AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258108325
848 pages
Éditeur : Omnibus (01/10/2015)
4.24/5   99 notes
Résumé :
"Un personnage si familier qu'aujourd'hui une simple silhouette, loupe en main, casquette anglaise sur le crâne et pipe au bec, incarne la figure absolue du détective."
Eric Wittersheim, traducteur de l'intégrale
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 99 notes
5
10 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

Davpunk
  30 mai 2021
Au début des années 2010, Omnibus propose à Eric Wittersheim de plancher sur une nouvelle traduction de l'intégralité des nouvelles de Sherlock Holmes. Il s'attaque à la tâche et il en sort ce recueil mastoc !
Le traducteur explique d'ailleurs sa démarche en introduction, justifiant l'existence de ce recueil et l'intérêt de se le procurer plutôt que de rechercher à droite et à gauches d'autres recueils moins complet et moins travaillé. Ce sont donc une cinquantaine de textes qui se bousculent ici ! Parlons en !
01 – Scandale en bohéme
Pour cette premiére nouvelle, Sherlock est engagé par le roi de Bohéme qui lui demande de retrouver une photo que détient Iréne Adler. Celle ci compterait le faire chanter avec celle ci. Et jusqu'ici, personne n'a eu assez d'astuce pour découvrir où elle cache la photo. On quitte donc l'enquête classique pour, en plus, découvrir la premiére rencontre entre Iréne et Sherlock. le temps d'une bonne nouvelle qui permet de bien entrer en matiére, avec en plus une des rares affaires pas totalement résolu du détective.
02 – La ligue des rouquins
Un prêteur sur gage roux vient trouver Sherlock. Il a récemment été engagé pour recopier une encyclopédie au sein de la ligue des rouquins et en était fort aise (c'était bien payé pour peu de travail). Mais un jour, alors qu'il arrive sur place, la ligue a été dissoute et il ne trouve plus trace de celui qui l'a engagé. Sherlock va devoir faire la lumière sur cette histoire. Dans une courte nouvelle sympathique comme tout bien qu'elle n'apporte que peu à la mythologie de Sherlock.
03 – Une affaire d'identité
Cette fois, Sherlock reçoit une femme dont le fiancé à disparu le jour du mariage ! Un fiancé qui, au passage, ne semblait pas vouloir s'affichait avec la demoiselle. Sherlock va donc devoir résoudre le probléme et retrouver, ou pas, le fiancé en question dans cette trés courte histoire !
04 – le mystére de la vallée de Boscombe
Une femme demande à Sherlock d'intervenir dans une affaire. L'homme qu'elle aime est accusé du meurtre de son pére. Toutes les preuves pointent vers lui mais elle est certaine qu'il n'est pas coupable. A Sherlock de prouver qu'elle a raison de le penser dans une enquête une fois de plus rondement mené !
05 – Cinq pépins d'orange
Openshaw vient trouve Sherlock. Des années auparavant son grand pére a perdu la vie quelques semaine après reçu 5 pépins d'oranges et trois lettres « KKK ». Son pére a reçu la même chose et est mot quelques jours plus tard. Lui même vient de les recevoir. Il veut être sauver sans savoir de quoi. Une des enquêtes que Sherlock aura résolue… mais un peu trop tardivement. Ce qui ne la rend pas moins intéressante !
06 – L'homme à la lévre tordue
Alors qu'il part récupérer un homme accro dans un bar d'opium, Watson tombe sur Sherlock en pleine enquête. Celui-ci lui explique qu'une femme a vu son homme, trés respectable, à une fenêtre de ce bar. Celui-ci semblait se faire agresser et quand elle est montée le retrouver, il avait disparu mais un mendiant à la lévre tordue était dans la chambre. Que s'est il passé ? Son mari est-il mort ? Voilà bien la question de cette enquête !
07 – L'escarboucle bleue
On apporte un Sherlock un chapeau melon perdu. Celui-ci veut retrouver son propriétaire. Dans l'intervalle, alors qu'une oie a été trouvé à proximité, on découvre qu'il y a à l'intérieur un diamant volé. Sherlock va alors essayé de retrouver le voleur… Dans une histoire au dénouement plus morale qu'autre chose. Ce qui n'est pas une mauvaise chose pour le coup. Loin de là même !
08 – La bande tachetée
Une femme vient trouver Sherlock. Sa soeur est morte quelques temps plus tôt. A priori, elle serait littéralement morte de peur. Elle aurait vu quelque chose d'effrayant dans sa chambre aprés avoir entendu un étrange sifflement. Et voici que Sherlock va se lancer sur cette affaire qui reprendra quelques éléments assez classique du genre, notamment la présence d'animaux exotiques !
09 – le pouce de l'ingénieur
Alors qu'il consulte, Watson tombe sur un homme dont le pouce a été coupé. Son histoire est singuliére et il propose à Holmes de venir l'écouter, ce dont ne se prive pas le bonhomme. loin d'être une grande enquête, c'est une histoire vaguement reliée à Holmes que nous livre Conan Doyle. Une petite expérience sympathique !
10 – L'aristocrate célibataire
Un aristocrate a enfin trouvé l'amour. Mais juste aprés le mariage, sa femme disparait. Il vient trouver Sherlock pour tirer l'affaire au clair. Dans cette histoire, Sherlock n'enquête même pas sur le terrain, ayant semble t'il quasiment la résolution avant même de voir l'aristocrate. Une petite histoire sympatoche !
11 – le diamant de Béryls
Un banquier reconnu vient trouver Sherlock en panique. Il a prêté de l'argent à un homme qui lui a confié en gage un des biens les plus précieux d'Angleterre : le diamant de Béryls. N'ayatant pas assez confiance en son coffre fort, le banquier le prend chez lui en attendant de le restituer. Mais le lendemain, il trouve son fils avec le diamant dans les mains et trois pierres de Béryls manquantes. Il est persuadé que c'est son fils qui les a prise mais vient tout de même trouver Sherlock qui est persuadé du contraire…
12 – Les Hêtres-dorés
Une femme se demande si elle doit accepter un poste de gouvernante. Les demandes de l'employeur étant particulièrement étrange (elle doit porter une robe particulière, se faire couper les cheveux, et répondre à leurs demandes), elle demande à Sherlock si quelque chose ne se trame pas. Elle finit par accepter mais revient vite vers Sherlock, totalement effrayée…
13 – Flamme d'argent
Une affaire secoue le monde des turfistes : un homme a été tué et personne ne sait qui a fait ça. Mais en plus, Flamme d'argent, un des cheval concurrents a disparu ! Et si Sherlock rechigne à se lancer dans une affaire médiatisée, il va lui trouver un véritable intérêt.
14 – La boite en carton
Une femme reçoit une boite en carton… avec deux oreilles arrachées à l'intérieur ! Pourtant, elle ne comprend pas ce qu'elle a pu faire pour recevoir ceci ni d'où cela vient. Si l'affaire sera simple à résoudre pour Sherlock, elle n'en demeurera pas moins intéressante et lui permettra de refaire équipe avec un Lestrade pour lequel il n'a que peu de respect !
15 – le visage jaune
Une affaire que Sherlock n'a pas résolu et qui a pourtant trouvé sa solution. Sherlock précisera que ce n'est arrivée que deux fois. Ici, un homme est fou amoureux de sa femme. Elle l'aime aussi. Et pourtant, elle semble lui cache quelque chose. Il va essayer de savoir quoi…
16 – L'employé de l'agent de change
Un homme a été engagé pour travailler pour une société reconnue lorsqu'un homme se présente comme étant le chef d'une société nouvellement créée mais au potentiel fou. Il finit par accepte sa proposition et s'engage pour eux, mais ne démissionne pas de son poste à la demande de l'homme. Evidemment, tout cela finit par s'avérer plus étrange qu'il n'y parait. le résultat ? Une enquête pour le coup trop rapide et donc pas entièrement convaincante.
17 – le « Gloria Scott »
Sherlock revient ici sur l'affaire qui l'a convaincu que son systéme d'analyse était bon et pouvait le mener vers une carriére. le pére d'un de ses amis est en effet décédé aprés avoir lu une lettre qui lui a causé un arrêt cardiaque. Une lettre assez incompréhensible. Et voilà Sherlock et son ami qui… ne vont en fait pas faire grand chose puisque le pére a raconté son histoire sur une lettre. Une nouvelle qui m'a laissé perplexe…
18 – le rituel des Musgrave
Un homme faisant parti de la famille des Musgrave vient trouve Sherlock alors que son majordome a disparu. Certes, il devait le licencier mais tout cela semble lié à un rituel pratiqué dans la famille depuis longtemps. Une énigme à résoudre que Sherlock va rapidement débusquer dans une nouvelle assez réussie !
19 – Les propriétaires de Reigate
Alors que Sherlock se remet d'une affaire, il part se reposer chez un ami de Watson. Mais ce qui devait être un séjour tranquille va être plus mouvementé que prévu quand le cocher sera abattu. Sherlock va alors se remettre en selle avec un grand plaisir ! Et au grand désarroi de Watson qui espérer le voir reprendre des forces…
20 – L'estropié
Sherlock vient voir Watson un soir trés tard. L'affaire ? Un homme a été tué, et tout semble désigner sa femme pour la police. Mais les éléments que possèdent Sherlock ne collent pas. Mais il sait déjà vers où il veut aller. Watson sera juste témoin des interrogatoires de Holmes. Pour une trés bonne histoire, bien qu'un peu trop classique.
21 – le patient à demeure
Watson et Sherlock croise un homme, médecin lui aussi, qui a reçu un patient pas comme les autres ainsi qu'une proposition d'ouvrir un cabinet avantageux à bien des égards. Evidemment, tout ne se passe bien aussi bien que prévu. Et aprés quelques années, des événements louches ont eu lieu. Reste à tirer tout ça au clair. Ce que fera Sherlock dans cette nouvelle… en fait assez dispensable
22 – L'interpréte grec
Sherlock, évoque, pour la premiére fois, son frére Mycroft. Il emmène Watson le rencontrer et Mycroft lui confie une affaire : celle d'un homme enlevé pour être interprète mais qui va se rendre compte que l'affaire est bien plus grave évidemment. Forcément, l'histoire vaut surtout pour la premiére évocation de Mycroft, frére ainé de Sherlock, encore plus fort que lui !
23 – le traité naval
Probablement l'un des textes les plus longs du recueil, il raconte l'histoire de Watson, recevant une demande d'aide d'un de ses anciens camarades d'école. Celui-ci est devenu membre du Foreign office, et est attelé à des tâches gouvernementale importantes. Mais cette fois, le document qu'il devait recopié, profondément secret, a été volée. IL a besoin de l'aide de Holmes !
24 – le dernier probléme
Enfin. Il est venu le temps où, SHerlock allant trouver Watson, il va lui faire découvrir Moriarty. Son ennemis qui deviendra celui de toujours. Mais cette confrontation tournera au drame alors qu'il le suivait depuis déjà longtemps. Et ce parcequ'elle abouti… à la mort de Sherlock en plus de celle de Moriarty !
25 – La maison vide
3 ans aprés la mort de Sherlock, Watson s'intéresse toujours aux affaires criminelles, en mémoire de son ami, mais il n'atteint pas de résultat probant. Un jour, alors qu'il enquête sur un meurtre dans une piéce close, il bouscule un vieil homme et fait tomber ses livres. le vieil homme le retrouve un peu plus tard et…. c'est bel et bien Sherlock ! Un retour en fanfare pour le détective qui en profite pour raconter comment il a survécu !
26 – L'entrepreneur de Norwood
Un homme a rencontré un vieillard dans un train. Celui-ci lui propose de rédiger son testament… et lui légue tout. le lendemain, le vieillard est retrouvé incinéré. Forcément, les soupçons se tournent vers le notaire. Mais Sherlock n'y croit pas et va l'aider à comprendre ce qui a pu se passer…
27 – Les hommes dansants
Un homme marié vient trouver Sherlock car sa femme semble effrayée depuis qu'elle retrouve des messages étranges et incompréhensibles. Des sortes de gribouillis d'enfants représentant des hommes dansants. Sherlock parvient à les déchiffrer, mais trop tard, l'homme a été tué et la femme est sérieusement blessé. Malgré tout, Sherlock compte bien résoudre le mystére…
28 – La cycliste solitaire
Une femme vient trouver Sherlock car, lorsqu'elle fait la route de son emploi à la gare, elle est suivi par un homme mais ne parvient pas à l'identifier. Une histoire qui va s'avérer plus tragique que prévue mais à la résolution finalement assez peu complexe.
29 – L'école du prieuré
Un homme vient trouver Sherlock car le fils d'un des hommes les plus éminents du royaume unis a disparu. L'enquête va être plus longue que la moyenne pour Sherlock, qui fait face à beaucoup d'indices, dont certains ne le mèneront pas forcément au bon endroit !
30 – Peter le noir
Un commandant de bateau de pêche a été tué. Stanley Hopkins, agent de police, ne trouve pas le coupable et demande à Holmes, qui fonde pourtant de grand espoir sur ce jeune policier. Mais celui-ci va commencer par le décevoir dans cette enquête un peu simple qui vaut donc surtout pour Hopkins !
31 – Charles Augustus Milverton
Watson retrouve Sherlock alors que celui-ci doit recevoir chez lui un homme qu'il hait profondément. En effet, Charles Augustus Milverton est un maitre chanteur qui a fait toute sa fortune en rachetant des informations compromettantes avant de les revendre contre la promesse de ne pas les divulguer. Sherlock doit justement négocier avec lui pour une dame de la haute société… Une nouvelle qui change des habitudes !
32 – Les six Napoleon
Lestrade vient cette fois chercher lui même Sherlock car un homme semble faire une fixette sur les bustes Napoléonien qu'il détruit un par un, quitte à commettre des cambriolages… voir un meurtre ! Une enquête au final pas si compliquée et dont on devine rapidement le final malheureusement.
33 – Les trois étudiants
Un professeur vient chercher Holmes car il a constaté que les documents des épreuves qu'il doit faire passer ont été dérangés. Il soupçonne donc un éléve mais ne sait pas lequel. Et voici Holmes qui va tenter de sauver l'épreuve pour une toute petite enquête !
34 – le pince-nez en or
Stanley Hopkins vient retrouver Holmes suite au meurtre d'un secrétaire. Hopkins a essayé d'appliquer les méthodes de Holmes mais tout cela reste bien mystérieux pour lui. Holmes et Watson vont donc venir prêter main forte dans une histoire assez improbable mais dont le dénouement semble en fin de compte assez logique.
35 – le trois-quarts disparu
Le trois quarts d'une équipe de Rugby a disparu. Aucune raison ne semble l'expliquer et Holmes est mandaté par le capitaine de l'équipe car celui-ci est persuadé que son équipe n'a aucune chance sans lui. L'enquête aboutira au fait qu'aucune raison digne de l'intérêt de la justice n'expliquait cette histoire.
36 – le manoir de l'abbaye
Stanley Hopkins vient de nouveau trouver Sherlock. Pour une affaire de meurtre, une fois de plus. Mais si elle est déjà compliquée à l'origine, Sherlock va vite comprendre qu'elle l'est aussi, moralement. On a vu, au fur et à mesure des histoires du bonhomme que la justice n'était parfois que secondaire dans son jugement. En voici une nouvelle preuve.
37 – La deuxiéme tâche
Sherlock reçoit la visite d'un ex premier ministre et d'un autre homme trés important qui s'est fait dérober une lettre trés importante. Il a d'emblée une idée en tête mais celle ci disparait quand celui qu'il croit responsable est retrouvé mort. Une enquête qui aurait pu avoir de facheuse conséquence si elle n'avais pas été résolue !
38 – Wisteria Lodge
Aprés un meurtre, un homme vient trouver Holmes. L'histoire semble grotesque et intéresse donc un Holmes qui va s'y plonger alors que la police oeuvre en parallèle. Ce qui lui plait beaucoup et offre ici une enquête avec plusieurs résolutions possibles. Une histoire plus longue que la moyenne et des plus sympathiques !
39 – le cercle rouge
Une logeuse vient voir Holmes. Un homme lui loue une chambre mais n'en sort jamais. Son attitude est si étrange qu'elle s'inquiéte. Une affaire sans intérêt à priori mais Holmes va finalement la trouver tellement étrange qu'il va la prendre à coeur. Et il fera bien car elle a des ramifications internationales !
40 – Les plans du Bruce-Partington
Mycroft envoie une affaire à Sherlock : une partie des plans du Bruce-Partington, un sous marin, a été dérobé. En haut lieu, tout le monde s'inquiéte et ce même si le voleur a, semble t'il, été retrouvé mort. Mais Sherlock doute que l'affaire soit totalement résolu et décide de la poursuivre. Grand bien lui en fera…
41 – le détective agonisant
Mme Hudson va chercher Watson. Il semble que Sherlock se meurt. Il s'est émacié, ne mange plus, ne boit plus et divague. Sur place, Sherlock refuse qu'on l'approche et dit avoir une maladie rare. Il demande à Watson d'aller chercher un médecin en particulier et de suivre ses instructions à la lettre. Evidemment, tout cela cache quelque chose…
42 – La disparition de lady Frances Carfax
Lady Frances Carfax a disparu. Et Sherlock doit donc la retrouver. C'est pourtant Watson qui mène la première partie de la recherche mais sans grand succés avant que Holmes ne reprenne les rênes. Pour une enquête courte, mais mené au final de main de maître, et ce malgré une hésitation en cours de route.
43 – le Pied-du-diable
Selon Sherlock, son affaire la plus étrange. Il faut dire qu'elle démarre alors qu'il est censé être parti se reposer, et on lui annonce alors qu'un homme, qui participait à une réunion, en y revenant, a retrouvé les autres membres morts, comme ‘ils n'avaient jamais bougés de leur chaise. Evidemment, Holmes va se plonger dans l'équipe.
44 – Son dernier coup d'archet
Et voici une histoire d'ampleur. Très courte mais importante en terme de conséquences historiques. Une histoire qui se déroule alors que Sherlock semblait avoir quitté le métier pour devenir apiculteur. Il retrouve Watson aprés de nombreuses années pour une trés courte affaire.
45 – L'illustre client
Sherlock est sollicité pour une affaire peu banal. La fille d'un homme assez huppé va épouser le colonel Gruner. Un homme qu'on soupçonne d'être aussi un assassin ayant entre autre tué son ex femme. Mais toutes les affaires douteuses qui lui ont été rattaché, il les a tourné de façon à en être la victime. Il faut donc qu'Holmes trouve une autre maniére d'empêcher ce mariage…
46 – le soldat blafard
Cette fois, Watson céde sa place à Holmes à la narration. Celui-ci annonce d'emblée qu'il ne compte pas faire dans le sensationnalisme et nous raconte l'histoire d'un homme persuadé que son grand ami à disparu. Mais il pense l'avoir retrouvé sans pouvoir dire pourquoi celui-ci est séquestré dans une chambre. Holmes va faire la lumiére sur une affaire qui est donc raconté de l'intérieur !
47 – La pierre de Mazarin
Cette fois narrée à la troisiéme personne, cette courte histoire de recherche d'une pierre précieuse ne vaut en fait que pour les différents point de vue permis par cette narration. Pour le reste c'es une histoire relativement simple, mais pas désagréable pour autant.
48 –
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Gwen21
  25 juillet 2017
"Les aventures de Sherlock Holmes" réunissent douze nouvelles qui sont autant de mystères à élucider, d'enquêtes à mener. Et si ces douze aventures peuvent parfaitement se lire indépendamment les unes des autres, elles constituent un tout très cohérent et jamais lassant.
Est-il encore utile de présenter le célèbre détective, locataire du 221B Baker Street, et son non moins illustre acolyte, le Dr Watson ? Je pense que cela n'en vaut pas la peine, trop "élémentaire" ! Disons simplement que c'est un grand plaisir de suivre les déductions de Sherlock Holmes, esprit supérieur s'il en est. Pour peu bien sûr qu'on aime les atmosphères policières, ce recueil donnera pleine satisfaction.
J'attribue la mention "Très bien" à deux nouvelles, "Le diadème de béryls" et "Les Hêtres pourpres", pour leur atmosphère "so british" car j'aime particulièrement les mystères qui se nichent dans les vieilles demeures victoriennes.

Challenge BBC
Challenge PAVES 2017
Commenter  J’apprécie          440
PASCALINE80
  26 avril 2020
L'avenir est imprévisible mais le vent soufflera toujours.
Commenter  J’apprécie          292
HORUSFONCK
  22 novembre 2017
Voici plus de quarante-cinq ans, que je dévorai mes premiers romans policiers: Les Sherlock Holmes en Livre de Poche de mon frère aîné.
Parmi celles - ci, ces Aventures de Sherlock Holmes, sous une couvertures aux tons orangées de l' édition des années 60.
C'est de là qu'est partie ma passion pour le polar, en suivant le fascinant détective de Conan Doyle et son fidèle compagnon et biographe le docteur Watson.
Commenter  J’apprécie          230
DianaAuzou
  10 novembre 2020
Une affaire d'identité
Sherlock Holmes a l'oeil vif, l'observation rapide et ses liaisons corticales se font à la vitesse de la lumière, aucun détail ne lui échappe, il comprend l'affaire avant même qu'elle ne lui soit relatée ! C'est bien lui le génie qui habite au 221 bis Baker Street. Tout le monde le dit.
A chaque fois qu'un client se présente à lui pour lui demander de résoudre une affaire on ne peut plus mystérieuse et pas moins contrariante, souvent tragique, deux histoires se mettent en place et se font la course : celle du client qui raconte les événements le souffle coupé sans rien comprendre de leur motivation, ni de leur enchaînement et encore moins de leur résolution, et celle que fabriquent en même temps les cellules grises de Mr. Holmes, qui, en accéléré augmenté, regardent, observent, font et défont la logique des séquences, cherchent et questionnent, pendant que leur patron reste immobile en gardant les mains du savoir en position de connaissance, jointes par le bout des doigts, et sans quitter des yeux le plafond de son appartement.
Une fois ses yeux revenus du plafond et ses doigts décollés, le mystère n'est plus mystère et Sherlock Holmes nous explique, surtout à son ami Watson, dont l'état de permanente surprise empêche sa bouche de se fermer, il nous explique, disais-je, comment cette pauvre Miss Sutherland s'est retrouvée abandonnée, sans fiancé, juste avant leur mariage tant souhaité.
C'est court, rapide, télégraphique, le cerveau de Holmes au rendement impeccable fonctionne bien et vite, parfaitement organisé, prêt à résoudre les autres affaires de grand intérêt et très urgentes qui sont en attente.
(lu en VO)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   22 juillet 2017
- Avez-vous jamais entendu parler du « Ku Klux Klan » ? dit Holmes en baissant la voix.
- Non ; jamais.
Holmes feuilleta son livre.
- Tenez, voici : « Ku Klux Klan », dit-il ; ce nom tire son origine de sa frappante ressemblance avec le son d’une carabine qu’on arme. Cette terrible société secrète fut formée après la guerre civile, dans les États du Sud, par quelques ex-confédérés, et elle eut bientôt des ramifications dans différentes régions, notamment en Tennessee, en Louisiane, dans les Carolines, la Géorgie et la Floride. Elle avait une puissance politique, terrorisait les électeurs noirs, et faisait disparaître ou chassait du pays tous ceux qui contrecarraient ses desseins. Avant de frapper, les membres de cette société envoyaient, sous une forme fantastique, mais facile à reconnaître, un message à la victime désignée : tantôt une pousse de feuille de chêne, tantôt des pépins de melon ou d’orange. En recevant cet avertissement, la victime devait ou changer sa façon de vivre ou s’enfuir du pays. Si elle bravait la menace, la mort l’attendait infailliblement et toujours une mort étrange, imprévue. Cette société était si bien organisée et si méthodiquement réglementée, qu’il existe à peine un cas où un homme ait pu la défier impunément et où on ait trouvé la trace des auteurs du crime. Il y a quelques années, cette société était à son apogée, en dépit des efforts du gouvernement et de la classe élevée des États du Sud. En 1869, l’association fut subitement dissoute ; il y eut toutefois depuis cette époque des essais isolés de réorganisation.

{In "L'aventure des cinq pépins d'orange"}
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Gwen21Gwen21   27 juillet 2017
- Pour l’homme qui aime l’art pour l’art, dit Sherlock Holmes, en jetant de côté le Daily Telegraph, dont il venait de lire les annonces, c’est souvent dans ses manifestations les moins importantes qu’il trouve le plus grand plaisir. Je suis heureux de constater, Watson, que vous avez fort bien saisi cette vérité ; et dans ces récits de nos aventures que vous avez eu la bonté d’écrire, je dois même dire d’embellir, vous avez donné la prééminence moins aux causes célèbres et aux procès à sensation auxquels j’ai été mêlé, qu’à ces incidents banals en eux-mêmes, mais faits pour exercer ces facultés de déduction et de synthèse logique dont j’ai fait une étude spéciale.

{in "Les hêtres pourpres"}
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Caro17Caro17   06 avril 2017
Son visage légèrement souriant et son regard languissant et rêveur étaient aussi éloignés que possible de ceux de Holmes le limier, Holmes l'implacable et infatigable expert criminel à l'esprit si vif. Sa personnalité singulière était tour à tour dominée par l'une des facettes de cette dualité, et son extrême précision ainsi que sa perspicacité constituaient, comme je l'ai souvent pensé, une réaction contre l'état d'esprit rêveur et contemplatif qui prédominait parfois chez lui. Ses changements d'humeur le faisaient passer d'un état de langueur extrême à une activité débordante. Et je savais bien qu'il n'était jamais si extraordinaire que lorsqu'il était resté des jours durant à paresser dans son fauteuil, au milieu de ses improvisations et de ses éditions anciennes. C'est là que survenait soudain chez lui le désir de partir en chasse, et que ses brillantes facultés de raisonnement allaient montrer leur pouvoir d'intuition au point que ceux qui n'étaient pas accoutumés à ses méthodes se mettent à le regarder avec suspicion comme un homme dont le savoir diffère de celui des autres mortels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Gwen21Gwen21   23 juillet 2017
En parcourant mes notes sur les soixante-dix causes curieuses, au cours desquelles j’ai étudié huit années durant la manière de procéder de mon ami Sherlock Holmes, j’en trouve beaucoup de tragiques, quelques-unes de comiques, un grand nombre de simplement étranges ; mais pas une n’est banale, et cela tient à ce que, travaillant plutôt par amour de l’art que pour gagner de l’argent, il ne commençait jamais une enquête qui ne sentit le bizarre et même le fantastique.

{In "Aventure de la bande mouchetée"}
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Gwen21Gwen21   18 juillet 2017
- Ne vous ai-je pas souvent fait remarquer cette étrange anomalie qu’entre deux crimes, ce sera toujours le plus grave qui sera le plus simple tandis que l’autre sera compliqué de circonstances si étranges, si invraisemblables même, qu’on en arrive à se demander si le crime a jamais existé.

{In "L'association des hommes roux"}
Commenter  J’apprécie          160

Videos de Sir Arthur Conan Doyle (61) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sir Arthur Conan Doyle
Les auteurs Cyril Lieron et Benoît Dahan ont imaginé le scénario original d'une enquête du plus célèbre détective privé d'Angleterre, Sherlock Holmes de sire Arthur Conan Doyle, en emmenant les lecteurs se balader dans les méandres de ses réflexions. Ainsi, après un premier tome à succès, le second et dernier tome emmène Sherlock et Watson sur les traces d'un mystérieux mage chinois. Lors de leur venue au festival de la bande dessinée de Quai des Bulles, nous les avons rencontré pour une courte mais intense interview dans laquelle ils nous parlent de leur succès avec Sherlock Holmes, de la suite à venir de la série et de leurs futurs projets en dehors de la série.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Le chien des Baskerville

Au cours de quel siècle ce roman a-t-il été publié ?

17ème
19ème
20ème

10 questions
521 lecteurs ont répondu
Thème : Le Chien des Baskerville de Sir Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre

.. ..