AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782851972675
148 pages
L'Herne (11/11/2015)
3.81/5   13 notes
Résumé :
Matins d'hiver, lampe rouge dans la nuit, air immobile et âpre d'avant le lever du jour,jardin deviné dans laube obscure, rapetissé, étouffé de neige, sapins accablés qui laissiez, d'heure en heure, glisser en avalanches le fardeau de vos bras noirs, -coups d'éventails des passereaux effarés, et leurs jeux inquiets dans une poudre de cristal plus ténue, plus pailletée que la brume irisée d'un jet d'eau… Ô tous les hivers de mon enfance, une journée d'hiver vient de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
madameduberry
  08 décembre 2015
Ce recueil d'articles est un produit de Noël, conçu pour être vendu en même temps que le Christmas pudding, les éditions limitées à couvertures chatoyantes, les faux jouets anciens et le dernier objet connecté à la mode. Comme le projet éditorial, son titre est non seulement opportuniste, mais aussi contradictoire avec son contenu. Rêveries de Noël eût mieux convenu. Car les Noëls d'enfance de Colette n'ont jamais existé. A leur place, c'est la figure de Sido qui remplit les souvenirs de "Gabri", ou" Minet-chéri", comme l'appelait sa mère. Colette décrit le village poyaudin (de Puisaye, pour ceux qui ne connaissent pas la Bourgogne) où elle grandit, comme libre penseur, ou mal -pensant comme on disait à l'époque. On comprend en lisant cette histoire que c'est plutôt sa mère la "mal pensante, elle qui, par son athéisme, déplaça les célébrations de Noël à la toute fin de l'année. Loin de 'en faire un jour de ripailles mécréantes elle crée un jour de partage très symbolique: cuire tout le jour du pain pour le distribuer aux plus misérables accompagné d'une dîme en argent sonnant, voilà qui n'est pas banal non plus.
Que reste-t-il alors , du parfum des Noëls d'antan, à l'écrivain, d'âge mûr puis plus tard encore, au soir de sa vie? Tant de souvenirs , en fait : l'attente que fleurisse l'ellébore, dite rose de Noël, parfois sous la neige,comme un autre autre cadeau étincelant et qui bleuit à l'aube; surprendre , dans son demi sommeil, les hésitations de Sido, venant déposer, une nuit de Noël, deux petits paquets fleuris de ladite rose, dans les sabots de sa fille, puis les reprenant après un bref moment de réflexion, pour les donner comme à l'habitude à sa fille pour ses étrennes. Scène muette où l'enfant blottie sous l'édredon sait lire tout l'amour maternel. Car Colette s'abreuvait aussi aux mythologies de l'enfance et aurait voulu croire à quelques fééries, moitié sulpiciennes moitié superstitieuses, de ses compagnes paysannes qui voyaient des miracles au-dessus de l'étable la nuit de Noël, et Sido pensa un moment abonder en ce sens en dévoyant du même coup le sens donné à leurs propres rites familiaux. Comment mieux illustrer la formule de Lacan: "Aimer, c'est donner ce qu'on n'a pas?" Autrement dit, l'amour ne saurait se distribuer comme un bien matériel, et n'est pas du même ordre que la possession ni la jouissance des biens. Ce joli "Conte de Noël" vient rejoindre dans mon paysage mental d'autres écrits célèbres du" Temps Retrouvé", comme l'appelle génialement Proust, retrouvailles/création de tant d'auteurs littéraires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
sarahdu91
  31 janvier 2016
Je ne sais pas comment j'aurais réagi si j'avais reçu ce livre à Noël...franchement je crois que ça n'aurait pas été un cadeau...Heureusement que ce livre réédité est aussi pauvre en pages car la seule chose qu'on peut retenir de Colette c'est qu'elle n'a pas beaucoup de souvenirs des moments de Noël, cela dit Noël reste une tradition païenne et cette dame ne baignait pas beaucoup dans la religion malgré l'époque à laquelle elle vivait...ce recueil de textes qu'elle avait publié dans les journaux comme Marie Claire ou encore La revue de Paris ou Vogue reste très banal, à mon propre avis, un peu comme les propos de Colette quand elle parle de l'époque de Noël et du jour de l'An.
Merci encore à Babelio de m'avoir permis de recevoir ce livre grâce à masse critique.
Commenter  J’apprécie          80
Laplumedeclementine
  10 décembre 2020
Ce petit livre regroupe des textes écrits par Colette sur Noël et le Nouvel an tout au long de sa vie. Elle y évoque divers Noëls, surtout ceux de son village natal dans un cadre domestique modeste mais harmonieux où cohabitent des gens qui s'aiment et des animaux. Les souvenirs de cette "enfance pauvre et païenne" évoquent la douceur et la simplicité. L'on découvre les Noëls anciens : pas de sapin mais du houx et de la fleur d'ellébore, des repas composés de marrons, de pudding, de fruits confits et de thé, suivis d'une calme veillée.
Pas de discours moralisateur dans ces souvenirs d'autrefois ; ceux-ci ont plutôt le goût de la madeleine de Proust. Et, si elle déplore la surabondance de jouets à Noël (dès le début du 20ème siècle !), Colette ne manque pas d'analyser les changements de tradition de manière nuancée.
Elle fait preuve d'une compréhension bienveillante et incroyablement moderne vis-à-vis des enfants, "porteurs d'un fardeau de souvenirs et de perplexité". Ce respect des enfants est sans doute lié à des souvenirs très vivaces de sa propre enfance et de ses perceptions enfantines.
Colette parle aussi des Noëls en temps de guerre, qu'il s'agisse d'un Noël au milieu des ruines d'un village bombardé ou d'un discours profondément émouvant dédié aux femmes dont les maris sont à la guerre. Son évocation des voeux en temps de guerre, du décalage entre l'optimisme et la légèreté du Nouvel an précédent et la modestie de cette nouvelle année, peut faire écho, dans une certaine mesure, à ce que nous vivons actuellement.
Ce sont de très beaux textes plein de sensibilité, teintés d'une "religion domestique", dont l'odeur du feu de cheminée, des oranges et d'un foyer harmonieux berce la lectrice/le lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nanoucz
  17 février 2016
Les premières lignes de ce recueil, début de la présentation de Frédéric Maget, donnent parfaitement le ton de ce livre que j'ai reçu de Babelio dans le cadre d'une récente opération Masse Critique.
« Je n'ai pas de souvenirs de Noël… », confie Colette en 1933 au journal La République. Étrange aveu de la part d'une écrivaine qui pendant près de quarante ans, de 1909 à 1948, publia dans la presse, sur Noël et le jour de l'an, de nombreux textes, certains repris dans l'oeuvre, qui comptent parmi les plus belles pages sur l'enfance. (page 7)
Effectivement, dans la famille Colette, on ne fêtait pas Noël, car Sido, la mère tant aimée de l'écrivain, était athée. C'était donc à l'occasion des étrennes que Colette recevait des cadeaux et c'est le changement d'année qu'elle évoque principalement dans ces textes. Des cadeaux simples, sans fastes, témoignages d'affection, quelques bonbons, un livre peut-être, une ellébore sûrement, cette Rose de Noël qui fleurit sous la neige et que Sido aime tant.
Moi qui aime la nature, les oiseaux et les fleurs, j'ai été évidemment charmée par ces textes, où il en est souvent question, en particulier quand Colette évoque son enfance. Mais elle sait aussi être un témoin de son temps, comme dans Jour de l'an en Argonne, paru dans le Matin de 6 janvier 1915, où elle raconte une visite aux soldats dans une région dévastée. Plus tard, ce sont les Noëls de la seconde guerre mondiale qu'elle évoque, avec leurs privations et leurs incertitudes, et qu'il est alors si réconfortant de replonger dans les souvenirs d'enfance.
Un très beau livre, une édition soignée avec un papier épais qui donne plaisir à tourner les pages, quelques photos de l'auteur à différents âges et de ses parents, des textes à relire pour retrouver l'émotion des choses simples. Une incitation à se rappeler ses propres souvenirs et à apprécier les fêtes passées, dans leur modestie et leur authenticité.
Lien : http://ruedesiam.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gargamel00
  04 mars 2016
Je ne connais pas grand chose de l'oeuvre de Colette, seulement "Sido", lu il y a quelques années et que j'avais adoré. J'espérais donc faire une nouvelle belle découverte à travers "cadeaux de Noël" mais ce ne fut malheureusement pas le cas. Les extraits, trop courts, ne permettent pas de s'immerger dans l'univers de Colette. Ce recueil apparait comme froid, distant, les textes ne donnent même pas envie de s'intéresser à l'histoire complète. Je n'ai d'ailleurs même pas terminé ma lecture, dommage dommage...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
sarahdu91sarahdu91   31 janvier 2016
Il vous paraîtra étrange que mes Noëls d'enfant -là bas on dit "nouel"-aient été privés du sapin fais coupé, de ses fruits de sucre, de ses petites flammes.Mais ne m'en plaignez pas trop, notre nuit du vingt quatre était quand même une nuit de célébration à notre silencieuse manière. Il était bien rare que Sido n'eut pas trouvé dans le jardin, vivaces, épanouies sous la neige, les fleurs de l'ellébore que nous appelions rose de Noël. [...] Puis, comme il nous était loisible de veiller,la fête se prolongeait en veillée calme, au chuchotement des journaux froissés, des pages tournées,du feu sur lequel nous jetions quelque élagage vert qui crépitait sur la braise comme une poignée de gros sel...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Sidonie-Gabrielle Colette (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sidonie-Gabrielle Colette
Pour fêter dignement l'arrivée du printemps, la librairie Point Virgule vous propose une sélection d'ouvrages consacrés aux fleurs et aux jardins.
- Pour un herbier, Colette, illustré par les aquarelles de Raoul Dufy, Citadelles & Mazenod, 65€ - Les jardins de Weleda, Rouergue, 35€ - Le livre des fleurs, Pierre-Joseph Redouté, Taschen, 50€ - En fleur - Design floral contemporain, Phaidon, 39,95€ - Monet - Coffret l'essentiel, Anne Sefrioui, Hazan, 29,95€
La présentation de Pour un herbier est disponible sur la chaîne de Citadelles & Mazenod : https://www.youtube.com/watch?v=MN8I8...​
Celle de Les jardins de Weleda sur la chaine des éditions du Rouergue : https://www.youtube.com/watch?v=Lv0w6...​
Musique du générique d'intro par Anna Sentina.
+ Lire la suite
autres livres classés : réveillonVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Sidonie gabrielle Colette

Le père de Colette est

Facteur
Ecrivain
Capitaine
Journaliste

13 questions
121 lecteurs ont répondu
Thème : Sidonie-Gabrielle ColetteCréer un quiz sur ce livre