AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070453108
256 pages
Éditeur : Gallimard (13/03/2014)

Note moyenne : 2.86/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Raymond Vauban qui exerce son métier de détective sous le nom de jack Teddyson ( çà sonne mieux, non ? ) enquête sur le meurtre Sésostris Ferdinand, un gros entrepreneur de Fort-de-France, retrouvé mort et castré. La belle dominicaine avec qui il fretinfretaillait a, bien entendu, disparu. Or la vie privée sur une île
comme la Martinique, ça n'existe pas : tout le monde sait qui est qui et qui fait quoi ! Jack à bientôt plus de piste qu'il ne peut en suivre :... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Noctenbule
  15 juin 2014
Le soleil cogne, la mer n'est pas loin mais la tranquillité ne règne pas vraiment. Surtout lorsque la femme Sésostris Ferdinand va prendre contact avec le seul détective de l'île de la Martinique pour découvrir le meurtrier. Un défi que va relever Raymond Vauban dit Jack Teddysson.
Raymond s'occupe plus souvent d'affaire de tromperie, de vol ou de non-paiement de factures. La recherche d'un meurtrier ne lui fait pas peur surtout qu'il a cruellement besoin d'argent et que la femme du défunt est très jolie. Mais il ne sait pas dans quel bourbier, il va mettre le nez. Car le Sésostris Ferdinand n'est pas l'homme riche et puissant qu'il paraît être. Il fréquentait les prostitués, jouait au poker et perdait des sommes astronomiques. En plus, on rajoute des intrigues politiques et des enjeux de pouvoir et là on à la totale. Il creuse le sujet et essaie de trouver toutes les possibilités de meurtriers possible. Bin entendu, il a du mettre le doigt où il ne faut pas puisqu'il par deux fois il échappe à la mort de justesse. Aidé de ces amis, qu'ils soient policier, musicien, prostitué ou amoureuse, il va tout mettre en oeuvre pour comprendre. Malgré lui, l'affaire va pouvoir être résolue et justice sera faîtes.
Raphaël Confiant mets tous les ingrédients du policier avec un détective moyen, feignant et tranquille, une affaire compliquée, des implications politiques, des réseaux de jeux clandestins, de la religion, du sexe et de l'amour. L'auteur rajoute en toile de fond son pays, la Martinique, avec le créole, l'immigration, le métissage, un passé douloureux toujours présent... L'immersion se fait tout de suite et très bien. D'ailleurs, pour ne pas être perdu les mots locaux sont traduits en fin d'ouvrage. J'avoue adoré l'expression Radio-bois-patate pour parler du téléphone arabe.
Un roman policier bien sympathique avec une écriture dynamique et imagée. J'entendais les gens parlés avec leur accent, la lenteur en français, en créoles et même en espagnol. Il est bon de voyager pour suivre un nouveau détective privée vers les îles assez peu connues. Alors si vous avez envie d'une enquête sur le terrain et de soleil, allez rencontrer M. Vauban.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
titiseb77
  11 août 2019
Je découvre cet auteur avec ce livre, et sans que celui-ci soit un coup de coeur, j'ai passé un bon moment de lecture.
Nous suivons Raymond Vauban qui a fait des études de droit et dont les parents rêvent voir arborer la tenue d'avocat, mais celui-ci le métier de détective privé, ça rapporte pas grand chose, surtout en Martinique où il ne se passe pas grand chose, mais au moins, il vit sa vie comme il l'entend.
Un jour, la veuve d'un grand industrielle de l'île lui propose une grosse somme d'argent pour enquêter sur le meurtre de son mari, retrouvé mort chez une prostituée et avec les parties génitales en moins.
L'enquête va le mener vers différentes pistes, jeux d'argent, prostitution, politique...
En dehors du fait que quelques fois l'histoire part un peu dans tous les sens, j'ai aimé me balader en Martinique (que je n'ai jamais visitée), apprendre quelques coutumes de là-bas et quelques expressions, quelques fois assez rigolotes.
Ce ne sera pas un livre que je retiendrai mais j'ai apprécié ce moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
miloupio
  08 juin 2014
Ce roman emmène le lecteur sur l'île de la Martinique, carrefour de différentes cultures. Ne cherchez pas les palmiers, les plages de sables fin, la vie paradisiaque… L'auteur nous plonge dans la réalité de la société martiniquaise. Une société où vivent côte à côte différentes cultures, qui parfois ne s'entendent pas très bien.
En effet, la Martinique, comme d'autres îles françaises, a un passé douloureux avec la colonisation, mais surtout l'esclavage. S'y côtoient les anciens esclaves, les propriétaires terriens (qui ont souvent gardé leur pouvoir sur la population malgré la fin de l'esclavage), les métisses… C'est donc une société où le passé est omniprésent. En tant que touriste, vous ne vous en rendez pas immédiatement compte. Ce fût mon cas, mais lorsque vous discutez avec des personnes qui y ont vécu, les rivalités émergent. Or, dans ce roman, Raphaël Confiant parvient à nous faire ressentir toute cette complexité et ce passé si douloureux.
C'est à travers les enquêtes d'un détective privé, pas très doué, que l'on découvre cette île. Habituellement, le personnage principal est souvent très droit voir irréprochable. Ici, c'est tout le contraire ! C'est un homme qui a ses vices (les femmes) qui parle franchement et qui est doté d'un certain humour. Il est à la fois cultivé et très nature. L'auteur a su créer un personnage totalement crédible.
Il nous immerge dans la culture créole. Mais pas de description. En réalité, on a l'impression que M. Vauban s'adresse à nous directement. On s'imagine aisément sur une terrasse ou encore bien installé dans un canapé à discuter. le créole s'invite parfois dans les conversations, mais heureusement pour nous pauvre métropolitains ne pratiquant pas cette langue, les phrases sont traduites. de même, on retrouve en fin de livre un lexique pour nous aider à comprendre les différentes expressions telles que béké.
Pour conclure, c'est un roman sympathique qui vous fera passer un bon moment, tout apprenant plus de choses sur cette île des Caraïbes.
Lien : http://wp.me/p3uBku-g8
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ramettes
  27 mars 2015
J'ai été conquise par cette enquête très exotique. Raphaël Confiant manie le créole et un français des caraïbe de manière magistrale, cela donne de savoureuses répliques. Un petit glossaire est inclus en fin de volume et des traductions en notes bas de page pour les dialogues en créole.
Les personnages haut en couleur (dans tous les sens du terme) forment une micro société très représentative du reste de l'île. Nous retrouvons en même temps les problèmes très contemporains de ces DOM : métissage, passé colonial (dont esclavagisme), ainsi que les nouveaux émigrants, drogue, alcool, prostitution, trafics en tout genre et corruption. le détective Martiniquais philosophe à ses heures se retrouve perdu dans ce théâtre de marionnettes. J'ai adoré les citations littéraires et philosophiques, ainsi que les réparties de l'oncle Milo.
Nous retrouvons des personnages incontournables de la société antillaise : le béké, le mulâtre, le métro (souvent fonctionnaire), le politicien, le chinois (commerce), le musicien (mais pas le conteur), le prêtre vaudou, cela donne une galerie de portrait très amusante.
Les femmes ne sont pas en reste : religieuses, superstitieuses, exigeantes, exubérantes, séductrices, possessives, manipulatrices ce sont elles qui mènent la danse.
J'aime beaucoup le choix des prénoms qui rajoutent une note exotique.
En plus du créole et des formulations très imagées qui font sourire, nous avons aussi le cheminement très oral des pensées du détective qui n'a pas de chance. Il nous raconte son enquête et puis tout à coup il part sur une digression qui n'aboutis pas « je vous raconterai la suite plus tard » et hop on revient sur l'enquête principale. Cela peut en dérouter certains. Il laisse le lecteur dans l'attente de la fin, puis les enquêtes s'entremêlent avec sa vie privée. Nous avons droit à tous ses déboires professionnels, sentimentaux et financiers…
Lien : http://ramettes.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
la_chevre_grise
  22 juillet 2014
Voici un petit policier sans prétention mais qui vous fera passer un bon moment de détente pour les vacances d'été qui arrivent bientôt. L'action se situe en Martinique et c'est à une plongée dans sa société que nous convie Raphaël Confiant. le lecteur est confronté à la mixité de l'île qui en fait à la fois toute sa richesse et toute sa complexité : entre le rapport à la lointaine France métropole, les îles alentours qui ont une grande influence culturelle, qu'elles soient françaises comme la Guadeloupe ou pas comme Saint Domingue, Sainte Lucie, la République dominicaine... Tout cela donne une histoire riche, un passé avec lequel il faut composer, et des ambitions très spécifiques.
Raymond Vauban alias Jack Teddyson campe un détective pas très doué mais très attachant, philosophe à ses heures perdues. Il cherche à dénouer les fils d'un meurtre dans lequel se mélangent des rites vaudou, une loterie haïtienne, des aspirations électorales, de la prostitution... en bel imbroglio. Les personnages sont tous riches en couleur et trainent une sorte de nonchalance, de laisser-aller. Les quelques phrases en créole, heureusement traduites en bas de page, et les expressions locales font sourire et ensoleillent l'écriture qui pourrait sans cela paraître parfois un peu vulgaire.
L'enquête en elle-même n'est pas exceptionnelle. L'histoire tient davantage par la situation en Martinique que par les rebondissements. Jack Teddyson investigue tour à tour toutes les pistes possibles et puis c'est tout. La fin est précipitée et pas forcément très claire. Pas du grand policier donc, mais une lecture agréable tout de même.
Lien : http://nourrituresentoutgenr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NoctenbuleNoctenbule   15 juin 2014
Je m'appelle Jack Teddyson. Mon nom ne vous dira rien vu qu'il est faux. Enfin, je veux dire que c'est celui qui figure sur ma carte de visite et sur la plaque de mon bureau, au quartier Bas-Calvaire, en la bonne ville de de Fort-de-France, French West-Indies. En réalité, je suis tout simplement Raymond Vauban quoique ni moi ni aucun de mes ancêtre n'ayons jamais construit la moindre fortification.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Raphaël Confiant (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raphaël Confiant
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Ma Chérie de Laurence Peyrin aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1042129-divers-litterature-ma-cherie.html • Les Jours brûlants de Laurence Peyrin aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/1041724-divers-litterature-les-jours-brulants.html • le flambeur de la Caspienne de Jean-Christophe Rufin aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1044488-nouveautes-polar-le-flambeur-de-la-caspienne.html • Les énigmes d'Aurel le Consul, I : le suspendu de Conakry: Les énigmes d'Aurel le Consul aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1010934-nouveautes-polar-les-enigmes-d-aurel-le-consul--i---le-suspe.html • Grand café Martinique de Raphaël Confiant aux éditions Mercure de France https://www.lagriffenoire.com/1029530-divers-litterature-grand-cafe-martinique.html • le Cheval rouge de Eugenio Corti et Françoise Lantieri aux éditions Noir sur Blanc https://www.lagriffenoire.com/1033025-romans-historiques-le-cheval-rouge.html • L'Immeuble Yacoubian de Alaa El Aswany et Gilles Gauthier aux éditions Actes Sud https://www.lagriffenoire.com/23382-poche-l-immeuble-yacoubian.html • J'ai couru vers le nil de Alaa El Aswany et Gilles Gauthier aux éditions Actes Sud https://www.lagriffenoire.com/123188-divers-litterature-jai-couru-vers-le-nil.html • le Syndrome de la dictature de Alaa El Aswany et Gilles Gauthier aux éditions Actes Sud https://www.lagriffenoire.com/1045266-divers-litterature-le-syndrome-de-la-dictature.html • Noces / l'eté de Albert Camus aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19677-poche-noces-----l-ete.html • le premier homme de Albert Camus, Sébastien Pouderoux aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19200-poche-le-premier-homme.html • Vie et mort de l'homme qui tua John F. Kennedy de Anne-James Chaton aux éditions POL https://www.lagriffenoire.com/1036535-divers-litterature-vie-et-mort-de-l-homme-qui-tua-john-f-kenn.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #edi
+ Lire la suite
autres livres classés : créolitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1910 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre