AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368327401
Éditeur : Nombre7 Editions (18/06/2019)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Au cours de ce récit, Folco a de huit à douze ans. Enfant sensible, affuté, mélancolique et marrant, il pose un regard poétique sur le monde qui l’entoure. Entre Petite Camargue et Provence, il nous invite dans une déambulation ponctuée de vergers et de mas, de grillons et de cigales, de gelées blanches et de mistral, à apprivoiser les effluves des chevaux et celles des chiens mouillés, à faire corps avec les fortes chaleurs ou les toniques pluies d’hiver. Dans une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Christianauguste
  15 juillet 2019
C'est avec beaucoup de plaisir et un brin de nostalgie que j'ai lu ce roman aux entrées multiples.
Ode à la famille, ode au Sud - Petite Camargue et Provence - d'une France en noir et blanc à travers l'éveil des cinq sens du jeune Folco.
Épris de poésie Folco observe les 4 saisons et nous fait partager des plaisirs simples : Un printemps jonquilles et épaules dorées, un été fournaise et arbres fruitiers, un automne en demi-teinte et un hiver qui pourrait mieux faire.
Il ne s'agit pas de l'évocation d'un paradis perdu car au loin l'Algerie et ses conscrits, les discussions et tensions politiques entre adultes et pour Folco l'internat, son dortoir et son parloir..
...Juste un cheminement à hauteur d'enfant qui nous enchante et nous rappelle nos premiers émois...
Commenter  J’apprécie          20
MartineRossignol
  09 septembre 2019
Ce roman m'a donné envie de dévorer des pêches en marchant dans les champs, a fait remonter à ma mémoire la sensation de chaleur des étés au milieu des vignes, le souvenir des cours de fermes où les chiens font la sieste à même la terre brûlante....J'ai ri en imaginant tel personnage "maigre comme un manche à balai" ou "chauve comme un galet du Vidourle"....J'ai tremblé d'émotion en pénétrant dans le bureau de M. Sidobre, je me suis enivrée de l'odeur de la luzerne sèche. Boudi ! Quel voyage ! Merci Alex !
Commenter  J’apprécie          30
mireillenayraval
  15 juillet 2019
Un vrai REGAL,!!!!!!!
FOLCO nous fait revivre nos souvenirs d'enfance et comme me dit une amie met en éveil nos 5 sens!
J'ai adoré la richesse du vocabulaire, le choix de certains mots que l'auteur s'excuse presque d'employer, le style!!!
On partage les émotions de FOLCO qui réveillent en nous le souvenir des odeurs, des bruits et des sentiments de notre enfance
On reconnait bien ce FOLCO!!!
Merci pour ce merveilleux moment
Commenter  J’apprécie          30
DANIELERAGA
  23 juillet 2019
CHAUD, TRES CHAUD CET ETE ??
Rien de mieux : un éventail de nostalgie, émotions, sourires et fous-rires!
Mais encore :
F arandole des mots et expressions
O deurs d'antan
L angage
C ouleurs du Sud
O dyssée
Aucune hésitation plongez vous dans l'univers rafraîchissant de FOLCO, sourire aux lèvres et étincelles dans les yeux garantis
Sans oublier la finesse du style de l'auteur
Un petit bijou, à lire et relire en attendant le prochain!
Commenter  J’apprécie          20
BLaurent
  13 octobre 2019
L'ouvrage d'un amoureux de la langue française et de son Sud natal. Des personnages attachants, une plongée dans un passé proche (les années 1950-60) qui semble, déjà, si lointain, une évocation qui résonne comme un (r)appel à ne pas passer à côté des choses simples et, pourtant, essentielles de l'existence.
Une suite est annoncée : je gage qu'elle m'apportera le même plaisir que celui que j'ai eu en lisant ce 1er livre de l'auteur, Alex Conil.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BLaurentBLaurent   13 octobre 2019
J'aimerais un automne gris, un de ceux où la nature s'enfouie peu à peu, empreint de frissons, de nostalgie et de tristesse.
Un automne de Toussaint, de campagne engourdie, où la bruine jette un voile sur nos vies et nos journées (...).
J'aimerais un hiver de givre, de lumières glacées. Un vieil hiver piquant de l'aube au crépuscule (...). Un hiver cotonneux aux fumées s'évadant lentement par le haut et répandant comme bonne nouvelle l'odeur corsée des feux de bois (...). Un hiver blanc, aux Noëls adoucis par l'âtre rougeoyant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : nostalgieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
779 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre