AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le champ de bataille (27)

jeunejane
jeunejane   02 août 2018
J'ai expliqué à Elise qu'elle était malheureusement obligée de se plier à l'autorité du professeur, et qu'elle devait donc apprendre cette satanée définition. Toute sa vie, elle rencontrerait des cons et, malheureusement pour elle, ils occuperaient pour la plupart des postes hiérarchiques.
Le phénomène était inexplicable sur le papier mais empiriquement vérifié.
Commenter  J’apprécie          300
jeunejane
jeunejane   01 août 2018
Mon doigt était pointé sur la note en rouge du proviseur. Il enchaîna :
- Et donc, plus personne ne peut dire " Allahou Akbar" sans se prendre une punition ou aller en prison.
.....
Et bien, tu n'as qu'à dire au proviseur que je priais, comme ça je serai excusé !
...
Non, vous me faites chier avec vos règles à la con ! Si ça continue, je vais me jeter par la fenêtre !
- Ben fais attention, ça fait mal !
Commenter  J’apprécie          180
nathavh
nathavh   27 février 2018
Trente ans plus tard, l'école n'a pas changé. Elle juge toujours nos enfants sur leur capacité à accepter tête baissée son système hiérarchique. Elle continue de célébrer ceux qui acceptent ses règles et d'éconduire au fond de la classe ceux qui ne parviennent pas à s'y plier. Elle persiste dans l'idée que toute promotion sociale doit automatiquement passer par elle. Et disqualifie ce faisant toute autre forme d'univers formatif : le groupe, la famille, les loisirs, la culture. Il n'y a que ses notes qui comptent. et elles sont fondées sur l'obéissance à des règles primitives : gavage, régurgitation. Pour ce faire, elle prend nos enfants en otage à temps plein dès qu'ils ont trois ans, pour qu'ils ne puissent jamais se douter de la possibilité d'une vie au-dehors.
Commenter  J’apprécie          80
nathavh
nathavh   27 février 2018
Les enfants sous Rilatine, les ados sous cannabis, les parents sous antidépresseurs. Tout va bien !
Commenter  J’apprécie          60
Agathethebook
Agathethebook   29 juin 2018
Paul est notre fils aîné. Il nous déteste par amnésie. Il croit que nous sommes apparus dans sa vie il y a quelques mois pour lui dire de ranger sa chambre et travailler à l’école. Avant il n’y a rien eu. Nous n’avons pas pleuré de joie à sa naissance. Nous n’avons pas cherché son prénom avec excitation. Nous n’avons pas fêté son premier anniversaire et tous ceux qui ont suivi. Nous ne lui avons pas montré la mer. Nous ne lui avons pas appris à faire du vélo. Nous ne lui avons pas torché le derrière. Nous n’avons pas tendu nos mains vers lui quand il a fait ses premiers pas. Nous n’avons pas versé de larmes en l’emmenant pour la première fois à l’école. Nous n’avons pas passé nos samedis à le regarder jouer au football. Nous ne l’avons pas serré dans nos bras. Nous ne l’avons pas porté quand ses petites jambes lui faisaient mal. Nous n’avons pas fait de notre mieux. Non, nous ne sommes pas arrivés le jour de son quinzième anniversaire pour lui dire de ramasser ses mouchoirs et de mettre ses slips dans le bac à linge sale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nathavh
nathavh   27 février 2018
Avoir un adolescent, c'est accepter de savoir perdre son temps. Et avoir de fréquentes envies de meurtre sans jamais passer à l'acte.
Commenter  J’apprécie          50
Juin
Juin   25 juillet 2018
Ils n'ont pas besoin de t'avoir en permanence sur le dos, a-t-elle dit en me faisant signe de lui donner la serviette. Tu sais comment on élève les enfants? Les élever...Tu as compris le sens de ce mot ? Eh bien, on met beaucoup d'amour et un peu d'eau ! Voilà comment on fait ! Les élever, ce n'est pas tous les jours leur rappeler combien ils sont chiants, combien ils sont ingrats, combien ils sont paresseux, combien ils sont mauvais élèves. Tu veux leur rendre service? lâche-leur les baskets ! parce que, tu veux que je te dise ?
Elle a hésité un instant. Je lui ai fait oui de la tête.
- tu es inapte à être père !
(p 148)
Commenter  J’apprécie          40
nathavh
nathavh   27 février 2018
On ne connaît jamais vraiment la personne avec laquelle on partage sa vie. Et c'est tant mieux !
Commenter  J’apprécie          40
nathavh
nathavh   27 février 2018
J'ai toujours aimé la capacité des Belges à réagir à l'adversité. Nous le faisons avec une sorte de fatalité comique, qui semble dire que rien, jamais, ne nous mettra véritablement à terre.
Commenter  J’apprécie          30
lecomtee
lecomtee   28 juillet 2018
Avoir un adolescent, c'est accepter de savoir perdre son temps. Et avoir de fréquentes envies de meurtre sans jamais passer à l'acte.
Commenter  J’apprécie          20




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

    Autres livres de Jérôme Colin (1) Voir plus




    Quiz Voir plus

    Français ou Belge ?

    Georges Simenon

    Francais
    Belge

    10 questions
    313 lecteurs ont répondu
    Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre