AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2356540571
Éditeur : Ypsilon éditeur (16/05/2015)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Les principaux maîtres d’œuvre de la revue Orpheu sont Fernando Pessoa, Mário de Sá-Carneiro et José de Almada Negreiros. Cette première traduction française de l’ensemble des trois numéros de la mythique revue portugaise (deux publiés en 1915, le troisième resté à l’état d’épreuves) permet d’évaluer à leur juste mesure le poids de ces écrivains de premier plan et de percevoir l’importance de la génération qu’ils représentent. Leurs textes, accompagnés par des texte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
SZRAMOWO
22 mai 2015
Grace au dynamisme et à la curiosité des éditions Ypsilon, 34 bis rue du Sorbier 75020 Paris, nous pouvons enfin lire, dans une traduction soignée, respectueuse et sans concession de Patrick Quillier, l'ensemble des trois numéros de la mythique revue portugaise (deux publiés en 1915, le troisième resté à l'état d'épreuves).
Loin des succès d'esbroufe, le travail régulier méthodique et obstiné d'Ypsilon nous ouvre une fois de plus des espaces inconnus de la littérature.
A lire absolument par tous les intranquilles, les pessoïstes et autres chercheurs de mots.

Lien : http://desecrits.blog.lemond..
Commenter  J’apprécie          110
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO22 mai 2015
Je me lève…
— Défaite !
Au fond, en plus vif excès, il y a des miroirs qui reflètent
Tout ce qui oscille dans l’Air:
Plus beau dans leur perspective,
Mise en relief des plus subtiles…
— Ô rêve délié, ô clair de lune faux,
Au grand jamais dans mes vers je ne saurais chanter,
Comme j’en aurais eu l’appétence, jusqu’au spasme et jusqu’à l’Or,
Toute cette Beauté inatteignable,
Cette Beauté pure !
Je roule de moi jusqu’en bas d’un escalier…
Je cadenasse mes mains,
J’oublie totalement l’idée que je les vernissais…
Et les dents qui grincent, les yeux en coin,
Sans chapeau, comme un possédé :
Je me décide !
Je cours alors vers la rue en sautillant et en criant:
— Houlà ! Houlà ! Houlà-ho! Hé ! Hé !…
Toum… toum… toum… toum toum toum toum…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SZRAMOWOSZRAMOWO22 mai 2015
ÉLÉGIE
Ô ma présence de satin,
Aux broderies couleur de rose,
Qui fus toujours adieu en moi
Lors d’une soirée silencieuse…
Ô doigts, longs doigts que j’ai touchés,
Mais dès que touchés, disparus…
Ô mes bouches tant attendues,
Et ne se sont jamais tendues…
Boulevards d’Europe, baisers,
Où je ne fus qu’un spectateur…
— Quel rêve las que mon amour;
— Quelle poudre d’or, mes désirs…
Des mains pendant de la rembarde
Dans mon aspiration flottante…
En moi a fini tout clair de
Lune au fil d’un conte de fées…
Je fus quelqu’un qui se trompa
Trouvant plus belle son erreur…
Je maintiens le trône masqué
Où Pierrot je me suis sacré.
Et mes tristesses de cristal,
Et mes repentances piteuses
Sont aujourd’hui vieilles chasubles
Dans une lourde Cathédrale.
Ô pauvres trames de carmin
Qu’on rangea là pour un beau jour…
L’ombre dorée, qui s’est enfuie,
Ne reviendra jamais vers moi…
— Ô mes lettres jamais écrites,
Mes portraits que j’ai déchirés…
Les oraisons jamais priées…
Fausses mèches, fleurs et rubans…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Collectif (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Collectif
Catherine Wihtol de Wenden - Europa, notre histoire
autres livres classés : témoignageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La danse

Comment s'appelle la danse que l'on danse durant les soirées royales ?

le tango
la valse
le hip hop
la salsa

4 questions
80 lecteurs ont répondu
Thème : Les 15 plus belles histoires pour les petites filles de CollectifCréer un quiz sur ce livre