AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : (01/06/2005)
5/5   1 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
claudeparis
  31 mai 2014
Ce qui caractérise Hans Memling, c'est la vie intérieure où il s'absorbe, une sensibilité quelque peu élégiaque, douce, aimable, jamais dramatique, qui nous touche énormément. Sa grande époque se situe autour de 1480 d'où datent, entre autres, le fantastique "retable du mariage mystique de Sainte Catherine" (à l'hôpital de Bruges) et plusieurs étonnants portraits, tels celui de "Sibylle Sambetha" et ceux du "Retable de Saint Christophe".
Memling, appelé "le grand éclectique", a introduit le sourire de l'anecdote dans une scène qui orne la "Châsse de Sainte Ursule" (également à l'hôpital de Bruges) dans laquelle le bourgeois satisfait semble s'exprimer avec un sentimentalisme de légende qui cache la brutalité de son époque. Il y a, semble-t-il plus de concentration dans le Retable de Saint Christophe où Memling a peint son plus beau portrait collectif.
Le musée du Louvre possède plusieurs tableaux de Memling dont un portrait de femmes âgées et surtout, celui qui a ma préférence "l'Ange tenant un rameau d'olivier".
A noter le regard lointain et pensif de tous ses personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
claudeparisclaudeparis   30 mai 2014
Allez au Musée un dimanche, vous trouverez, à un certain point de la galerie, le passage intercepté par la foule rassemblée devant un tableau, et tous les dimanches devant le même. Vous croyez que c'est un chef-d'œuvre; pas du tout: c'est une croûte de l'école allemande, représentant le Jugement dernier[Le Triptyque de Dantzig]. Le peuple aime à voir la grimace des damnés »
----- Stendhal -----
Commenter  J’apprécie          20
claudeparisclaudeparis   30 mai 2014
« Ses œuvres les plus fascinantes sont les portraits [...] qui unissent la manière de van Eyck à celle de Rogier, mais simplifient le naturalisme pictural du premier et relâchent la tension linéaire du second : des figures simples et pâles, souvent sur un fond de paysage vert et brunâtre, dans lesquelles le naturalisme de l'observation et la caractérisation spirituelle apparaissent comme de légères allusions qui n'altèrent en rien le recueillement silencieux et la douceur apparente du personnage. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claudeparisclaudeparis   30 mai 2014
Adulé par le XIXe siècle, puis injustement méprisé, Hans Memling est à l'honneur au musée de Bruges. Plus que dans ses trop suaves madones au sourire triste, c'est dans ce genre qu'il livre la quintessence de son art.
Commenter  J’apprécie          10

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ FINAL DÉFI BABELIO JUNIOR 2020-2021

109 rue des soupirs : Parmi les fantômes hantant la maison d'Eliott, quelle est la particularité de la jeune femme ?

Elle n'a pas de visage
Sa tête peut se détacher du corps
Elle est entièrement vêtue de noir
Elle n'a pas de bras

30 questions
25 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre