AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226443717
384 pages
Éditeur : Albin Michel (30/10/2019)
3.57/5   14 notes
Résumé :
Hollywood, août 1932. Le soleil brille sur Sunset Boulevard et Norma Jeane court après sa mère. A elles, les plus beaux cinémas de la ville ! Les salles rouge et or dans lesquelles le monde réel s'éclipse et les rêves se réalisent. Les films où la douleur s'efface et l'amour triomphe, où les femmes sont belles et les hommes, libres. Hollywood est le lieu de tous les possibles, des promesses fabuleuses et des faux-semblants.
Parce qu'à quoi bon la vérité, si ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
FabtheFab
  23 février 2021
A la fin des années 1870, Tilford Marion Hogan a été marié à Jenny Nancy dans le Missouri et il a eu quatre enfants, Della, Dora, Myrtle et William Marion. Tilford sera interne et finira par se suicider en 1933. En 1899, Della a épousé Otis Elmer Monroe dont elle a un fils Marion Otis Elmer Monroe et une fille Gladys Pearl Monroe ; Otis est alcoolique et il est interné en 1908. Della reprend une nouvelle vie en 1912 avec un certain Lyle, un homme alcoolique et violent puis un certain Charles. Celui-ci accepte de vivre avec Della à condition qu'elle se débarrasse de sa fille Gladys. Or, dès 1917, Gladys est enceinte d'un businessman du Kentucky, John Baker. Il accepte d'épouser Gladys et ils ont deux enfants, Jack Kermit Backer puis Berniece Inez Gladys Baker. Son couple bat de l'aile, elle confie son fils à sa mère et sa fille à des amis et divorce en 1921. John Baker obtient le droit de garde des enfants. Gladys rencontre alors une amie Grâce McKee avec qui elle profite de la vie et des hommes. En 1924, Gladys rencontre un nouvel homme Martin Edward Mortensen, ils se marient et Gladys donne naissance le 1er juin 1926 à Norma Jeane Mortensen, future Marilyn Monroe, bien que la filiation ne soit pas connue, Gladys entretenant au même moment quatre autres relations suivies avec Charles Gifford, Harold Rooney, Raymond Guthrie et Clayton MacNamara. Incapable de s'occuper de sa fille, Gladys place la petite Norma dans une famille d'accueil, les Bollender, une famille de protestants rigoristes. Gladys est peu après internée. Quand elle ressort de l'hôpital, elle reprend sa fille et elles vivent avec Grâce et un couple, les Atkinson qui sous-louent une partie de la maison. Afin d'être libres, Gladys et Grâce laissent Norma au cinéma du matin au soir et elle découvre tous les films de ces débuts des années 1930 dont l'égérie Jean Harlow. En 1934, Gladys est de nouveau internée en asile psychiatrique. Norma est envoyée dans une pension de famille ou elle est violée par l'un des pensionnaires, M. Richardson. Grâce la reprend chez elle en 1934 et entame les démarches administratives afin de devenir sa tutrice légale. Elle est alors en couple avec Erwin Goddard qu'elle épouse à Las Vegas mais Erwan ayant sa propre fille, Nona, il demande à Grâce d'abandonner Norma dans un orphelinat tenu par Mme Dewey. Grâce reprend Norma en 1937 mais Erwin Goddard tente de violer la jeune Norma. Grâce décide alors de confier Norma à la belle-soeur de Gladys, c'est à dire la femme du frère de Gladys, Marion Otis Elmer Monroe : celui-ci a épousé en 1924 Olive Brushing et ils ont trois enfants, Jack, Ida Mae et Olive ; un jour de 1929, Marion à disparu laissant sa femme seule avec ses trois enfants avec heureusement l'aide de la mère d'Olive, Ida. Norma arrive à la fin de l'année 1937 dans cette famille pauvre et déjà éprouvée par le destin. Grâce la confie ensuite à sa propre tante, Edith Ana Atchinson Lover et ce sera probablement une des meilleures périodes de son enfance. Norma va au collège Emerson en raison de sa pauvreté. En 1940, Tante Ana a des soucis de santé et Norma doit retourner chez Grâce ; heureusement, Erwin Goddard travaille loin et elle retrouve la fille de celui-ci, Eleanor Goddard qui devient son amie. En 1942, Erwin Godard est muté en Virginie-Occidentale, Grâce et Éleanor décident de le suivre. Afin d'éviter l'orphelinat, Norma accepte un arrangement conçu par Grâce avec la voisine : Norma a seize ans et elle peut épouser le fils de la voisine, James Dougherty. La noce a lieu dix-huit jours après l'anniversaire de ses seize ans. James dit Jim travaille dans une usine, Lockheed mais il est extrêmement jaloux et Norma s'ennuie à la maison et chacune de ses sorties attire le regard des hommes. En 1943, Jim est appelé à servir dans la marine marchande dans le cadre de la seconde guerre mondiale. Norma va vivre chez sa belle-mère, Éthel qui lui trouve un poste dans une usine de fuselage puis de parachute. Dans le cadre de l'illustration de l'effort de guerre, Norma est prise en photo à l'usine et attire l'attention de David Conover et elle devient vite modèle. Elle commence à gérer sa carrière de mannequinat et elle entre dans la Blue Book Agency tenue par Mlle Snively. En quelques mois, elle fait la couverture d'une trentaine de magazines. Elle est demandée par de grands photographes. Elle veut entrer dans le cinéma mais être mariée est un handicap. Comme Jim ne la comprend pas et est exaspéré qu'elle mène sa carrière, Norma demande le divorce aidée par Grâce qui est revenue à Los Angeles, divorcé prononcé en 1946. Mlle Snively prend contact avec une agence, la National Concert & Artists Corporation. Elle obtient un premier rendez-vous à la Twentieth Century Fox. A vingt ans, elle signe son premier contrat de cinéma et devient Marilyn Monroe.
Fabrice Colin continue de nous étonner en prenant cette fois la biographie de Marilyn Monroe pour en faire un roman biographique pour adolescents voire simplement un récit de vie d'une enfance malheureuse et d'une jeunesse massacrée par les adultes. Marilyn Monroe a connu des traumatismes profonds mais elle avance, malgré toutes ses douleurs ; c'est ce qui impresionne le plus dans ce récit : comment peut-elle encore tenir debout après tout ce qu'elle a vécu dans son enfance ? le roman raconte avec détails cette vie insensée et restitue à merveille la vie aux Etats-Unis d'Amérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          03
letilleul
  17 novembre 2019
Après l'excellent titre « Rester debout » dédié à Simone de Beauvoir de Fabrice Colin, l'auteur renoue avec le roman biographique dédié aux femmes de destin avec ici une fiction romancée autour de Norma Jeanne, Marilyn à Hollywood. Et sa passion est débordante à travers sa plume, ce roman se dévore sans un souffle. Il y a de l'ambition, du rêve et un destin qui grandi en confiance pour partager avec nous une vie hors du commun. La mode des destins de femmes historiques célèbres est bien là mais Fabrice Colin renouvelle tous les classiques du genres pour notre plus grand plaisir.
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          150
Virgule-Magazine
  27 janvier 2021
« Il était une fois Norma Jeane, une petite fille apeurée qui se pensait privée d'amour. Il était une fois Hollywood, la grande ville des rêves en carton-pâte et des croque-mitaines aux sourires pour-de-faux, des sorcières effrontées et des princesses jalouses. Norma Jeane est née en ce sanctuaire. C'est dans ce bois sacré, aussi, qu'elle a commencé à mourir, le 26 juillet 1946 : le jour où elle a signé son premier contrat avec le cinéma, le jour où elle a changé de nom pour devenir Marilyn. » Ce roman raconte la jeunesse de Norma Jeane (avec ou sans e) avant qu'elle ne devienne Marilyn Monroe, une star de cinéma, une légende. « Marilyn n'est pas morte […] : tant qu'il y aura des hommes et des femmes pour se souvenir d'elle, elle vivra. »
L'avis de Blanche, 14 ans : J'ai plutôt apprécié cette biographie de Marylin Monroe. Elle est en réalité bien plus axée sur le personnage de Norma Jean, et elle se sert du passé de la personne ordinaire pour raconter la vie du personnage de cinéma que tout le monde connaît. C'était très intéressant à lire, car le livre précise le contexte de sa future carrière, et met en lumière l'enfance compliquée de Norma Jean. La narration alterne entre le passé et le présent de l'actrice. Il ne faut cependant pas s'attendre à un conte hollywoodien, car ce n'est pas l'idée du livre.
L'avis de la rédaction : Même si la structure du roman est complexe, j'ai bien aimé ce livre dans lequel on apprend que Marylin Monroe, une femme insaisissable, a brouillé les pistes et distillé de vraies comme de fausses informations sur sa biographie : de quoi alimenter le mythe !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
balloonvenus
  08 mars 2021
Après avoir été derrière la toile blanche, Marilyn Monroe se retrouve assise dans un fauteuil du fameux Chinese Theater. le film qu'elle va regarder ? le sien. Celui de son enfance et de son adolescence. Dont elle a parfois réécrit le scénario. La vie d'une petite fille non désirée, qui sera bringuebalée toute son enfance, dont on dira qu'elle est jolie pour la consoler. Comme si la beauté faisait tout, alors que Marilyn était une grande lectrice, loin de la "ravissante idiote", tellement plus simple de ne la rabaisser qu'à ça, la belle blonde qui ne pouvait avoir de cervelle. Cette beauté qui lui valut très vite des problèmes avec les hommes. La folie qu'elle reçut en héritage, d'une longue lignée de mélancoliques, suicidaires...
Ceux qui sont familiers de l'oeuvre de Fabrice Colin connaissent sa fascination pour LA et le cinéma (cf "Blue Jay Way"). Il consacre ce roman à LA figure hollywoodienne par excellence, celle dont il n'est même plus nécessaire de dire le nom : Marilyn. L'immersion est totale, nous devenons nous aussi des spectateurs des débuts dans la vie de Norma Jeane. Tout est-il vrai ? Vraisemblablement pas. Et quand bien même ? Comme dans tous les romans de Fabrice Colin, le lecteur est happé dès le début et suit le flux de l'histoire. le style est pour beaucoup. Vivant et très travaillé. C'est pour cette raison que si ce livre s'adresse aux ados, je le classerais plutôt en Young Adult (bons lecteurs de 3e et jeunes lycéens). Et je conseille vivement aux parents de le leur piquer, ils apprendront pas mal de choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlineMarieP
  30 novembre 2019
C'est la vie de Norma Jean(e) racontée par Marylin ou alors est-ce l'inverse? Fabrice Colin de sa plume fine et maligne nous tisse la toile de l'une des vies possibles esquissées par la flamboyante actrice. Un roman sur une petite fille, une ado, une jeune femme éprise de liberté, aux folles envies de possibles. Même si, en fait, on n'est pas fan de Marylin, on trouve dans ce roman une trajectoire impressionnante qui parlera à beaucoup que l'on soit ado ou adulte...
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   24 février 2020
Fabrice Colin propose une biographie de l'enfance et la jeunesse de la future Marylin Monroe tout à fait originale. Il imagine la Marylin disparue littéralement visionner le film de sa vie, par séquences bien choisies, en exposant les différentes versions existantes, et donc en brouillant les pistes. Le discours indirect libre rend le récit encore plus confus, ou profond, au choix.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
letilleulletilleul   17 novembre 2019
Marilyn n’est pas morte. Le mot « mort » ne signifie pas grand-chose quand on n’a jamais vécu que sur un écran.
Certaines nuits, sans que l’on sache quel ensorcellement l’a tirée du sommeil, une jeune femme blonde à la beauté sans pareille quitte sa maison de Brentwood, 12305 Fifth Helena Drive et entame, à travers la Cité des Anges, un long, un interminable périple.
L.A. est le royaume des fous et des poètes en flammes ; j’en ai connu certains. Ses nuits sont peuplées de spectres maussades, de coyotes hirsutes, de mammouths poisseux, de vampires en smoking, d’Indiens sanguinolents, de monstres aux sourires d’anges, de faussaires magnifiques, et d’acteurs, surtout, d’acteurs n’ayant, pour la plupart, joué que dans un film unique : celui de leur propre existence.
Qui je suis ?
Cela n’a pas tant d’importance.
Ce que je suis ?
Seule. Toujours seule quoi qu’il arrive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
letilleulletilleul   17 novembre 2019
« Avant de nous plonger dans l’enfance de Norma Jeane, il nous faut remonter le temps, découvrir ses aïeux, revenir aux origines. Voici son arrière-grand-père… »
Commenter  J’apprécie          40
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   27 janvier 2021
Il était une fois Norma Jeane, une petite fille apeurée qui se pensait privée d’amour. Il était une fois Hollywood, la grande ville des rêves en carton-pâte et des croque-mitaines aux sourires pour-de-faux, des sorcières effrontées et des princesses jalouses. Norma Jeane est née en ce sanctuaire. C’est dans ce bois sacré, aussi, qu’elle a commencé à mourir, le 26 juillet 1946 : le jour où elle a signé son premier contrat avec le cinéma, le jour où elle a changé de nom pour devenir Marilyn.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   27 janvier 2021
Marilyn n’est pas morte […] : tant qu’il y aura des hommes et des femmes pour se souvenir d’elle, elle vivra. 
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Fabrice Colin (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Colin
Bienvenue dans le plus grand cimetière du monde… Le premier tome d'une nouvelle série fantastique pour les 9-12 ans, par Fabrice Colin !
Violet, Robin, Astor et Lee-Anne sont élèves à l'Institut Saint-Ange. Cette école les forme à devenir les prochains Gardiens de Nécropolis, cimetière géant où sont enterrés des milliers de morts qui n'ont pas trouvé le repos. Leur scolarité se passe sans accroche jusqu'au jour où une Menace, bien plus terrible que les morts-vivants qu'ils ont l'habitude de combattre, s'abat sur eux…
autres livres classés : femmes célèbresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

quiz autour du livre "Projet oxatan" de Fabrice Colin

Qui est l'auteur de ce livre ?

Fabrice Colin
Arthur Tenor
Jean-Paul Nozière

10 questions
153 lecteurs ont répondu
Thème : Projet oXatan de Fabrice ColinCréer un quiz sur ce livre