AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756420166
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (03/05/2017)

Note moyenne : 2.91/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Léo, quinze ans, vit avec sa mère Camille qui tient la librairie Les Contemplations. Son père Paul, quant à lui, la voit un week-end sur deux. Quand il lui annonce qu'il refait sa vie avec un homme, Léo trouve la chose tout à fait naturelle. La vie s'écoule alors tranquillement pour Léo, au lycée et en famille, jusqu'au jour où tout change.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
ValHou57
  26 juin 2017
Je dois dire que le résumé de ce livre me tentait pas mal. Je me suis dis que de lire un contemporain évoquant l'homosexualité, le droit de se marier et l'envie de fonder une famille serait intéressant à découvrir, tout comme les émotions partagées de leur entourage. Malheureusement, ce livre n'a pas réussi à me convaincre pleinement.
Dans ce roman, nous suivons le quotidien de Camille et celui de sa fille, Léo.
Paul, l'ex-mari de Camille et père de Léo, a fini par se rendre compte qu'il aimait les hommes et à quitté le cocon familial pour vivre avec Alex, l'homme qu'il aime. Depuis, les rapports de cette famille peu conventionnelle sont affectueux, cordiaux, touchants et chacun y a sa place. Seulement voilà, les deux hommes ont décidé d'agrandir la famille en faisant appel à une mère porteuse, puis, de se marier. C'est alors que les problèmes vont commencer...
Camille prendra conscience que pendant que les autres prennent leur vie en main, ce n'est pas son cas. Suite à sa séparation, elle s'est entièrement consacrée à sa librairie et à Léo, en délaissant la femme qui sommeille en elle. Léo quand à elle, a bien du mal à trouver sa place dans cette "nouvelle" vie familiale. Rajoutez à cela les hormones de l'adolescence et le tout se transforme en cocktail explosif.
Camille est une femme travailleuse, courageuse et dévouée à sa fille. Elle n'a plus eu de relations avec un homme, depuis que Paul et elle se sont séparés. Lorsque ce dernier décide d'agrandir sa famille et de concrétiser son amour pour Alex à travers le mariage, elle se rend compte qu'elle a laissé sa vie de femme à l'abandon et qu'elle est passée à côté d'une partie de sa vie. Cela lui pèse et elle aimerait rencontrer à nouveau quelqu'un. Quand ce quelqu'un sonnera à sa porte, elle espère que les choses se passeront pour le mieux. Mais qu'en sera t-il vraiment?
Concernant l'éducation de sa fille, si jusque là elle n'avait pas eu de problèmes majeurs, le changement familial qui s'opère sera assez lourd à supporter car Léo lui fera vivre un cauchemar et ne cessera de remettre son autorité en cause.
C'est une femme adorable, gentille, intelligente, mais qui n'aura pas su suffisamment de poigne et d'autorité sur sa fille le moment venu. Elle se laisse trop facilement convaincre par Léo et ne sait pas mettre les barrières nécessaires à sa progéniture.
Léopoldine, dite Léo, est une adolescente de seize ans. le fait que son père est quitté le nid familial et qu'il assume totalement son homosexualité ne l'a jamais dérangé. de plus, elle est très proche d'Alex, le nouveau compagnon de son père. Elle est contente de pouvoir compter sur sa mère et ses deux pères au quotidien. Seulement voilà, l'annonce de l'arrivée très prochaine d'un nouveau-né lui fait peur. Elle a peur d'être délaissée, de ne plus avoir sa place, de ne plus pouvoir compter sur l'attention de ses proches et redoute plus que tout, que quelqu'un dans son lycée, ne découvre la vérité sur sa famille. Si elle a toujours été une bonne élève, une photo relayée sur les réseaux sociaux va tout faire basculer. Léo commet des erreurs, se met à mentir, à être irrespectueuse, à ne plus travailler et à avoir honte de ses pères. de plus, elle a peur de la réaction du garçon qui fait battre son coeur si jamais il venait à découvrir l'homosexualité de son père.
Au début du roman j'ai apprécié Léo que je trouvais gentille et attachante. Puis, plus on avance et plus son comportement change. Elle devient solitaire, têtue, méchante, égoïste et surtout ingrate et irrespectueuse. La seule personne avec qui elle ne change pas est sa meilleure amie. Je veux bien que le contexte dans lequel elle évolue devienne plus difficile à gérer, mais ça ne veut pas dire qu'elle doit se comporter ainsi. J'ai été adolescente (comme tout le monde, me direz-vous) et jamais, oh grand jamais, je ne me serais permise un quart de ce qu'elle fait subir à ses parents. Pour moi, c'est juste inacceptable de se comporter de la sorte. Rien ne justifie cela. Oui ce n'est pas simple, oui le regard et les remarques des gens peuvent blesser, mais merde, à un moment donné il faut apprendre à vivre sa vie en laissant de côté les avis des gens qui pour la plupart ne vous connaissent même pas. Il y aura toujours des gens pour juger, pour pointer du doigt les différences, pour se moquer et critiquer, mais c'est comme ça. Il faut se faire une raison si on ne veut pas finir par passer à côté de sa vie et des bonheurs qu'elle nous réserve. de plus, j'estime qu'elle s'apitoie un peu trop sur son sort et met tout ses problèmes sur la venue au monde de son petit frère. Elle seule est responsable de ce qui se passe, mais au lieu d'admettre ses erreurs, elle s'enfonce et accuse les autres. Je ne peux pas être d'accord avec ça et elle m'a profondément agacée. Si arriver vers la fin, elle se calme enfin, pour ma part, il était trop tard. le mal étant déjà fait, on ne peut plus revenir en arrière.
Viens ensuite Paul, son père. C'est un homme qui s'est voilé la face pendant plusieurs années avant d'accepter la situation et de prendre la décision de voler de ses propres ailes. Depuis, il est plus amoureux que jamais d'Alex, son compagnon. Il a de bons rapports avec son ex-femme et leur fille. Qui plus est, les deux femmes de sa vie adorent l'homme de sa vie, alors que demander de plus?
Les deux hommes sont ensembles depuis plusieurs années et tout naturellement, le désir d'un enfant à eux se fait ressentir, tout comme la concrétisation de leur amour en passant par le mariage. Ce qu'ils étaient loin d'imaginer, c'est que cela remettrait pas mal de choses en questions et que Léo se sentirait délaissée. Paul est un homme doux, patient, toujours à l'écoute, drôle, il ne se prend pas la tête pour des broutilles, profite de la vie, mais il manque parfois lui-même de maturité. Il partage l'éducation de Léo avec son ex-femme mais de manière plus détendue. Néanmoins, sa fille va le pousser à bout et l'obliger à prendre des mesures inédites.
J'ai beaucoup aimé son personnage qui a su me toucher. C'est sans doute lui, qui m'a fait vivre le plus d'émotions dans cette lecture. Après tout, c'est lui qui doit subir le regard des gens, le fait d'être pointer du temps quand il sort de chez lui, le fait d'avoir conçu un enfant et de l'élever avec un homme à ses côtés, la honte qu'il peut lire parfois dans le regard de sa fille, etc... Il a décidé de se battre et de vivre sa vie comme bon lui semble, de faire tout simplement ce qui le rend heureux, et même si ce n'est pas simple tous les jours, il ne regrette aucunement sa décision de vivre pleinement.
La plume de l'auteure est plaisante et fluide. J'aime le fait qu'elle aborde non seulement le thème de l'homosexualité, mais aussi le fait que comme n'importe quel couple, on puisse rêver de concevoir un enfant, de se marier ou d'avoir tout simplement des projets de vie et peu importe le sexe des personnes concernées. C'est un sujet d'actualité qu'elle traite avec délicatesse et pudeur. Ses personnages adultes sont intéressants et travaillés. Les choses sont d'autant plus compliquées à l'âge adulte et pourtant, c'est son personnage adolescent, qui semble porter tout ce poids sur ses épaules. J'ai aimé les idées de l'auteure, la trame de fond, mais je ne peux pas comprendre et apprécier le comportement de Léo. Je ne comprend pas pourquoi elle a poussé aussi loin ce personnage dans cette direction. S'est-elle inspirée de quelque chose dont elle aurait été témoin ou dont elle aurait entendu parler? L'autre thème abordé est le fait de laisser sa vie de femme (ou d'homme) de côté suite à une séparation. Les difficultés et la solitude que cela peut représenter. du coup, mon avis est mitigé. L'histoire en elle-même est intéressante et plutôt belle, mais encore une fois (je me répète un peu) les réactions et actions de Léo sont incompréhensibles et inacceptables pour moi. Ma lecture aura été grandement gâchée par cette dernière et c'est bien dommage. Si Agathe Colombier Hochberg voulait que j'éprouve de la sympathie pour notre héroïne, c'est raté. J'avais juste envie de la gifler et de lui dire de profiter pleinement de ses parents car, ils ne seront pas toujours là pour l'encourager, la guider et l'aimer. Les gens partent et parfois bien trop tôt, nous laissant avec le regret de ne pas leur avoir dit assez souvent à quel point on les aimait.
En résumé, une histoire contemporaine dans l'air du temps avec des thèmes difficiles qui y sont abordés. Des doutes, des désirs, de l'amour, de la honte, de la joie, des peines et de la colère rythmeront votre lecture. Des personnages adultes fort intéressants et touchants, mais une héroïne tête à claques, égoïste et irrespectueuse qui aura gâchée ma lecture. Une lecture en demi-teinte que je recommande aux personnes voulant découvrir une histoire de famille recomposée avec des protagonistes homosexuels qui rêvent d'agrandir la leur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Marlom
  10 juin 2017
Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio qui m'a fait découvrir ce livre grâce à Masse Critique. C'est la première fois que je publie un commentaire sur un livre qui m'a été offert alors je me lance...
Tout d'abord je tient à féliciter l'auteur Agathe Colombier Hochberg parce qu'au vu des informations trouvées sur Babelio, je me réjouissais d'avance à détester ce roman et pourtant l'auteur m'a fait passer un agréable moment de lecture. Quand j'ai découvert ses précédant romans, cela m'a fait penser aux livre "pour filles" qu'on trouve à foison dans les rayons librairies des supermarchés ou autres romans de gare, c'est dire à quelle point j'étais réticent devant ce genre de" littérature" et pourtant force est de constater que des "Des éclairies en fin de journée" et un roman simple qui se lit avec plaisir.
La force de l'auteur réside dans le fait qu'elle contourne toujours de façon astucieuse l'intrigue qui nous parait d'abord prévisible mais dont le traitement sait surprendre le lecteur pour donner un bel élan de réalisme au récit.
C'est une histoire simple, celle d'une adolescente, Léo et de sa mère Camille confrontées toutes deux à cette fameuse "crise de l'adolescence". Certes l'histoire n'est pas spectaculaire mais l'écriture efficace d'Agathe Colombier nous rend ses personnages attachants avec une description somme toutes assez moderne d'une relation mère/fille. La description des personnages est toujours vraisemblable et l'action crédible. le tout sonne juste et n'est pas dénué d'humour.
Je ne met que deux étoiles car il manque certains ingrédients que j'apprécie dans mes lectures. Comme dit précédemment, l'histoire est peux être un peu trop simple à mon goût et ne m'a pas permis de voyager suffisamment loin dans mon imaginaire.
En résumé, je remercie Babelio qui m'a fait découvrir ce roman en me prouvant qu'en littérature il faut parfois se méfier des idées reçue. Des romans qui nous apparaissent comme étant "des romans de gare" peuvent somme toute se révéler surprenant dans l'agréable moment de lecture qu'il propose. Dans ce cas "les clichés" étaient bien plus dans ma tête que dans le roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lire-une-passion
  16 juin 2017
Je n'avais jamais entendu parler de ce livre avant de voir le résumé proposé par la maison d'édition. Ce qui m'a donné envie, c'est qu'il était vendu comme une livre « drôle » avec des parents retombant dans « l'adolescence » au grand dam de leur fille, elle-même adolescente. Je ne vous parle donc pas de ma déception en découvrant que ce livre est loin d'être drôle et loin aussi des parents redevenant enfants. C'est même tout le contraire, en réalité. Ce n'est pas un roman feel-good avec lequel on peut se détendre, bien au contraire.

Camille partage son temps entre sa librairie et sa fille Léopoldine, alias Léo. Entre elles l'Entente n'est pas au beau fixe. Entre disputes, cris et incompréhension, leur relation est compliquée. Néanmoins, elle s'entend bien avec son ex-mari qui a refait sa vie avec un homme. Mais lorsque le couple se marie et décide d'avoir un enfant, plus rien n'est aussi simple. Léo se sent vite délaissée au profit de son petit frère et se retrouve face au jugement de ses amis ; Camille, elle, à l'impression de faire du sur-place et donc de ne pas avancer.

Vous ne devez pas comprendre pourquoi plus haut je vous parlais d'humour et de parents qui retombent en enfance, alors que là je vous fais un résumé qui est tout son contraire. Tout simplement parce que le premier résumé que j'ai eu n'était pas du tout celui-là. Clairement pas. Et si j'avais eu ce résumé-là, je ne suis pas certaine que je m'y serai arrêtée car j'avais besoin d'une lecture légère, et pas son contraire.

Car oui, ce n'est malheureusement pas un livre qui m'a détendue, au contraire. J'étais assez crispée pendant tout le roman, me demandant si tout allait finir par s'arranger et si finalement, cet humour que j'attendais et qui m'avait été en quelques sortes promis, allait arriver. Eh bien non. Et quand j'ai compris que ça n'allait pas être le cas, je me suis plus intéressée au fond de l'histoire.

Je n'irai pas jusqu'à dire que les personnages ont réussi à me toucher, mais j'ai ressenti toute cette faiblesse, cette douleur que peuvent ressentir les parents face à leurs enfants devenant adolescents. Pour un parent, voir son enfant grandir n'est jamais une phase facile, et j'ai trouvé que l'auteure était bien parvenue à faire comprendre tout cela. du coup, que ce soit un adulte ou un jeune lisant ce livre, on ressent bien tout ce que peuvent ressentir les parents.

C'est aussi un livre qui, malgré nous, nous fait nous remettre en question. On s'identifie autant à Camille qu'à Léo. À Camille, parce qu'on se met à sa place et on s'imagine la difficulté d'être mère et de savoir comment bien éduquer ses enfants. Si on a fait des erreurs ? Si on a fait les bons choix ? Si son enfant se monte contre nous, est-ce notre faute ? Faut-il le laisser se calmer ? Engager la conversation ? Et du côté de Léo, on comprend son envie de s'émanciper, de grandir, de montrer à ses parents qu'à présent, elle est assez grande pour se prendre en mains. Même si elle fera des erreurs, elle saura rebondir. Mais aussi, lui faire comprendre que malgré les erreurs qu'elle peut commettre, ses parents seront toujours là pour elle.

Mais en dehors de ces relations conflictuelles, l'auteure aborde aussi des sujets d'actualité : l'homosexualité, comment est-elle acceptée dans l'entourage proche ? Dans la vie de tous les jours ? Comment ces personnes vivent-elles le fait d'être pointées constamment du doigt dans la rue ? Mais aussi la question de la paternité se pose. le fait de vouloir un enfant, alors qu'il n'y aura pas de figure maternelle. Et la jalousie de la plus grande qui se sent rejetée alors qu'elle a toujours eu l'attention sur elle.​
​En résumé, une fois qu'on sait le vrai résumé et qu'on ne s'attend pas a beaucoup d'humour et à des parents retombant dans l'adolescence, le livre est plus qu'un roman. Il est aussi psychologique, il nous fait nous poser des questions sur la vie actuelle, sur l'adolescence, la relation parents/enfants à ce stade-là, sur l'homosexualité. Bref, des sujets importants et bien traités. On s'identifie rapidement à Camille et Léo, et c'est pour cela aussi que l'on continue notre lecture. Outre la grosse déception d'un mauvais résumé reçu, j'ai malgré tout été touchée par cette lecture qui nous remettent beaucoup en question.

* Je remercie Pygmalion pour leur confiance ! *
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
liliunivers
  03 août 2017
http://liliandtheworldofbooks.blogspot.be/2017/08/des-eclaircies-en-fin-de-journee.html
C'est une lecture qui reste mitigée, mais qui ne m'a pas déplu non plus. J'ai trouvé le thème de l'histoire assez cohérente de la vie de tous les jours. Elle parle de divorce, d'un remariage, d'homosexualité...
L'histoire en général est assez bien menée et l'on suit assez facilement les personnages. Par contre, en aucun cas, j'ai compris le comportement de Léopoldine envers ses parents. Je suis consciente que cela n'est pas facile à vivre au quotidien, mais à son âge, elle aurait dû faire plus d'efforts.
Les personnages sont intéressants, mais malheureusement pas attachants pour ma part. J'ai quand même apprécié de les connaître.
L'intrigue est un peu lente, mais reste bien menée. C'est une histoire qui touche beaucoup de personnes et j'ai trouvé que l'auteure restée dans le juste.
Pour conclure, même si leur fille ne m'a pas du tout plus concernant son comportement, cette histoire vous touchera peut-être. Entre amours, joie, doute, colère... Tout cela réuni donne un assez bon rythme à l'histoire. Ce n'est pas un coup de coeur certes, mais cette histoire est à lire une fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aujardinsuspendu
  16 juillet 2017
Un roman qui traite de l'homoparentalité voilà ce qui m'a donné envie de le lire. Léo est une lycéenne qui partage son temps entre l'appartement de sa mère Camille, les cours au lycée et les soirées chez son père Paul. Il a refait sa vie depuis plusieurs années avec un autre homme. Camille et Léo s'y sont faites, elles respectent sa nouvelle vie et entretiennent de bonnes relations avec lui. Tout bascule quand Paul décide d'avoir un autre enfant. Léo se sent mise à part, rejetée et ne trouve plus sa place.
Le premier élément qui m'a sauté aux yeux dès les premières pages est le style de narration. Troisième personne du singulier pendant tout le roman ce qui n'aide pas à avoir de l'empathie pour les personnages, surtout quand Léo montre son côté adolescente rebelle.
De plus, je m'attendais à ce que le thème principal de ce livre soit beaucoup plus développé. L'auteur aborde l'homoparentalité, mais sans parler des côtés négatifs que pourraient ressentir Léo ou encore Camille, l'ex femme. Ici, tout est déjà fait. Paul est heureux en ménage et personne n'a l'air d'avoir mal vécu cette situation à un moment donné. J'aurais donc aimé plus de nuances pour un sujet qui reste sensible encore de nos jours.
Les personnages manquent également de profondeur ce qui est lié avec le reste. Pour m'embarquer véritablement il aurait fallu que l'auteur se glisse dans la peau de cette lycéenne, ce qui aurait aussi donné une autre dimension au roman.
Lien : https://aujardinsuspendu.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ValHou57ValHou57   26 juin 2017
Léo s'abstient de claquer la porte -manquerait plus qu'elle réveille le divin enfant- et entre dans le salon où elle se laisse tomber dans son fauteuil de prédilection. L'heure de son arrivée est désormais grevée d'un enjeu majeur, puisqu'elle ne détermine plus le temps qu'elle partagera avec son père, mais celui qu'elle pourra consacrer au charmant nourrisson qui passe environ vingt heures sur vingt-quatre à dormir. Selon les jours, elle bénéficie de l'immense privilège consistant à changer sa couche, lui donner son bain ou le biberon, lui faire faire son rot et accessoirement se faire vomir dessus, ce qui n'émeut ni son père ni Alex. De manière générale, les soucis et le quotidien de la jeune fille ne semblent plus préoccuper grand-monde dans la maison paternelle, ce qui l'arrange plutôt compte tenu de ses notes en chute libre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValHou57ValHou57   26 juin 2017
Avec le recul, le plus difficile à vivre avait été la réaction de leurs amis. L'onde de choc qu'avait causée la nouvelle parmi eux était immense; non contents d'évoquer le sujet à longueur de dîners, leur curiosité était sans limites. Est-ce que vraiment elle ne s'était rendu compte de rien? N'avait-elle jamais surpris Paul posant un regard lourd de convoitises sur un autre homme? Et s'agissant de leur vie sexuelle, n'y avait-il rien qui aurait pu éveiller ses doutes? Pour tous ces couples que cet événement avait rassurés dans leur normalité, son identité se résumait à l'amie qui avait épousé un homo sans le savoir et dont la fillette allait au-devant d'un mal-être inéluctable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValHou57ValHou57   26 juin 2017
La vision du couple qu'ils forment avec leur enfant frappe l'adolescente de plein fouet. Pour la première fois, elle prend conscience de leur statut de parents. Et de famille. Le trio qu'ils avaient composé avec elle lui semble soudain bancal, alors que celui-ci es parfait. Et par définition, elle n'y a plus sa place. Est-ce cela qui la gêne le plus, ou bien l'absence de figure maternelle dans ce tableau d'un couple entourant un enfant? Impossible à dire, tout ce qu'elle sait, c'est qu'un sentiment encombre soudain son esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Agathe Colombier-Hochberg (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agathe Colombier-Hochberg
Agathe Colombier Hochberg - Rien de personnel .Agathe Colombier Hochberg vous présente son ouvrage "Rien de personnel" aux éditions Fleuve. Rentrée littéraire janvier 2014. http://www.mollat.com/livres/colombier-hochberg-agathe-rien-personnel-9782265093522.html Notes de Musique : ?Noah? (by The New Heaven and The New Earth). Free Music Archive.
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr