AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2724615808
Éditeur : Les Presses de Sciences Po (21/11/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Le plus grand succès de l'Union européenne depuis vingt ans reste la diffusion de son modèle démocratique à l'Est du continent. Mais les plaques tectoniques de l'après 1989 sont en train de bouger. L'Europe redécouvre les limites (géo)politiques du droit et de la démocratisation. Son soft power fondé sur des normes partagées, sur le commerce et sur l'interdépendance se voit remis en cause. L'Europe subit une double déstabilisation : à l'Est, où l'Ukraine est aux pri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
YvesParis
  26 février 2015
Jacques Rupnik a réuni autour de lui les meilleurs spécialistes français de ces « banlieues de l'Europe » auxquelles il avait déjà consacré un ouvrage collectif aux Presses de Sciences Po en 2007. Depuis cette dernière publication, la situation à bien changé : à l'Est, la guerre en Ukraine, au Sud les printemps arabes rebattent les cartes aux frontières de l'Europe.
Pourtant, l'Union européenne garde, à ses marches, une capacité de séduction. le paradoxe n'est pas assez souligné : alors qu'elle doute à l'intérieur de ses frontières, fragilisée par la crise financière de 2008 et la quasi-faillite de la Grèce, elle ne cesse d'attirer à l'extérieur. Sans doute l'Est et le Sud ne sont-ils pas dans la même situation à l'égard de l'Union, leur constitutive other : les pays de l'Est aspirent à l'intégration, les pays du Sud savent que cette perspective leur est fermée – la Turquie se situant exactement au point d'intersection de l'Est et du Sud.
Encore faut-il distinguer des sous-catégories au sein de chaque ensemble. A l'Est par exemple, comme le fait Jacques Rupnik dans sa lumineuse introduction, les pays d'Europe centrale, orientale et balte (PECOB) sont déjà entrés dans l'Union. Les Balkans savent qu'ils y entreront un jour à condition de régler les défis qui les opposent (contentieux Grèce-Macédoine, reconnaissance du Kosovo, construction d'un Etat-nation en Bosnie-Herzégovine …). Les Etats issus de l'éclatement de l'URSS sont en revanche dans l'ignorance de leur destin, écartelés entre l'orbite européenne et l'orbite russe. En témoigne l'histoire ukrainienne, à laquelle Anne Daubenton consacre un chapitre, depuis la révolution orange de 2004-2005 jusqu'à l'Euromaïdan de 2013-2014. En témoignent aussi les trois pays du Caucase présentés par Thorniké Gordadzé : entre la Géorgie pro-européenne, signataire de l'accord d'association avec l'UE et l'Arménie, pro-russe, qui vient d'adhérer à l'Union économique eurasiatique, l'Azerbaïdjan tente, non sans difficulté, de suivre une « approche équilibrée » (p. 135), à mi-chemin d'un modèle européen trop démocratique au goût de ses dirigeants et d'un impérialisme russe trop envahissant.Au Sud, souligne Gilles Kepel dans la postface, l'attraction de l'Europe est bien plus forte dans les pays du Maghreb, tout entiers aimantés par leurs voisins européens, que dans ceux du Machrek, qui ont d'autres horizons géopolitiques (les Etats-Unis, les monarchies du golfe …).
A l'Est comme au Sud, l'Europe exerce une « puissance transformatrice » selon l'expression de Heather Grabbe . Les fameux critères de Copenhague obligent les pays qui souhaitent adhérer à réformer leurs systèmes politique et économique. Mutatis mutandis, les recettes utilisées – avec un succès notable – pour l'élargissement de 2004 ont été transposées aux seize pays concernés par la politique européenne de voisinage (PEV) mise en oeuvre depuis 2003 : six à l'Est, dix au Sud. Mais cette offre d'association étroite sans perspective d'adhésion (le « tout sauf les institutions » promis par le président de la Commission européenne à l'époque) a connu une progressive différentiation. La Pologne, appuyée par la Suède, a inspiré le « partenariat oriental ». Au même moment, la France a créé l'Union pour la Méditerranée, pour relancer le « processus de Barcelone » à bout de souffle.
Dans les deux cas, l'Union européenne doit se coltiner à des enjeux géopolitiques : contentieux territoriaux en Transnistrie ou en Abkhazie, migrations subsahéliennes, approvisionnement énergétique en pétrole ou en gaz … Autant de défis que l'UE, qui « n'a pas la géopolitique dans son ADN » (p. 69), semble mal armée pour relever. Mais autant d'hypothèques à lever si elle veut pacifier ses relations avec son voisinage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

critiques presse (1)
NonFiction   22 décembre 2014
Jacques Rupnik reprend les même idées et réflexions en élargissant la focale aux marges balkaniques, caucasiennes et méditerranéennes de l'UE. Dans la continuité de ses précédents ouvrages, en particulier Les Banlieues de l'Europe. Les politiques de voisinage de l'Union européenne , son excellente introduction à Géopolitique de la démocratisation synthétise de manière très éclairante les débats sur les voisinages de l'Europe élargie.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Videos de Collectif (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Collectif
Retrouvez Philippe Bacchet et Yves Lefèvre, co-auteurs de ce guide passionnant, à l'occasion de la 4ème édition de cet ouvrage de référence
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre