AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782379100017
Livr's Editions (22/11/2018)
4.18/5   44 notes
Résumé :
Mila Dark, une auteure à succès, peine à achever le second opus des aventures de Borowak, tueur en série impitoyable et sanguinaire. Fragilisée par un énième échec sentimental, pressée par les exigences de son éditrice, Mila consent à se mettre au vert et part s’isoler en plein coeur de la Vallée de la Semois pour tenter de finaliser son manuscrit. L’auberge rouge ressemble à un véritable havre de paix. Un cadre idyllique, un calme salvateur et des rencontres exalta... >Voir plus
Que lire après CorpuscritVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,18

sur 44 notes
5
17 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Je remercie infiniment Pauline de m'avoir offert ce livre pour mon anniversaire et qui, grâce à son challenge, m'aura permis de le lire en l'espace de quelques heures seulement. J'avais découvert l'auteure avec Là où se cache le mal, qui a été un coup de coeur pour moi, j'ai donc plongé dans cette lecture en toute connaissance de cause.
L'histoire et ses personnages : L'auteure nous plonge dès les premières pages dans l'horreur de son personnage principal, l'auteure à succès Janelle Meignan alias Mila Dark. L'histoire nous est racontée à la première personne, nous sommes donc dans la tête de Janelle. Celle-ci est envoyée dans un hôtel de la Vallée de la Semois, en Belgique, afin de s'isoler pour écrire son deuxième livre. Mais le lieu qu'on nomme l'Auberge Rouge recèle bien des horreurs entre ses murs... Janelle est la cible d'un jeu machiavélique et macabre, on l'a enfermée dans l'hôtel en y laissant des pièges en travers de sa route.

En parallèle, elle nous raconte son passé et le comment elle en est arrivée là. Si j'ai été touchée par le personnage de Mila/Janelle, j'ai détesté dès le départ celui de son éditrice Yannick Meyer. Une femme dénuée d'empathie et seulement motivée par l'appât du gain que pourra lui apporter son auteure.

Je me suis figuré tous les hommes de cette histoire jeunes et séduisants (enfin peut-être pas Maurice, le réceptionniste), tous aussi gentils que suspects. Je regrette qu'on en sache pas plus à la fin sur leur compte.
Ressenti général : Tout comme dans Là où se cache le mal, la plume est extrêmement fluide et agréable à lire, impossible de lâcher ce livre. Les chapitres sont courts et j'ai beaucoup aimé la construction entre le passé et le présent qui finissent par se croiser.

Les épreuves que traverse Janelle sont immondes. Car derrière chaque chambre de cet hôtel (heureusement qu'il n'y en a que dix !) se cachent nombre de phobies et d'horreurs. Plus les pages défilent, plus Janelle est dépouillée de son humanité. Je ne compte plus les fois où j'ai failli vomir avec elle. Je me voyais très bien à sa place : sale, faible, désespérée. On affronte les pieds écorchés, les serpents, les rats, les vers... Mais pour mon plus grand bonheur, pas d'araignées !

J'ai pensé pendant un instant fugace que c'était un remake gore de Fort Boyard mais sans équipe et encore moins d'argent à la fin.

C'est une histoire absolument glaçante où j'ai été un peu déçue par la fin, je n'ai pas été surprise par les explications.

Cependant, j'ai adoré frissonner de dégoût, d'effroi, de désespoir avec Janelle et j'admire sa force. Malgré son état, elle n'a jamais abandonné l'idée de sortir de cet enfer.

Je salue les passages bien dégueulasses, je n'avais pas ressenti ça depuis la Chambre de lactation de Frédéric Soulier.

La torture a eu de nombreuses facettes dans ce livre. Je ne pouvais pas croire que toutes ces horreurs ont été provoquées par un être humain. Et pourtant... Alors, pour les amateurs du genre, c'est le moment de vous laisser convaincre !
Commenter  J’apprécie          20
Bonjour les babeliophiles petit retour sur ma dernière lecture de 95 pages sur ma liseuse.
Corpuscrit roman noir horrifique court et lu en quelques heures. Milan Dark auteure doit ecrire une suite de son 1er livre qui a été un succès. Son éditrice l'envoi à l'auberge rouge dans les Ardennes belges pour qu'elle trouve l'inspiration. Et elle se retrouve attachée sur une chaise à moitié dénudée et mila Dark doit trouver les clefs pour pouvoir s'en sortir. Un Fort Boyard puissance 100 mais sans le pere Fouras. Qui peut lui en vouloir autant et pour quelle raison aussi.
Genre de lecture ou la fin est un peu tiré par les cheveux mais bon.....j'ai passé un bon petit moment mais comme je dis toujours ceci n'est que personnel.
Commenter  J’apprécie          110
Mila Dark, une auteure à succès, est en panne d'inspiration sur le second opus de son roman, et ce qui n'arrange rien elle est fragilisée par une énième déception sentimentale. Sous les conseils avisés de son éditrice elle accepte de partir s'isoler quelque temps afin de trouver la force de terminer les aventures de Borowak…
Bienvenue à l'auberge rouge, qui au premier abord a tout d'un véritable havre de paix…

« L'un des avantages de l'écrivain consiste à pouvoir se venger des gens en les intégrants dans une histoire. Tuer ou maltraiter un personnage fictif inspiré d'une connaissance peut soulager »

Imaginez vous, vous réveiller ligoté à une chaise, sans aucun souvenir des derniers événements… comment réagiriez vous? Auriez vous la force de vous battre ou vous laisseriez vous sombrer? Pour ma part je préfère même pas imaginez!!!

Ce thriller horrifique, en huit clos est magnifiquement orchestré, il met nos phobies à rudes épreuves. J'ai adoré cette lecture qui vous absorbe au point d'avoir la sensation de vivre les situations, de ressentir les angoisses, les douleurs et les odeurs! Étant phobique d'un grand nombre de choses je vous dire que j'ai vraiment grincer des dents lors de ma lecture! mes sensibles s'abstenir !

L'auteure dès les premières pages nous plonge dans l'ambiance, le récit alterne avec les événements qui se sont déroulés dans la vie de Mila avant que tout bascule, ce qui rend le récit encore plus prenant et dynamique. J'ai vraiment apprécié cette double temporalité qui nous permet de mieux connaître Mila.

« Tout ceci se résumait à un jeu pour eux, et la partie se jouait en solitaire »

Mila est un personnage pour qui on ne peut qu'avoir de l'empathie, elle semble douce, marquée par les stigmates de sa vie et regorge de ressources. Elle va vivre un véritable enfer… mais je ne veux pas trop vous en dire afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte de cette intrigue qui vaut vraiment le détour. Et le dénouement est totalement inattendu!



C'est mon premier livre de cette auteure et je peux vous dire qu'il ne sera pas le dernier, j'ai beaucoup aimé sa plume et sa manière de vous immerger dans son histoire. Je conseille ce livre à tous les adeptes de lecture horrifique, vous ne serez pas déçu.

Alors êtes vous tenté par un séjour à l'auberge rouge?
Commenter  J’apprécie          30
✔️Mon ressenti : J'ai flashé, lors de sa parution, sur la couverture. Depuis j'ai rencontré l'auteure et j'ai commencé à la découvrir grâce à deux coups de coeur : Abandonnée et Cemeterry Challenge.
Mila, auteure d'un premier roman à succès, s'éloigne de Lille sur les recommandations de son agent littéraire après avoir été une fois de plus trahie dans sa relation amoureuse. Elle va se retrouver dans un chalet pour écrire la suite des aventures de son tueur en série. L'Auberge Rouge après lui avoir permis de retrouver son inspiration se révélera sa prison.
Alors évidement, on se dit une auteure prise au piège, pourvu que cela ne soit pas trop proche de « Misery ». Eh bien bonne surprise puisque pas du tout !
L'auteure alterne les chapitres entre la séquestration et sa vie quelques jours avant, ce qui donne un suspense à couper le souffle tout au long du roman. Je l'ai d'ailleurs lu d'une traite, cela commence à devenir une habitude avec Christelle !
Le personnage de Mila nous tient par la main et nous emmène à ses côtés, elle a un petit quelque chose de fragile qui me plait beaucoup.
L'auteure relate de nombreuses situations qui s'avèrent difficiles pour le personnage mais qui remuent également le lecteur… je vous laisse découvrir ! Résultat, j'ai eu de nombreuses grimaces de dégoût, et me suis dit « Ah mais Nan… » et pourtant si…
Ce roman est à déconseiller aux âmes sensibles, certaines scènes sont très visuelles, mais en plus olfactives, et même auditives… A quand le coté gustatif Christelle ?
Si vous avez le coeur bien accroché, je vous le conseille pour la soirée d'Halloween, vous allez vous régaler, enfin, façon de parler !
🤔Note à moi-même: Abandonner l'idée d'être auteure de thriller....
🗣Citation : « L'un des avantages de l'écrivain consiste à pouvoir se venger des gens en les intégrants dans une histoire. Tuer ou maltraiter un personnage fictif inspiré d'une connaissance peut soulager. »
🎯Mots Clefs : Auteure / Agent / Amour / Ecriture / Horreur
🏆Ma note : 18/20
Commenter  J’apprécie          12
Mila Dark alias Janelle fait une grave dépression suite à une fausse couche. En plus de perdre son bébé elle perd également son mari qui, n'arrivant pas à la sortir de sa dépression, préfère la quitter pour refaire sa vie.

Elle réussira à trouver la force de se relever en se servant de sa douleur : elle va alors écrire un livre sur un tueur impitoyable et sanguinaire qui deviendra un best-seller.
Une façon pour elle d'exorciser sa douleur.

Pour pouvoir écrire un deuxième livre, Mila part quelques jours au vert, dans une charmante auberge.
Ce séjour va être l'occasion pour elle de retrouver l'inspiration, de faire de belles rencontres.
Mais cela va surtout être l'occasion pour elle de connaitre un véritable calvaire.

Entre horreurs et humiliations, sera-t-elle suffisamment forte cette fois pour s'en sortir ?

*****

Comment réagiriez-vous si vous étiez prisonnier, quelque part, sans vous rappeler le pourquoi du comment ? Succomberiez-vous à l'angoisse, inerte dans un coin ; ou feriez-vous tout pour vous en sortir ?
Dès les premières pages, Christelle Colpaert Soufflet nous propose de plonger dans cette histoire efficace où la terreur est à son comble.

La narration se fait à la première personne. C'est Mila qui vous raconte son histoire, son calvaire !
J'espère que vous avez le coeur bien accroché.
L'atmosphère est angoissante, sordide.
C'est une histoire dans laquelle, pour survivre, Mila devra faire des choix qui vont à l'encontre de ses convictions, qui mettent en péril sa dignité.

L'auteur maîtrise très bien le dosage de la terreur. L'écriture est efficace, précise.
Là où certains lecteurs verront des longueurs, moi j'ai y vu une façon astucieuse pour l'auteur de nous impliquer pleinement dans le calvaire de Mila, de nous immerger dans cette folie sans nom. J'ai eu le sentiment de vivre cette horreur au même rythme que Mila. Cela donne une dimension plus réelle à cette histoire qui est très intense psychologiquement.

Moi qui suis fan des films d'horreur, j'ai eu l'impression de visionner un de ces films dans lequel votre corps reste crispé durant tout le récit car votre niveau de stress est incontrôlable. D'ailleurs, ce livre n'est pas sans me rappeler les films « Saw ».
Vous êtes dans la même galère sans possibilité dans sortir !

Bien que j'ai deviné en partie la fin, cela reste pour moi un très bon moment de lecture.

Cette auteur a déjà plusieurs livres d'horreur, de fantastiques, de maisons hantées à son actif, je vais m'atteler à les découvrir avec beaucoup de plaisir et d'intérêt.
Lien : https://www.facebook.com/per..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
L'un des avantages de l'écrivain consiste à pouvoir se venger des gens en les intégrant dans une histoire. Tuer ou maltraiter un personnage fictif inspiré d'une connaissance peut soulager.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : horreurVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (108) Voir plus



Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
965 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

{* *}