AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919598015
Éditeur : Ivres de Livres (31/12/2010)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Bibliomanies est un recueil réunissant les textes de douze auteurs (Sénèque, Lucien de Samosate, Pétrarque, La Bruyère, Bollioud-Mermet, D'Alembert, Charles Nodier, Paul Lacroix, Charles Asselineau, Gustave Flaubert, Charles Nodier, Albert Cim) ayant à un moment donné parlé de l'obsession des livres de certains collectionneurs, appelée bibliomanie.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
le-bibliomane
  30 janvier 2011
« Ivres de Livres », libraire-éditeur à Strasbourg, nous offre, avec « Bibliomanies », une passionnante anthologie sur le thème de cette pathologie que l'on nomme bibliomanie ou encore bibliolâtrie.
On y verra que cette curieuse maladie faisait déjà parler d'elle dès l'Antiquité et fut brocardée par des auteurs aussi illustres que Sénèque et Lucien de Samosate.
Plus tard, au Moyen-Âge, c'est le poète Pétrarque qui tourne en ridicule ces vaniteux bibliomanes qui pensent qu'accumuler chez eux un nombre incalculable de livres leur donnera une aura de sapience et de respectabilité : « Assurément, si l'abondance de livres faisait des savants ou des gens de bien, les plus riches seraient les plus savants de tous et les meilleurs, tandis que nous voyons souvent le contraire. »
Mais c'est après l'invention de l'imprimerie et la propagation à grande échelle des écrits que commence l'âge d'or des bibliomanes. Après les vaniteux cités plus haut, vont arriver les collectionneurs qui seraient prêts à tuer père et mère ou à s'amputer d'un bras pour acquérir une édition rare ou compléter leur collection regroupant tout ce qui a pu être édité sur tel auteur ou tel sujet, quel qu'il soit.
L'anthologie ici proposée fait la part belle à ces bibliophiles avec, entre autres, « Le Bibliomane » de Charles Nodier, « L'Enfer du bibliophile » de Charles Asselineau, sans oublier le célèbre « Bibliomanie » de Gustave Flaubert.
Il est regrettable de constater, à la lecture de cet ouvrage et au travers des écrits des onze auteurs qui le composent, que pas un seul de ces bibliomanes, bibliophiles et bibliolâtres ne s'intéressent à ce qui est contenu dans leurs « chers » livres. La curiosité, l'envie d'apprendre, l'amour de la littérature et des belles-lettres sont en effet complètement étrangers à ces individus. Leur frénésie compulsive est motivée par l'ambition, la soif du « paraître », l'appât du gain motivé par la rareté et la cherté des ouvrages convoités. Ce que renferment ces livres n'a finalement pour eux que peu d'importance comparé à leur valeur marchande et au prestige que peut acquérir leur possesseur. Ces personnages sont à mettre au même niveau que ces collectionneurs de toiles de maître qui acquièrent pour des sommes faramineuses des oeuvres d'art qui, une fois en leur possession, végèteront dans un coffre-fort en attendant d'être revendues lorsque les coûts du marché de l'art permettront de réaliser un bénéfice substantiel.
Ainsi, ces bibliomanes qui aiment à se targuer du nombre colossal d'ouvrages en leur possession, de leur rareté et de leur valeur, ne sont finalement que des collectionneurs comme les autres, mais qui, malheureusement, sont loin d'être aussi modestes qu'un philatéliste ou un collectionneur de capsules de bières. Ce faux sentiment de supériorité du bibliomane lui vient du prestige qui est encore aujourd'hui accolé au livre, symbole du savoir, de la sagesse et de l'érudition. Aujourd'hui encore, à l'heure du numérique, le livre reste associé à ces notions de savoir et de sapience. N'a-t-on pas encore vu récemment un président de la République, pour sa photographie officielle suite à son arrivée au pouvoir, poser devant un mur de livres alors qu'il est connu et avéré que cet homme politique préfère de loin parader en arborant des objets clinquants et voyants plutôt que de s'adonner à la lecture dans le silence et la solitude ? Les livres sont en effet des objets impressionnants, redoutables et presque magiques pour des individus qui ne se donneront jamais la peine de lire. En posséder quelques uns ou plusieurs milliers, c'est devenir à coup sûr dans le regard de certains un personnage hors du commun, un philosophe, un prophète, un excentrique qui détient les arcanes du savoir.
C'est ce sentiment erroné qui fait que les bibliomanes, bibliophiles et autres bibliolâtres ne sont après tout que des imposteurs qui ne vibreront jamais pour la tournure poétique d'une phrase, pour la justesse d'une métaphore ou pour l'émotion suscitée par un récit. Ils ne resteront que d'avides collectionneurs motivés uniquement par le potentiel financier de leurs acquisitions et par le faux sentiment de respectabilité qu'elles leur procurent.
En cela, les onze auteurs représentés dans cette anthologie ne se sont pas trompés et ont su représenter tous les travers et tous les ridicules de ces faux érudits en proie à la convoitise et à la vanité de leur passion.
Lien : http://lebibliomane.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
edelwe
  26 janvier 2011
Une reflexion sur la manie d'accumuler des livres. Cela vous rappelle quelque chose? Il y a de fortes chances! N'est-ce pas un peu la définition de la LCA...

Ce livre regroupe des textes de différents auteurs qui jugent, s'interrogent sur cette "manie". Pour certains, c'est une déchéance, une dépense inutile, un manque de goût. Pour d'autre, c'est au contraire une élévation de l'âme, la possibilité de choisir son chemin. Vous devinerez à qui va mon coeur.

Néanmoins le regroupent de ces textes permet une vraie réflexion sur ce besoin, cette envie. On redécouvre certains auteurs. On en découvre d'autres. Certains textes m'ont agacée (Lucien de Samosate est franchement désagréable et redondant) d'autres m'ont beaucoup plus. Mais tous m'ont permis de me questionner sur le pourquoi du comment j'achète autant de livre et nourris ainsi une PAL pantagruélique. Pour le plaisir du choix, le plaisir de savoir qu'il me reste encore tant à lire et surtout pour le plaisir que cela me procure quand je sors d'une librairie avec une belle pile de livre tout neufs!

Un seul constat : ma PAL n'est pas prêt de maigrir!

Un très beau livre, dans une superbe édition (une belle couverture, un papier au toucher agréable) qui permet une réflexion intéressante sur le monde de la lecture.

Merci à Babelio et surtout aux éditions Ivres de Livres (une chouette maison d'édition avec des passionnés qui promet de belles lectures) !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
liliwenn
  04 février 2011
12 auteurs pour 12 textes qui traitent d'un seul et même sujet: la bibliomanie. On se penche ici sur le cas de personnes pour qui la collection, l'accumulation de livres est une manie, une addiction. On nous explique que les bibliomanes sont des gens "vils" pour qui l'apparence est plus importante que la science. Je schématise mais le concept défendu c'est qu'il vaut mieux avoir peu de livres avec un contenu intéressant plutôt qu'une abondance de livres dont on n'est pas capable de parler et qui sont là uniquement pour décorer les murs.
Les textes sont présentés de manière chronologique mais malheureusement, malgré notre progression au travers des siècles, on a le sentiment de lire et de relire encore une fois la même chose. Passées les premières pages et les premières argumentations, j'ai eu l'impression de tourner en rond, je n'ai pas trouvé que l'accumulation de textes nous faisait avancer ou réfléchir sur le sujet. La bibliomanie est décrite comme inutile voire absurde, pourquoi pas mais bon les mecs, faudrait peut-être se renouveler un peu non?!
Je regrette également que chaque texte ne soit pas accompagné d'une petite "notice explicative" sur l'auteur afin de pouvoir le situer dans son contexte. D'autant plus que certains me sont totalement inconnus.
En bref, un sujet intéressant mais un assemblage lassant.
Lien : http://cestdurdetreunetortue..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
QuartierLivre
  16 février 2011
our faire court, l'idée générale qui ressort de ces textes (en tout cas ce que j'en ai retenu) est que les bibliomanes préfèrent dans leur ensemble posséder une bibliothèque plutôt qu'un savoir, paraitre (instruit, érudit) plutôt qu'être. Soit. (ceci dit le sujet mériterait peut-être débat...)
Ce qui m'a gêné dans ma lecture c'est qu'une fois les premiers textes lus, j'ai eu l'impression de relire sans cesse la même chose, les mêmes arguments mais dans un style différent (différence d'époque oblige) d'où une certaine lassitude.... N'y avait-il pas moyen de trouver des auteurs avec un discours opposé ? le recueil y aurait sans doute gagné en intérêt.
Au final, une lecture très culturelle mais pas très récréative (sauf peut-être le texte de Paul Lacroix et ses catégories de bibliomanes).

Lien : http://www.quartier-livre.fr..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
QuartierLivreQuartierLivre   16 février 2011
Il est [...] des cas plus particuliers, où la passion va jusqu'à l'exagération et la singularité et tombe dans la démence ; où le bibliophile se transforme en bibliomane, où il devient bibliolâtre, pour qui le livre est TOUT, et pour qui parfois tout le reste n'est rien et ne compte plus. [Albert Cim]
Commenter  J’apprécie          20
QuartierLivreQuartierLivre   16 février 2011
En général, la bibliomanie, à quelques exceptions près, est comme la passion des tableaux, des curiosités, des maisons ; ceux qui les possèdent n'en jouissent guère.
[D'Alembert]
Commenter  J’apprécie          30
QuartierLivreQuartierLivre   16 février 2011
Les bouquinistes à la mode sont en quelque sorte patentés par les bibliomanes, qu'on aurait tort de confondre avec les bibliophiles et les bouquineurs. [Paul Lacroix]
Commenter  J’apprécie          20
ivres-de-livresivres-de-livres   07 décembre 2010
Les livres ont conduit les uns à la science, les autres à la folie
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Collectif (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Collectif
Catherine Wihtol de Wenden - Europa, notre histoire
autres livres classés : bibliophilieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La danse

Comment s'appelle la danse que l'on danse durant les soirées royales ?

le tango
la valse
le hip hop
la salsa

4 questions
83 lecteurs ont répondu
Thème : Les 15 plus belles histoires pour les petites filles de CollectifCréer un quiz sur ce livre