AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070625931
Éditeur : Gallimard Jeunesse (10/09/2009)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 187 notes)
Résumé :
Londres 1888.
- Qui sont ces deux orphelines qui s'aventurent la nuit dans les rues mal famées ?
- Ignorent-elles qu'on peut y rencontrer Jack l'Eventreur ? - Que des créatures plus terrifiantes encore, goules et vampires s'y livrent une lutte sans merci ?

Mais Amber et Luna Wilcox ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Sous leur frêle apparence se cache un terrible secret. C'est pour cela qu'elles ont été choisies. Par qui ? ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
MissG
  09 novembre 2013
Bienvenue dans le Londres Victorien, à l'époque sanglante où Jack l'Eventreur sévissait dans les bas-fonds du quartier de Whitechapel et assassinaient des prostituées, tandis que dans les quartiers plus bourgeois on allait au théâtre, parlait littérature et recevait la bonne société à l'heure du thé et des scones, et qu'au 221B Baker Street Sherlock Holmes vit une retraite en apparence paisible avec son ami le docteur Watson.
"Il existe des moments où le hasard ressemble si fort au destin qu'aux yeux du monde, il se confond avec lui.", hasard ou coïncidences, allez savoir, mais il se trouve que les soeurs Wilcox, Amber et Luna, se réveillent chacune dans un cercueil enterrées dans un cimetière de Londres, apprennent qu'elles sont devenues des vampires, que leur père a disparu, que leurs protecteurs sont désormais Sherlock Holmes et le Docteur Watson, que Dracula est à Londres et cherche à renverser la royauté pour asseoir le règne de sa branche de vampires.
Cela fait beaucoup de choses à assimiler pour les deux jeunes filles qui se retrouvent bien malgré elles en vampires : "Celui ou celle qui a fait de nous ce que nous sommes devait être quelqu'un de très puissant.", à devoir sauver la Couronne d'Angleterre au beau milieu d'une guerre de clan de vampires.
De Fabrice Colin, j'avais lu "Bal de givre à New York" qui m'avait déçue, cette fois-ci, sans qualifier cette lecture de coup de coeur, j'ai plus apprécié ce récit qui s'adresse à la jeunesse.
L'histoire est plutôt bien construite, il y a du rebondissement et deux héroïnes féminines différentes l'une de l'autre mais tout aussi attachantes.
Ce livre s'adressant en premier lieu à un public jeune est bien fait, mêlant une intrigue qui va se développer sur plusieurs tomes (j'ai d'ailleurs été un peu frustrée par la fin du livre dont l'intrigue se prolonge clairement dans le deuxième tome et qui ne résout aucun point de l'intrigue soulevée) avec une écriture fluide et maîtrisée, mêlant personnages ayant réellement existé et ceux issus de la littérature, le tout se déroulant dans ce qui est sans doute la période la plus riche de Londres, la fin du 19ème siècle.
Les chapitres sont homogènes, ni trop courts ni trop longs, l'auteur a su décrire des moments graves et d'autres plus légers, avec des petites touches d'humour so british : "J'adore les tragédies, déclara le vampire. Elles nous rappellent que les humains sont mortels - contrairement à nous. Ah, si seulement Shakespeare avait pu être l'un des nôtres ! Mais il nous reste ses pièces.", la lecture est donc fluide et assez rapide avec une intrigue prenante même si j'ai pu deviner quelques ficelles un peu grosses.
Je n'aime pas forcément quand une histoire mélange des personnages piochés dans d'autres oeuvres littéraires, ici le lecteur retrouve Sherlock Holmes, le Docteur Watson, Dracula, ainsi qu'Abraham Stocker qui rédigera plus tard la vie du Comte Dracula, même si pendant un temps je me suis demandée ce que venait faire pèle-mêle tous ces personnages j'ai fini par me prendre au jeu et me dire qu'après tout plus jeune j'aurais certainement apprécié ce trait narratif.
Parmi les bémols qui viennent nuancer cette lecture, je regrette que Londres n'est pas été plus présente, cette ville n'est qu'évoquée ou effleurée, j'aurais aimé lire plus d'action s'y déroulant et me permettant de retrouver des endroits connus; certaines actions ne sont elles aussi qu'évoquées et j'ai eu l'impression à certains moments qu'il manquait des passages, l'explication étant réglée en une phrase alors que l'auteur aurait pu prendre un peu plus de temps pour rentrer dans certains détails, tout comme le prologue dont la résolution n'intervient pas à la fin de ce premier tome et dont je m'interroge sur la réelle utilité.
Fabrice Colin s'est très certainement amusé à écrire cette histoire mêlant personnages de fiction créés par lui et par d'autres.
J'ai lu "Les vampires de Londres" pour me détendre et cette lecture a tout à fait répondu au but recherché, et malgré les quelques bémols qui nuancent mon avis, "Les étranges soeurs Wilcox" est à mon avis une bonne série littéraire jeunesse qui peut toutefois se lire à tout âge.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Yunali
  10 mars 2013
J'ai été tentée par le résumé de ce livre jeunesse et par la couverture que je trouve très intrigante avec ces deux jeunes filles aux portes d'un cimetière embrumé.
Ce sont d'ailleurs nos deux héroïnes que l'on voit : Amber et Luna Wilcox. Soeurs, elles sont pourtant bien différentes l'une de l'autre : l'une a le sang vif et est téméraire alors que l'autre est plus réfléchie et posée.
Et leurs liens du sang les rend complémentaires et même plus que cela, puisqu'elles feraient à peu près n'importe quoi l'une pour l'autre, leur amour et leur complicité sont indéfectibles.
Mais en quoi sont-elles donc si étranges si l'on en croit le titre ? A priori deux soeurs adolescentes ne sont pas mystérieuses que cela… Et pourtant !
L'auteur nous fait découvrir cela dès le début de l'histoire, alors que les jeunes filles se réveillent enterrées dans un cimetière ! Mais elles n'en savent pas plus que cela.
Elles vont se découvrir de nouvelles aptitudes et envies (certaines ‘personnes' ne mangent pas vraiment comme n'importe quel être humain…) ; et elles vont aussi découvrir qu'il existe des créatures et gens dont elles n'auraient jamais soupçonné l'existence !
En tant que vampires nouvellement nés, elles vont se trouver au milieu d'une histoire de guerres de clans.
Mais elles vont se faire des alliés, certains étaient d'ailleurs des amis de leur défunt père…
J'ai d'ailleurs beaucoup aimé l'utilisation de personnages connus dans cette histoire. Ainsi on peut croiser le docteur Watson, Sherlock Holmes, la comtesse Bathory, Dracula ou bien encore Abraham Stocker !
Si c'est un procédé que l'on a déjà rencontré, je trouve que l'auteur nous a bien introduit ces personnalités qui s'intègrent très bien dans l'histoire.
Le style de cette histoire est très simple et assez fluide, le livre étant orienté jeunesse ; mais j'ai trouvé les scènes d'action un peu brouillonnes et très rapides.
Autre petit reproche aussi, j'ai trouvé les héroïnes parfois trop adultes dans leurs réactions alors qu'elles ne sont que des jeunes filles. Mais l'histoire est tellement prenante que l'on oublie facilement ce petit détail.
La fin m'a donné envie de connaître la suite, et c'est tout ce qui importe !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
books2heaven
  12 janvier 2011
L'an dernier, j'avais beaucoup entendu parler de Fabrice Colin avec La malédiction de Old Haven et ce la plupart du temps en de bons termes. J'ai donc eu envie de découvrir cet auteur français et ce fut avec Les vampires de Londres qui est le premier tome d'une série qui compte trois livres (le troisième sort chez Gallimard ce mois-çi)
Les vampires de Londres est un roman jeunesse qui se lit très vite et que j'ai apprécié. Je lui reprocherai toutefois quelques points :
- Certains points de l'intrigue qui me paraissaient évidents et qui ne sont compris par les personnages qu'à la fin.
- Au premier abord, les personnages m'ont parus un peu incrédibles. Amber et Luna ont 13 et 14 ans et semblent très ou trop matures pour leur âge, elles ne s'expriment pas commes les autres filles de leur âge. Alors, c'est peut-être parce qu'on est à la fin du XIXeme et que les jeunes filles sont maintenant des vampires. Toutefois, cet aspect n'est pas beaucoup utilisé, elles ne sont pas sanguinaires et il y a peu de combats. Mais peut-être dans le 2eme tome, en auront-elles marre de leur soupe au sang d'animal ? Autre shéma qui revient souvent dans la littérature jeunesse, c'est l'opposition des caractères. Amber est indépendante, tête brulée tandis que Luna est plus rêveuse ou sage. Stéréotypées ? Un petit peu mais attachantes quand même.
Les soeurs Wilcox sont alors recrutés par Les invisibles, une société secrète qui combat les vampires depuis des siècles. Leur principale mission est d'arrêter Dracula qui a un super projet : asservir le monde. Côté mythologie des vampires, Colin fait remonter les origines des vampires à Cain qui engeandra Attila, Ghengis Khan et Néron (^^).
Toutefois, ce que j'ai vraiment aimé dans ce roman, c'est l'introduction de personnages de romans ou de personnes célèbres. Parmi les personnages principaux, il y a le fameux Sherlock Holmes et son assistant Watson. Dans les secondaires, on remarque Elisabeth Bartory (la comtesse hongroise qui assassina des centaines de jeunes filles au 16eme siècle) et d'autres.

Pour conclure, Les Vampires de Londres est un livre où j'ai pris du plaisir à lire et il est plutot bien écrit . Voilà une série que je vais lire avec plaisir pour y retrouver Amber et Luna et voir comment elles vont évoluer. J'espère que leur instinct de vampire se réveillera un peu ^^. Je lirai aussi La malédiction d'Old Haven avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Kamana
  13 octobre 2010
Quelle imagination fertile !
L'art de Fabrice Colin ? Prendre des ingrédients qu'on n'assemblerait pas en temps normal, penser à une combinaison osée et en faire une recette savamment réussie.
Déjà avec La malédiction d'Old Haven nous avions eu cet amalgame propre à l'auteur qui en avait fait, à mes yeux, un livre surprenant, captivant. Et nous voici de nouveau plaisamment surpris par le mélange réalisé pour ce premier tome des étranges soeurs Wilcox.
Nous nous situons à la du fin XIXème siècle au coeur de Londres. Amber et Luna Wilcox s'éveillent dans un cimetière dans deux tombes distinctes et portant le nom d'inconnues. Quelque peu effrayées mais néanmoins avec un calme étrange nos deux amies s'en vont en quête de leur domicile. de sombres souvenirs s'éveillent en elles en chemin et une curieuse rencontre va renforcer leurs soupçons quant à l'anormalité de cette situation. Face à leur maison, d'où ne subsistent que cendres et ruines, Amber et Luna commencent à paniquer lorsqu'elles sentent l'aube poindre. Un sentiment d'urgence les envahit forçant leur fuite vers un abri. Malheureusement elles ne font pas deux pas que déjà la petite piqûre qu'elles ont senti au niveau de la nuque fait son effet, les laissant endormies sur le trottoir…
Dans ce fabuleux roman vampirique vous rencontrerez des personnages hauts en couleurs qui vont se côtoyer, travailler main dans la main et dont la curieuse présence devient un délice d'ingéniosité. Un assemblage de personnages parfaitement orchestré : Abraham Stocker plus sombre que jamais ! Sherlock Holmes toujours au top de la sociabilité et de la réplique. Un Watson très attachant. Une ligue Invisible en guerre contre les Drakuls mais guettant aussi l'activité des Nosferatu. Et vous me direz que viennent y faire nos deux soeurs dans cet imbroglio politique et policier ? Pour le découvrir vous n'aurez d'autre choix que de feuilleter le livre. Ah ! Et n'oublions pas que Jack l'Evantreur rôde et sévit, cruel et maniaque tueur en série dont la personnalité et l'identité restent un mystère…
Le vampirisme ici est traité d'une façon, dirons-nous conventionnelle. Fabrice Colin aborde le sujet avec la vision que nous en avons depuis toujours, celle qui a fait les beaux jours de Dracula ! Et c'est rafraîchissant à notre époque où chaque auteur tente de se démarquer de telle ou telle sorte de vampires.
Avec une écriture stylée, raffinée et néanmoins abordable pour un jeune public, l'auteur fait donc sa mixture à la perfection. Les dialogues sont délectables - surtout Holmes - et les descriptions nous plongent dans cette atmosphère particulière du Londres de cette époque.
Les jeunes lecteurs ne seront pas choqués par les scènes de brutalité qui ne sont ni nombreuses ni sanglantes.
La fin nous laisse sur notre faim ! Les ingrédients ont été bien dosés. La recette est parfaite, l'épilogue suffisamment salé voire épicé pour que nous courions vers le second opus : L'ombre de Dracula. Quel titre prometteur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Stemilou
  06 janvier 2010
Quatrième de couverture
Londres 1888. Qui sont ces deux orphelines qui s'aventurent la nuit dans les rues mal famées ? Ignorent-elles qu'on peut y rencontrer Jack l'Éventreur ? Que des créatures plus terrifiantes encore, goules et vampires, s'y livrent une lutte sans merci ? Mais Amber et Luna Wilcox ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Sous leur frêle apparence se cache un terrible secret. C'est pour cela qu'elles ont été choisies. Par qui ? Impossible d'en dire plus. Sinon que la survie de l'Empire britannique repose désormais sur les très étranges soeurs Wilcox... Et si rien n'était plus fort que les liens du sang ?

Avis
L'aventure (si j'ose dire) se déroule à Londres en 1888. Deux soeurs se réveillent enfermées dans un cercueil, elles sont enterrées et terrorisées. Leur nom : Amber et Luna Wilcox. Amber et la première a se libérer de cette terre se demandant ce qui se passe et où a-t-elle pu avoir la force de briser ainsi le cercueil et pourquoi la pierre tombale porte le nom d'une autre jeune fille. A côté se trouve une autre tombe, elle va creuser et briser ce second cercueil pour en délivrer sa soeur Luna. Voilà donc comment débute le roman de Fabrice Colin.

Les deux jeunes filles vont tenter de regagner leur domicile en se faufilant dans les rues de Londres enneigées, embrumées et en pleine nuit, mais arrivées à destination elles ne découvrent que des ruines brûlées, leur maison n'est plus. Leur père et leur belle-mère non plus. Que s'est-il donc passé ? Pourquoi d'ailleurs ne ressentent-elles pas le froid ? Et cette faim qui les tiraille ?
A peine ont-elles le temps de se rendre compte de ce qui leur arrive qu'elles s'effondrent toutes deux sur le sol, inconscientes...
Elles seront « recueillies » par le Docteur Watson et son ami détective Sherlock Holmes, un détective qui dans ce roman n'en est plus un mais est devenu un espion au sein d'une société secrète à la solde de l'empire : les invisibles et dirigée par Elisabeth Bathory (Elisabeth Bàthory était une comtesse hongroise, connue sous le nom de dame sanglante de Čachtice, nom donné en raison de ses multiples meurtres de jeunes filles dont le fait divers raconterait qu'elle se baignait de leur sang pour retrouver sa jeunesse)
Elles vont être présentées à ce cercle et vont comprendre qu'elles sont devenues des vampires, le but des invisibles est de recruter les deux soeurs afin de lutter contre la puissance du clan des Drakull, descendants de Dracula. On découvrira le lien entre Dracula, ses acolytes les Drakull et les soeurs Wilcox, le complot vampirique et la couronne britannique, l'incendie de leur maison, la disparition de leur père et leur destin.

Un roman jeunesse où l'on rencontre le Docteur Watson, Sherlock Holmes, Jack l'Eventreur, Abraham Stocker (Le « père » de Dracula) et le Comte Dracula, n'est pas un roman à éviter bien au contraire je vous conseille vivement de vous y plonger. Ce qui m'a le plus plu ce sont tous les rapprochements fait avec l'histoire elle-même comme l'arrêt brutal des meurtres commis par Jack ou le lien avec la Reine Victoria mais également les liens avec les aventures de Sherlock Holmes… Captivante époque qu'est l'époque victorienne, ses crimes et ses mystères, le roman capte notre attention jusqu'à la dernière page entre clin d'oeil littéraire et historique on navigue dans un monde mystérieux, celui des vampires avec son cadre gothique et ses entrées dans les ténèbres.
Ce tome 1 se termine par les mots… A suivre !

Lien : http://www.stemilou-books.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
Lecturejeune   17 février 2012
Lecture Jeune, n°132 - décembre 2009 - Londres, hiver 1888. Les soeurs Wilcox se réveillent enfermées dans le cercueil d'inconnues. Plus étrange encore, Amber, l'aînée, réalise qu'elle n'a aucune difficulté à respirer ensevelie sous terre, que sa vue s'adapte parfaitement à l'obscurité et qu'une force insoupçonnée lui permet de briser le bois du cercueil et de regagner la surface. Une fois à l'air libre, les deux soeurs se pressent de regagner leur domicile afin de comprendre comment elles ont pu se retrouver dans ce cimetière. Après avoir traversé Londres en pleine nuit, le cauchemar continue : leur demeure a été dévastée par un incendie et leur père a disparu... Un docteur, nommé Watson, va leur proposer son aide et la protection des Invisibles, une société secrète qui veut débarrasser le royaume de la menace des vampires. Amber et Luna vont peu à peu découvrir leurs nouveaux et inquiétants pouvoirs.
Ce premier volume des Étranges soeurs Wilcox pose le décor déroutant d'une Angleterre victorienne où Sherlock Holmes côtoie Dracula, la reine Victoria, Jack l'éventreur, Abraham Stoker ou Elisabeth Bathory... L'intrigue - au risque de perdre le lecteur - est parsemée de références historiques, littéraires et artistiques qui permettent de créer un cadre vraisemblable à cette chasse aux vampires. Les soeurs Wilcox réussissent nousentraîner dans une aventure pleine de rebondissements et dont on attend la suite. Rozenn Muzellec
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
rinecorineco   03 mars 2014
... elles sont en effet parées d'un halo lumineux qui est le reflet de leur humeur & dont les couleurs se décomposent comme suit:
rouge: colère & folie
bleu: quiétude & réflexion
violette: terreur & inquiétude
argent: sagesse & bienveillance
noir: grande vieillesse & puissance.
Les créatures d'essence féérique se parent d'une brume glauque et verdâtre. Les humains ne possèdent quant à eux qu' une aura très pâle et grisâtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
YunaliYunali   10 mars 2013
Voyons, docteur, ça me paraît évident ! Nous dormons le jour parce que nous ne supportons pas la lumière du soleil. Nous sommes incapables d’avaler quelque aliment que ce soit à part du sang d’animal, et nous tordons des barres de fer comme s’il s’agissait de bâtons de guimauve. Qu’est-ce qui vous fait penser que nous avons un problème ?
Commenter  J’apprécie          50
MissGMissG   09 novembre 2013
J'adore les tragédies, déclara le vampire. Elles nous rappellent que les humains sont mortels - contrairement à nous. Ah, si seulement Shakespeare avait pu être l'un des nôtres ! Mais il nous reste ses pièces.
Commenter  J’apprécie          80
YunaliYunali   10 mars 2013
Et cela avait été tout. Aucune fleur, aucun adieu. Un jour, votre père vous embrasse, vous porte à bout de bras, et son rire joyeux emplit toute la maison. Le lendemain, il est mort, et on vous demande de continuer à vivre.
Commenter  J’apprécie          70
RhiaRhia   30 avril 2012
Bah, je suis pas sûr que tu veuilles entendre cette histoire.
L'innoncence est un trésor unique, tu sais.
On ne le perd qu'une fois.
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Fabrice Colin (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Colin
Fabrice Colin, à propos de son nouveau roman, "La poupée de Kafka", paru en janvier 2016. [http://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/la-poupee-de-kafka]
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

quiz autour du livre "Projet oxatan" de Fabrice Colin

Qui est l'auteur de ce livre ?

Fabrice Colin
Arthur Tenor
Jean-Paul Nozière

10 questions
111 lecteurs ont répondu
Thème : Projet oXatan de Fabrice ColinCréer un quiz sur ce livre
.. ..