AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Seulement si tu en as envie ... (79)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
araucaria
  10 novembre 2018
J'avais lu une bonne critique de ce roman, et je l'ai trouvé dans une boîte à livres. L'occasion était trop belle. Je l'ai saisi. Je l'ai lu en une seule journée. Ce n'est pas le roman du siècle, de la grande littérature, mais c'est un roman qui fait du bien. Chaque lecteur peut ayant passé un certain âge peut se retrouver dans ses situations, les rapports obligés avec la belle-famille, l'usure du couple, le travail qui prend trop de place, la tendresse trop souvent absente... La fin ne me satisfait pas. Il faut parfois prendre ses responsabilités!
Commenter  J’apprécie          180
Gaoulette
  20 juin 2018
Ca faisait un bail que je lisais des retours positifs et enthousiastes sur les roman de Bruno Combes. Je me suis lancée et aucun regret....
Parlons d'abord de l'auteur et de sa plume. Une narration douce qui fait plaisir à lire. Une narration à la 3ème personne où l'on plonge dans la têtes des héros. C'est simple Bruno Combes nous transporte dans cette histoire d'amour et d'adultère. J'ai eu l'impression de lire une autrice et non un homme. Cette finesse des mots.... Dans ce roman, l'auteur parle de Camille, 43 ans, avocate émérite et mère de deux adolescents!. Un mariage en apparence heureux mais si l'on égratigne un peu il y a quelques failles (comme tous les couples certes). Camille va voir sa coquille fissurée par le retour de son amour jeunesse Stephen.
Un sujet que l'on a pu lire d'une fois mais l'auteur s'en approprie autrement et rajoute sa petite patte d'originalité. Bruno Combes se concentre sur Camille, ses besoins, ses idéaux, son mal-être qui augmente pour peut-être donner une légitimité à son acte.... Des personnages touchants qui va de même pour Richard. Une femme qui s'est enfermée dans un rôle pendant 27 ans et qui vacille à la quarantaine. Oh la fameuse crise....
Un premier amour qu'on idéalise et difficile d'y faire face qu'on est plongé en pleine routine. Une bataille loin d'être égale...
Bruno Combes m'a surprise pour sa prise de position à la fin du roman. Une impression d'inachevé et surtout pour moi qui partait sur un avis négatif. Je me serais arrêtée à ce roman et pas cherché plus loin dans la bibliographie de l'auteur ma note aurait bien basse. J'ai vu une suite sortie cette année et je vais foncer lire la suite des aventures de Camille. Si j'avais pris position et jugée le choix déconcertant de Camille, je n'aurais pas été objective sur le travail parfait de l'auteur. le choix de Camille met mal à l'aise et ouvre la porte malheureusement pour moi au grand n'importe quoi... mais c'est la profonde romantique qui parle.

Par contre j'ai un coup de gueule! le synopsis raconte tout le livre. le manuscrit débarque qu'aux deux derniers chapitres. Je ne supporte pas qu'on me vende du rêve mais heureusement le roman est très bon!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
Valmyvoyou_lit
  13 septembre 2018
Extrait de la présentation éditeur


Vu de l'extérieur, Camille mène une vie parfaite, et pourtant son mariage s'épuise.
Alors, quand le premier garçon qui a fait battre son coeur la recontacte après vingt-sept ans, elle se laisse emporter dans un tourbillon de sentiments.
Stephen est bouquiniste et vit entre ses librairies, de Paris et de Londres.
Lui n'a jamais cessé de l'aimer...


Mon avis


Volontairement, j'ai coupé une partie de la quatrième de couverture. Cette dernière dévoile beaucoup trop l'histoire. Je trouve cela vraiment dommage. En ce qui me concerne, je ne l'avais pas lue, aussi, je n'ai pas eu de frustrations.


Camille est quadragénaire. Elle est mariée à Richard et ils ont deux enfants : Lucas, âgé de huit ans, et Vanessa, une adolescente de seize ans. le couple est à la tête d'un cabinet d'avocats. En apparence, Camille a tout pour être heureuse. Mais la réalité n'est pas si parfaite. Bien que son mari l'aime, il ne lui montre pas. Il n'est pas démonstratif, il est avare de mots gentils et de gestes tendres. de plus, ses beaux-parents sont méprisants et dédaigneux. le moins que l'on puisse dire, c'est que les repas de famille avec eux ne sont pas très agréables.


Alors que sa vie ne fait plus rêver Camille, son amour de jeunesse, Stephen, qu'elle n'a pas vu depuis vingt-sept ans la contacte. Il n'a jamais cessé de l'aimer.


Bien que l'histoire soit racontée par un narrateur extérieur, le lecteur a accès aux pensées de Camille. Je me suis identifiée à elle, je l'ai comprise et j'ai ressenti son désarroi. Ce roman est dans le domaine de l'intime, les mots sont justes, les failles de l'héroïne sont dévoilées sans faux-semblants. Je me suis beaucoup attachée à cette maman qui considère les situations en fonction des répercussions possibles sur ses enfants. Être mère avant d'être femme.


Lorsque Camille prend conscience de ce qu'elle ne supporte plus dans son quotidien, le cheminement de ses pensées est naturel, ses émotions sont compréhensibles. En ce qui me concerne, j'y étais très sensible. Lorsqu'un manque se fait sentir dans notre vie, il est tentant de repenser au passé, voire de l'idéaliser. Aussi, quand celui-ci se manifeste sous la forme d'un amour de jeunesse, il est concevable de se questionner.


Quelle suite, Camille donnera-t-elle à la démarche de Stephen ? Cet ancien amour incarne la nostalgie, le romantisme, les histoires qui font rêver. C'est un homme sensible qui assume ses émotions.


Conclusion


J'ai été surprise par la facilité avec laquelle Bruno Combes s'est glissé dans la peau d'une femme. Les questionnements de celle-ci, ses rêves, ses remises en question, ses envies d'évasion, ses agacements, ses frustrations, etc. sont légitimes. Avec beaucoup de finesse et de délicatesse, l'auteur nous invite dans le coeur de Camille.


J'ai passé un très bon moment avec Seulement si tu en as envie. Ce roman a réveillé mon côté fleur bleue et m'a fait du bien. Demain, je vais acheter la suite : Parce que c'était toi.


Plus de chroniques sur mon blog.
Lien : http://www.valmyvoyoulit.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
BlackKat
  02 janvier 2018
Cela faisait un moment que j'avais envie de découvrir cet auteur et démarrer ce roman un 31 Décembre alors que j'avais besoin d'une lecture "feel-good", histoire de ne pas perdre totalement foi en l'Homme, était le moment idéal.

Un amour de jeunesse donne de ses nouvelles après près de 30 ans de silence. Stephan n'a jamais oublié Camille et si chacun d'eux a suivi sa propre voie, ces retrouvailles vont bouleverser les certitudes de l'un et de l'autre.
Et, à la croisée des chemins, quelle direction choisir?

Je suis tombée sous le charme de la plume de Bruno Combes, spécialement de ses petites phrases de tête de chapitre qui trouvent un écho immédiat en moi. Il a cette manière simple, efficace et emplie d'émotions de raconter les sentiments et les doutes.

C'est un conte de fées moderne, d'un romantisme assumé, mais qui ne m'a pas totalement transportée sur les nuages.

Pourtant, j'ai adoré le personnage de Stephen. Un homme qui vit de sa passion, les livres; cabossé par la vie, la perte de sa femme dans un tragique accident, le laissant seul avec une petite fille; et fidèle à un amour de jeunesse. C'est un homme bon, simple, amoureux. Un homme qui a su créé un lien très fort avec sa fille. Un homme qui est prêt à tout pour conquérir le coeur de son amour d'adolescence.

Par contre, je n'ai pas du tout accroché avec Camille. Elle a construit une existence confortable, entre une famille bourgeoise et étriquée et son cabinet d'avocats créé avec son époux. Elle a deux enfants qu'elle voit peu, une gouvernante pour prendre le relais du quotidien, un métier prenant et un mari toujours amoureux mais terriblement maladroit et trop peu démonstratif. Belle situation à tous niveaux mais elle est insatisfaite.
Je ne l'aime pas Camille. Et déjà, dans la 4ème de couv', avec le "elle ne l'a pas vraiment oublié", elle ne m'était pas très sympathique.
Son histoire illustre la crise de la quarantaine qu'elle nie pourtant farouchement. Elle a envie d'autre chose mais ne veut pas lâcher son petit confort. Elle a la vie facile et son choix sera celui de la facilité. Elle prend, Camille, elle prend mais ne donne pas grand chose au final...
Le courant n'est pas passé avec elle!

Heureusement que Stephen est là pour apporter des sentiments, du rêve et de l'évasion.
Heureusement que les mots de l'auteur me touchent.

Et si, au final, ce n'est pas un coup de coeur, je compte bien ajouter les autres romans de Bruno Combes à l'édifice pharaonique de ma PAL!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
MaminouG
  13 août 2016
Avant de rédiger une chronique, je la pense, j'y réfléchis, je me la raconte. Puis, en général, j'écris mon texte. Oui, mais, là, s'agissant du roman de Bruno Combes, j'ai du mal. Comment vais-je commencer ?

Voilà, autant l'avouer tout de suite, je l'ai lu très vite. Que dis-je, je l'ai avalé, dévoré, englouti. J'ai aimé l'écriture d'une grande simplicité, les chapitres relativement courts et bien construits qui facilitent la lecture et font de ce récit un véritable "page turner".

En même temps, l'histoire d'amour entre Camille et Stephen est presque trop belle, trop irréelle, trop lisse pour qu'on y croit. C'est romantique, certes, mais je me suis sentie embarquée dans une bluette aux personnages convenus. Comme dans tout conte de fées, nous y trouvons les bons : Camille, donc, la quarantaine, belle, intelligente, mère aimante, avocate brillante mais insatisfaite de sa vie amoureuse. Stephen, son amour d'adolescente, magnifique bouquiniste qui refait surface au bout de vingt-sept ans, les sentiments intacts. Il y a aussi les méchants : la belle famille de Camille, aristocrates rigides. On y rencontre les soutiens : les amies de Camille Sabine et Amélie toujours là pour boire un pot, écouter, rigoler, et surtout le couple formé par Hubert et Mathilde, fidèles serviteurs des beaux-parents de notre héroïne, oreilles attentives et donneurs de bons conseils. Et puis, bien sûr, arrivent les obstacles : Richard, le mari, taiseux, peu démonstratif, avare de caresses et mots doux, seulement présent et peu démonstratif, et pourtant amoureux de sa femme. Les enfants surtout empêchent leur maman de vivre pleinement sa nouvelle relation, incapable qu'elle est de les partager. Jusqu'où acceptera-t-elle d'aller ?

Au final, je conseille ce roman fortement parfumé à l'eau de rose à tous ceux qui souhaitent s'évader un instant du monde cruel dans lequel nous vivons aujourd'hui, à ceux qui rêvent d'un amour éternel, à celles qui croient encore au prince charmant, à ceux qui souhaitent rencontrer la femme parfaite… mais, seulement s'ils en ont envie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MjeyW
  02 octobre 2019
L'auteur Bruno Combes nous emporte avec sa jolie plume entre Paris, Arcachon et Londres, où l'on plonge dans les souvenirs de Stephen et Camille qui se sont aimés à l'âge de seize ans, et qui se retrouvent après plus de vingt ans.
Les deux personnages s'aiment toujours aussi fort malgré les obstacles rencontrés, et j'ai trouvé que leur histoire était touchante, émouvante et romantique.
C'est un roman qui évoque non pas que l'amour, mais aussi la vie, les péripéties qu'elle nous inflige parfois et les choix que nous devons faire pour être heureux.
C'est un nouveau coup de coeur pour moi !
Commenter  J’apprécie          100
marnchoups
  25 juillet 2016
Seulement si tu en as envie est le dernier roman de Bruno Combes. Initialement publié aux éditions Demi-Pointes, il a par la suite été édité par les éditions Michel Lafon.

Promu comme étant une romance, Seulement si tu en as envie risque d'en décevoir quelques uns. Certes il y a une part de romance mais c'est avant tout un roman de vie.

L'histoire narrée par Bruno Combes est celle de Camille. Avocate quarantenaire, elle mène de front une belle carrière et sa vie de famille. Ses retrouvailles hebdomadaires avec ses deux amies viennent compléter cette vie bien remplie.

La quarantaine est connue pour être la décennie des remises en question. C'est ce que l'on pourrait penser à première vue de Camille mais il n'y a pas d'âges pour se souvenir et pour éprouver à nouveau des sentiments enfouis. L'âge n'est qu'une broutille.

Un simple post-it va changer la vie de la belle avocate. Quand le passé frappe à la porte, faut-il le laisser entrer ? Au risque de balayer toutes ses certitudes et sa vie.
Stephen, l'amour de jeunesse de Camille, aujourd'hui libraire entre Paris et Londres va renouer avec celle qu'il n'a jamais pu oublier.

Cette histoire pourrait passer pour une banale romance mais les apparences sont trompeuses.Derrière la relation amoureuse se cache la vie d'une femme qui remets en cause sa vie où le bonheur semble fissurer.

Bruno Combe manie les mots avec talent et fait ressentir à son lecteur tous les sentiments et questionnements de ses personnages.

Le personnage de Camille m'a beaucoup plu. C'est une femme mûre, réfléchie, épanouie. Une épouse fidèle et une mère aimante. Sur le papier, elle va vivre une relation adultère mais la réalité est à mes yeux tout autres. le bonheur est une chose qui se construit. Il faut parfois faire quelques concessions pour être heureux mais aussi pour ne pas être et rendre malheureux.

Seulement si tu en a envie aborde avec une plume singulière et légère les thèmes de la vie tel que le couple, l'amour, le bonheur, le temps qui passe... Les pages du roman de Bruno Combes se lisent avec délectation et se tournent avec plaisir. Je n'ai pas vu le temps passer en compagnie de Camille et Stephen. Une fois la dernière page tournée, je me suis sentie heureuse et comblée.

Ce roman pousse à la réflexion, donne envie de vivre des bonheurs et de joies, pour soi même et les siens. C'est ce que le personnage de Camille fait et je ne peux que la remercier elle et son auteur pour les sentiments qu'elle m'a procuré.

Je vais me plonger avec délice dans les précédents romans de Bruno Combes qui m'a procuré le même plaisir littéraire que lors de mes lectures des livres d'Agnès Martin-Lugand. C'est pour vous dire à quelle point j'ai apprécié les moments passés avec Seulement si tu en as envie.

N'attendez pas plus et partez à la rencontre de la douceur et de la beauté de Seulement si tu en as envie et de Camille et Stephen qui vous raviront j'en suis sûre.
Lien : http://lepuydeslivres.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
moncoinlivresque
  31 août 2016
A la lecture du résumé, je savais que cette histoire allait me plaire. Et plus ma lecture avançait et plus j'y trouvais le mariage parfait : un petit « je ne sais quoi » de « Quand souffle le vent du Nord » de Daniel Glattauer, un zest de la Délicatesse de David Foenkinos…beaucoup de passion et de tendresse…des larmes, des caresses…Tout ce qui fait qu'un livre me plaît !

Ne vous est-il jamais arrivé, par moment, de faire le point sur votre vie, sur vos choix…? Les choses sont-elles exactement telles que vous les aviez imaginées ? Etes-vous parfaitement comblé ? Qu'est-ce qui définie votre bonheur ?…Ces questions sont bien légitimes…La vie passe, vite, plus vite que prévu et arrive LE moment fatidique où vous vous posez cette question : suis-je heureux/se ? Si la réponse est non…alors, que vous manque-t-il ? C'est ici que nous découvrons Camille. Quadra, mariée, maman et avocate, elle a tout pour être heureuse. Tout…mais pas l'essentiel…pas SON essentiel en tout cas.

D'un point de vue parfaitement matériel, elle est heureuse. le cabinet qu'elle partage avec son mari fonctionne très bien. Sa relation avec ses enfants pourrait être plus fusionnelle, mais en définitive, cela roule plutôt bien. Son mari essaie de la rendre heureuse, du mieux qu'il peut aux vues des cartes qu'on lui a mis entre les mains depuis son enfance. Et malgré la perte de son père et la relation difficile qu'elle entretient avec sa mère, elle a su palier ce manque affectif en se rapprochant d'un couple sans enfant, qu'elle considère comme ses parents.

Le tableau semble acceptable…pourtant, Camille rêve d'autre chose…d'évasion…d'ailleurs…d'amour avec un grand A. La routine de son quotidien et le stress qu'il engendre, pèsent sur son moral. Au final, tout l'agace ou presque. Sa fille et sa crise d'adolescence, ses clients, son mari qui ne l'écoute pas et ne prête plus véritablement attention à leur relation, sa belle-famille et son manque d'humanité… Bref, Camille s'ennuie et souhaiterait changer de vie, jusqu'à ce qu'elle reçoive un message, griffonné sur un post-it. Son passé va venir fracasser son présent en une multitude d'éclats. Quelles en seront les conséquences ?

J'ai particulièrement apprécié le personnage de Camille, à la fois multiple et complexe. le lecteur parvient très rapidement à comprendre ce qui ne tourne pas très rond dans sa vie et identifie sans soucis les raisons qui la poussent à se remettre en question de la sorte. Arrivé à un certains âge, je pense qu'il est d'ailleurs totalement légitime de faire « le point » sur sa vie passée et actuelle. Se poser des questions, se demander si nos choix ont été les bons et voir poindre les « et si » est tout à fait normal. Ce petit « bilan » est nécessaire d'ailleurs.

Dans Seulement si tu en as envie…Camille étouffe…sa vie manque de saveur…Jusqu'à ce que Stephen et le vent frais de liberté et d'interdits qui l'accompagnent ne resurgissent du passé.

La structure du roman est très intéressante. Chaque chapitre débute par un passage d'ordre philosophique, amenant à la réflexion et qui illustre le ou les thème(s) qui y seront abordé(s). La plume de l'auteur est délicate, poétique, passionnée, dénuée de fioritures…elle accroche le lecteur en peu de temps et ne le lâche plus. L'aisance avec laquelle Bruno Combes parvient à se glisser dans la peau d'une femme est saisissante. Il y a beaucoup de pudeur et de finesse dans ses mots malgré la puissance des sentiments évoqués.

J'ai particulièrement apprécié la profondeur des réflexions, la délicatesse dans les descriptions, le rythme et l'ambiance générale du roman.

J'ai été Camille l'espace d'une lecture…j'ai aimé lire ses angoisses, ses défaites et ses victoires. J'ai ressenti son désarroi autant que sa plénitude et j'ai apprécié ce plongeon en eaux troubles.

Chaque personnage est crédible et c'est ce qui a fait la force de cette histoire. Il existe parfois un lien particulier qui naît entre deux êtres…un lien indestructible que le temps, la distance et les épreuves ne peuvent briser…Ce livre nous conte l'histoire d'un de ces liens…de l'Amour comme il devrait toujours exister et de tout ce qui peut s'y greffer, de bon ou de mauvais.

En conclusion : Seulement si tu en as envie… a le pouvoir d'éveiller en vous une multitude de sentiments…j'ai ri, j'ai souri, j'ai vibré en lisant l'histoire de Camille et de Stephen. J'ai dévoré ce livre tant il est passionnant.

Le couple, la vie, le besoin de la pimenter, les remises en questions, la déprime voire la dépression, le temps qui ne nous fait pas de cadeaux, le besoin de « prendre l'air »…sont autant de thèmes abordés dans ce roman d'une grande profondeur. Bruno Combes est parvenu a donner beaucoup d'élégance à son roman et c'est avec beaucoup de tact et de pudeur qu'il nous raconte l'histoire de Camille…une histoire fictive qui aurait tout d'une vraie.
Lien : http://moncoinlivresque.fr/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lenoir_emilie_72
  01 mars 2017
Un roman qui ne m'a pas convaincue. Il se laisse lire mais je n'en garde pas un grand souvenir, il ne se passe pas assez de chose. Je l'aie trouvé trop gentillet. Dommage car la couverture par ailleurs est très belle.
Commenter  J’apprécie          60
Audreyy
  15 juillet 2019
L'histoire du premier amour. Celui qui marque. Celui qui ne s'efface jamais.

Avocate, épouse et mère de famille, Camille a tout pour être heureuse. Seulement, la routine, le manque d'attention de son mari et le retour de son premier amour (celui de ses 16 ans) vont l'entraîner dans une véritable tornade de sentiments.

Pourquoi lire ce livre ? Pour mettre du soleil à vos lectures d'été, pour replonger dans vos amours du passé, pour plonger dans une histoire d'amour attachante.

Oui car l'histoire est toute mignonne mais attention elle peut aussi agacer notamment par rapport à Camille qui fonce tête baissée vers son passé puis par rapport à l'ambiance romantique et trop fleur bleue de l'histoire. On ressent que très peu de fois la culpabilité de Camille. Dans la seconde partie du livre, le mari est complètement laissé de côté. C'est pourquoi je ne le conseille qu'à moitié.

Je le conseillerai pour l'écriture de l'auteur que j'ai découverte ici. Ecriture fluide, légère et agréable. Les petites introductions sont un énorme plus, je n'ai pas pu m'empêcher d'en noter certaines. Je le conseillerai car on passe un bon moment et on se vide la tête, mais ce n'est pas mémorable ni bouleversant. Un peu trop prévisible. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3498 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre