AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290004777
123 pages
Éditeur : J'ai Lu (14/10/2009)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 8 notes)
Résumé :

... et ça s'appelle Tokyo, et c'est la ville de mes rêves et de mon enfance, le carrefour éternel, l'endroit où viennent s'échouer les songes inassouvis, et c'est le lieu d'où décollent les avions sans pilote, le point de départ pour les destinations qui n'existent pas, et il y a tant d'histoires ici que vous pourriez étouffer rien qu'en ouvrant la bouche.

Entre rêve et réalité, le passage à l'âge adulte est évoqué à travers la troublante conf... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
VanessaV
  11 mars 2008
Il est question de Daniel, adolescent solitaire, qui suit son père dans ses mutations professionnelles à travers le monde. Son emploi du temps est monotone, son investissement, dans les nouveaux lieux de vie, minimal. La maman, absente, suicidée, laisse les deux hommes seuls avec leur vie, sûrement sans repère et en tous cas sans communication. Mais dans cette ville de bord de mer, abandonnée aux éléments plus qu'aux hommes, un homme est assis sur un banc public un sac sur la tête et tout commence. Ce type s'appelle Godzilla en référence à son rôle d'acteur dans les films de série B du père. L'histoire racontée de cet homme au visage caché représente une mise en abimes des errements adolescent. Est-ce un être imaginaire ? Un vrai monstre ?
(plus ici http://iam-like-iam.blogspot.com/2007/12/monstreuse-adolescence.html)
Commenter  J’apprécie          30
eterlutisse
  14 février 2011
Assez déroutant. Comme dans "Or not to be", on ne sait pas quand on entre ou sort de la fantasmagorie. Il est difficile parfois de savoir si on a affaire à de la folie ou du fantastique.
Les thèmes de la mort, de la maladie, du suicide, de l'adolescence, du rapport parent / enfant, de l'exclusion... sont abordés sans que çà devienne larmoyant ou lourd.
Le Japon que je connais peu est dépeint de façon inhabituelle.
Finalement c'est une histoire d'amitié entre deux êtres étrangers au monde qui se retrouvent sur un territoire fantasmé commun.
J'ai été projetée avec plaisir le temps de quelques scènes dans "Minuscules flocons de neige depuis dix minutes", quand Godzilla raconte le tournage de son film et de sa descente aux enfers.
Une lecture rapide et dépaysante.
Commenter  J’apprécie          20
Tapagenocturne
  08 mars 2020
Il faut quand même avoir une sacrée dose d'imagination...ou de folie. On se perd sans cesse entre le monstre et l'adolescent, entre le monde réel et le cauchemar. Les tourments adolescents sont ici représentés sous la forme étrange d'un monstre : Godzilla. On comprend ensuite le rapprochement entre cette créature, ou plutôt ce visage sans tête, qu'il s'invente, et son père, acteur et...absent. le bond dans l'âge adulte n'est pas sans heurts pour le héros de l'histoire et cette autre forme de monstre ne nous aide pas à y voir clair. On s'emmêle les pinceaux dans ce tableau au décor fantastique, et au monde imaginaire de cet adolescent solitaire et renfermé. Renfermée, je le suis restée à la fin, tout comme en commençant à lire les premières pages. Un livre qui sera vite oublié.
Commenter  J’apprécie          10
delitterys
  31 janvier 2011
Un article sur Colin
Lien : http://www.delitteris.com/in..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
VanessaVVanessaV   11 mars 2008
Je comprends soudain (une pensée qui me semblera aberrante au réveil, et dont je peinerai en vain à retrouver le sens profond) que pour devenir le plus fort, pour faire peur aux gens, pour que les gens vous respectent & vous craignent & vous vénèrent & vous fuient, il faut avoir beaucoup souffert, être parti sur les chemins brûlants –être revenu.
Commenter  J’apprécie          70
mandarine43mandarine43   29 mars 2011
[Les deux épigraphes du livre : ]

(...) mais une énorme griffe brise le panneau vitré, faisant tomber sur nous une pluie de verre brisé, et la griffe s'empare de moi, et elle est chaude, on la sent tremblant d'une colère furieuse, et elle est couverte d'une écume qui mouille le complet que je porte, et la griffe me tire à l'extérieur et je me tortille en direction de la fille qui répète le même mot, cette fois plus clairement.
"Godzilla... Godzilla, espèce d'idiot, j'ai dit Godzilla."

Bret Easton ELLIS
Zombies, "A la découverte du Japon".

--

This is an old godzilla flick,
This is an old godzilla flick.
People that you love,
Are never going to say hello again.
And it's only in the movies.

The Flaming Lips - Godzilla flick.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Fabrice Colin (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Colin
autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

quiz autour du livre "Projet oxatan" de Fabrice Colin

Qui est l'auteur de ce livre ?

Fabrice Colin
Arthur Tenor
Jean-Paul Nozière

10 questions
149 lecteurs ont répondu
Thème : Projet oXatan de Fabrice ColinCréer un quiz sur ce livre