AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Jumeau (Traducteur)
ISBN : 2070436659
Éditeur : Gallimard (21/01/2010)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Une histoire d'amour, de chantage et d'argent, une jeune femme morte mystérieusement dans sa chambre, un maître d'hôtel qui disparait après avoir découvert un code étrange qui se transmet de génération en génération pour protéger un secret d'état, telles sont les étonnantes énigmes auxquelles le grand Sherlock Holmes se trouve confronté
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Syl
  01 juin 2018
"J'en étais arrivé à croire qu'il était orphelin et sans famille, mais un jour je fus tout étonné qu'il se mit à me parler de son frère."
Un soir d'été, John Watson apprend que son ami Sherlock Holmes a un frère plus doué que lui pour l'observation, et qu'il est peut-être encore plus froid, secret et insociable. A la suite de cette révélation, tous deux partent pour le club Diogène où Mycroft les attend avec son voisin, Monsieur Melas, un interprète Grec qui doit leur relater une étrange histoire.
Embauché par un certain Harold Latimer qui se montre rapidement menaçant quand il lui intime la plus grande discrétion sur cette affaire, Melas est chargé de traduire une conversation entre trois hommes ; Latimer, un comparse à lui et un homme qui semblerait être tenu prisonnier, le visage caché par des bandelettes. Melas, entre les questions des uns et les réponses de l'autre, comprend que l'homme est en fait Paul Kratidès, un Grec venu d'Athène pour voir sa soeur Sophie. Pourquoi le séquestre-t'on ? et qui sont ses geôliers ?
Renvoyé à Londres après qu'un incident ait interrompu la traduction, Melas ne tarde pas à confier à Mycroft les faits qui continuent à le bouleverser et à le maintenir dans l'angoisse.
Pour Watson, Holmes et Mycroft, les déductions vont bon train et toutes les mènent vers la même conclusion. Paul Kratidès court un grand danger ! et peut-être bien que Melas, aussi...
Cette petite nouvelle extraite des mémoires de Sherlock Holmes donne la part belle à John Watson et Mycroft Holmes. Elle n'est pas une histoire très passionnante, même si le dénouement se montre cruel pour l'un des personnages. On ne retiendra que le début lorsqu'on découvre que Holmes a un frère aîné qui est aussi intelligent que lui et bien plus bourru. Il voue à son égard de l'admiration et dit franchement que ses facultés d'observation sont supérieures aux siennes. Cependant, Mycroft est beaucoup moins intrépide que son cadet et moins réactif. Leurs caractères se sont forgés dès leurs enfances, dans une famille conservatrice de petits propriétaires de campagne. A leur arbre généalogique, ils comptent une grand-mère française qui fut la soeur du peintre Vernet.
A travers les chroniques et l'intimité rapportée, il est intéressant de dresser petit à petit le portrait de Sherlock Holmes. le cher détective prend alors une dimension plus humaine...
Des enquêtes à lire et à relire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gerry29
  27 mai 2010
Mon avis:
Et bien j'avoue avoir, une fois de plus, passé un très bon moment avec notre ami Sherlock.
Dans la première nouvelle "L'aventure de la bande tachetée", le lecteur se retrouve plongé dans une enquête initiée par une jeune demoiselle victime de la malveillance de son beau père.
J'ai été tenue en haleine jusqu'à la révélation finale, vraiment bien contée par Dr Watson!
Dans la seconde nouvelle "Le rituel des Musgraves", il s'agit là d'une histoire de disparition soudaine, et de rituel ancestral oublié! Encore une fois, le lecteur est avide de connaitre la suite. Une enquête rudement bien menée, toujours avec la même dexterité et fine analyse du detective!

Enfin, dans "L'interprête grec", Sherlock nous offre la primeur de rencontrer son frère, Mycroft, maître des lieux au Club Diogène, personnage jusqu'alors non mentionné dans les récit de ses aventures.
De là, un enlèvement va susciter l'intérêt de Holmes et se charger de l'enquête.
Ces trois nouvelles, sont complètement différentes dans la façon dont elles sont abordée.
Mon gros coup de coeur est la rencontres de Mycroft Holmes. Un homme différent de son frère, limite insociable mais doté d'un sens de l'analyse extrême... C'est une affaire de famille on dirait bien que j'espère pouvoir encore confirmer après la lecture des aventures d"Henola Holmes" la cadette de la famille...
Ma note: 9/10
Une fois de plus, Sherlock Holmes et son compère Watson ont su me séduire et m'emmener dans leurs aventures aussi étonnantes et fantasques sont-elles.
Je suis tout simplement ravie d'avoir entrepris de lire ces nouvelles et de redécouvrir un Sherlock que je n'avais pas lu depuis mon adolescence!
Mes prochaines lectures du duo en attente dans ma Pal:
- le signe des Quatre
- le chien des Baskerville
-Une affaire d'identité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sld09
  13 décembre 2017
Cette enquête de Sherlock Holmes m'a un peu moins plu. L'histoire m'a semblé reprendre des éléments d'autres enquêtes, comme si Conan Doyle avait voulu tester une autre hypothèse à partir de faits similaires.
Par contre, j'ai trouvé intéressant de rencontrer Mycroft Holmes, un personnage aussi hors-norme que son frère Sherlock.
Lien : http://lecturesdestephanie.b..
Commenter  J’apprécie          100
Yoda_Bor
  29 juin 2015
J'aime particulièrement cette nouvelle et c'est entièrement la faute de Mycroft. Il faut dire que j'adore ce personnage dans la série Sherlock, notamment grâce à son interprète, Mark Gatiss.
Le Mycroft canon surprend un peu quand on retourne aux sources avec un brave bonhomme placide et pantouflard et surtout … comptable (bien que rien n'empêche cette activité d'en cacher une autre après tout …).
L'enquête n'est pas des plus palpitantes, l'énigme étant apportée sur un plateau par Mycroft et la solution étant donnée par un dénonciateur féru des petites annonces.
Très peu de déductions (aucune en lien direct avec l'affaire en cours), aucune réflexion ou presque, on ne peut pas dire que Sherlock brille dans cette histoire. C'est même Watson qui a plus d'idées que le détective !
Et pourtant, rien que pour l'introduction de Mycroft, cette enquête fait partie de mes nouvelles préférées et elle est absolument à lire.
Quel dommage qu'Arthur Conan Doyle n'est pas plus utilisé ce personnage !
Lien : https://yodabor.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Debbie-fan
  20 septembre 2013
Première fois que je lis du Sherlock Holmes! Je ne suis pas déçue du tout! C'est le film qui m'a surtout envie de lire Holmes. J'ai beaucoup aimé le fait que les enquête soient courtes et que Watson soit le narrateur. Je pense lire d'autres aventures de ce génial détective!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
sld09sld09   11 décembre 2017
Au cours de ma longue et intime fréquentation de Sherlock Holmes, je ne l’avais jamais entendu faire allusion à sa famille, et presque jamais à son enfance. Cette réticence de sa part avait renforcé mon impression qu’il était un peu en dehors de l’humanité, au point que, parfois, il m’arrivait de le regarder comme un phénomène unique, un cerveau sans coeur, aussi dépourvu de sympathie pour les hommes qu’il leur était supérieur en intelligence. Si son antipathie pour la femme et son aversion à se faire de nouveaux amis étaient caractéristiques de sa nature impassible, la suppression absolue de toute allusion aux siens ne l’était pas moins. J’en étais venu à croire qu’il était orphelin, sans parents vivants, quand un soir, à ma grande surprise, il se mit à me parler de son frère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
claire37claire37   06 mai 2014
Au cours de ma longue et intime fréquentation de M. Sherlock Holmes, je ne l' avais jamais entendu parler de sa famille, et preque jamais de son enfance. Cette rétiance de sa part avait renforcé l' impression quelque peu inhumaine qu'il me faisait, au point que parfois je me suis surpris à le considérer comme un phénomène à part, un cerveau sans coeur, aussi peu doué de sympathie humain que remarquable par l' intelligence. Son aversion pour les femmes et son manque d' enthousiasme à nouer de nouvelles amitiés étaient tous deux caractéristiques de sa personnalité étrangère aux sentiments, mais ce qui l' était encore plus, c' était qu' il s' abstenait complètement de toute allusion aux siens. J' en étais venu à croire qu' il était orphelin, sans aucune famille vivante ; mais un jour, à ma très grande surprise, il se mit à me parler de son frère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Anis0206Anis0206   11 avril 2016
Au cours de ma longue et intime fréquentation de Sherlock Holmes, je ne l’avais jamais entendu faire allusion à sa famille, et presque jamais à son enfance.
Commenter  J’apprécie          10
Yoda_BorYoda_Bor   29 juin 2015
Il y a bien longtemps que je connais Sherlock Holmes, j’ai vécu intimement avec lui, mais je ne l’ai jamais entendu parler de sa famille, et même devant moi il faisait rarement allusion à sa propre existence.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Arthur Conan Doyle (73) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Conan Doyle
Les Aventuriers du monde perdu (The Lost World) est une mini-série d'aventure fantastique britannique en deux parties réalisée par Stuart Orme d'après Le Monde perdu de Sir Arthur Conan Doyle.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le chien des Baskerville

Au cours de quel siècle ce roman a-t-il été publié ?

17ème
19ème
20ème

10 questions
382 lecteurs ont répondu
Thème : Le chien des Baskerville de Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre