AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-François Ménard (Traducteur)
EAN : 9782075131759
464 pages
Éditeur : Gallimard (11/06/2020)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 257 notes)
Résumé :
Le jour de ses quinze ans, Artemis Fowl réunit les représentants du Peuple des Fées au pied d'un glacier en Islande. Il a un plan pour sauver la planète du réchauffement climatique. Un plan pour lequel il est prêt à investir sa fortune. Trop beau pour être vrai, se disent ses amis. Artemis les inquiète. Serait-il atteint du complexe d'Atlantis, qui provoque des troubles de la personnalité ?
Rythme haletant, humour décapant et répliques qui font mouche pour un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  30 novembre 2020
Le complexe d'Atlantis est le septième tome de la série écrite par Eoin Colfer mettant en scène le jeune prodige irlandais.
Si j'avais bien apprécié le tome précédent, je dois reconnaître que je suis beaucoup plus nuancée avec celui-ci.
Artémis est souffrant…Il est atteint d'une maladie psychiatrique connue dans le monde des elfes , fées, centaures et compagnie sous le nom de complexe d'Atlantis… Dans le monde des hommes de boue, c'est-à-dire le nôtre, on dirait qu'il est atteint de troubles obsessionnels compulsifs et de dédoublement de la personnalité….
Ce dédoublement de la personnalité va d'ailleurs se manifester sous la forme d'Orion, un autre Artemis, un rien pédant, voire précieux mais restant sympathique car il faut avouer que sa façon de s'adresser à Holly, ma fée lutine préférée est savoureuse….
Cependant, j'ai un peu été déçue lors de cette lecture par le tour que prenait cette histoire. En effet, alors que j'aurais bien aimé rester avec Artemis et ses compagnons, il y a eu bien trop de chapitres consacrés à d'autres personnages comme Butler par exemple. Même si ce dernier est un personnage que j'apprécie, je préfère le voir en compagnie de son protégé et non à l'autre bout du monde….Pardon ? Vous dites qu'il est allé là-bas envoyé par Artémis ? Mouaif….
Oui, mouaif, car clairement, je n'ai pas éprouvé le plaisir habituel à suivre les aventures du jeune Fowl….et je ressors clairement mitigée de cette lecture…
Peut-être un signe d'essoufflement de la série ? En tout cas, il ne me reste plus qu'un tome pour achever cette série…
Challenge Mauvais Genres 2020
Challenge Séries 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Yumiko
  25 juillet 2012
Il n'y a pas à dire, Artemis me manquait horriblement! Quel plaisir de replonger dans cette saga génialissime. Chaque tome est meilleur ou aussi bon que le précédent, amenant toujours une nouveauté, un fait inattendu, une révélation.
Artemis n'est plus lui-même depuis quelques temps. Obsédé par les 5 et terrifié par les 4 synonymes de mort, il devient paranoïaque et se méfie de tout le monde, même des gens dont il a le plus confiance. Sombrant petit à petit dans la folie, il perd complètement les pédales. Mais pas au point de ne pas pouvoir créer une nouvelle invention qui pourrait sauver le monde du réchauffement climatique. Cette fois-ci rien ne se passe comme prévu! Il faut dire que notre génie n'est plus du tout lui-même…
Artemis est très attachant dans ce tome. J'ai été touchée par sa détresse et sa conscience de devenir fou mais de ne rien pouvoir faire contre ça. Ses faiblesses le rendent plus proche du lecteur qui n'a qu'une envie: l'aider à s'en sortir. Il est toujours entouré par les mêmes amis qui feront tout pour l'aider, mais se trouveront face à bien des difficultés.
La menace est nouvelle et inattendue tout comme les raisons qui poussent ce « méchant » à agir. Je dois dire qu'il est presque difficile de lui en vouloir… le monde des fées sera bien chamboulé d'autant plus que leur « héros » habituel est hors service et ne pourra pas autant les aider que d'habitude.
Fait intéressant et plutôt drôle: sa folie fait émerger une nouvelle entité dans le corps d'Artemis. S'appelant Orion, cette personnalité est tellement opposée à son identité première que cela rend les situations très burlesque. Chevaleresque à l'extrême, parlant à l'ancienne, Orion est complètement décalé et largement plus énervant qu'Artemis (je n'aurais jamais cru cela possible XD).
En bref, j'ai adoré une fois de plus! L'écriture est sublime, l'histoire accrocheuse, les personnages attachants… Un tout petit bémol dû à quelques passages moins intéressants et ralentissant un peu le rythme de lecture. Mais à part cela, un très bon opus!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Allisonline
  11 mai 2011
Septième tome des aventures d'Artémis Fowl, le jeune génie manipulateur. Mais cette fois, s'il contacte le peuple des fées, c'est pour sauver la planète et non pour un quelconque bénéfice personnel. Trop beau pour être vrai ? Et oui, car sa culpabilité a provoqué une maladie mentale, le complexe d'Atlantis. Il souffre de paranoïa et d'un dédoublement de la personnalité, qui surgit aux moments les plus inopportuns durant leurs aventures comme toujours mouvementées.
Ce tome est bien différent des autres, par bien des points, mais toujours aussi bien écrit et digne d'Eoin Colfer. Un roman qui finit avec la certitude d'un huitième tome et on l'espère, le retour de l'Artémis que nous apprécions. (Note personnelle, je ne l'ai pas encore lu en français, mais l'univers a été vraiment bien retranscrit pas les traducteurs des tomes précédents, je n'ai pas du tout été dépaysée !)
Commenter  J’apprécie          120
Slymandra
  29 août 2014
Sans doute le tome le plus faible d'une saga par ailleurs géniale, en grande partie parce qu'Artemis, le génie manipulateur qui fait l'attrait des livres précédents, n'est plus lui-même.
Le double qui le remplace est inintéressant, agaçant à s'en taper la tête contre les murs et franchement lourdingue. le seul avantage consiste peut être à nous faire remarquer à quel point le vrai Artemis, aussi imbu de lui-même soit-il, nous manque cruellement.
Le livre échappe au raté total grâce aux personnages secondaires, toujours aussi colorés, qui sauvent la mise.
Il ne faut toutefois pas faire l'erreur d'abandonner Artemis Fowl sur ce semi-échec, le tome suivant vaut largement le détour et offre au héros un épisode final à la hauteur de son génie.
Commenter  J’apprécie          81
Samanekosan
  06 septembre 2020
La série Artemis Fowl peut-être comparée à Harry Potter. Un personnage principal brun, timide, qui se trouve en marge en raison de son caractère et de ses prodigieuses capacités ? Un méchant implacable, des potes, de la magie, des elfes, des fées... et d'autres dimensions ?
Euh ? Harry Potter ? Non ! Artemis Fowl !
SPOILERS
A la différence qu'Artemis est méchant. Oui. Au début de cette série, Artemis est le héros mais aussi l'antagoniste principal. On ne sait tout au long de la série si on doit mépriser ou admirer ce héros, dont les tours de force n'ont d'égal que sa perpétuelle arrogance (et parfois une authentique mesquinerie, il faut bien l'avouer).
Artemis ne jure que par la science, l'argent et par la famille. Et aussi l'intelligence. le rappel constant de ses ambitions et son caractère implacable le rendent parfois antipathiques. Artemis méprise la sensiblerie, et ne comprend clairement pas la différence entre le bien et le mal.
Cette série est donc simplement un immense arc de rédemption pour ce personnage qui passe de génie criminel à héros humaniste en huit romans.
Alors pourquoi choisir ce roman en particulier ? Parce qu'il est celui où la véritable personnalité d'Artemis émerge, et nous montre quel véritable héros, romantique, séducteur et prêt à se sacrifier il peut être... et sera véritablement, dans le tome suivant.
FIN DES SPOILERS
Pourquoi lire cette série, et ce tome en particulier ? Parce que l'humour est constant dans le Complexe d'Atlantis.
Parce que la description aride de faits scientifiques sur le réchauffement climatique est contrebalancé de façon hilarante par les manies et les remarques étranges d'Artemis... qui à trop s'enfermer dans sa logique personnelle rigide finit par péter les plombs en direct, devant ses amis... et ça fait du bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
EwilineEwiline   22 mai 2011
- Oh, je suis fou, c'est vrai. J'ai de nombreuses psychoses, dit joyeusement Orion. Trouble de la pesonnalité multiple, démence délirante, trouble obseessionnel compulsif. Je l'ai ai toutes mais, surtout, je suis fou de vous.
- C'est une assez bonne réplique, marmonna Foaly. Il n'y a aucun doute, ce n'est pas Artemis.
Commenter  J’apprécie          250
SioSio   20 avril 2012
Elle respirait difficilement. Son casque l'informa d'un ton joyeux que son rythme cardiaque était monté à deux cent quarante, ce qui aurait été parfait pour un lutin volant mais pas pour un elfe. En temps normal, un bon sprint n'aurait pas gêné Holly le moins du monde, ni d'ailleurs aucune des fées qui avaient réussi les épreuves physiques des FAR mais, cette fois, il s'agissait de courir à toutes jambes juste après avoir subi une guérison majeure. Elle aurait dû être à l'hôpital, en train de siroter avec une paille un breuvage de régénération.
- Encore deux minutes avant l'arrêt cardiaque, annonça son casque d'une voix guillerette. Cesser immédiatement toute activité physique serait une excellente idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
EwilineEwiline   22 mai 2011
Et il disparut de l'écran avant qu'Artemis ait eu le temlps de lancer une de ses répliques préparées d'avance.
Quelques années plus tard, lorsque le professeur J. Argon aurait publié sa biographie d'Artemis Fowl, qui deviendrait un best-seller sous le titre Fowl et les fées, cet échange serait considéré comme l'une des rarescirconstanes dans lesquelle Artemis Fowl II n'avait pas eu le dernier mot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Acerola13Acerola13   01 mars 2011
Artemis semblait moins ouvert que d'habitude, et d'habitude, il était à peu près aussi ouvert qu'un coffre suisse au milieu de la nuit.
Commenter  J’apprécie          370
EwilineEwiline   15 mai 2011
Butler remua les doigts sous les orteils de Juliet.
- Tu peux me soulever ? demanda sa soeur qui conservait sson équilibre avec l'aisance dd'une gymnaste olympique, ce qu'elle aurait pu être si elle avait consenti à se lever assez tôt pour assister aux séances d'entraînement.
- Bien sûr que je peux te soulever, répliqua Butler, qui aurait pu être haltérophile olympique s'il n'avait pas été occupé à combattre des gobelins dans un laboratoire souterrain au moment des dernières épreuves qualificatives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Eoin Colfer (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eoin Colfer
Les jeunes frères d'Artemis Fowl prennent le contrôle de la nouvelle série d'Eoin Colfer. Au programme : action à cent à l'heure, gadgets technologiques et créatures magiques en tout genre. Sans oublier l'humour ravageur de l'auteur ! Un univers explosif à découvrir dès 11 ans.
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Artémis Fowl 7

Où Artémis réunit-il les représentants du Peuple des fées??

En Islande
En Angleterre
En Amérique
Sous terre, chez les fées

10 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : Artémis Fowl et le complexe d'Atlantis de Eoin ColferCréer un quiz sur ce livre