AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hervé Collet (Traducteur)Wingfun Cheng (Traducteur)
EAN : 9782226207562
256 pages
Éditeur : Albin Michel (02/06/2010)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Dans cette belle anthologie de poésie chinoise, l'art de la sieste est célébré comme jamais : sous la brise douce de l'été, maîtres ch'an et taoïstes célèbrent le non-agir, le détachement, la joie de vivre et de se laisser vivre en harmonie avec la nature... qui s'accompagnent souvent d'une bouteille de vin, seul ou entre amis.Agrémenté de superbes calligraphies, ce recueil sera le compagnon i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BillDOE
  23 octobre 2014
C'est un recueil de poèmes chinois qui invitent à la méditation et au calme. J'en conseille au moins un avant la sieste et un chaque soir avant de s'endormir.
C'est planant.
Commenter  J’apprécie          72
Bibliocoach
  12 mai 2020
Une anthologie à picorer avant de s'abandonner au sommeil de la mi-journée.
Lien : https://www.nathalie-palayre..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ivredelivresivredelivres   01 août 2015
Nous sommes tous, plus au moins, animés par la quête de l’absolu, de la vérité, de l’éveil, de l’illumination, de la compréhension ultime, etc.
Pour s’apercevoir, au bout du compte (si l’on y arrive), qu’il n’y a rien. « Fondamentalement rien », comme disait le maître ch’an chinois Feng-kan (IXe s.)
Commenter  J’apprécie          70
SiladolaSiladola   28 mai 2014
Réponse à Chang le magistrat (Wang Wei)

sur mes vieux jours je n'aime que la quiétude
les dix-mille choses ne m'encombrent plus le cœur
je me retrouve sans projet durable
je sais seulement que je retourne dans l'ancienne forêt
le vent souffle dans les pins, je dénoue ma ceinture
la lune éclaire la montagne, je joue du ch'in
tu demandes la vérité suprême?
le chant du pêcheur s'éloigne le long de la rive

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DuluozDuluoz   04 avril 2020
Journée d'été
(Po Chu-Yi)

à la fenêtre à l'est, dans la soirée la chaleur
s'est dissipé
à la porte au nord, la fraîcheur du vent
toute la journée, assis ou allongé
je ne quitte pas la pièce.
Quand le cœur est libre de toute attache,
franchir la porte ou pas, quelle importance
Commenter  J’apprécie          10

Video de Hervé Collet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Collet
Lionel Collet, président de Lyon I, président de la Conférence des présidents d'université
Dans la catégorie : Littérature chinoiseVoir plus
>Littérature des autres langues>Littérature asiatique>Littérature chinoise (201)
autres livres classés : Poésie chinoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
906 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre