AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1694758141
Éditeur : Auto édition (21/09/2019)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
COLPINDidierCOLPINDidier   24 septembre 2019
Préface de
Jean-Marc De la Fonchais

Il y a dans la poésie
Comme dans celle de Didier
Une part de mystère.
Mystère des mots
Auxquels chaque poète
Donne un sens singulier
Ou pluriel selon le cas
Mystère du rythme
Balancé ou Musical
Selon chaque partition.
Ici tout en quatre temps
Bien carrée.
Mystère de la rime
Riche, pauvre ou vagabonde.
Enfin mystère du sens de l'écrit.
A chacun de le trouver
Dans une clé multiple
Comme nous l’explique Didier
En son introduction.
Indignation ou adoration
Spleen ou exaltation
Le poète compose
Cette part d'éternité
Pour lui d'abord
Pour les autres à venir,
Si leur cœur rencontre
Le sien.
Dans celui de l’Humanité.
Ainsi vivra cette oubliée
De notre « pseudo » civilisation
Dont la lumière
Ne s'étendra qu'avec
La race humaine
La nôtre.
En attendant
Promenez-vous
Envolez-vous
Dans la poésie
Généreuse
Et sincère
Offerte ici…

Jean-Marc De la Fonchais – Septembre 2019

Etant né en Mayenne de parents et grands-parents mayennais et ayant vécu à Laval pendant près de 50 ans, je suis content et heureux que la préface de ce recueil émane d’un poète de ce département…

Jean-Marc De la Fonchais : Pour lui la poésie est un « mode de vie »… Il découvre le plaisir d’écrire en classe de seconde. Cet homme amoureux des lettres et de la nature doit quitter son hâvre de paix, pour ses études. Après son bac, il se dirige à Paris, dans une école d’agriculture. « C’est amusant, aller dans la capitale pour apprendre l’agriculture, constate le poète. Avec mes diplômes, je trouve un travail dans l’agroalimentaire en Île de France, mais l’âme de la Mayenne me manquait. »
Son attirance pour la terre le verra travailler pendant vingt ans dans le milieu agricole. Labourer, semer, suer pour la nature le conforte en même temps qu’elle l’inspire pour ses écrits. Ce poète avait écrit, en 1968, son premier bouquin de poèmes Ombres et lumière. Il a maintenant huit livres à son actif.
Malheureusement, la paysannerie ne l’accompagnera pas jusqu’au bout, comme il l’aurait voulu. Paris le rappelle et il finit, jusqu’à l’âge de la retraite, comme inspecteur des finances.
Jean-Marc de la Fonchais a découvert, en plus de la littérature, le monde des volcans, et là aussi, il déploiera son énergie pour les affronter à Hawaï, en Éthiopie, en Indonésie, en Amérique centrale... Les odeurs, la chaleur, le magma, les cratères, mais aussi son attirance pour l’humus ne l’ont-ils pas envoûté ? Toujours est-il qu’aujourd’hui, l’auteur poète affirme: « L’écriture me réveille aux grés des rencontres, des émotions et des situations ».

(Ce texte est constitué d’extraits du Ouest-France du 24 juin 2109 présentant son dernier ouvrage)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
COLPINDidierCOLPINDidier   24 septembre 2019
Dos de couverture :

Régulièrement Didier COLPIN puise dans le flot linéaire de ses poèmes écrits jour après jour un certain nombre de textes pour constituer des recueils ayant un thème conducteur (comme la mort, la Femme mais aussi le rock, la guerre, la Bible, la religion, l’Art).
Il a opéré ici de la même manière, mais plutôt qu’un fond commun c’est une forme particulière qui les unit : ils sont tous en huit pieds avec une césure à 4.
D’où la présence dans le titre de ballades en 4/ 4.
Le sens ressenti en s’y promenant sera obligatoirement le bon puisque l’interprétation appartient au Lecteur…
Donc pas « vroum vroum » dans des chemins boueux ?
Et non…
Arnaque ?
Non plus…
Juste un jeu de mot : car c’est le terme balade avec un seul ‘l’ qui signifie promenade.
Avec deux ‘l’ -comme ici- il a pour synonyme (actuel) chansonnette.
Grâce à ces deux ailes, puissiez-vous vous envoler avec plaisir vers les rives de la poésie.
Pour y trouver des rivages qui sont parfois sombres…
Mais parfois pas….
Et toujours en reflets de notre Humaine condition…
Et pourquoi avoir sélectionné 44 poèmes ?
Simple clin d’œil à la Loire-Atlantique, département dans lequel il réside et qui musicalement s’intègre bien dans le titre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Didier Colpin (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Colpin
texte © Didier Colpin, ( https://www.facebook.com/didier.colpi... ), tous droits réservés musique, instruments, voix, mise en images © Franklin Hamon ( https://www.facebook.com/lesrosesveltes ) , tous droits réservés
5° poème mis en musique et en images par Franklin Hamon, qui en est également l’interprète. Travail toujours aussi b e a u . . . Que dire sinon un sincère MERCI ?!
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Peintres connus , leurs prénoms

1619-1690. Le Brun

Charles
Jules
Emile
Georges

12 questions
62 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre