AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258105021
Éditeur : Omnibus (28/03/2013)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Par un soir d’hiver, alors que Holmes et Watson se trouvent au 221B Baker Street, Sherlock Holmes décide de narrer à son ami sa toute première enquête, alors qu’il était encore étudiant à l’université. Holmes explique ainsi qu’à cette époque, il était devenu camarade avec un dénommé Victor Trevor, qui l’avait par la suite invité à passer un mois de vacances chez son père, dans le Norfolk. Alors que le séjour avait parfaitement débuté, la quiétude de la demeure s’éta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
PiertyM
  18 août 2014
"« – Eh bien ! Monsieur Holmes, me dit-il sur un ton de bonhommie, je serais curieux de vous voir lire dans ma vie.
« – Sans me sentir parfaitement sûr de moi-même, je me hasardai pourtant à vous dire que, depuis une année, vous redoutez une agression.
« Il prit soudain un air très grave, et me regarda avec la plus grande stupéfaction.
« – C'est, ma foi, parfaitement vrai ! …monsieur Holmes, avez-vous pu le découvrir ?
« – Vous possédez, répondis-je, une fort belle canne. La marque qu'elle porte m'indique qu'elle n'est pas à vous depuis plus d'un an ; de plus, vous avez voulu en faire une arme sérieuse en coulant dans le pommeau du plomb fondu ; j'en ai donc conclu que vous redoutiez une attaque.
« – Quoi encore ? demanda-t-il en souriant.
« – Vous avez beaucoup boxé dans votre jeunesse.
« – C'est exact. Mais comment diable le savez-vous ? Ai-je eu le nez cassé ou écrasé ?
« – Non, je constate seulement que vos oreilles ont cet aplatissement et cet épaississement qui caractérisent le boxeur.
« – Que remarquez-vous encore ?
« – D'après les callosités de vos mains, il est clair que vous avez beaucoup manié la pelle et la pioche.
« – J'ai fait toute ma fortune dans les mines d'or.
« – Vous avez été en Nouvelle-Zélande.
« – Vrai encore.
« – Vous avez visité le Japon.
« – Parfaitement exact.
« – Et vous avez intimement connu quelqu'un dont les initiales étaient J. A., et que vous avez ensuite cherché à oublier le plus possible..."
Voici là l'une des premières preuves d'observation et de déduction du jeune Holmes étant encore élève, mais ses capacités d'analyse et sa perspicacité dans le développement des faits surprennent son seul ami d'école, Trevor. En vantant les qualités de son ami auprès son père, celui-ci provoque alors Holmes pour mettre à épreuve ces qualités tant vantées,…grosse erreur pour le père, il reste coi après l'exercice, étant certain qu'il s'est engouffré dans la gueule du loup, surtout quand va surgir un étrange visiteur M Hudson qui semble tenir entre ses mains, par un secret certainement, la vie de monsieur Trevor...
En effet, les deux personnages sont des anciens forçats, évadés, par certaines circonstances, ils ont pu échapper à toute poursuite policière, alors ils ont refait leur vie sous d'autres identités, un passé du père tout ignoré du fils...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Syl
  31 mars 2017
Dans les mémoires, cette chronique marquante est à retenir car elle retrace la toute première enquête de Sherlock Holmes.
L'hiver, une soirée autour de la cheminée, et des confidences ; Holmes donne à Watson un billet à lire qu'il extrait d'une belle boîte. Sans bouger de leurs fauteuils, tous deux vont se replonger dans cette histoire qui nous entraîne dans la jeunesse du détective.
« Plus de difficultés : rien comme gibier à Londres pour faire la concurrence. Hudson ton représentant a très bien vendu les faisans, la faisane et la mèche de fouet. Ta perdrix rouge seule a la chance de pouvoir quitter cette semaine l'élevage d'Angleterre. »
Les phrases n'ont pas de sens et les mots n'évoquent rien pour Watson. Holmes raconte qu'à la lecture de ce message, le destinataire est mort de terreur. Quelle signification doit-on donner à cette mise à mort ?…
… Pour les grandes vacances, son seul ami d'école Victor Trevor, fils unique d'un juge de paix, veuf et fortuné, l'invite à passer un mois chez lui à Donnithorpe, dans le Norfolk. Un soir après le dîner en présence du père, Holmes est prié d'animer la soirée en montrant son habileté dans le jeu des déductions et prend pour sujet Monsieur Trevor. Mais très vite, son analyse met à mal le cobaye qui ne peut cacher sa peur. Assurément, il y a des mystères qu'il ne désire pas voir ressurgir de son passé !
La villégiature ayant perdu de sa sérénité, Holmes décide de quitter le manoir. Mais juste avant son départ, un homme étrange se présente en sollicitant un emploi. Ancien marin, Monsieur Hudson semblerait être une vieille connaissance de Monsieur Trevor…
Deux mois après ce séjour, sur un appel désespéré de Victor, Holmes retourne à Donnithorpe et découvre que le père de son ami se meurt. Depuis la venue de Hudson, la vie a viré au cauchemar !
Quel lien unissait le vieil homme à cet inconnu dangereux ? Certainement une histoire bien sombre…
… Dramatique et sanglante. Ce n'est que dans le dénouement de cette affreuse intrigue que nous abordons le Gloria Scott. Dans une lettre testamentaire, le père de Victor parle de ce bateau de forçats qui s'en allait vers l'Australie, plus de vingt ans auparavant.
Par cette nouvelle, l'auteur nous dévoile un peu plus du caractère de son célèbre personnage. Solitaire, guère sportif, mais doué à l'escrime et à la boxe, peu sociable, intelligent et doté d'une remarquable intuition, Holmes prend peu à peu conscience du talent qui le caractérisera plus tard. Sa science est la synthèse d'une multitude de combinaisons qu'il est le seul à remarquer. Son regard d'adolescent était déjà bien acéré.
Une lecture pratiquement indispensable pour tous les fans de Sherlock Holmes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Yoda_Bor
  07 octobre 2018
Portant le nom d'un bateau oublié de tous depuis longtemps, cette aventure de Sherlock Holmes est un peu spéciale puisqu'il s'agit du souvenir que le grand détective raconte à John Watson de sa première enquête, celle qui lui a donné l'envie d'être celui qu'il est aujourd'hui.
Pourtant, cette nouvelle est très pauvre au niveau enquête, la solution étant apportée par le mort lui-même sous la forme d'une lettre testament, et c'est tout juste si on a droit à quelques déductions apportées par l'apprenti détective à propos du passé de son hôte.
Malgré tout, c'est fort agréable de se pencher sur la jeunesse de Sherlock, de faire la connaissance du jeune homme qu'il a pu être ainsi que de rencontrer Victor Trevor, le seul ami qu'il a pu avoir avant de croiser la route, bien plus tard, de Watson.
Pas de grand mystère à résoudre donc, mais une incursion dans le passé d'un grand homme qui permet d'en apprendre un peu plus sur lui.
Lien : https://yodabor.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          30
sld09
  06 décembre 2017
Le Gloria Scott nous offre de découvrir à travers un récit assez sombre la première énigme criminelle à laquelle a été confronté Sherlock Holmes, encore étudiant à l'époque mais déjà doué d'un grand sens de la déduction.
Lien : http://lecturesdestephanie.b..
Commenter  J’apprécie          50
Anis0206
  16 janvier 2016
encore un mystère résolu par notre détéctive préféré!!
Commenter  J’apprécie          21
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   18 août 2014
« – Vous avez beaucoup boxé dans votre jeunesse.
« – C’est exact. Mais comment diable le savez-vous ? Ai-je eu le nez cassé ou écrasé ?
« – Non, je constate seulement que vos oreilles ont cet aplatissement et cet épaississement qui caractérisent le boxeur.
Commenter  J’apprécie          110
sld09sld09   06 décembre 2017
– Vous éveillez ma curiosité ! Mais d'abord pourquoi m'avez-vous dit que cette affaire méritait de ma part un intérêt particulier ?
– Parce qu'elle a été ma première affaire.
J'avais souvent essayé d'obtenir de mon compagnon qu'il me révèle les motifs qui l'avaient aiguillé vers les enquêtes criminelles, mais je n'avais jamais réussi jusque-là, à le saisir dans une humeur communicative. Or ce soir je le vis étaler sur ses genoux les documents auxquels il avait fait allusion. Il alluma sa pipe et pendant quelques instants demeura silencieux dans son fauteuil à remuer des souvenirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis0206   16 janvier 2016
Vous ne m'avez jamais entendu parler de Victor Trevor ? me demanda-t-il. Il fut le seul ami que je me fis pendant mes deux années d'école. Je ne me rappelle pas, Watson, avoir jamais été un individu très sociable : je préférais m'enfermer dans ma chambre afin de mettre au point mes petites méthodes personnelles de raisonnement : si bien que je ne me mêlais guère aux garçons de mon âge.
Commenter  J’apprécie          10
SylSyl   29 mars 2017
"Plus de difficultés : rien comme gibier à Londres pour faire la concurrence. Hudson ton représentant a très bien vendu les faisans, la faisane et la mèche de fouet. Ta perdrix rouge seule a la chance de pouvoir quitter cette semaine l'élevage d'Angleterre."
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis0206   16 janvier 2016
Je ne sais pas comment vous vous débrouillez, monsieur Holmes, mais j'ai l'impression que tous les détectives officiels ou officieux sont à côté de vous des enfants.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Arthur Conan Doyle (73) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Conan Doyle
Les Aventuriers du monde perdu (The Lost World) est une mini-série d'aventure fantastique britannique en deux parties réalisée par Stuart Orme d'après Le Monde perdu de Sir Arthur Conan Doyle.
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le chien des Baskerville

Au cours de quel siècle ce roman a-t-il été publié ?

17ème
19ème
20ème

10 questions
381 lecteurs ont répondu
Thème : Le chien des Baskerville de Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre