AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0046HZUM6
Éditeur : Sélection du Reader's Digest (30/11/-1)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Le décor : un grand hôpital. Les personnages : le docteur, l'infirmière et, sous ses formes diverses, le malade. C'est un jeune médecin qui raconte, et l'action, prise sur le vif, jour après jour, au piège impitoyable du magnétophone, se déroule dans la vérité brutal et déconcertante. Non, nous dit le Dr X..., les médecins ne sont ni des saints, ni des faiseurs de miracle. Non, l'hôpital n'est pas toujours une machine bien huilée qui fonctionne sans à-coups pour le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
pit31
  13 mars 2019
L'anonymat de ce pseudonyme très succinct est, à lui seul, une garantie suffisante de l'authenticité de ce journal unique en son genre. le Dr X... est, en effet, médecin. Pendant les trois années qui suivirent l'obtention de son diplôme, il s'est laissé absorber sans cesse davantage par l'exercice de sa profession et par sa vie familiale. Pendant ce temps, le manuscrit du journal dormait, oublié, au fond d'un placard.
Puis un jour - peut-être au hasard d'un de ses nombreux déménagements - le praticien a retrouvé ce souvenir de son année d'internat et, entre ses pages, redécouvert intacts ses enthousiasmes, ses indignations, ses découragements et sa foi de néophyte. Bien des années devaient s'écouler encore avant que le Dr X... ait le temps de mettre en forme pour les confier à un éditeur ces notes surprises jadis par le magnétophone.
Ce n'est pas sans avoir longuement interrogé sa conscience que le Dr X... s'est finalement décidé à autoriser la publication de ce document appelé à faire sensation tant dans le monde médical que dans le grand public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
pit31pit31   12 mars 2019
Jamais encore, à ma connaissance, on n'a publié un document comme celui-ci, et cela s'explique aisément : l'interne remplit une tâche épuisante, sans fin, et le peu de loisir dont il dispose, il doit le consacrer à dormir. Seule ma grande habitude des magnétophones m'a donné la possibilité de tenir ce journal.
Avant tout se posait une importante question d'éthique. Quiconque soigne des malades est tenu, en conscience aussi bien que par la loi, de garder pour soi les confidences du patient et d'observer le secret médical. C'est pourquoi, lors de la publication de ce journal, j'ai pris grand soin de déguiser les noms, les dates et les lieux réels qui y figuraient, de façon à ne point commettre d'indiscrétions, A cet égard, on peut donc considérer tout ce qui suit comme une œuvre de fiction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pit31pit31   13 mars 2019
L'idée de Read, pour une bonne part, est que la mère soit consciente durant l'accouchement, auquel le père doit également participer. A cela, il n'y a rien à redire. Mais si le médecin recourt à l'anesthésie tronculaire épidurale, au lieu d'endormir la parturiente, on ne voit guère ce que la méthode Read apporte de plus. Avec une épidurale, l'anesthésiste injecte de la procaïne, peu à la fois, dans le canal sacré, au-dessous de la moelle épinière. Cela endort les nerfs sensitifs de l'utérus, du vagin et du rectum ainsi que les nerfs moteurs des muscles du périmée, mais non les nerfs moteurs de l'utérus même. On obtient ainsi une excellente décontraction des muscles du canal, si bien que, durant tout le parcours, l'enfant n'a pas à lutter contre des muscles tendus ; comme elle est éveillé, la mère est en mesure d'aider en poussant par en bas, sans souffrir pour autant. Il me semble qu'une anesthésie épidurale offre les mêmes avantages que la méthode Read tout en supprimant la douleur ; en ce cas, je m'interroge vraiment sur l'utilité de la méthode en question.
J'ai demandé o miss Tuttle combien de femmes qui déclarent en arrivant vouloir suivre la méthode Read le font jusqu'au bout. Elle m'a répondu qu'il y en a peut-être une sur trois et que, par ailleurs, celles qui y renoncent se sentent ensuite tellement coupables et déprimées que cela peut avoir de graves conséquences sur le plan psychologique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : hôpitalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
175 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre