AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Roger W. Allard (Traducteur)
ISBN : 2859403914
Éditeur : Phébus (15/09/1995)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Il fait « suite » - mais en inversant la chronologie ! - à La Compagnie blanche (récemment publié dans la même collection)... les deux livres, que l'on peut lire dans l'ordre qu'on voudra, formant une riche tapisserie où se retrouvent quelques-uns des épisodes essentiels de la guerre de Cent ans.
Cette fois-ci, c'est aux débuts du brave Nigel que nous assistons. Orphelin, fils d'un hobereau ruiné issu d'un trou perdu de la campagne anglaise, on devine d'emblé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
zaphod
  16 septembre 2014
Amis, chantez avec moi la ballade de Sir Nigel, accompagnée de luth et de fifre comme il sied.
Allez, on y va. Trois, quatre...

Laisse-moi te conter l'histoire bien salée
Du jeune Sir Nigel et de son destrier.
De Sir Arthur nous vient la plaisante complainte,
Mais du terrible chien ne devez avoir crainte.
Ici nul détective à pipe et à chapeau,
Nigel n'a qu'une épée pour défendre sa peau.
Tireli, tirela, soteli, sotela
Nigel n'a qu'une épée pour défendre sa peau.

Les forets d'Angleterre en ces temps éloignés
Regorgaient d'antres à bière et de preux chevaliers,
Pélerins en haillons et archers en collants,
Maints fieffés malandrins, et, quel étonnement!,
De tout un contingent de pucelles en détresse!
C'était un grand défi de protéger leurs fesses.
Tireli, tirela, soteli, sotela
C'était un grand défi de protéger leurs fesses.

Des fesses des pucelles, Nigel, lui, n'a que faire.
Préférant chevaucher à s'user le derrière
Sa grande jument beige; ou tâtant de sa lance
Les autres chevaliers qui du regard le tancent.
Pour une damoiselle, pétri d'amour courtois
Ignore les beaux yeux de la biche aux abois.
Tireli, tirela, soteli, sotela
Ignore les beaux yeux de la biche aux abois.

Le reste est du combat et de belles paroles.
Rien qui puisse risquer d'attraper la vérole.
Mais le fond du problème, ami, je te le dis,
et toute solution se se trouve au fond d'un lit:
Nigel est un puceau! Comme ceux de sa sorte,
Il transforme en combat ce besoin qui le porte.
Tireli, tirela, soteli, sotela.
Nigel est un puceau! Il faudrait qu'il en sorte.

On voit comment l'église et et les nobles seigneurs
Remplaçant le plaisir par une ignoble peur
Du sexe ont détourné trouvères et chevaliers
Pour garder le pouvoir sur tous ces opprimés.
S'ils faisaient plus l'amour, ne feraient plus la guerre
Et les puissants seigneurs n'étendraient plus leurs terres
Tireli, tirela, soteli, sotela,
S'ils faisaient plus l'amour, ne feraient plus la guerre.

Ci finit ma chanson sur une note triste.
Mais avant de partir et de quitter la piste,
Je veux te témoigner en gage d'amité
D'un très simple conseil de grande utilité:
Si une jolie blonde ou une jolie brune
Veut t'emmener au bois pour te montrer la lune,
Tireli, tirela, soteli, sotela
Un bon coup dans les bois vaut toutes les fortunes.

Tireli, tirela, soteli, sotela
Un bon coup dans les bois vaut toutes les fortunes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          197
Nolita40
  19 janvier 2018
Magnifique roman d'aventures et de chevalerie!
La liste des 27 chapitres en donne un bon aperçu :
La maison des Loring
Comment le diable s'en vint à Waverley
Le cheval jaune de Crooksburry
Comment le porte-contraitne s'en vint au manoir de Tilford
Comment Nigel fut jugé par l'abbé de Waverley
Lady Ermyntrude ouvre le coffre de fer
Comment s'en fut faire ses emplettes à Guildford
Comment le roi chassa au faucon dans la bruyère de Crooksburry
Comment Nigel tint le pont de Tilford
Comment le roi accueillit son sénéchal de Calais
Dans le château de Dupplin
Comment Nigel combattit l'infirme de Shalford
Comment les deux compagnons cheminèrent sur la vieille route
Comment Nigel chassa le Furet Rouge
Comment le Furet Rouge arriva à Cosford
Comment la cour du roi festoya dans le château de Calais
Les Espagnols sur mer
Comment Black Simon se fit payer son gage par le roi de Sercq
Comment un écuyer d'Angleterre rencontra un écuyer de France
Comment les Anglais attaquèrent le château de la Brohinière
Comment le second messager s'en fut à Cosford
Comment Robert de Beaumanoir s'en vint à Plöermel
Comment trente hommes de Jocelyn rencontrèrent trente hommes de Plöermel
Comment Nigel fut rappelé auprès de son maître
Comment le roi de France tint conseil à Maupertuis
Comment Nigel accomplit son troisième exploit
Comment le troisième messager s'en vint à Cosford.
Et je me suis régalée. A faire suivre (ou précéder, comme on veut) de la Compagnie Blanche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
jpatou
  18 juillet 2013
Ou l'on suit les aventures de Sir Nigel, de ses débuts tout jeune homme dans son domaine rêvant de gloire à l'image de ses ancêtres jusqu'à la bataille finale du livre le voyant faire prisonnier le roi de France et obtenant ainsi son titre de noblesse ainsi que la main de sa promise.
Ce livre raconte donc l'épopée de John Nigel Héros de A. Conan Doyle, héros méconnu car pris dans l'ombre du célèbre détective. On y suit ses aventures racontées par chapitre, ou les valeurs chevaleresques, sont je pense bien rendu , et ou mourir en héros était le rêve de tous nobles de l'époque. Ce livre écrit quinze ans avant la Compagnie Blanche précède celui-ci dans la chronologie car il raconte la jeunesse de Nigel .
Roman haletant et divertissant par les aventures et l' esprit retranscrit d'une époque.
Commenter  J’apprécie          20
lehibook
  15 juin 2019
Oyez , oyez , manants et néanmoins lecteurs , voici la très exemplaire histoire de Sir Nigel Loring ! Roman d'apprentissage , roman d'aventures au Moyen âge plein de verve et d'humour, il était le préféré de son auteur . L'ambiance est celle des films de chevaliers comme "les chevaliers de la Table Ronde" de Richard Thorpe. Ne cherchez pas le réalisme historique mais le plaisir de la lecture ! Attention les français sont les méchants ,guerre de cent ans oblige!
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
BDGest   19 mars 2019
Le preu du Pont de Tilford est un parchemin séduisant qui pourrait bien ravir bon nombre de chevaliers de la caste du lectorat !
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Nostradamus27Nostradamus27   15 mars 2019
The disposition of Tunstall was shy, as well as studious; and, though perfectly civil and obliging, he never seemed to feel himself in his place while he went through the duties of the shop. He was tall and handsome, with fair hair, and well-formed limbs, good features, well-opened light-blue eyes, a straight Grecian nose, and a countenance which expressed both good-humour and intelligence, but qualified by a gravity unsuitable to his years, and which almost amounted to dejection.

He lived on the best of terms with his companion, and readily stood by him whenever he was engaged in any of the frequent skirmishes, which, as we have already observed, often disturbed the city of London about this period.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Nolita40Nolita40   19 janvier 2018
En ces temps si simples, un miracle et un mystère étaient chose naturelle. L'homme s'avançait dans la crainte et la solennité, avec le ciel au-dessus de la tête et l'enfer sous les pieds. On voyait la main de Dieu partout : dans l'arc-en-ciel et la comète, dans le tonnerre et le vent. Et le diable, lui aussi, ravageait ouvertement le monde : il se dissimulait derrière les haies dans l'obscurité ; il riait aux éclats durant la nuit ; il saisissait dans ses serres le pécheur mourant, fondait sur l'enfant non baptisé et tordait les membres de l'épileptique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zaphodzaphod   11 septembre 2014
In those simple times there was a great wonder and mystery in life. Man walked in fear and solemnity, with Heaven very close above his head, and Hell below his very feet.
Commenter  J’apprécie          60
zaphodzaphod   15 septembre 2014
so they were glad to clear their throats with a glass of beer at the ale-stake in the village, where the fair alewife gave Nigel a cold farewell because he had no attentions for her, and Aylward a box on the ear because he had too many.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Arthur Conan Doyle (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Conan Doyle
Les 15 et 16 juin 2019 auront lieu la 11ème édition du salon international du livre de poche Place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés organisée par la librairie La Griffe Noire et la ville. Le libraire Jean-Edgar Casel vous présente quelques informations de l'édition 2019...
Dragon noir de Frédérick Rapilly aux éditions Critic https://www.lagriffenoire.com/125490-meilleures-ventes-polar-dragon-noir.html
Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack l'Eventreur de Bob Garcia aux éditions du Rocher https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1004864&id_rubrique=1
L'Affaire Mina Marten - Sherlock Holmes contre Conan Doyle de Bob Garcia aux éditions La Mécanique Générale https://www.lagriffenoire.com/?fond=recherche
Le prieuré de Crest de Sandrine Destombes aux éditions Hugo Roman https://www.lagriffenoire.com/143667-nouveautes-polar-le-prieure-de-crest.html
Le Tricycle rouge de Vincent Hauuy aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=109165&id_rubrique=363
ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : guerre de cent ansVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le chien des Baskerville

Au cours de quel siècle ce roman a-t-il été publié ?

17ème
19ème
20ème

10 questions
409 lecteurs ont répondu
Thème : Le chien des Baskerville de Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre