AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782810431717
484 pages
Éditeur : Editions Prisma (03/06/2021)
4.35/5   20 notes
Résumé :
Zoe est une mère célibataire désespérée. Elle veut quitter Londres et construire une nouvelle vie avec son fils Hari. Entre le minuscule studio qu'elle peut à peine payer et les klaxons qui les empêchent de dormir, Zoe sent qu'elle est prête à exploser.
Sur un coup de tête, elle répond à une annonce pour un emploi de nounou dans les Highlands écossais. La description de poste demande une personne capable de s'occuper de trois " enfants surdoués ", dont deux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
YsaM
  20 juillet 2021
Première fois avec cette auteure et c'est un mini coup de coeur pour cette lecture agréable et divertissante avec une héroïne vraiment très attachante. Zoé est une maman solo qui tente, contre vents et marées, d'élever décemment son fils Harry, Jaz, son compagnon éphémère fait des allers-retours mais il n'a pas l'intention de s'installer avec Zoé, ni véritablement de la soulager financièrement. Jaz est issu d'une famille aisée et rêve d'être DJ, il sort beaucoup, voyage et il n'y a pas de place pour une femme et un enfant.
Zoé vit dans un petit studio d'un HLM à la limite de l'insalubrité. Elle travaille mais a énormément de mal financièrement, elle n'en peut plus du bruit, de la promiscuité, de la pollution et du rythme effréné imposé par une vie dans la capitale Anglaise. Elle s'inquiète constamment pour Harry qui est un enfant solitaire et qui, à quatre ans, ne parle toujours pas. Quand la soeur de Jaz lui propose un emploi en Ecosse, elle accepte même si ce n'est pas le graal, elle devra s'occuper de trois enfants qui n'ont plus leur maman et également aider une certaine Nina qui est libraire dans un van itinérant. Elle veut offrir un meilleur cadre de vie à son petit garçon et tout recommencer ailleurs et loin de Londres….. qu'a-t-elle à perdre après tout ?
L'arrivée en Ecosse est quelque peu rocambolesque, c'est Nina, la propriétaire du van qui vient la récupérer à la gare routière, Zoé est fatiguée, la nuit tombe et elle a hâte de retrouver le manoir dans lequel elle va travailler. le premier contact avec la bâtisse n'est pas encourageant, il fait froid, il fait nuit, tout semble lugubre, il n'y a personne pour l'accueillir, sauf Madame Mac Glone la gouvernante qui va lui donner très peu d'informations et lui montrer sa minuscule chambre qu'elle partagera avec Harry. N'importe qui prendrait ses jambes à son cou mais pas Zoé qui est déterminée à prendre son destin en main, et tant pis s'il n'y a pas d'eau chaude pour prendre un bon bain, si le manoir n'est pas entretenu et si un fantôme hante les couloirs ! Zoé découvre la beauté des lieux et même si la bâtisse est austère et a besoin d'être réhabilitée, les alentours sont sublimes, de magnifiques arbres entourent le manoir et en contre bas, le Loch Ness, et il y a ce calme absolu qui apaise…. alors c'est décidé, Zoé va passer un peu de temps dans cet endroit si apaisant !
Quand elle fait la connaissance des trois enfants de la demeure, elle est interloquée, ils sont livrés à eux même, aucune discipline, aucune règle de vie, ils n'ont pas d'horaire, mangent n'importe quoi, l'hygiène laisse à désirer, les vêtements sont trop petits, les enfants sont déscolarisés et passent leur temps à se disputer, ils ont déjà épuisé 6 nounous, Zoé est la septième et certainement pas la dernière. Les enfants sont ingérables, l'accueillent très mal, sauf peut-être Patrick, le petit dernier qui se lie tout de suite d'amitié avec Harry.
Le père, Ramsay, est inexistant, il a perdu sa femme et part totalement à la dérive. Il travaille beaucoup et brille par son absence, incapable de s'occuper des enfants, à peine vient-il leur dire bonsoir avant qu'ils se couchent. Il passe son temps libre dans une pièce secrète du manoir qui est une bibliothèque dans laquelle personne n'a le droit d'entrer.
Les premiers pas sont bien compliqués, les enfants sont ingérables et ne veulent rien écouter. Avec son travail de libraire ce n'est pas non plus la panacée, les villageois sont habitués à Nina et ont du mal à faire confiance à Zoé. Avec Ramsay les conversations sont brèves, heureusement les paysages sont sublimes mais c'est surtout Harry qui est transformé. Il considère Patrick comme son frère, les deux enfants sont inséparables et Harry fait d'énormes progrès. Zoé, malgré les difficultés s'accroche, et si le bonheur était au bout du chemin ?
La vie n'est pas un long fleuve tranquille, quand Jaz fait son retour et souhaite s'investir dans la vie de son fils et propose un retour à Londres, tout bascule
Jenny Colgan nous narre une belle histoire, l'écriture est fluide et concise, douce et sans fioritures, c'est tout simplement délicieux. L'intrigue se dévoile doucement et on ne peut qu'admirer la force et la ténacité de Zoé, cette maman qui ne vit que pour le bonheur de son enfant et qui s'oublie trop souvent. Les paysages sont sublimes et malgré le brouillard et les bruines incessantes, on a des envies d'Ecosse et on irait bien faire un tour sur le Loch Ness, même si, paraît-il, un monstre y a élu domicile et que les enfants du Manoir sont trop difficiles à gérer.
L'auteure nous délivre de belles leçons de vie où les mots amour, amitié, solidarité, résilience, courage et patience résonnent à nos oreilles et prennent tout leur sens. Une histoire bien addictive qu'on a beaucoup de mal à lâcher. C'est un feel-good qui se laisse lire, sans prise de tête. On s'évade et on passe un bon moment, pour une lecture d'été c'est parfait !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
blackbookspolar
  26 juillet 2021
Lire un Jenny Colgan, c'est s'accorder une parenthèse de douceur. C'est savoir, avant même de commencer le livre que quoiqu'il se passe dans l'histoire, ça finira bien. La charmante librairie des flots tranquilles est une suite indirecte de La charmante librairie des jours heureux. On y retrouve les personnages du premier livre : Nina, Surrinder, Lennox, les villageois mais ils restent en arrière plan. Ici c'est Zoe qui est mise à l'honneur. Jeune femme, mère célibataire, qui tente tant bien que mal de s'en sortir.
Bien que le décor soit similaire -c'est d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle j'ai voulu lire ces deux livres-, un charmant village des Highlands, près du mythique Loch Ness, l'ambiance y est toute différente, un tantinet plus dramatique. Ce deuxième ouvrage de la nouvelle série « La librairie » de l'auteure peut se lire indépendamment du premier bien que je trouve ça dommage. L'histoire est complétement indépendante mais nous donne tout de même des nouvelles des personnages que l'on a suivi précédemment.
Zoe n'a plus grand chose à perdre lorsqu'elle quitte Londres où les factures s'accumulent pour tenter de changer de vie près d'une famille brisée et une libraire indépendante qui parcours les villages écossais avec son van transformé en librairie. le manoir dans lequel elle arrive est tout sauf accueillant, subissant les sévices du temps, abritant trois enfants difficiles qui ne souhaitent pas sa présence et un père distant. Quant à sa mission de libraire par intérim… Difficile de se faire une place parmi tous ces villageois qui ne jurent que par Nina. Cette situation est peu engageante pour notre personnage principal mais vous vous doutez bien que tout est bien qui finit bien.
Avant d'arriver à apprivoiser sa nouvelle vie, Zoe va traverser quelques épreuves. Entre les petites terreurs dont elle a la responsabilité et son fils qui ne parle toujours pas, elle va vite se demander ce qu'elle fait là. Mais c'est là que tient toute la force de ce roman. La force et la résilience de cette femme sont impressionnantes. Avec son petit caractère, sa volonté et sa détermination, elle ne baisse jamais les bras et arrive à se réinventer et ça fait du bien. Pendant mes 4 jours de lecture, j'ai pu me retrouver dans un paysage incroyable, l'Écosse à l'état pure avec sa météo capricieuse, ses habitants généreux, ses loch et ses montagnes. L'envie de prendre un billet pour aller passer quelques jours là-bas a été difficile à maitriser, les nombreux souvenirs de mon voyages refaisant surface à chacune des pages.
Jenny Colgan sait parfaitement mener ses histoires avec une plume délicate mais ne tombant jamais dans la mièvrerie qui aurait pu me faire fuir en courant. A travers ses personnages forts, touchants, elle nous fait passer de beaux messages et nous donne une bonne dose de fraicheur et d'espoir. C'est exactement ce que je recherchais en ouvrant ce livre que je me réservais pour patienter un peu avant mes vacances. Sa capacité à faire face aux épreuves de la vie sans pour autant nous donner l'impression de vivre dans un conte de fée pour enfant rend ce roman intense et réconfortant.
Contrairement à La charmante librairie des jours heureux, le thème du livre est un peu mis de côté ici même si il n'est jamais bien loin. La famille, la solidarité et la résistance face aux difficultés sont mises en exergues. Pour l'amoureuse de livre que je suis, j'ai eu un tout petit regret de ne pas voir davantage vu le magnifique van sillonnait les routes d'Écosse mais cette lecture a été largement à la hauteur de mes attentes.
Pour conclure ?
Un très bon moment, doux, délicat, où vont cohabiter humour et émotions. Impossible pour moi de vous dire lequel des deux livres de la série j'ai préféré. Ils se ressemblent et sont pourtant si différents, je ne peux vraiment pas me décider. Zoe et Nina sont des femmes fortes, que rien ne peut arrêter. Chacune atteint son but en se battant corps et âme pour y arriver, en affrontant les obstacles et les difficultés. Comme pour chaque roman de Jenny Colgan que j'ai pu lire, la femme est mise à l'honneur sans jamais dénigrer le rôle des hommes.
Si une virée en Écosse, accompagné par de charmants personnages vous tente, vous savez ce qu'il vous reste à faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
klimt4
  02 août 2021
Coucou les amis ,
Je suis vos conseils de lecture . Je viens de terminer La charmante librairie des flots tranquilles de Jenny Colgan.
Quel genre de lecture ? Personnellement , ce n'est pas un "feel - good" , ce n'est pas une comédie , c'est un roman !
Zoe est mère célibataire désespérée. Elle veut quitter Londres et construire une nouvelle vie avec son fils Hari. Entre le minuscule studio qu'elle peut à peine payer et les klaxons qui les empêchent de dormir , Zoé sent qu'elle est prête à exploser.
Sur un coup de tete , elle répond à une petite annonce pour un emploi de nounou dans les Highlands écossais ."
J'aime beaucoup ce style fluide , tranquille , laissant la plume se glisser sur la feuille blanche. Les personnages sont bien installés. L'auteur met un accent particulier sur les enfants : leurs droits , leurs devoirs , leurs places dans une famille .
L'auteure soulève un problème important sur l'éducation Des enfants .
J'ai beaucoup aimé suivre Zoé dans ses pérégrinations . La bibliothèque passe au second plan , même si l'auteure nous montre l'importance de la lecture. le van- bibliothèque de Nina se déplace de villages en villages avec des notes de nos auteurs fétiches !
Si vous aimez l'air frais , les descriptions de paysages au fil des saisons, l' Ecosse , super , vous allez aimer .
Je sors de cette lecture fraiche mais aussi étourdie et enivrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tomsoyer
  01 août 2021
Un bon roman sympa
400 pages qui se lisent très facilement et qui m ont fait passe un bon moment de lecture
Le mot librairie étant dans le titre ayant apprécié le premier livre de cet auteur ,je ne pouvais qu etre attirée.
Ce livre nous raconte la vie de Zoé notre heroine du jour qui mène sa vie en essayant d etre fidèle à sa promesse
"On s est juré de faire ce qui est le mieux pour lui"
Je vous laisse découvrir de quoi il s agit
Découvrez cet écrivaine c est une bouffée d oxygène
Commenter  J’apprécie          70
LisezEnMoi
  26 juillet 2021
Je ne me lasse pas des romans de Jenny Colgan. C'est l'une des auteures de littérature étrangères que je suis le plus.
Je suis à l'affût de chaque nouvelle sortie . Après avoir lu La charmante librairie des jours heureux, j'avais hâte de tenir entre mes mains La charmante librairie des flots tranquilles, qui était annoncé comme étant un tome 2 d'une trilogie.
La charmante librairie des flots tranquilles n'est pas une suite directe de la charmante librairie des jours heureux.
On y retrouve Nina, enceinte, qui ne peut pas continuer à travailler et cherche alors quelqu'un pour la remplacer quelques temps.
C'est alors qu'apparaît Zoé, une mère célibataire désespérée, qui veut le meilleur pour son fils Hari. Elle pense que s'il ne parle pas à presque 4 ans, c'est parce que son environnement ne lui est pas favorable : un père DJ très absent, un logement insalubre, et une mère qui rentre exténuée de son travail.
Elle adore lire et saute donc sur l'occasion de travailler pour Nina pour quitter l'Angleterre pour l'Ecosse et ainsi offrir à son fils un nouveau cadre de vie.
Afin d'être logée, elle accepte également un emploi de nounou dans une grande demeure.
Un père de famille, totalement dépassé par le départ de sa femme, perd pied et a bien besoin d'un coup de pouce.
Elle se retrouvera donc en charge de trois enfants aux caractères très particuliers.
Cette nouvelle vie ne sera pas de tout repos mais peut-être aidera-t-elle Zoé et Hari à se reconstruire.
On retrouve cette plume tant aimée et addictive de Jenny Colgan.
On revient en Écosse, un pays qui offre de beaux paysages.
Plus je lis du Jenny Colgan et plus j'ai envie de visiter les campagnes écossaises et de rencontrer ses habitants.
Ici, on retrouve Nina, Leenox et Surinder mais on fait surtout la connaissance d'une femme incroyable et forte : Zoé.
Elle fera tout pour améliorer la vie de son fils et ne comptera pas ses heures pour y arriver.
Hari est touchant. Même s'il ne parle pas, on devine en lui un enfant adorable qui ne demande qu'à avoir une vie de famille « normale ». Il a besoin d'être entouré et la présence des trois autres enfants lui feront du bien. Surtout celle du petit Patrick, petit enfant surdoué qui a le même âge que lui et qui est d'une perspicacité exemplaire.
J'ai adoré ce personnage qui m'a beaucoup fait sourire.
La lecture de ce roman a été un vrai moment de plaisir, comme chaque fois avec un roman de Jenny Colgan.
J'ai été touchée par l'histoire de Zoé et j'espère la retrouver dans un troisième tome car je m'y suis attachée.
S'il n'y a pas de suite, j'espère que Jenny Colgan nous réserve un nouveau roman pour l'année prochaine car j'ai déjà hâte de retrouver sa plume et ses personnages attachants qu'elle sait si bien créer.
En attendant, je recommande vivement cette série aux amateurs de romans feel-good et aux addicts des romans de l'auteure.
Nina et Zoé seront toucher leur coeur comme elles l'ont fait avec le mien. On ne peut que les aimer !
Lien : https://lisezenmoi.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NicolaKNicolaK   26 juin 2021
- Alors, parlez-moi des pleurs.
Cette dame, gentille mais un tantinet formaliste, était assise derrière un vieux bureau miteux, tout rayé, de la sécurité sociale.
Une affiche était accrochée au mur : elle suggérait de se rappeler un acronyme alambiqué, si on pensait faire un accident vasculaire cérébral.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jenny Colgan (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jenny Colgan
Gérard part en live #5
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La petite boulangerie du bout du monde - Jenny Colgan

Le personnage principal s'appelle...

Neil
Polly
Reuben
Gillian

20 questions
80 lecteurs ont répondu
Thème : La petite boulangerie du bout du monde de Jenny ColganCréer un quiz sur ce livre