AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221199340
Éditeur : Robert Laffont (23/03/2017)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Pour approcher, visiter, comprendre une ville, qu’y a-t-il de mieux que de découvrir ce que les grands auteurs ont pu en dire ? Laissez-vous surprendre par les textes consacrés aux plus belles cités du monde, puisés dans les récits de voyage, correspondances et autres carnets de route des écrivains-voyageurs.
Voltaire, Diderot, Dumas, Zola, Casanova, Mérimée… Saint- Pétersbourg a fait couler beaucoup d’encre. Et, des grands de ce monde aux modestes voyageurs... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
ninamarijo
  12 octobre 2017
Voilà un petit livre d'une centaine de page seulement, qui m'a enchantée. Ces escapades littéraires à Saint Petersbourg sont  une plongée dans l'ancienne ville sous la plume de différents écrivains ; et nous comprenons  mieux la fascination qu'elle a exercée au cours des siècles.
      Pendant cette escapade de 1757 à 1875 nous cheminons dans la ville en pleine transformation. Voltaire note en 1757 : Petersbourg n'était autrefois qu'un amas irrégulier de maison de bois ; c'est à présent une ville plus belle que Berlin, peuplée de plus de trois cent mille hommes". Mais en 1762 Claude Carloman de Rulhière, secrétaire d'ambassade,  doute de la pérennité de Petersbourg, quid de la  "solidité des bâtiments construits la hâte et de la fréquence des incendies".
Tous admirent "son aspect, en venant de la mer par la Neva, Petersbourg est d'une magnificence ėblouissante" et pourtant ces mêmes auteurs constatent que :"sa splendeur s'évanouit   en approchant , comme l 'effet d"une décoration théâtrale. Toute cette architecture est de chaux de bois et de brique ; tous ces ornements sont mail exécutés ". (1762) certains parlent même de mauvais goût.
En 1765 Casanova souligne avec admiration : " il fallait un génie de fer comme celui de Pierre pour donner un démenti à la nature, en forçant un terrain de boue, une terre sans consistance à supporter des édifices énormes en marbre et granit, et fonder sa capitale au milieu de cet amas de palais que l'on ne peut élever qu'avec des frais ėnormes".
La société de Petersbourg est décrite avec beaucoup d'humour par Xavier Marmier, la bureaucratie, les petits employés... et surtout la police " les ressorts de la police sont cachés comme ceux d'une montre sous un cadran d'émail ; on sait qu'ils existent, qu'ils tournent régulièrement dans le cercle qui les renferme..." Madame de Stael (1812) nous livre des reflexions sur le caractère des russes : "Ce peuple , qu'il faut toujours peindre par des contrastes, est d'une persévérance inouïe contre la nature ou contre les armées ennemies.  La nécessité trouva toujours les Russes patients et invincibles..."
Voilà, je pourrais continuer, mais je vous laisse découvrir. Finalement on trouve le livre un peu court, dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          289
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
ninamarijoninamarijo   07 octobre 2017
La Neva traverse de part en part la ville de Saint Petersbourg et forme plusieurs îles en son delta. Ses quais sont de granit, ses ponts sont de granit, ainsi que les bases des palais qui bordent le fleuve ; tout est granitique à Saint Petersbourg, on sent partout la force du fondateur. Lui, ce Romulus du Nord, se montre encore à cheval au milieu de la vaste place qui porte son nom. Il est posé là dans l'attitude qu'il prenait quand il bénissait son peuple en traversant la ville impériale. La peau d'ours qui sert de housse est le symbole de la barbarie où était plongé le peuple russe au commencement de son règne ; et le rocher que gravit le cheval du tsar est celui des obstacles vaincus.
Paul de Julvėcourt 1834
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ninamarijoninamarijo   07 octobre 2017
Les Russes habitants de Saint Petersbourg ont l'air d'un peuple du Midi condamnés à vivre au Nord, et faisant tout ses efforts pour lutter contre un climat qui n'est pas en accord avec sa nature.
Commenter  J’apprécie          90
ninamarijoninamarijo   07 octobre 2017
Les yeux fixés sur la demeure impériale, ils répètent leur proverbe traditionnel :" Près du tsar le pouvoir, près du tsar la mort."
Commenter  J’apprécie          130
ninamarijoninamarijo   06 octobre 2017
la vanité fait prodiguer au grand seigneur ses revenus, et souvent multipler ses dettes, pour l'environner de cet éclat exterieur. Cet aliment de la vanité est devenu à Saint Petersbourg un objet de luxe.
Commenter  J’apprécie          70
ninamarijoninamarijo   07 octobre 2017
Les petits employés ont seulement l'esprit étroit et l'humeur à la fois humble et arrogante. Il y a en eux du serf et de l'affranchi.
Xavier Marmier 1842
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Collectif (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Collectif
Catherine Wihtol de Wenden - Europa, notre histoire
autres livres classés : palaisVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La danse

Comment s'appelle la danse que l'on danse durant les soirées royales ?

le tango
la valse
le hip hop
la salsa

4 questions
82 lecteurs ont répondu
Thème : Les 15 plus belles histoires pour les petites filles de CollectifCréer un quiz sur ce livre