AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782213018713
333 pages
Fayard (14/01/1987)
2.9/5   5 notes
Résumé :
"Oui c'est bien moi, l'auteur de "Moi, ta mère," qui vais tenter, à travers ce livre, de convaincre les hommes et les femmes d'aujourd'hui d'écrire plus souvent le mot enfant avec un "S". Les enfantS fatiguent, attentent à la liberté, coûtent cher, bousculent les habitudes, consomment le temps de vivre de leurs parents, et n'ont pas forcément la reconnaissance du ventre et du cœur.Pourtant, je ne connais pas meilleure façon de trouver un sens à sa vie, une raison d'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Louise1200
  09 novembre 2021
Dans Chers enfantS (avec un S majuscule à la fin), Christiane Collange rame encore à contre courant des féministes "traditionnelles". Elle glorifie les familles nombreuses, non d'un point de vue religieux ou économique, mais comme une source d'épanouissement tant pour les parents que pour les membres de la fratrie.
Ce livre est paru en 1987, juste après Moi, ta mère, qui traitait du ras-le-bol des parents de grands adolescents ou de jeunes adultes qui refusaient de quitter le nid. La dénatalité devenait un sujet politique en France, vu l'évolution aux Etats-Unis et dans toutes les économies développées.
Christiane Collange, plutôt que de se baser sur des statistiques et des études sociologiques préfère interroger directement des femmes et des hommes sur leur réalité et leurs désir d'enfantS.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Louise1200Louise1200   22 octobre 2021
Oui, c'est bien moi, l'auteur de Moi ta mère, qui vais tenter, à travers ce livre, ce convaincre les hommes et les femmes d'aujourd'hui d'écrire plus souvent le mot enfant avec un "s".
Pas un petit "s" subi et accablant comme les familles nombreuses de jadis en portaient fréquemment aua bout de leurs maternités multiples. Un grand S bien lisible, bien conscient, bien désiré, bien courbe comme le ventre d'une femme enceinte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Louise1200Louise1200   09 novembre 2021
Une parentèle la plus vaste possible, avec des affectifs, des souvenirs d'enfance, des entraides nombreuses et variées, tout le monde vote pour. C'est le plus sûr remède contre la solitude, les aléas de la vie professionnelle, les déceptions de la vie conjugale. Cette famille-là avec maison (de famille), fêtes (de famille), esprit (de famille), recettes de cuisine (de famille), objets, traditions et humour (familiaux), tous les sociologues affirment qu'il s'agit d'une valeur en hausse, dont nous éprouvons de plus en plus le besoin.
Le problème est que chacun aspirerait à vivre au sein de la plus grande famille envisageable, tout en ayant le plus petit nombre d'enfants possible !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200Louise1200   09 novembre 2021
En constatant - sur le tard - à quel point ils ont coûté cher à leurs propres parents, les jeunes adultes hésitent à s'engager par un contrat parental si lourd de conséquenses financières et à durée de plus en plus indéterminée. S'ils attendent, pour être parents à leur tour, de bénéficier du même niveau de vie que celui que leur assuraient leurs propres parents en fin de carrière, les poules auront des dents avant que les bébés ne fassent les leurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200Louise1200   23 octobre 2021
La vie est faite pour être riche, diverse, pleine de gens, d'événements et de choses qui la remplissent à ras bord, prouvant par leur présence et les complications qu'ils provoquent que l'on est bien vivant, capable de faire face et de prendre plaisir. A trop vouloir se préserver des difficultés, des contretemps, des importuns, des dangers, des perturbateurs, des déceptions, on risque de tomber dans des rythmes "froids" d'un quotidien déshumanisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200Louise1200   23 octobre 2021
On se supporte mieux quand on doit d'abord se préoccuper de supporter les autres.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Christiane Collange (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christiane Collange
Christiane Collange "Sacrées grands-mères!" aux éditions Laffont.
>Sciences sociales : généralités>Influence des facteurs naturels sur les processus sociaux>Population (Démographie) (17)
autres livres classés : Régulation des naissancesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

T ou TT ? 🤔🤔🤔

...

acquitter
acquiter

13 questions
63 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , orthographeCréer un quiz sur ce livre