AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Laulette


Laulette
  28 décembre 2020
C'est complètement par hasard que je me suis retrouvée à lire Je ne cours plus qu'après mes rêves. le roman a croisé ma route et, en à peine 24h, je l'ai dévoré… Mon premier Bruno Combes est donc une réussite et même un sacré coup de coeur !

Ce roman, c'est l'histoire de trois femmes, trois « l'» : Louane, Laurene et Louise. Elles sont toutes à un moment charnière de leur vie. En effet, Louane vient de rater son bac et pour lui « apprendre la vie », son père l'envoie travailler pour l'été dans une maison médicalisée pour les malades d'Alzheimer, à des centaines de kilomètres de chez elle. Elle y fait la rencontre de Louise, nouvellement arrivée dans cette maison. Cette dernière est très malheureuse d'avoir quitté sa maison et demande à Louane de l'aider à réaliser un dernier rêve… le destin va mettre sur la route des deux amies une troisième L, Laurene, une femme en pleine réflexion sur sa vie tant personnelle que professionnelle.

J'ai profondément aimé ces trois femmes. Elles sont extrêmement différentes les unes des autres mais elles partagent un désir : celui de s'écouter ENFIN. Il est extrêmement facile de se reconnaître un peu en ces trois femmes même si, forcément, je me suis sentie plus proche de Louane et Laurene. La première me fait penser à moi, quelques années en arrière. L'envie permanente de satisfaire les désirs de ses proches, qui à s'oublier soi-même. Laurene est l'archétype de la femme parisienne qui travaille beaucoup et qui mène une vie à cent à l'heure. Elle est celle que j'ai peur de devenir, vu le secteur dans lequel je travaille. Louise est une mamie en or, qu'on a envie d'aider. J'ai admiré le courage de ces femmes, qui deviennent liées d'une superbe manière. J'ai adoré suivre leurs aventures, devant une « l'» par procuration…

Les thèmes abordés sont puissants. On y parle de suicide, de soumission aux autres et surtout, d'Alzheimer. J'ai véritablement aimé la façon dont Bruno Combes met en avant cette maladie et les difficultés qu'elle créé, tant pour les malades que pour les proches. Ayant perdu mon grand-père de cette terrible maladie, je remercie l'auteur de mettre en lumière cette pathologie d'une si jolie façon. La beauté de l'histoire se retrouve de bien d'autres façons : la plume de Bruno Combes est d'une douceur incroyable, profondément humaine et émouvante. Je suis passée par toutes les émotions au fil des pages et je n'ai pas pu retenir mes larmes en refermant le livre. Ce roman est puits sans fonds de sentiments, d'amour, de liberté et d'espoir.

Enfin, que dire du cadre de l'histoire, dans cette Espagne, si chère à mon coeur ? Nous sommes plongés dans cette merveilleuse région qu'est l'Andalousie, aux portes de Séville, ville qui m'a accueillie pendant 5 mois il y a peu… Quel plaisir d'imaginer le soleil me réchauffer la peau dans cette période si grise et triste.

Si vous avez lu ma chronique jusqu'ici, je pense que vous avez compris à quel point j'ai aimé cette lecture. Une histoire magnifique, des personnages attachants, une plume enivrante. Mon plus beau coup de coeur de cette fin d'année 2020 !
Lien : https://laulettee.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          22



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus