AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266273140
Éditeur : Pocket (06/04/2017)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 274 notes)
Résumé :
Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne, dans les Cornouailles, entre le grand phare dans lequel elle s’est installée avec Huckle, son boyfriend, et la petite boulangerie où elle prépare chaque jour, avec passion, d’irrésistibles pains dorés. Mais lorsque le nouveau propriétaire de sa boutique fait irruption sur l’île, Polly réalise que son bonheur pourrait bien être réduit en miettes... Avec une pincée de fleur de sel, des kil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (87) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  25 janvier 2018
Second volet de la série La petite boulangerie.🌊
L'ile de Mount Polbearne est un havre de paix. Les habitants vaquent à leurs occupations et sont assurés d'avoir toujours du bon pain, fait maison grâce à l'installation de Polly au sein de leur communauté, boulangère et maîtresse de la mascotte de l'île, Neil un macareux gourmand au possible.
Mais voilà... comme partout, les nuages s'amoncèlent au-dessus de l'ile et le bonheur de ce petit monde est mis à mal par une succession d'événements. D'une part, Mrs Manse la propriétaire de la boulangerie décède et c'est Malcolm, son neveu qui arrive sur l'ile pour empoisonner Polly par ses remarques et les habitants par du pain industriel. le frère d'Huckle surgit de nulle part en ayant laissé petite amie en Amérique pour se détendre sans se préoccuper de rien.... Selina, la veuve de son amant mort quelques mois plus tard (Tarnie) revient sur l'île avec ses problèmes psychologiques et un chat qui tentera de dévorer Neil. Non, y'a pas à dire... la tempête arrive sur l'ile et ses habitants.

Cadeau de Noël offert par ma nièce avec les autres livres de la saga. Elle avait vu que j'avais le premier dans ma bibliothèque, mais pas les "autres". L'erreur est corrigée.😊
En ce qui concerne le livre, le style de l'auteur est comme toujours sympathique et drôle avec des personnages et des situations amusantes. Les dialogues sont piquants à souhait, les interactions entre les différents personnages intéressantes...
Super, après avoir dit cela qu'ajouter de plus ? Bon j'avoue... J'ai aimé ce second volume, mais sans plus. Certes, ravie de retrouver Pollie et son macareux, mais j'ai eu l'impression de relire une nouvelle ébauche du livre. En effet, dans le premier, Polly touche le fond et se reconstruit au travers de ses activités et là on nous offre le même concept avec quelques personnages de plus.
Les personnages semblent rester sur leurs acquis et cela rend l'histoire moins inédite, moins inattendue que le premier. Rapidement, nous comprenons où l'auteur tente de nous amener et quelles seront les techniques "littéraires" pour le faire.
Pour résumer, moment de lecture agréable avec cependant un livre légèrement en dessous du premier. L'histoire semble avancer, mais en reprenant les éléments émotionnels qui ont fait le succès du premier comme la mise en avant, par exemple de l'abandon volontaire de Neil. Heureusement, ce livre est cependant un régal à lire, sans prise de tête.😊
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          760
jeunejane
  18 août 2018
Nous retrouvons Polly dans le village de Mount Polbearne, toujours coupé du monde lors des marées hautes.
La boulangère Mme Hanse a laissé la gérance de sa boulangerie à Polly qui habite dans le phare avec son compagnon américain apiculteur Huckle.
La joie de vivre est toujours au rendez-vous ainsi que Neil, le macareux que Polly avait recueilli dans le premier tome.
L'accent est mis sur le manque de biens matériels et de confort qui n'empêchent pas notre jeune dame d'être heureuse. Mais, ne nous méprenons pas, notre boulangère travaille déjà aux petites heures même si Flora et Jayden, un ancien pêcheur l'aident. Un évènement inattendu va rappeler les héritiers de la boulangerie au village et les obstacles se dresseront sur la route de Polly.
Un livre dépaysant et c'est surtout pour cela que je l'apprécie, presque comme des séances de sophrologie avec les délicieux pains et gâteaux de notre protagoniste.
Le premier tome m'a mieux plu que le deuxième car la ritournelle recommence un peu à s'installer même si les scènes sont charmantes et l'écriture bien agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          481
iris29
  10 août 2016
Vous aviez laissé Polly en pleine réussite professionnelle : ♫ sa petite boulangerie ne connaissait pas la crise ♫ , elle avait retrouvé l'AAAmour, , profitait pleinement de son animal de compagnie ( un macareux ) et venait d'aménager avec son amoureux dans un phare ....
Eh bien , tremblez pauvres lectrices !
La propriétaire de la petite boulangerie vient de mourir et les héritiers ont d'autres projets pour la petite boutique . Le boy -friend doit repartir aux States. Sa mission : sauver la ferme de son frère (lequel en a rien à faire et préfère parcourir la planète et courir les filles...).
Et le macareux doit vivre sa vie d'oiseau et quitter Polly...
Donc Polly va se retrousser les manches une nouvelle fois et se battre dans ce monde de brutes .
Suite de "la petite boulangerie du bout du monde " , ce roman ne m'aura pas autant charmée pour deux raisons :
Pour le premier tome , j'avais salivé au rythme des pains chauds et croustillants fabriqués par Polly , et tremblé lors des tempêtes décrites par l'auteure .
J'ai lu ce 2° tome en vacances , ♫ " sous le soleil exactement "♫, (ambiance monoï , 40° degrés, les cigales en bruit de fond ) , et j'ai eu beaucoup , beaucoup de mal à visualiser les bourrasques de vent, phare , bateaux échoués , macareux et pains chauds ...
La deuxième raison de ce désenchantement , c'est le coté "je tend l'autre joue" de Polly, ( à qui on fait du mal mais qui n'en veut jamais à personne...) . Cette femme est une sainte mais pas une héroïne moderne et cela m'a profondément agacée ...On a envie de la ♫ libérer , délivrer...♫. ( Trop de bons sentiments , au bout d'un moment , c'est gnan-gnan ...)
Ceci dit ,Jenny Colgan a un style d'écriture très vivant et imagé qui fait que vous "rentrerez " dans ce roman comme si vous habitiez ce petit village .
Conseillé par La reine Kinsella en personne , je m'incline devant cet adoubement et m'en vais de ce pas , aller acheter mon pain multi-céréales ,chez le Poîlane local , dans "The shop around the corner" .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
prune42
  18 avril 2016
Polly Waterford, dont nous avons fait connaissance dans La petite boulangerie du bout du monde, tient avec succès son commerce à Mount Polbearne. Quand l'ancienne propriétaire, Mrs Manse, décède, c'est sa soeur qui devient gérante du magasin. Elle charge son fils Malcolm d'étudier si la boulangerie est rentable mais celui-ci ne veut pas entendre parler d'une boulangerie artisanale mais veut un point de vente industriel de pain. Polly est effondrée, d'autant que Malcolm est profondément antipathique. Il renvoie rapidement Polly qui se pose alors beaucoup de questions sur son avenir. Pour subvenir à leurs besoins, Huckle, le compagnon de Polly, part aux États-Unis aider sa belle-soeur à la ferme. Polly a une idée pour continuer à faire vivre sa passion : elle achète un camion pour commercialiser son pain. Mais Malcolm n'est pas d'accord et s'y oppose violemment, alors que le nouveau commerce de Polly peine à démarrer. Seule, sans ressources, comment Polly va t'elle s'en sortir ?
J'attendais avec impatience le tome 2 de la petite boulangerie... car j'avais adoré véritablement le premier tome ! J'avoue que si les aventures de Polly m'ont beaucoup plu cette fois encore, la suite se place un tout petit cran au-dessous, elles sont un peu moins croustillantes. Si dans le premier tome, tous les personnages arrivaient malgré tout à être sympathiques, ici Malcolm suscite vraiment notre antipathie jusqu'à la fin. Malgré tout les pages s'enchaînent facilement, on a hâte de savoir si Neil reviendra auprès de Polly, il donne beaucoup de tendresse au roman et la fin est très belle. Je pense qu'il faut lire les deux livres chronologiquement pour bien en apprécier toute la teneur et voir l'évolution des personnages. Cette fois encore, il y a un mini répertoire de recettes de pain à la fin du roman pour les gourmand(e)s... Une lecture tendresse plutôt pour un lectorat féminin. Je rajouterai que cette jeune auteur britannique mérite d'être encouragée à mon avis, elle écrit de belles choses, donc n'hésitez pas à la lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
sarahdu91
  30 décembre 2018
J'avais vraiment envie d'ouvrir le tome 2 de la petite boulangerie de Beach Street car le 1er m'avait réellement enchantée.
Au fil des pages et notamment au tiers de l'histoire j'avoue que ça traine plutôt en longueur, le charme s'est plus ou moins envolé avec les embruns des Cornouailles.
Les personnages ont perdu de leur dynamisme, et certaines scènes sont plutôt gnangnan...
La seconde moitié n'est pas forcément plus intense et ça devient assez ennuyeux, pas plus d'action qu'au départ...bref, une vraie déception.
Je ne vais même pas m'aventurer dans le 3e au risque d'être déçue par le manque d'inspiration de notre auteure.
A déconseiller...
Commenter  J’apprécie          190
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   24 janvier 2018
Patrick, le véto, était assis à la table voisine.
– Salut, dit Polly avec un sourire. Je peux te poser une question ?
[...]
– Est-ce que c’est l’une de ces questions où l’on fait semblant de s’interroger sur un animal qui a la même taille et le même poids que toi, avant de se rendre compte qu’il s’agit de toi et que tu ne veux pas appeler le docteur ?
[...]
– Hum, non, déclara Polly. Ça arrive souvent ?
[...]
– Tout le temps. C’est pour quoi ? C’est pas au sujet de ton oiseau, si ?
[...]
– Je crois qu’il a des difficultés relationnelles, commença Polly.
[...]
– En fait, je ne suis pas vraiment psychologue pour oiseaux…
– Il n’a pas de copains oiseaux. Les mouettes ne sont que des grosses brutes et les autres macareux… Je crois qu’ils se moquent de lui.
– Eh bien, cesse de l’obliger à porter une veste.
– Ce n’est arrivé qu’une seule fois. Quand il a fait froid, plaida-t-elle.
– Et je ne suis toujours pas convaincu par ces bottes en caoutchouc…
– C’est vrai, admit Polly. Les bottes en caoutchouc étaient une erreur, tout bien considéré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Souri7Souri7   23 janvier 2018
– Faut pas abuser !, lança Huckle à Neil qui s’était posé sur la manche de sa veste – ce qu’il ne faisait pas d’habitude –, fixant Polly d’un air blessé.
– Je ne l’ai abandonné nulle part, corrigea Polly, exaspérée. Les oiseaux ne sont pas censés se trouver sur un lieu de travail. Il devrait être en train de sautiller sur les rochers à la recherche d’une madame macareux.
– Ou un monsieur macareux, rectifia Huckle. Selon moi, tu ne devrais pas avoir de tels préjugés.
Polly le regarda droit dans les yeux.
– Es-tu en train de me traiter d’homophobe du règne animal ?
– Non, je suis simplement en train de dire qu’il faut que nous restions ouverts à tous les choix de Neil.
– Sauf celui d’entrer dans la boutique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
iris29iris29   02 août 2016
- Ça ne sert à rien de devenir amère parce qu'il y a des connards sur terre . S'il n'y avait pas de connards, tu ne saurais pas repérer les gens bien .
Commenter  J’apprécie          322
ADAMSYADAMSY   28 avril 2018
Elle devait se convaincre que ce qu'elle faisait valait la peine. Ce n'était pas une bouillie industrielle produite à la chaîne par une usine qui se moquait bien de savoir si le produit était de qualité, nutritif et fabriqué avec les meilleurs ingrédients. L'usine bourrait le tout de conservateurs chimiques et d'agents stabilisants pour conserver le moelleux. Elle intégrait aussi des e-trucs, du sel et des copeaux de bois, pour ce qu'elle en savait, afin de fournir des denrées pas chères, rassasiantes et faciles à faire. Ce qu'elle préparait, elle, était bon, et c'était important, et elle allait montrer au monde qui elle était... dès qu'elle serait capable de sortir de ce van.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
iris29iris29   01 août 2016
- Oh oh, s'exclama Huckle, est-ce que tu vas regarder Game of Thrones sans moi ?
- Non!, s'écria Polly ,horrifiée. Mon Dieu, je ne te ferai jamais une chose pareille ! Quelle trahison !
Commenter  J’apprécie          180
Videos de Jenny Colgan (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jenny Colgan
Gérard part en live #5
autres livres classés : BoulangerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La petite boulangerie du bout du monde - Jenny Colgan

Le personnage principal s'appelle...

Neil
Polly
Reuben
Gillian

20 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : La petite boulangerie du bout du monde de Jenny ColganCréer un quiz sur ce livre
.. ..