AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1409935353
Éditeur : Dodo Press (16/10/2008)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Thérèse Raynol fait vœu d'offrir sa vie en échange de la conversion de son fiancé au catholicisme. Elle meurt le jour même de la signature du contrat de mariage, sûre d'être exaucée.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Gwen21
  12 février 2019
De ce bref roman qui exalte l'amour à travers le prisme de la foi et du mysticisme, je n'ai été sensible qu'à la première partie quand l'auteure, d'une plume sensible et poétique, s'attache à décrire son cher Canada et les rives du fleuve Saint-Laurent.
La seconde partie où l'auteure décrit de quelle façon sa jeune héroïne, Thérèse, obtient par persuasion et sacrifice la conversion de son fiancé Francis au catholicisme et qui, pour ce faire, développe une narration empreinte de drame et de mysticisme, m'a laissée de glace car bien que moi-même croyante et pratiquante, je suis imperméable à l'ostentation et à la frénésie dans la pratique religieuse.
Même si "Un amour vrai" apporte un éclairage intéressant sur la ferveur et le mode de penser d'une société en particulier, le ton extatique de Thérèse et l'attitude non moins exaltée du prosélyte Francis donne une patine surannée à cette littérature plus tellement crédible aujourd'hui.

Challenge XIXème siècle 2019
Challenge des 50 Objets 2018 / 2019
Challenge MULTI-DÉFIS 2019
Challenge PLUMES FÉMININES 2019
Challenge Globe-trotter 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Cricri124
  19 mars 2016
Cette nouvelle (écrite en 1878) est un hymne à l'amour et à la foi. Cela peut paraitre merveilleux de prime abord. Personnellement, je trouve effrayant cette dévotion à une foi, quelle qu'elle soit, quand elle se fait au détriment de la vraie vie! Et c'est le cas.
En soi, l'histoire est belle: c'est celle d'un amour entre une jeune femme, fervente catholique, et d'un jeune homme, protestant. Mais cet amour est évidemment contrarié par l'antagonisme de leurs religions respectives. N'oublions pas que les guerres de religions sont, au moment de l'histoire, omniprésentes dans tous les esprits.
Elle, ne peut concevoir d'aimer un homme qui ne soit pas catholique, comme elle. Malgré tout, elle ne peut s'empêcher de l'aimer. A tel point qu'elle finit par faire voeu d'offrir sa vie en échange de sa conversion. Et lui, malgré tout l'amour qu'il éprouve pour elle, hésite à abandonner sa religion.
Jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Qui peut dire si l'amour vrai est celui qui unit ces deux jeunes gens, ou celui qui les unit à Dieu? Un ménage à 3 n'est jamais de bon augure. Et d'ailleurs, il commence et s'achève dans la mort. Au nom de quoi celui qui vit, souffre, peut être à ses cotés, a-t-il moins de droits et d'importance qu'un dieu hypothétique ?
Pourtant, Il faudra sa mort pour qu'il se convertisse enfin au catholicisme, fermement persuadé qu'ils se retrouveront dans l'éternité. C'est son voeu le plus cher, et son but suprême: la retrouver, d'une manière ou d'une autre. Mais cette abnégation, proche de l'extrémisme, dans laquelle il se plonge et s'enferme pour atteindre son objectif, est, à mes yeux, terrifiante.
Vraiment, ce livre explore une partie de ce que je rejette dans la religion, à savoir la fermeture d'esprit et l'extrémisme. Je pense que c'est la raison pour laquelle je l'ai tant apprécié. Malgré, dirons nous, l'évolution naturelle, ou temporelle, des moeurs.
Malgré tout, avec le recul, je ne peux m'empêcher de penser qu'Il s'enferme dans la foi, comme d'autres s'enfermeraient dans la culpabilité.
Qui a tort, qui a raison…je ne sais pas. Une relecture s'impose pour en décider. Mais, ce livre, en dépit de son apparente désuétude, a eu étonnamment le mérite de m'interpeler. A vous de voir s'il en de même pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
GODINHO
  10 juin 2015
Petit livre d'une cinquantaine de pages, d'une écriture fluide, ne m'a pas touché comme je pouvais le penser
Ce court roman de Laure Conan est construit entre le littéraire et le religieux.
Roman destiné à la faveur des croyants et incitation à reconversion.
En résumé Thérèse Raynol fait le voeu de donner sa vie en échange de la reconversion de son fiancé au catholicisme . Elle meure le jour de la signature du contrat de mariage......!
Ce " vrai amour " serait bien l'histoire de Marie-Louise-Félicité dite Laure Conan avec Pierre-Alexis Arpenteur de mètier, puis devient Dèputé.....les amoureux rompent.... Et là Félicité à une révélation mystique .... Ne se remettant jamais de l'échec de son idylle avec Pierre-Alexis.....
" Un vrai roman "
Commenter  J’apprécie          40
bilodoh
  08 octobre 2013
Dans ce petit volume d'une cinquantaine de pages, la prose fluide de Laure Conan décrit avec beaucoup de charme et de justesse, les paysages grandioses de Charlevoix, les premiers émois amoureux de son héroïne, ainsi que les tourments d'un couple aux convictions religieuses divergentes. Par la suite, la romance devient drame : la fiancée offre sa vie pour convertir son amoureux et meurt la joie au coeur!

Publié en 1897, à une époque de grande dévotion religieuse, il semble que Laure Conan pallie l'absence de « saintes » locales par son héroïne vertueuse.

À moins de partager la ferveur sacrée du 19e siècle, on parcourt le texte avec plaisir pour sa valeur historique et sociologique.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   12 février 2019
J’avais pour M. Douglas une parfaite estime, et pourtant je voyais arriver le jour du mariage avec une tristesse profonde, car j’aimais Thérèse avec la plus grande tendresse, et la seule pensée de m’en séparer m’était bien amère. La lecture du contrat, ces dispositions en faveur de celui des époux qui survivrait à l’autre me firent une impression pénible, et pendant qu’on me félicitait sur ce brillant mariage, j’avais grand’peine à contenir mes larmes. Pourquoi faut-il que la mort se mêle à tout dans la vie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cricri124Cricri124   19 mars 2016
Dans le monde on plaint ceux qui tombent du faîte des honneurs, des grandeurs. Mais la grande infortune, c’est de tomber des hauteurs de l’amour
Commenter  J’apprécie          40
Cricri124Cricri124   19 mars 2016
L'amour fait comprendre le ciel mais ce beau coucher de soleil me rappelle que la vie passe
Commenter  J’apprécie          50
ChichililiChichilili   15 août 2013
L'admiration élève l'âme et satisfait un des plus doux besoins du coeur...
Commenter  J’apprécie          20
Video de Laure Conan (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Conan
Laure Conan — Un Amour vrai
autres livres classés : religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1168 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre