AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374251349
Éditeur : Rue Echiquier (21/03/2019)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Lorsqu’il est question de la pollution plastique, nous avons tous les mêmes images qui nous viennent en tête : des montagnes de détritus, des continents de déchets dans nos océans, des poissons et des oiseaux aux estomacs intoxiqués – sans compter la pollution invisible de l’air, des sols et de notre alimentation due aux microplastiques. À ces drames écologiques s’ajoute l’évidente omniprésence de ce matériau dans notre quotidien. Le plastique est partout et s’est r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Tbilissi
  28 juillet 2019
J'ai eu du mal à venir à bout de ce livre tant il est dense et foisonne d'informations. Afin de publier ma critique dans le temps imparti j'en livre ici une première impression, mais je ne manquerai pas d'y revenir régulièrement tant il est riche et instructif.
Matthieu Combe, qui a effectué un travail de recherche et de synthèse colossal, commence par dresser un état des lieux tout bonnement effarant et effrayant de l'explosion de la consommation mondiale de plastique, et surtout des difficultés à le recycler. En effet, si cette matière a semblé dans un premier temps merveilleuse de légèreté et malléabilité, elle est aussi très solide et résistante et met des centaines d'années à se dégrader, en laissant des traces irréversibles sur l'environnement. C'est une réelle prise de conscience, un cataclysme même pour moi, me pensant citoyenne modèle car je mets tout mon plastique au recyclage. Or une grande partie du plastique s'érode et se retrouve dans la nature sous forme de micro-particules. de plus si le système de recyclage s'avère plutôt au point en Europe, il n'en est pas de même en Asie, Afrique et Amérique du Sud, et la quasi-totalité du plastique produit se retrouve dans les écosystèmes (jusqu'à plusieurs kilomètres de profondeur dans les océans!), avec des conséquences désastreuses sur la nature, les animaux et les humains. le meilleur plastique n'est donc pas le plastique recyclé, mais le plastique non produit, et il nous faut changer notre manière de fonctionner de toute urgence !
Abasourdie par cette vérité apocalyptique, j'ai entamé la deuxième partie de l'ouvrage qui m'a quelque peu remonté le moral. Je suis en effet subjuguée et éperdue d'admiration pour ces hommes et ces femmes qui refusent de se résigner et font preuve de tant d'ingéniosité pour améliorer la situation, que ce soit pour nettoyer les océans, mieux recycler le plastique ou en créer de nouveaux, biodégradables et donc plus plus respectueux de la nature.
Les témoignages de ces engagés avertis et passionnés émaillent l'ouvrage et sont source d'inspiration.
On trouve aussi des idées et des solutions pour agir au quotidien à échelle personnelle, ce qui fait que ce livre devrait atterrir entre toutes les mains.
Merci aux éditions "rue de l'échiquier" pour la qualité de cette publication, et de m'en avoir fait bénéficier lors de l'opération "masse critique" de Babelio. le petit mot joint à l'envoi m'a beaucoup touchée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
topocl
  29 juillet 2019
Vous appliquez scrupuleusement les consignes du tri sélectif et êtes très fièr(e) du petit sac en coton qui remplace désormais pour vous les sacs en plastique. Vous pendez donc maîtriser la question du plastique ? Pas du tout ! Matthieu Combe, chimiste passionné de questions environnementales, a étudié la question pour vous, d'une façon quasi exhaustive.
Après avoir énuméré les dégâts liés au plastique( sur la planète, l'homme, et les animaux), il parle déchets, recyclage, valorisation énergétique,il présente les carences institutionnelles et entrepreneuriales, mais aussi les initiatives les « solutions à tous les niveaux" : pour mieux nettoyer, recycler, fabriquer le plastique sous toutes ses formes.
C'est extrêmement intéressant, très bien documenté, cela fourmille d'informations. Un peu trop ? L'ouvrage aurait sans doute gagné pour le grand public à une sélection un peu plus drastique. Il n'empêche que les informations sont passionnantes, et la lecture tour à tour déprimante ou encourageante, pour notre belle planète.
Merci à babelio, masse critique et les éditions rue de l'échiquier !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Benjitoub
  07 août 2019
Plusieurs livres consacrés à la question du plastique sont sortis récemment. J'ai choisi ce livre car il s'agissait d'une enquête et non d'un guide pratique. Et je ne regrette pas! Il y a certes beaucoup d'informations, mais toutes très intéressantes et qui permettent de faire le tour complet du sujet! Je pense que ce livre deviendra une référence sur le sujet : il permet à quiconque de bien comprendre les enjeux, les solutions (et les freins!) pour combattre la pollution plastique. Les solutions sont à tous les niveaux comme le dit le sous-titre et chacun à son échelle, peut et doit agir! A recommander à tous ceux qui se posent des questions sur le plastique!
Commenter  J’apprécie          20
lireetsortir
  23 août 2019
Survivre au péril plastique ?
Ecrit par Matthieu Combe, journaliste en environnement et conférencier, cet ouvrage porte bien son nom puisqu'il s'intitule Survivre au péril plastique. Son contenu est complet. Il permet de faire le tour de la problématique liée au plastique. Sont notamment traités dans cet ouvrage la révolution du plastique, son apport dans notre quotidien, les impacts de celui-ci sur les milieux environnementaux et les difficultés de son recyclage. Ce livre permet ainsi au lecteur lambda de véritablement prendre conscience des dangers représentés par ce qui a été pendant quelques décennies comme un des matériaux parmi les plus employés. Il nous appelle à nous responsabiliser, sans nous culpabiliser, sur la façon dont nous pouvons nous impliquer individuellement pour lutter contre ce qui est désormais devenu un véritable fléau.
C'est un ouvrage très agréable à lire. La qualité de son écriture, la précision des faits et des exemples donnés ainsi que son approche pédagogique permettent une accessibilité à un large public. Il est également agrémenté de dessins et de schémas qui facilitent une bonne compréhension du sujet abordée par l'auteur.
Edité par Éditions Rue de l'échiquier, 21 mars 2019
20 €


Lien : https://www.facebook.com/Lir..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
TbilissiTbilissi   28 juillet 2019
Les pollueurs ne sont pas sensibles à ces messages, car ils estiment normal qu'il y ait quelqu'un pour nettoyer derrière eux ou, tout simplement, car cela ne leur pose pas de problème que leur environnement soit souillé. Dans ces conditions, la génération des amendes semble être la dernière solution. [...] Qui continuera à jeter des détritus n'importe où, s'il lui en coûte 68 euros à chaque fois ?
Commenter  J’apprécie          40
TbilissiTbilissi   08 juillet 2019
Bien que louables et utiles, les opérations de nettoyage n'en demeurent pas moins à double tranchant, car elles sensibilisent mais déculpabilisent à la fois. En effet, elles peuvent donner l'impression, pour les esprits les moins avisés, que quelqu'un sera toujours là pour nettoyer les déchets de ceux qui polluent. Mais l'immensité de la pollution ne se ramassera pas à coups de pelle et de bonne volonté ! Les opérations de nettoyage constituent un palliatif à court terme qui ne s'attaque pas aux causes réelles de la pollution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TbilissiTbilissi   28 juillet 2019
Pour aller encore plus loin et diminuer le recours aux bouteilles d'eau, il faudrait avoir accès facilement à de l'eau du robinet hors foyer. Malheureusement, les fontaines d'eau potable sont désormais rares dans les lieux publics, où l'eau du robinet a laissé sa place à l'eau en bouteille. Or, la bouteille la plus respectueuse de l'environnement n'est pas celle qui est recyclée, mais celle qui n'est pas produite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TbilissiTbilissi   28 juillet 2019
Jeter les déchets dans les fleuves ou la mer sera encore longtemps la seule solution pour s'en débarrasser. Le fait n'est pas nouveau, c'est une pratique ancestrale. Mais avant le plastique, les déchets étaient organiques, et donc biodégradables. Aujourd'hui, c'est une autre histoire !
Commenter  J’apprécie          30
TbilissiTbilissi   28 juillet 2019
Les algues constituent une ressource prometteuse : selon l’ONU-eau, les bioplastiques produits à base de microalgues cultivées dans les eaux usées pourraient à moyen terme remplacer le plastique traditionnel, à des coûts moins élevés.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : planèteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Matthieu Combe (1) Voir plus




Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
91 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre