur. Tillie ne raconte pas seulement une histoire, elle nous la fait vivre profondément, les personnages souffrent, autant qu'ils s'aiment. La délivrance passe par la découverte de l'autre.
Molly est une demoiselle de 20 ans, qui vient d'arriver en Alabama. Cette jeune fille, très précoce, dans son cursus scolaire, est l'intello de base. Lunette, couette et vêtement classique.
Ayant appris à se gérer toute seule, très jeune, elle a vécue des drames familiaux, qui lui ont forgé un caractère très doux, mais celui d'une combattante. Molly va devoir s'affirmer dans une fac où la bogossitude et popularité font la loi.
Roméo et Juliette se sont-ils réincarnés ?
Molly Shakespeare, dès son premier jour, elle se fait remarquer, aide-enseignante, elle va devoir confronter des étudiants plus âgés qu'elle, et, dès le début, la fille "populaire" la prend en grippe.
Mais Molly va faire preuve de ténacité, de caractères, elle va se battre contre elle-même, qui t'a déplaire à son amie, celle qui l'a pris sous son aile, sa professeur, qu'il l'aide pour son master.
Molly, est une demoiselle qui doit s'affirmer, qui a très peu de moyens, qui n'a jamais appris à être une jeune femme, ni eu de couple modèle, sur lequel s'appuyer, pour définir ce qu'est réellement l'amour. Elle fuit, tout le temps, se laissant guider par ses peurs.
Rome, est la star de la fac, quaterback célèbre, fils de, ,sa vie, suit la ligne que ses parents ont construit pour lui. Cet homme dominateur, passe de conquêtes en conquêtes, fuyant l'amour. Ses espoirs, personnes ne s'en préoccupe. Quand, il rencontre Molly, il va remettre en question, tout ce qui était prévu.
Nous suivons cette rencontre sur le seul point de vue de Molly, le second tome à venir étant sur celui de Rome, cependant, je n'ai pas ressenti, de manques, cette jeune femme, est étonnante, parfois, elle sait se mettre en retrait, qui t'a souffrir, mais en gardant sa dignité.
La relation qu'elle vit avec Rome, se passe en deux-temps, tout d'abord la découverte, l'amitié, il se confie l'un et l'autre, mais en gardant une part de leurs jardins secrets, la partie la plus douloureuse. Dans la seconde, bien plus sombre, nous avons à faire à des adultes et non plus des étudiants, ils font des choix pour leur bonheur. Pour surmonter toutes leurs difficultés, ils ont des amis en or, les colocs de Molly, entre la Texane au franc-parler, et la fille accro aux joueurs de football, tous se petit monde, vont former une seule et même famille.
Tillie Cole, nous avez habitué à des scènes de sexes, déjà dans ses autres romans, elle avait surfé avec les limites de l'érotisme parfois déstabilisante, ici les scènes sont chaudes, excitante, où la domination de l'un libère les peurs de l'autres.
Sweet Home, c'est plus qu'une histoire d'amour, entre la star de la fac et une jeune anglaise. Tillie, a joué somptueusement sur le thème de Roméo et Juliette un amour interdit moderne. Un combat de tous les jours, pour faire accepter un amour interdit.
Une fin heureuse ? Vous ne le saurez qu'en lisant, ou plutôt en dévorant cette histoire, c'est ce qui m'est arrivé, fini en 3h30.
J'ai pleuré, Rome m'a fait soupirer de plaisir, Molly m'a rendu guimauve, tellement j 'ai été percutée par son passé douloureux.
Mon seul espoir, c'est d'avoir des scènes inédites dans le tome 2 et surtout une fin qui va un peu plus loin que l'épilogue qui nous a été proposé.
Sweet home est une très belle histoire d'amour, deux âmes perdues, qui étaient faites pour se rencontrer, dans le seul but de se soutenir, et trouver la voie de l'espoir. Même, si les embûches qu'ils devront surmonter, les feront souffrir au plus profond d'eux.
PS Pour une fois je trouve que la couverture, est sublime, elle résume totalement se que j'ai ressenti en lisant cette histoire.

Lien : https://jewelrybyaly.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
TachanTachan   03 août 2019
Un chez soi, ce n'est pas forcément un lieu : un pays, une ville, un bâtiment, la proximité d'un objet. Un chez-soi, c'est la proximité de l'autre moitié de son âme, cette personne qui, mieux que quiconque, nous aide à supporter nos peine et le poids de nos deuils.
Commenter  J’apprécie          50
Ninie067Ninie067   01 novembre 2017
Comme le veut la formule : « jamais deux sans trois ». Ça marche même pour les tuiles. Je m’en suis déjà payé deux, donc… encore une à prévoir. Déjà à bout de forces, je continue pourtant à cavaler comme une folle. Je passe la double porte qui ouvre sur la faculté des sciences humaines, longe les amphis et me dirige droit vers la classe du professeur Ross, l’esprit hanté par des images de toges facétieuses dansant avec frénésie. Perdue dans mes pensées, je ne remarque pas le groupe d’étudiantes qui vient à ma rencontre, derrière le coin du couloir. La rouquine aux lèvres saturées de gloss qui mène la troupe s’assure que je ne les manque pas en me rentrant sciemment dedans. Aussitôt, mes feuilles m’échappent et se répandent sur le sol de dalles blanches. — Oups ! lâche-t-elle en peste diplômée. Attention où tu vas, chérie… Tu devrais t’acheter des loupes un peu plus épaisses, tu crois pas ? OK, donc, ça, c’est la troisième tuile…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaChroniquedesPassionsLaChroniquedesPassions   07 août 2017
— Tu me plais, c’est tout. Toi.
— C’est ce que je pige pas, justement. Pourquoi est-ce que je te plais, moi ? Ce que je suis au fond, ça n’a jamais branché personne : je suis sur les nerfs à longueur de temps, je suis possessif, les sentiments c’est pas mon fort… Je ne comprends pas ce qui te plaît tant chez moi.
— Je suis la première que ça branche, alors, parce que je te veux, toi, et je ne demande rien en échange. Pourquoi est-ce qu’on désire quelqu’un ? Mon corps te reconnaît comme celui qui lui fait du bien, mon esprit comme celui dont il a besoin, et mon âme comme celui qui m’est destiné.
La tension quitte aussitôt ses épaules, et un sourire hésitant se dessine sur ses lèvres.
— On est foutus, pas vrai, Shakespeare ? susurre-t-il presque, irradiant une aura de quiétude accomplie.
Un sentiment d’apaisement nous grise tous deux.
— C’est un euphémisme.
— Viens par là, toi.

https://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rubirougerubirouge   11 juillet 2017
 T’es pas la seule à avoir l’impression de voler en éclats quand les choses se gâtent, mais je vais te dire un truc : à partir de maintenant, je ne te laisserai fuir que si je suis là, à tes côtés, à cavaler avec toi.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   17 juin 2017
La philosophie permet une réflexion sur nombre de questions d’importance : pourquoi certaines personnes vivent-elles sans heurts toute leur vie, sans jamais faire montre de la moindre compassion, alors que d’autres – généreuses, bienveillantes et honnêtes – subissent revers après revers ? Pourquoi ces dernières trouvent-elles en elles la force de continuer ? Ne penses-tu pas que s’il existait davantage de personnes conscientes des maux de l’humanité, nous vivrions dans un monde meilleur ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Tillie Cole (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tillie Cole
sheReader interview with Tillie Cole from The Occasionalist.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3784 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..