AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253004901
Éditeur : Le Livre de Poche (01/10/1975)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 324 notes)
Résumé :
Les aventures de Sherlock Holmes :
- Un scandale en Bohême.
- La ligue des rouquins.
- Une affaire d'identité.
- Le mystère du Val Boscombe.
- Les cinq pépins d'orange.
- L'homme à la lèvre tordue.
- L'escarboucle bleue.
- Le ruban moucheté.
- Le pouce de l'ingénieur.
- Un aristocrate célibataire.
- Le diadème de béryls.
- Les Hêtres Rouges.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  28 juin 2013
S'il y a bien un tome qui est mon préféré de chez préféré, c'est bien celui-là. Je l'avais acheté peu de temps après le roman "Le chien des Baskerville"(pourquoi faire dans l'ordre quand on je joue pas au Tiercé ?) et la première ligne me faisait déjà tressaillir : "Pour Sherlock Holmes, elle est toujours LA femme. Il la juge tellement supérieure à tout son sexe, qu'il ne l'appelle presque jamais par son nom ; elle est et elle restera LA femme. Aurait-il donc éprouvé à l'égard d'Irène Adler un sentiment voisin de l'amour ?".
Non mais là, je vous le jure, je ne me sentais plus. La suite doucha mon enthousiasme juvénile (j'avais 14 ans !) : " Absolument pas ! Son esprit lucide, froid, admirablement équilibré répugnait à toute émotion en général et à celle de l'amour en particulier."
Malgré tout, "Un scandale en Bohème" reste mon histoire préférée (exæquo avec "Le ruban moucheté") en raison du fait que Holmes se fait avoir par une femme ! Monsieur l'avait sous-estimée et bardaf, elle aura le dernier mot.
Pourtant, il l'avait eu le premier, quand, déguisé en valet d'écurie, il lui avait servi de témoin pour son mariage en catimini avec l'avocat. Holmes : 1 / Irène : 0
Il l'avait bien eue aussi, quand, déguisé en clergyman non conformiste, il lui jouait cinq lignes, découvrant la cachette de la photo compromettante. Holmes : 2 / Irène : 0
Irène n'étant pas absente le jour où on distribuait les cerveaux, le sien additionna les faits et elle suivit Holmes, déguisé en homme. Elle lui souhaita "Bonne nuit, monsieur Holmes" et il ne la reconnu pas dans ce jeune dandy. Holmes : 2 / Irène : 1
Elle le flousa ensuite de la plus belle des manières en jouant la fille de l'air et Holmes, surpris mais bon jouer ne demanda que le portrait de la belle cantatrice au Roi. Holmes : 2 / Irène : 2
On a souvent fait de la belle Irène Adler une voleuse ou autre, pourtant, dans le récit canonique, ce n'était qu'une femme qui avait aimé un homme, mais c'était Wilhelm Gottsreich Sigismond von Ormstein, grand-duc de Cassel-Falstein, et roi héréditaire de Bohême (ouf, je l'ai dit), et qui se fit trahir de bien cruelle manière (monsieur s'est fiancé avec une prout-prout-ma-chère de son rang). Moi aussi je me serais vengée.
C'est dans ce recueil que l'on retrouve la crème des enquêtes de Sherlock Holmes, telle "La ligue des rouquins" (magnifique !) et "Le mystère du Val Boscombe" où Holmes empêchera une condamnation injuste.
"L'homme à la lèvre tordue" va mettre Holmes en difficulté, jusqu'à ce que la lumière se fasse dans son esprit, suite à une action qu'il fit (Dr House, copie de Holmes, résolvait ses cas suite à un mot ou à un détail qui lui faisait comprendre la maladie du patient). du grand art !
"L'escarboucle bleue" donnera à Holmes la possibilité de montrer toute l'étendue de son talent en déduisant sur un chapeau. Sans compter que la cachette pour l'escarboucle volée était des plus "innovante" et ingénieuse. Holmes est au sommet de son art.
"Le ruban moucheté" est mon préféré. La roublardise d'un docteur, son machiavélisme, son sadisme... Bref, géniale aventure et j'aurais bien aimé que Holmes se rapproche un peu plus de sa cliente... Romantique, que voulez-vous, je ne me referai pas.
"Une affaire d'identité", "Le pouce de l'ingénieur", "Un aristocrate célibataire" et "Les cinq pépins d'orange" ne sont pas mes préférées. Elles sont originales, mais je ressent moins de jouissance durant ma lecture que pour les autres.
"Le diadème de béryls" est magnifique de par une phrase de Holmes : "Ce que vous devez, ce sont de très humbles excuses à votre fils, ce noble garçon, qui s'est conduit en cette pénible circonstance comme je serais fier de voir mon fils le faire si j'avais le bonheur d'en avoir un."
Encore une histoire où une femme mène un homme par le bout du nez...
C'est dans "Les Hêtres Rouges" que Holmes nous dit une phrase qui a fait penser à certains holmésiens qu'il avait une soeur : "Mon Dieu, mademoiselle, je vous avoue franchement que ce n'est pas la situation que je choisirais pour ma soeur, si j'en avais une". Il a lieu de lire qu'il n'en pas, de soeur...
Un recueil qui me fait toujours passer du très très bon temps, malgré les quelques aventures qui me font moins décoller.
Le format des nouvelles convient bien aux enquêtes de Sherlock Holmes, même si le lire en roman est aussi un plaisir parce que ça dure plus longtemps.
Sherlock Holmes, tu y goûtes une fois et tu es accro ! La preuve...

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
PiertyM
  21 novembre 2014
Ça se déguste simplement! de passionnantes aventures policières avec note cher Sherlock Holmes où sa capacité à dénouer les affaires varie selon les histoires, c'est aussi une bonne école des syllogismes...
Commenter  J’apprécie          271
MissSherlock
  25 mai 2013
De toutes les nouvelles présentes dans ce recueil, ma préférée est Un Scandale en Bohême car non seulement Sherlock Holmes est pris à son propre jeu mais en plus il est possédé par une femme. Et quand on sait à quel point Holmes est misogyne, il est amusant de le voir perplexe et admiratif.
Les autres nouvelles sont toutes palpitantes, à l'exception d'Une affaire d'identité dont les ficelles sont tellement grosses qu'on ne peut que découvrir le pot aux roses dès la fin de l'exposé par la victime.
Quoiqu'il en soit Les Aventures de Sherlock Holmes sont passionnantes et j'ai toujours autant de plaisir à les redécouvrir.
Commenter  J’apprécie          182
lilice_brocolis
  05 avril 2015
Une grosse pelettée de nouvelle intéressante, avec soit une "astuce" à découvrir soit pas mal d'action, bien ancrés dans l'Angleterre du 19ème que l'on prend plaisir à se représenter. Les histoires sont plutôt variés, mais tombent parfois à plat (pour une minorité). Une ou deux manquent cruellement d'originalité, mais probablement à cause de tous ce qui a été produit depuis.
On a aussi le plaisir d'observer Holmes et Watson dans différents contexte.
Globalement, on a quand même plutôt affaire à des familles bourgeoise, à Londres ou à la campagne, à qui il arrive quelque chose, ou qui craignent quelque chose. Ils se rendent donc chez Sherlock Holmes et racontent leur histoire. Souvent, j'ai trouvé cette partie un peu longuette : accompagnées de descriptions un peu lassante de Watson sur ce que lui et Holmes faisaient avant l'arrivée du malheur et aucun des clients n'est particulièrement concis, on a droit à pas mal de circonvolutions avant d'arriver au coeur du sujet.
Pour résoudrecette affaire, Holmes se rendra sur les lieu pour y trouver des tas de mini-indices que sa rigueur "scientifique" lui permet d'interpréter- ou parfois se contentera de bien examiner son client - pour ressortir un secret enfouis. Parfois cela passe ou se finit par une course poursuite arme à la main.
Tout ne rentre pas dans ce cadre, mais c'est le schéma habituel. du coup, si on en enchaîne un peu trop ça finit par virer à l'indigestion.
Le style est vieillit (je l'ai (re)lu en anglais), ce qui donne un certain charme mais accentue le côté répétitif quand on enchaine les nouvelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Talina
  06 novembre 2017
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Omnibus pour ce magnifique ouvrage.
Sherlock Holmes et moi, c'est une histoire d'amour récente. Pendant longtemps, poussé par mon apriori pour tout ce qui concerne la littérature policière et d'enquête, je n'ai pas voulu découvrir les ouvrages sur le détective anglais. Puis j'ai découvert la série Sherlock ce qui peu à peu m'a décidé à lire les romans de Conan Doyle. J'ai été ravie d'avoir été choisie pour ce bouquin alors que j'étais en train de lire "une étude en rouge".
L'édition omnibus comprend l'intégrale en français des nouvelles de Sherlock Holmes paru entre 1891 et 1927. Nous suivons la façon dont ce détective surdoué et brillant résout des enquêtes.
Pour ce qui est du livre en tant qu'objet, cet édition est absolument superbe. A commencer par la couverture avec la silhouette découpée du détective en toile de fond. L'oeuvre est illustrée de superbes images . le découpage est clair et lisible.
Ma petite note négative personnelle , le livre est lourd (plus de 800 pages quand même. Impossible de l'emmener dans les transports ou à l'extérieur.
Une édition indispensable pour les accros du détective anglais le plus célèbre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
CarosandCarosand   04 juillet 2013
A la fin du mois de septembre, les tempêtes d'équinoxe faisaient rage ; leur violence était exceptionnelle. Toute la journée le vent avait hurlé et la pluie avait battu les fenêtres. Même en plein cœur de Londres, nous étions contraints de hisser nos pensées au-dessus de la routine quotidienne, et de nous soumettre à la présence de ces grandes forces élémentaires, qui s'attaquent à l'homme à travers les barreaux de sa civilisation. Au fur et à mesure que la nuit approchait, la tempête grandissait : le vent sanglotait dans la cheminée comme un enfant en pénitence. Maussade, Sherlock Holmes était assis à côté du feu et mettait à jour ses notes tandis que je me délectais dans les belles histoires d'aventures en mer de Clark Russel : le grondement de la tempête à l'extérieur s'harmonisait parfaitement avec le texte, et les rafales de pluie se mêlaient au clapotis des vagues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
belette2911belette2911   28 juin 2013
– Savez-vous bien, Watson, me dit-il, que c’est un des travers des esprits comme le mien de ne jamais envisager les choses que du point de vue qui me préoccupe ? Quand vous regardez ces habitations éparpillées, vous êtes frappé par leur côté pittoresque. Quand je les regarde, moi, la seule chose que j’éprouve est le sentiment de leur isolement et de la facilité avec laquelle les crimes peuvent s’y commettre en toute impunité.
– Grand Dieu ! m’exclamai-je. En quoi ces vieilles demeures peuvent-elles vous faire penser à des crimes ?
– Elles m’inspirent toujours une sorte d’horreur indéfinissable. Voyez-vous, Watson, j’ai la conviction (conviction basée sur mon expérience personnelle) que les plus sinistres et les plus abjectes ruelles de Londres ne possèdent pas à leur actif une aussi effroyable collection de crimes que toutes ces belles et riantes campagnes.
– Mais c’est abominable ce que vous me dites là !
– Et la raison est bien évidente. La pression qu’exerce l’opinion publique réalise ce que les lois ne peuvent accomplir. Il n’est pas de cul-de-sac si infâme et si reculé où les cris d’un enfant martyr ou les coups frappés par un
ivrogne n’éveillent la pitié et l’indignation des voisins, et là toutes les ressources dont dispose la justice sont tellement à portée de la main qu’il suffit d’une seule plainte pour provoquer son intervention et amener immédiatement le coupable sur le banc des accusés. Mais considérez au
contraire ces maisons isolées au milieu de leurs champs et habitées en majeure partie par de pauvres gens qui n’ont autant dire jamais entendu parler du code, et songez un peu aux cruautés infernales, aux atrocités cachées qui
peuvent s’y donner libre cours, d’un bout de l’année à l’autre, à l’insu de tout le monde. Si la jeune fille qui nous appelle à son secours était allée habiter Winchester, je n’aurais jamais eu aucune crainte à son égard. C’est parce qu’elle se trouve à cinq milles dans la campagne que je ne me sens pas tranquille. Et cependant, il est évident qu’elle n’est pas personnellement menacée.

The Adventure of the Copper Beeches (COPP)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
belette2911belette2911   28 juin 2013
Pour Sherlock Holmes, elle est toujours LA femme. Il la juge tellement supérieure à tout son sexe, qu’il ne l’appelle presque jamais par son nom ; elle est et elle restera LA femme. Aurait-il donc éprouvé à l’égard d’Irène Adler un sentiment voisin de l’amour ?

Absolument pas ! Son esprit lucide, froid, admirablement équilibré répugnait à toute émotion en général et à celle de l’amour en particulier. Je tiens Sherlock Holmes pour la machine à observer et à raisonner la plus parfaite qui ait existé sur la planète ; amoureux, il n’aurait plus été le même. Lorsqu’il parlait des choses du coeur, c’était toujours pour les assaisonner d’une pointe de raillerie ou d’un petit rire ironique.

Certes, en tant qu’observateur, il les appréciait : n’est-ce pas par le coeur que s’éclairent les mobiles et les actes des créatures humaines ? Mais en tant que logicien professionnel, il les répudiait : dans un tempérament aussi délicat, aussi subtil que le sien, l’irruption d’une passion aurait introduit un élément de désordre dont aurait pu pâtir la rectitude de ses déductions. Il s’épargnait donc les émotions fortes, et il mettait autant de soin à s’en tenir à l’écart qu’à éviter, par exemple de fêler l’une de ses loupes ou de semer des grains de poussière dans un instrument de précision. Telle était sa nature.

Et pourtant une femme l’impressionna : la femme, Irène Adler, qui laissa néanmoins un souvenir douteux et discuté.

A Scandal in Bohemia (SCAN)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sevm57sevm57   17 février 2017
Et l'auteur de la lettre est un allemand. Avez-vous remarqué la construction particulière de la phrase: "Les renseignements sur vous nous sont de différentes sources venus"? Ni un français, ni un russe ne l'aurait écrite ainsi. Il n'y a qu'un allemand pour être aussi discourtois avec les verbes.
Commenter  J’apprécie          161
MelomeMelome   30 août 2012
-- Il est possible que vous ayez fait fausse route, répliqua Holmes (...). Peut-être avez-vous fait fausse route en essayant de mettre de la couleur et de la vie dans tous vos récits... Peut-être auriez-vous dû vous borner à rendre compte de la marche austère du raisonnement de la cause à l'effet; dans ces sortes d'affaires, c'était bien, après tout, ce qu'il y avait de plus remarquable !
-- Je crois vous avoir rendu, à ce propos, pleine justice, murmurais-je non sans froideur.
L'égotisme qui était le péché mignon de Sherlock Holmes m'était insupportable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Arthur Conan Doyle (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Conan Doyle
- 31 août : Dernière sortie pour Wonderland de Ghislain Gilberti. La vérité sur le mythe d?Alice au Pays des Merveilles. 
- 21 septembre : Le Diable du ciel. le roman vrai du vol 9525 de la Germanwings. Un thriller crépusculaire sur un drame aérien qui a secoué toute l?Europe. 
- 28 septembre : Mort d?une balance de Frédéric Ploquin. L?histoire vraie d?une impitoyable vengeance par le spécialiste du genre.
- 5 octobre : Dernière pute avant la fin du monde. La nouvelle création originale de Marsault. Une BD 100% inédite.
- 19 octobre : A chacun sa loi, roman écrit par un des derniers grands caïds français vivant, Tony Cossu. 
- 26 octobre : L?inavouable Histoire de France par Stéphane Burne et Norbert Hérisson. L?Histoire de France réécrite sous la plume géniale d?auteurs à l?humour décapant, avec des illustrations de Marsault. 
- 2 novembre : L?Affaire Mina Marten, Sherlock Holmes contre Conan Doyle, un polar Victorien écrit par le célèbre Bob Garcia, journaliste pour France 3, célèbre dans le milieu du polar et de la BD.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les aventures de Sherlock Holmes

Sherlock Holmes est un célèbre...

anthropologue
détective
astrologue
boulanger

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : Les Aventures de Sherlock Holmes de Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre
. .