AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Berton (Traducteur)
ISBN : 2746700840
Éditeur : Autrement (30/11/-1)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 87 notes)
Résumé :
"Le soir, Vincent fumait son cigare et lisait à un bout du canapé. Misty buvait lentement son café et lisait à l’autre bout. Cela ne ressemblait en rien aux aventures que Vincent avait connues. En fait, leur première nuit ensemble aurait pu paraître relativement peu romantique. Vincent ne souleva pas Misty de terre. Elle ne fondit pas dans ses bras en disant "prends-moi, je suis tout à toi". Ils ne se saoulèrent pas avant d'arracher les couvertures. Ils allèrent sim... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
carre
  14 juillet 2013
Alléché par l'éloge de ma libraire, j'ai cédé à la tentation d'une vie merveilleuse.
Alors de quoi ça cause ? Guido et son cousin Vincent rencontrent la love avec Holly (pas le premier soir) et Misty. Jolie situation, bel appartement tout baigne pour nos sympathiques trentenaires. A bien sur, il y a de temps à autre des petits tracas (A ces hommes, ils comprendront jamais rien aux subtilités féminines), Laurie Colwyn nous raconte ça avec une certaine élégance, mais alors pourquoi ce sentiment de m'en moquer comme de l'an quarante. Avec une pointe de gentillesse pour pas dire de niaiserie franchement pénible, elle déroule un récit sans aspérités. Comme si le roman était déjà daté, un brin vieillot. Une vie merveilleuse, si c'est ça, je passe mon tour.
Allez je retourne vers mon bon Cali, dit Bruno « C'est quand le bonheur ? »
Commenter  J’apprécie          380
elliedenormandie
  17 mars 2016
Livre offert dans le cadre d'une opération Livre de Poche, je l'ai laissé traîner un bon bout de temps dans une pile de livres "à lire (quand j'aurais plus rien)".
Et voilà que je l'ai lu !
C'est l'histoire de Vincent et Guido, meilleurs amis et cousins au troisième degré. La vie leur a bien réussi et à la trentaine, la question de se stabiliser sentimentalement se pose. Chacun rencontre sa moitié et ... (vous avez qu'à le lire)
Résultat, on se retrouve avec le roman de deux mecs en galère d'amour et c'est frais ! Surtout que c'est écrit par une femme. Il y a les sentiments, les craintes, l'humour et tout plein de choses qui rendent le roman attrayant et rapide à lire.
En fait, je ne sais pas pourquoi je l'ai laissé aussi longtemps de côté.
Commenter  J’apprécie          50
anne_le_bruit_des_vagues
  08 avril 2014
Heu... Oserai-je vous avouer que je me suis aperçue, à la 221ème page, que j'avais déjà lu ce roman ? Certainement ne m'avait-il déjà pas passionnée à l'époque... Bon, ça se lit facilement, et les personnages sont attachants. Il leur faut juste apprendre à prendre le risque de vivre heureux à deux. Un passage (celui dont je me suis souvenue !) m'a bien amusée : celui ou l'on croise un professeur aux allures de gourou en adoration devant sa muse complètement loufoque-dingue. Si vous voulez ne pas vous prendre la tête, voilà le livre qu'il vous faut...
A noter que ce livre a reçu, en 2005, le prix du Choix des Libraires.
Et puis, quand même, un autre tout petit plus : ...pour la "une" du bouquin, que je trouve originale.
Commenter  J’apprécie          30
Vielivre
  11 juillet 2017
Un éloge de Laure Adler en guise de préface m'a amenée à lire ce livre.
Une histoire banale - un couple, une amitié avec un autre couple, la vie des deux couples, les états d'âme de l'une, de l'autre, de l'un, de l'autre, de pauvres analyses psychologiques, la trame qui se déroule limpidement et ennuyeusement et vous : le lecteur, qui attend, qui attend une péripétie, un déclenchement qui ne viendra pas.
Une Amérique middle-class bien sous toutes coutures , bien sous tous rapports.
Deux femmes, deux hommes, deux couples, la complexité de l'être humain s'évente au delà d'une personne et c'est ce que semble vouloir nous dire Laurie Colwin. La difficulté d'être deux...pourtant la quête permanente de l'Homme !
Commenter  J’apprécie          00
helaia
  06 avril 2014
Je ne sais pas pourquoi j'ai aimé, mais le fait est que j'ai aimé et que je me suis demandée comment cet écrivain avait su m'attirer dans ses filets pour lire ce livre et même être accrochée. et je n'ai toujours pas lé réponse....
Les personnages sont attachants mais ce n'est pas le genre de livre qui peut généralement me tenir en haleine.
Le mystère reste complet, je suis ravie de l'avoir lu.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
SirennaSirenna   09 septembre 2015
Comme tous ces gens qui préfèrent le fantasme à l'analyse,il savait qu'Holly était sans doute excentrique,capricieuse,et difficile à vivre.
Commenter  J’apprécie          90
SirennaSirenna   09 septembre 2015
Misty avait délibérément façonne sa personnalité.Elle se sentait proche de ces coquillages qui paraissent compliqués,mais qui ne sont que l'habitacle d'un animal au corps très mou.
Commenter  J’apprécie          50
sld09sld09   10 septembre 2017
Le soir, Vincent fumait son cigare et lisait à un bout du canapé. Misty buvait lentement son café et lisait à l’autre bout. Cela ne ressemblait en rien aux aventures que Vincent avait connues. En fait, leur première nuit ensemble aurait pu paraître relativement peu romantique. Vincent ne souleva pas Misty de terre. Elle ne fondit pas dans ses bras en disant "prends-moi, je suis tout à toi". Ils ne se saoulèrent pas avant d'arracher les couvertures. Ils allèrent simplement au lit comme s'ils avaient passé leur vie à aller au lit ensemble. Ils enlevèrent leurs vêtements et les plièrent. Ils firent tous deux semblant de ne pas remarquer que les mains de l’autre tremblaient. Misty tira les couvertures comme elle le faisait d'habitude, sauf que ses genoux se dérobaient sous elle. Une fois couchés, ils ne se jetèrent pas l'un sur l'autre avec des cris incohérents. Ils ne fermèrent pas les yeux pour défaillir en d'innommables extases. Ils restèrent couchés un moment côté à côte avant de s'apercevoir qu'ils se tenaient la main
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ju-s-tineju-s-tine   16 avril 2014
Elle savait peut-être arranger des tableaux sur un mur au centimètre près, mais en matière de sentiments, c'était Gengis Khan. Faisait-elle partie de ces personnes ordonnées qui avaient besoin d'une certaine forme de désordre de temps en temps?
Commenter  J’apprécie          30
MadameTapiocaMadameTapioca   09 février 2017
- La vie a été très parfaite ces derniers temps. Elle est tellement parfaite que je la trouve un peu effrayante. Je n'arrive presque pas à la voir. Je crois que nous avons besoin de vivre séparés pendant un petit moment. J'ai peur que, si l'un de nous ne part pas, nous nous réveillions un matin couverts de toiles d'araignées sentimentales et que nous ne fassions plus attention l'un à l'autre.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Laurie Colwin (1) Voir plusAjouter une vidéo

Laurie Colwin : Une vie merveilleuse
Dans les jardins du manoir d'EYRIGNAC, en Dordogne, Olivier BARROT présente le livre "Une vie merveilleuse", de Laurie COLWIN, paru aux éditions AUTREMENT. Vues aériennes des jardins du manoir d'EYRIGNAC et images d'illustration.
autres livres classés : littérature américaineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1077 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre