AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Le Houbie (Traducteur)Lucien Maricourt (Traducteur)
ISBN : 2277300055
Éditeur : J'ai Lu (28/11/2007)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 107 notes)
Résumé :
Une jeune fille assassinée dans une chambre hérmétiquement close, à la veille de son mariage. Une oie recèle dans son jabot un joyau inestimable et très convoité. Le colonel Openshaw reçoit un étrange courrier et semble victime d'une malédication familiale… Autant d'énigmes pour Sherlock Holmes et son fidèle assistant Watson.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Aline1102
  31 décembre 2012
Dans la nouvelle titre de cet ouvrage, " La bande mouchetée ", une jeune fille vient trouver Sherlock Holmes et son fidèle Dr Watson dans un état de terreur indescriptible. Elle raconte aux deux hommes une étrange histoire : sa soeur jumelle fût retrouvée morte dans sa chambre quelques jours avant son mariage. Pourtant, la future mariée s'était enfermée dans sa chambre, craignant les animaux sauvages que son beau-père laisse circuler librement dans sa propriété. Aucun signe de violence apparent n'était visible sur le corps de la victime et le seul indice que possède sa soeur en ce qui concerne ce mystérieux décès, est une phrase prononcée par la mourante quelques secondes avant son dernier soupir : celle-ci faisait référence à une mystérieuse bande mouchetée.
La jeune femme survivante prépare à son tour son mariage et craint de subir le même sort que sa jumelle disparue et souhaite que Sherlock Holmes lui vienne en aide au plus vite.
Viennent ensuite trois autres nouvelles, chacune présentant de petits éléments de superstition et de surnaturel. Chaque énigme qui nous est présentée dans ce court ouvrage amène à s'interroger sur l'intervention éventuelle de forces surnaturelles : fantômes, démons ou autres semblent les plus à mêmes d'avoir commis les faits étranges qui nous sont relatés. En particulier dans cette fameuse " Bande mouchetée " ; les mystères en huis-clos comme celui-ci laissent souvent un lecteur perplexe.
Je me souviens avoir lu ce recueil pour la première fois lorsque j'étais très jeune (il porte d'ailleurs encore un petit autocollant de la Foire du Livre de Bruxelles de 1994 ; j'avais 10 ans) et l'avoir justement appprécié pour cette touche de surnaturel qui se cache au coin de chacune des quatre nouvelles. A l'époque, les récits de sorcières et de fantômes étaient mes préférés et Sir Arthur Conan Doyle m'a donc tout de suite séduite.
C'est donc avec beaucoup de plaisir que je me suis replongée dans cet ouvrage. J'ai redécouvert la relation toute spéciale qui unit Holmes et Watson, ces deux amis pourtant si différents ; l'un calme et logique, l'autre impulsif et vite emporté par ses bons sentiments. Dans chacun de ces récits, Watson touche la vérité du bout des doigts, sans jamais parvenir à la saisir tout à fait. Si nous étions dans un livre de cuisine, nous pourrions dire qu'il possède les ingrédients nécessaires à la réalisation du plat, mais pas la recette. Holmes, de son côté, possède également les ingrédients et, à partir de là, parvient à déduire cette recette.
Mais loin d'être un simple figurant, ce brave Dr Watson m'a semblé très important au récit. Il y apporte une humanité qui ne pourrait pas être atteinte si Holmes (un espèce de surhomme dans sa résolution des énigmes les plus tortueuses, il faut bien l'avouer) se retrouvait seul protagoniste de ses aventures.
Une excellente redécouverte qui m'a donné envie de très vite me replonger dans " le Chien des Baskerville ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
ladesiderienne
  18 novembre 2018
Je poursuis ma découverte des oeuvres de Sir Arthur avec ces quatre nouvelles publiées dans le journal "The Strand Magazine", puis rééditées dans le recueil "Les aventures de Sherlock Holmes".
"La bande Mouchetée" (1892)
"L'Association des Hommes roux" (1891)
"L'escarboucle bleue" (1892)
"Les cinq pépins d'orange" (1891)
Je dois avouer que je commence à apprécier ses courts récits. Loin de moi l'idée de dénigrer le talent incontestable de l'auteur mais, comme je l'ai déjà dit, je préfère les productions plus développées. Pourtant, j'arrive maintenant dans chacune de ces nouvelles à en apprécier le meilleur, ici une pointe d'humour ou la description d'un personnage haute en couleur, là des déductions inattendues tirées de l'examen d'un chapeau usagé par exemple ou la résolution d'une énigme sur le fil du rasoir, mais surtout et toujours une écriture irréprochable .
J'ai beaucoup aimé "La bande mouchetée" car notre détective y met sa vie et celle de son ami le Dr Watson en danger. J'ai adoré "L"Association des Hommes roux" où l'on découvre comment certains malfrats peuvent abuser de la naïveté de leurs concitoyens pour arriver à leurs fins. "L'escarboucle bleue" avec son oie à valeur ajoutée est assez drôle également. La dernière m'a paru la moins aboutie comme si l'auteur ne voulait pas s'étendre sur les activités du K.K.K.
Une lecture qui vous transporte dans le passé, aux origines du roman policier, à laquelle j'accorde un 13/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
MissSherlock
  24 novembre 2016
Une jeune fille décède brutalement la veille de son mariage. Sa soeur, qui doit également convoler en justes noces, fait appel à Sherlock Holmes pour découvrir comment sa soeur est morte et si elle-même est en danger.
Le Ruban moucheté est l'une de mes nouvelles favorites de Sherlock Holmes. le mystère est prenant et la conclusion terrible. À mon avis, le meurtrier est l'un des personnages les plus vils de l'univers holmésien. À n'en pas douter, c'est un monstre.
Le génie de Sherlock Holmes est évident et sa témérité permettra de faire la lumière sur toute l'affaire.
En bref, cette nouvelle est un régal.
Commenter  J’apprécie          130
Epictete
  17 janvier 2014
Est-ce qu'on se lance dans une critique de Conan Doyle, ou plutôt des aventures de Sherlock Holmes ? Tout le monde les connaît déjà. Moi j'aime.
Ce petit recueil de la collection "Librio" offre quatre nouvelles bien sympathiques, toujours aussi agréables à lire, et avec une créativité exceptionnelle de l'auteur;
L'occasion de passer un bon moment.
Commenter  J’apprécie          142
araucaria
  04 mai 2012
Bon texte rempli de suspens. Livre agréable à découvrir. Bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   19 novembre 2018
- (...) Si je me souviens bien, dans une certaine circonstance, aux premiers temps de notre amitié, vous aviez défini mes limites de façon assez précise.
- Oui, répondis-je en riant. C'était un singulier document. La philosophie, l'astronomie et la politique étaient notées d'un zéro, je me le rappelle. La botanique, médiocre ; la géologie, très sérieuse en ce qui concerne les taches de boue de n'importe quelle région située dans un périmètre de cinquante miles autour de Londres ; la chimie, excentrique ; l'anatomie, sans méthode ; la littérature passionnelle et les annales du crime, uniques. Je vous appréciais encore comme violoniste, boxeur, épéiste, homme de loi, et aussi pour votre auto-intoxication par la cocaïne et le tabac. C'étaient là, je crois, les principaux points de mon analyse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
StemilouStemilou   18 mai 2011
« Le vent hurlait au-dehors, la pluie battait et claquait contre les fenêtres. Soudain, dans le vacarme de la tempête éclata le cri perçant et sauvage d’une femme terrifiée. Je sus que c’était la voix de ma sœur ; je sautai de mon lit, m’enveloppai d’un châle et me précipitai dans le corridor. Comme j’ouvrais ma porte, il me sembla entendre un sifflement bas, analogue à celui que ma sœur m’avait décrit, puis, quelques minutes plus tard, un bruit tel qu’on eût dit qu’une masse de métal venait de tomber.
Pendant que je courais dans le corridor, la porte de ma sœur s’ouvrit et tourna lentement sur ses gonds. Je la regardais fixement, frappée d’horreur, ne sachant ce qui allait en sortir. A la lumière de la lampe du couloir, je vis ma sœur paraître dans l’ouverture, le visage blanc de terreur, les mains à tâtons cherchant du secours, tout son corps vacillant à droite, à gauche, comme celui d’un ivrogne. Je courus à elle, je la serrai dans mes bras, mais, à ce moment, ses genoux parurent céder et elle tomba sur le sol. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ladesiderienneladesiderienne   19 novembre 2018
A mesure que la soirée s'avançait, la tempête se déchaînait de plus en plus, le vent pleurait en sanglotant dans la cheminée comme un enfant. Sherlock Holmes, pas très en train, était assis d'un côté de l'âtre, à feuilleter son répertoire criminel, tandis que, de l'autre côté, j'étais plongé dans un des beaux récits maritimes de Clark Russel, de telle sorte que les hurlements de la tempête au-dehors semblaient faire corps avec mon texte, et que la pluie cinglante paraissait se prolonger et se fondre dans le glapissement des vagues de la mer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ladesiderienneladesiderienne   30 octobre 2018
- Tout à fait désolé de vous réveiller, Watson, dit-il, mais c'est le lot de tous, ce matin. Mme Hudson a été réveillée, j'en ai subi le contrecoup, elle m'a réveillé et maintenant à votre tour.
- Qu'est-ce que c'est donc ? Un incendie ?
- Non. Une cliente. Il paraît qu'une jeune dame vient d'arriver dans un état de grande agitation et elle insiste pour me voir. Elle attend en ce moment dans le studio. Or quand de jeunes dames errent par la capitale à cette heure matinale et font sortir de leur lit les gens endormis, je présume qu'elles ont quelque chose de très pressant à leur communiquer. Si cela se trouvait être une affaire intéressante, vous aimeriez, j'en suis sûr, la prendre à son début. Que ce soit ou non le cas, j'ai pensé vous appeler et vous en fournir la possibilité.
- Mon cher ami, pour rien au monde je ne voudrais rater cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ladesiderienneladesiderienne   31 octobre 2018
- Vous avez d'un bout à l'autre raisonné de façon splendide m'écriai-je dans un élan d'admiration sincère. La chaîne est extrêmement longue et pourtant pas un maillon n'en sonne faux.
- Cela m'a sauvé de l'ennui, répondit-il en bâillant. Hélas ! Je sens déjà que cet ennui revient sur moi. Ma vie se passe en un long effort pour échapper aux vulgarités de l'existence ; ces petits problèmes m'y aident.
- Et vous êtes un bienfaiteur de l'humanité, dis-je.
Il haussa les épaules :
- Bah ! Peut-être, après tout, cela sert-il à quelque chose, remarqua-t-il. L'homme n'est rien, l’œuvre, c'est tout, comme écrivait Gustave Flaubert à George Sand.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Arthur Conan Doyle (75) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Conan Doyle
Connaissez-vous Percy Fawcett ? Explorateur intrépide de l'Amazonie, il a cherché pendant des années une cité perdue au fin fond du Brésil. Sa vie a inspiré Indiana Jones, un personnage de Tintin, "Le Monde perdu" de Conan Doyle, Bob Morane ou encore le film de James Gray " The Lost City of Z ".
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤16The Lost City9¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz- Sherlock Holmes

[histoire1 bande mouchetée] Comment s'appelle la dame qui demande de l'aide au début de l'Histoire ?

Hélène Sonneur
Hélena Stoner
Hélène Stoner
Hélena Sonneur

20 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : La bande mouchetée de Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre
.. ..