AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-François Ménard (Traducteur)
EAN : 9782070536788
351 pages
Gallimard Jeunesse (25/09/2002)
3.86/5   728 notes
Résumé :
Holly Short est formelle : Artemis a aidé des gangs de gobelins à fomenter une révolte contre les fées. Sauf qu'il a d'autres chats à fouetter ! Il vient d'apprendre que son père, disparu depuis près de deux ans, est retenu prisonnier par la Mafiya russe. Et Artemis a beau disposer de moyens colossaux pour le libérer, sans une alliance avec les fées justement, sa mission de sauvetage est vouée à l'échec.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 728 notes
5
11 avis
4
12 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis

Crazynath
  13 juillet 2020
J'ai découvert la série Artémis Fowl il y a peu de temps. Aussi, enchaîner assez rapidement avec le 2eme tome m'a semblé normal, surtout qu'il y avait encore plein de questions sans réponses.
Comme déjà évoqué dans le tome précédent, le père d'Artémis a disparu et a été déclaré présumé mort. Seul son fils se raccroche à l'espoir qu'il est encore vivant…L'histoire va lui donner raison, puisqu'un gang de Russes va se faire connaitre et réclamer une rançon en échange de papa Fowl…
Artémis ne voit pas d'autres solutions que de solliciter le petit peuple à l'aide ….Mais histoire de compliquer les choses, la révolte gronde chez les gobelins, et finalement tout va vite se compliquer de manière assez catastrophique…
J'ai aimé cet épisode qui permet de connaitre un peu mieux Artémis, qui bien qu'encore assez dans le genre « sale gosse » comme il a su nous le montrer dans le premier tome, nous montre d'autres facettes de son caractères…facettes qui sont d'ailleurs presque sympathiques…Ce qui permet d'apprécier ce jeune petit génie à sa juste valeur….
Retrouver les autres personnages déjà présents dans le tome précédent a été un plaisir. Oui, j'aime beaucoup Holly, Foaly le centaure un rien paranoïaque et je reconnais que malgré ses pratiques plus que discutables, le nain Mulch me fait bien rire !
En résumé, je dirais que ce fut une histoire plaisante à lire, et j'ai bien l'intention de ne pas m'arrêter là dans la découverte de cette série !

Challenge Mauvais genres 2020
Challenge Séries 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
Sachenka
  07 juin 2017
«Le kidnappeur cherchant de l'aide pour délivrer la victime d'un kidnapping.» (p. 114) Assez ironique, c'est pourtant ainsi que se résume le deuxième tome de la série Artemis Fowl, Mission polaire. On se rappelle que, précédemment, le jeune malfras, du haut de ses treize ans, avait enlevé une fée pour obtenir des technologies… féériques ? (Parce que, dans cet univers, les créatures fantastiques n'ont pas de pouvoirs magiques mais des gadgets très utiles et, surtout, très au-delà des capacités des humains.) Cette aventure s'était terminée positivement pour chacun, même si les fées en sont reparties avec un goût amer…
Dans Mission polaire, Artemis Fowl souhaite délivrer son père, retenus prisonnier dans le nord de la Russie par la mafia. Et, malgré les moyens extraordinaires dont il dispose, il ne peut y arriver seul. le jeune homme demande à son ancienne victime, la fée Holly, et à ses accolytes de lui prêter main forte. Des divisions surviennent simultanément dans le merveilleux monde des créatures fantastiques. C'est donc avec réticence que les anciens ennemis deviennent des frères d'armes même si la confiance ne règne pas complètement. C'est à en donner le tournis…
Je suis toujours un peu déçu que l'auteur Eoin Colfer ait pris le soin de faire intervenir des créatures fantastiques (fées, lutins, nains, centaures, etc.) tout en délaissant leur côté magique. C'est innovateur mais, en même temps, je me demande pourquoi se donner cette peine.
Mission polaire est rempli d'actions et de rebondissements. Il y a toujours ces longueurs mais elles étaient moins frustrantes que dans le premier tome. Au moins, on bouge un peu, on se déplace d'un univers à l'autre et d'une région à l'autre. Les enjeux se diversifient : la mafia russe d'un côté puis, le coup d'état de l'autre. Au final, ça donne une intrigue plus complexe et intéressante.
Il en va de même pour le personnage d'Artemis Fowl : un jeune homme calculateur, presque dépourvu d'émotions (mais ce n'est pas vraiment le cas). Et on l'aime malgré tout. Il n'a pas son pareil dans la littérature jeunesse. Un autre bon coup de l'auteur Eoin Colfer. Mention spéciale pour la couverture, que j'ai trouvée particulièrement appropriée, tirant des éléments important à l'intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Maureenbooks
  05 mai 2021
Un second tome bien meilleur que le premier...
Nous retrouvons Artemis, qui après le retour psychologique de sa mère, a été mis à l'école de garçons Saint-Bartleby en Irlande. Lors d'un entretien avec un psychologue, il reçoit un appel de son garde du corps Butler. En effet, ils viennent de recevoir un e-mail de demande de rançon, son père a été retrouvé mais il est entré de mauvaises mains. Ils se mettent donc e route pour la Russie.
En parallèle, nous retrouvons le capitaine Short, qui après le fiasco dans le premier tome à été retrogradée au service des Douanes et des Taxes à faire de la surveillance. Lors d'un contrôle, elle aperçoit des formes qui ne devrait pas être là. C'est le début des ennuis pour le monde souterrain. Entre le monde d'en haut et celui d'en bas, il n'y a qu'une mince barrière.
J'ai beaucoup aimé ce second tome qui est riche en rebondissements et en actions. En effet ici, il est question de trahisons, de sauvetages, mais aussi d'amitié. Alors certes, il m'a été compliqué de replonger dans le monde souterrain assez vaste mais passés les premiers chapitres tout s'est remis dans l'ordre et je n'ai plus qu'apprécier ma lecture.
Autant dans le premier tome, il était question d'Artemis autant ici il est un peu relégué au second plan. En effet, c'est de son aide qu'ont besoin les FARfadet et de ce point de vue là c'est plutôt bien joué. On ne s'ennuie pas du tout, et le fait que les chapitres s'alternent au niveau des lieux renforce le sentiment d'une lecture fluide qui est en plus bourrée d'humour.
J'ai beaucoup aimé voir le côté touchant d'Artemis par rapport à son père, un côté qu'on ne voyait pas dans le premier tome, mais aussi avec le côté protecteur de Butler qui est renforcé ici. Mais aussi on voit le côté touchant d'Holly avec toujours son côté rentre dedans. le seul bémol je dirai, j'aurai aimé voir la mère d'Artemis plus impliquée dans ce tome, peut-être le sera t'il dans le prochain tome que j'ai déjà hâte de lire.
En bref, une saga jeunesse sans prise de tête avec des personnages qui deviennent de plus en plus attachants ainsi que riche en rebondissements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Allisonline
  11 mai 2011
Un second tome tout aussi captivant que le premier, où on sent l'humanité percer à travers ce personnage au coeur de pierre qu'est Artémis : Il est avant tout un adolescent qui a perdu son père et qui manque cruellement d'une présence familiale.
Cette fois ci, c'est le peuple des fées qui contacte Artémis, et très vite on se rend compte qu'il n'est pas coupable du crime qu'on l'accuse. Il propose alors d'aider les fées... Contre quelque chose, bien sûr. Il n'a pas changé, et même si sa requête est attendrissante, c'est en temps que jeune homme d'affaire qu'il propose le deal aux fées. Une nouvelle aventure pleine de rebondissements, on se régale des technologies féeriques et de la magie du monde souterrain, ainsi que des relations houleuses entre les personnages.
Commenter  J’apprécie          70
LilianCL
  27 janvier 2017
Tout comme le premier tome, j'ai adoré me replonger dans les aventures d'Artemis et de Butler mais ausi des FAR et Holly.
J'ai adoré me plonger dans ce monde fantastique, ça me détend, c'est très confortable.
L'histoire est très bien trouvée, la menace du B'wa Kell est très oppressante. Heureusement, Artemis est une intelligence rare, il aide beaucoup les fées.
On est plongés dans une aventure en Russie, où Butler se montre un fois de plus précieux.
le père d'Artemis est sauvé, c'est magnifique.
J'ai donc adoré ce livre, le monde magique et ses personnages superbes.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
EXTRAIT DU JOURNAL D'ARTEMIS FOWL, DISQUE 2, CRYPTé

Au cours des deux dernières années, les affaires que j'ai entreprises ont pu prospérer sans aucune interférence de mes parents. Durant cette période, j'ai vendu les pyramides d’Égypte à un homme d'affaire américain, fabriqué de toutes pièces puis mis aux enchères les journaux intimes de Léonard de Vinci, et enfin soulagé le Peuple des fées d'une bonne partie de ses précieuses réserves d'or. Mais ma liberté est presque arrivée à son terme. Au moment où j'écris ces lignes, mon père est allongé dans un lit d'hôpital à Helsinki où il se remet de deux années de captivité aux mains de la Mafiya russe. Cette épreuve l'a plongé dans un coma dont il n'est pas encore sorti, mais il se réveillera bientôt et reprendra alors le contrôle des finances de la famille.

Avec mes deux parents présents au manoir des Fowl, il me sera désormais impossible de mener mes diverses activités illégales sans attirer leur attention.

Jusqu'alors, je n'avais jamais rencontré ce genre de difficultés, car mon père était un escroc d'une envergure supérieure à la mienne, mais cette fois Maman a décidé de faire rentrer la famille Fowl dans le rang.

Il me reste cependant assez de temps pour mener à bien un dernier projet. Une chose que ma mère ne manquerait pas de désapprouver et que le Peuple des fées n'approuverait pas davantage. Je ne leur en parlerai donc pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
Le cerveau de Foaly bouillonnait comme des limaces de mer dans une friteuse. Il lui restait encore une chance si Cudgeon n'appuyait pas sur la détente. Un seul coup de feu et tout était terminé. Les centaures ne possédaient pas de pouvoirs magiques. Pas la moindre parcelle. Ils ne disposaient que de leur seul intellect. Et aussi de leur capacité à écraser l'ennemi sous leurs sabots. Mais Foaly avait l'impression que Briar n'allait pas l'abattre tout de suite. Trop occupé à se délecter de la situation.

-Eh bien, Foaly, dit le lieutenant, pourquoi ne vous servez-vous pas de l'interphone ? Histoire de voir ce qui se passerait.

Foaly le devinait très bien.

-Ne vous inquiétez pas, Briar. Je ne ferai pas de mouvement brusque.

Cudgeon éclata de rire. Il semblait sincèrement heureux.

-Briar ? On m'appelle par mon prénom, maintenant ? Vous semblez avoir compris à quel point les choses vont mal pour vous. En effet, Foaly commençait à le comprendre. De l'autre côté de la vitre teintée, les techniciens des FAR s'affairaient pour essayer de découvrir la taupe, sans se douter du drame qui se déroulait à moins de deux mètres d'eux. Foaly les voyait et les entendait, mais la surveillance n'était possible que d'un seul côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
Butler se rua dans le couloir, rattrapant les autres qui se trouvaient déjà devant le saint des saints. Il vit à travers le panneau de quartz de la porte à quel point la situation d'Artemis était délicate. En dépit de tous ses efforts pour le protéger, maître Artemis avait quand même réussi à se mettre en danger de mort. Comment un garde du corps pouvait-il accomplir son travail si son protégé s'acharnait à sauter dans la fosse aux ours, si on peut ainsi s'exprimer ?

Btler sentit une décharge de testostérone se répandre dans son organisme. Il n'était séparé d'Artemis que par une simple porte. Une petite porte conçue pour résister à des fées armées de pistolets à rayons. Il recula de plusieurs mètres.

Holly lut dans ses pensées.

-N'y songez pas. Cette porte est blindée.

Le serviteur ne répondit pas. Il en était incapable. Le véritable Butler était submergé par des flots d'adrénaline et de force brute.

Avec un rugissement, il fonça sur la porte, concentrant sa redoutable puissance sur sa seule épaule. Le coup aurait renversé un hippopotame de taille moyenne. Sans doute la porte était-elle efficace contre les armes à rayons et les assauts physiques modérés mais elle n'était certainement pas à l'épreuve de Butler. Le panneau de métal se chiffonna comme un morceau de papier aluminium.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
Le capitaine Short sortit une pièce d'or de sa ceinture et la jeta à vingt mètres au-dessus d'elle, dans le ciel éclairé par la lune. D'un mouvement souple et agile, elle leva son arme et tira une seule fois. La pièce fut propulsée vingt mètres plus haut puis retomba vers la terre en tournant sur elle-même. Artemis parvint à la rattraper au vol. Le premier geste vraiment cool de sa jeune existence.

- Joli coup, dit-il.

Le disque de métal avait à présent un trou minuscule en son centre.

Holly tendit la main, révélant la cicatrice encore à vif de son doigt.

- Sans vous, j'aurais raté ma cible. Aucune prothèse ne permet ce genre de précision. Alors, je dois sans doute vous dire merci à mon tour.

Artemis lui tendit la pièce.

- Non, dit Holly. Gardez-la pour vous souvenir.

- Me souvenir ?

Holly le regarda droit dans les yeux.

- Vous souvenir que loin au-dessous des turpitudes se cache une étincelle de probité. Vous pourriez peut-être souffler sur cette étincelle à l'occasion.

Artemis serra la pièce entre ses doigts. Il sentait sa tiédeur contre sa paume.

- Oui, peut-être, dit-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AmbrenaAmbrena   17 septembre 2014
Le capitaine Short était très jolie, et même d’une beauté redoutable. À la manière des veuves noires. Artemis s’attendait à ressentir les premiers effets de la puberté dans environ huit mois et il se doutait qu’à ce moment-là, il verrait Holly sous un autre jour. Sans doute était-il préférable pour lui qu’elle ait quatre-vingts ans.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Eoin Colfer (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eoin Colfer
« Ce polar est un régal d'émotion, dopé à l'humour noir et aux punchlines d'enfer. » Causette
Qui a assassiné Amy Colfer, proxénète notoire ? Telle est la question qui ne cesse de hanter son fils, Cyrus, depuis une quinzaine d'années. Un nouveau meurtre relance le cold-case. le jeune homme décide alors de revenir à San Francisco, dans le milieu interlope qui était le sien. Guidé par une soif de vérité et de vengeance, Cyrus Colfer – mi-truand, mi-indic – mène l'enquête de son côté, avec détermination. À un détail près : il est devenu aveugle.
Pour en savoir plus : www.editionspoints.com/ouvrage/le-gout-du-rouge-a-levres-de-ma-mere-gabrielle-massat/9782757888087
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature irlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Artémis Fowl 7

Où Artémis réunit-il les représentants du Peuple des fées??

En Islande
En Angleterre
En Amérique
Sous terre, chez les fées

10 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : Artémis Fowl et le complexe d'Atlantis de Eoin ColferCréer un quiz sur ce livre