AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782702141557
396 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (02/05/2014)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.69/5 (sur 372 notes)
Résumé :
Retraite ou pas retraite ? L’inspecteur Harry Bosch s’interroge encore quand on le charge de deux dossiers… Le premier – le viol suivi du meurtre d’une jeune fille – remonte à 1989 et les tests ADN viennent de désigner le coupable : Clayton Pell… 8 ans au moment des faits ! Peu crédible, donc.
Dans le même temps, Bosch est appelé sur une scène de crime au Château Marmont, le célèbre hôtel de Los Angeles, où un homme est tombé du septième étage. Suicide, crim... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (74) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  24 juillet 2019
La carrière d'Harry Bosch touche à son inéluctable fin, même s'il retarde son départ à la retraite en sollicitant des dérogations d'activité. L'homme est fatigué mais pas blasé. Encore vaillant, il n'a pas renoncé à son credo moral, «Tout le monde compte, ou personne ne compte ». Affecté à l'unité des affaires non résolues, il éprouve toujours une satisfaction intense lorsqu'après des décennies d'impunité, incarnant une justice qui s'invite sans ne plus être attendue, il coince un tueur qui « croyait l'emporter au paradis ».

Dans ce roman, Michael Connelly est au sommet de sa forme. Il lance Harry, non pas sur une mais deux enquêtes. Alors qu'un cold case âgé de 20 ans se réchauffe brusquement avant de devenir brûlant grâce aux dernières avancées de la criminologie, Harry est également désigné d'office pour faire la lumière sur la mort douteuse de George Irving, retrouvé écrabouillé au pied d'un luxueux hôtel. Parce qu'il est le fils d'un ponte municipal, ex-flic reconverti dans la politique véreuse, l'affaire est sensible.

Ceux qui tombent est une synthèse de tout ce que représente Harry, l'incorruptibilité, le respect de la parole donnée, la foi en des valeurs parfois anachroniques dans un monde où les frontières sont de plus en plus poreuses, comme le prouve la mort de George, tenancier d'une officine d'influences, lobbyiste, combinard, collecteur de fonds occultes mis au service des ambitions politiques de Irvin Irving, son père, son unique client ou presque. Ceux qui tombent met aussi en scène un homme sensible à la détresse humaine, à la souffrance infligée aux enfants, et qui vingt ans après sa mort, veut rendre justice à Lily Price enlevée à l'amour de ses parents et proches, ainsi qu'aux autres victimes oubliées dans des dossiers désormais numérisés tandis que leurs tortionnaires « croient l'emporter au paradis ». Harry est tout cela et bien plus. Il veille sur Maddie, sa fille de 15 ans, et puis, enfin, il rencontre Hannah, qui fait vibrer son coeur mais ébranle ses convictions peu nuancées puisque psychologue, elle travaille sur la réinsertion de prédateurs sexuels. Une question très épineuse pour Harry ! Une relation qui s'annonce riche mais complexe. To be continued.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          600
Tostaky61
  15 février 2016
L'inspecteur Harry Bosch désormais aux Affaires non résolues se retrouve avec une nouvelle mission, on a retrouvé un ADN correspondant a un crime commis il y a une vingtaine d'année.
sauf que le coupable désigné... ne peut pas l'être...
Dans le même temps, le "meilleur" ennemi du policier , conseiller municipal influent, le désigne pour enquêter sur la mort suspecte de son fils. Suicide ou meurtre ?
Pressé de toutes parts, Bosh ne s'en laisse pas compter, et contre vents et marées, faisant fi des manoeuvres et autres magouilles politico-financières il mène de concert ces deux enquêtes dont l'une le mettra sur les traces d'un dangereux criminel.
Il y a une chose que je sais, quand je prend un Connelly, je ne le lâche plus et celui-ci n'a pas dérogé à la règle.
Je pense que nous sommes nombreux à avoir des écrivains "fil rouge", ceux qu'on aime à retrouver régulièrement, quand on a besoin de souffler.
Avec "Ceux qui tombent" Michael Connelly est à la hauteur de mon attente, j'ai retrouvé avec plaisir les personnages chers à l'auteur et une fois de plus passé un très bon moment .
Bon, je le reconnais, je ne suis pas objectif... Je suis fan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          431
traversay
  10 mai 2014
Bosch n'est plus très loin de la retraite et s'occuper d'affaires anciennes non résolues (Cold Cases) devrait lui permettre de consacrer davantage de temps à sa fille de 15 ans et, pourquoi pas, à sa propre vie sentimentale, en jachère depuis un bon moment. Pure vue de l'esprit, on s'en doute, son créateur, Michael Connelly, ne lui donnant pas une enquête, mais bien deux, à résoudre, dans son nouvel opus, Ceux qui tombent, à considérer d'ores et déjà comme l'un des meilleurs de son auteur. Et ce pour pas mal de raisons. le talent qu'il démontre, tout d'abord, pour passer d'une affaire à un autre, sans jamais perdre le fil, au gré de rebondissements subtilement agencés. Et puis, Connelly tire sur plusieurs cordes à la fois : le polar classique, avec un serial killer particulièrement terrifiant ; le thriller politique où la corruption et les trafics d'influence mènent le bal. Manipulé, Harry Bosch ? Ce n'est rien de le dire. Enfin, il y a le portrait intime de ce flic vieillissant, dont la vue et les réflexes baissent. Pas encore bon pour la casse, bien entendu, mais tout de même un brin abîmé. Et de plus en plus amer et désemparé dans une société où les coups bas sont plus nombreux que les tirs au révolver. A l'image de ses confrères scandinaves, le personnage de Bosch est de plus en plus attachant et ... misanthrope. Avec Ceux qui tombent, Connelly a réussi le coup presque parfait : des intrigues qui ont du répondant, un arrière-plan social très présent et une profondeur psychologique (philosophique ?) indéniable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Fortuna
  06 février 2016
L'inspecteur Harry Bosch et son associé Chu se voient confier une affaire classée datant de 1989, l'assassinat d'une jeune fille de 17 ans, Lily, par un délinquant sexuel, quand l'ordre leur est donné de se consacrer à une nouvelle enquête urgente. le fils d'un homme d'affaires et politique important de Los Angeles, George Irving, a sauté du 7ème étage d'un hôtel où il avait réservé une chambre, à quelques kilomètres de chez lui..
Meurtre ou suicide ? Les deux hypothèses semblent vraisemblables...
D'autre part, les résultats de l'ADN des traces de sang retrouvé sur le corps de la jeune fille conduisent à un homme, arrêté pour pédophilie, mais qui n'avait que 8 ans à l'époque. Mais si ce prédateur avait lui même été une victime ? Et si le charme d'Hannah, la psychiatre qui l'aide à se réinsérer, parvenait à modifier quelque peu le regard de Harry sur ces "monstres" ?
Harry va jongler entre ces deux affaires, défendant son indépendance devant les pressions politiques, s'interrogeant sur l'opportunité de poursuivre son activité professionnelle plutôt que de se consacrer à sa fille qui grandit un peu trop seule, tenté par une relation amoureuse, confronté à un serial killer qui a fait de sa vie un musée de l'horreur, s'interrogeant sur les responsabilités de l'adulte face à l'enfant...
Lu en anglais dans la collection Harrap's, yes you can, pas toujours évident à suivre mais au moins la satisfaction d'aller jusqu'au bout...ne serait-ce que pour connaître le dénouement.
Un bon polar qui mêle deux affaires très différentes mais qui au final se complètent subtilement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Kassuatheth
  13 novembre 2016
J'ai lu tellement de livres de Connelly que je dois aller voir mes critiques précédentes pour ne pas me répéter.
Toujours aux affaires non résolues, Harry Bosch doit trouver comment l'ADN d'un enfant de 8 ans s'est retrouvé sur le corps d'une victime de meurtre tout en enquêtant sur la mort d'un homme politique influent.
Il a obtenu une prolongation de sa pre-retraite de quelques années. Je soupçonne Connelly de vouloir prolonger la carrière de son héros fétiche jusqu'à ce que sa fille soit en âge d'entrer à l'academie de police.
Sa relation avec sa fille Maddie rendrait jaloux la majorité des papas qui qualifierait cette relation à l'eau de rose comme exagérée. Moi j'aime bien.
Il n'y a pas que cette relation qui rend le personnage attachant. Il y a aussi sa grandeur d'âme et sa probité. Connelly s'en prend à nouveau à cette corruption politique, qui, à ses yeux est aussi criminelle que ceux qu'il poursuit.
Son conflit avec Chu est aussi reliée à sa probité.
Ah! Si tous nos policiers et hommes politiques lui ressemblait... Ok, c'est de la fiction, mais de la fiction agréable à lire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300

critiques presse (5)
LaPresse   23 juillet 2014
En pleine possession de ses moyens, l'auteur entraîne son lecteur dans un polar haletant, en compagnie d'un des inspecteurs les plus célèbres du polar contemporain.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LesEchos   21 juillet 2014
« Ceux qui tombent » entre de plain-pied dans la légende de L.A. et s’affirme comme l’un des romans les plus aboutis de Connelly.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Bibliobs   15 juillet 2014
Du Connelly sur mesure: ça se lit comme du petit-lait (image audacieuse, j'en conviens) et c'est impossible à lâcher.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LeDevoir   15 juillet 2014
La fébrilité du récit séduit même si tout cela sent un peu la recette.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Chatelaine   02 juillet 2014
Le maître du roman policier américain renoue avec son personnage fétiche, Harry Bosch, pour une 18e enquête.
Lire la critique sur le site : Chatelaine
Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   20 juillet 2019
... il reconnut vite la trompette de Chet Baker. L'air de Night Bird montait du CD d'importation allemande. Bosch n'avait vu Baker jouer ce morceau qu'une seule fois, dans un club d'O Farrell Street à San Francisco en 1982. À ce moment-là, la beauté de cover-boy et l'attitude cool typique de la West Coast qu'il avait lui avaient déjà été ravis par la drogue et la vie, mais cela ne l'empêchait pas de jouer comme si sa trompette était une voix humaine au cœur de la nuit. Six ans plus tard, Chet Baker trouvait la mort en tombant d'une fenêtre d'hôtel à Amsterdam.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ladesiderienneladesiderienne   03 juin 2015
Le monde entier était peut-être passé au numérique, mais Harry Bosch n'avait pas suivi le mouvement. Il se débrouillait avec un téléphone et un ordinateur portables. Il écoutait de la musique sur un iPod et il lui arrivait de lire le journal sur celui de sa fille. Mais pour le "livre du meurtre", il était et resterait toujours attaché au plastique et au papier. Harry Bosch était un dinosaure. Peu importait que le service s'oriente vers l'archivage numérique et que le nouveau PAB ne comporte plus d'endroits où coller des étagères pour ranger les gros classeurs bleus qui constituent ce livre du meurtre. Bosch restait fidèle aux traditions surtout quand il pensait qu'elles aidaient à attraper des tueurs.
(...) On pouvait, bien sûr, le réduire à un dossier numérique et le ranger dans une clé USB, mais, Dieu sait pourquoi, pareille opération le lui rendait moins réel et plus caché, sans parler du manque de respect pour les morts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
namelessnameless   19 juillet 2019
- Vous aimez les sushis ?
- Euh, non, pas vraiment. Mais je pourrais essayer.
- Vous voulez dire que vous... vous n'avez jamais essayé ?
- Euh, disons que j'ai des problèmes avec le poisson cru.
Il ne voulait pas lui dire que cela avait à voir avec ce qu'il avait vécu au Vietnam. Avec le poisson pourri sur lequel ils tombaient dans les tunnels. Son odeur suffocante.
p. 227
Commenter  J’apprécie          230
ladesiderienneladesiderienne   06 juin 2015
- Harry, dit-elle, d'où vient le mal ?
Il rit et hocha la tête.
- Ce n'est pas de ça que parlent les gens quand ils essaient de se connaître. Pourquoi ce que j'en pense est-il si important ?
- Parce que ça l'est, point final. Que me répondez-vous ?
Il vit le sérieux dans ses yeux. Ça lui importait vraiment.
- Écoutez, tout ce que je peux vous dire, c'est que personne ne sait d'où il vient, d'accord ? Il est là, tout simplement, et responsable de tas de choses vraiment horribles. Et mon boulot, c'est de le trouver et de l'ôter de ce monde. Et pour ça, je n'ai pas besoin de savoir d'où il vient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ladesiderienneladesiderienne   04 juin 2015
Ils restèrent à l'intérieur à cause du froid, Bosch passant son bras autour des épaules de Maddie. Il savait que les autres filles de son âge ne se lançaient pas dans l'apprentissage des armes et du tir. Le soir venu, elles ne regardaient pas non plus leur père étudier des classeurs remplis de rapports d'autopsie et de photos de scènes de crime. Et elles ne restaient pas davantage seules à la maison tandis que, le flingue à le main, leur père allait traquer des tueurs. Les trois quarts des autres parents ne faisaient qu'élever les citoyens de demain, à savoir des médecins, des professeurs, des mères, des gens qui passeraient l'affaire familiale à leurs enfants. Bosch, lui, élevait une guerrière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Michael Connelly (48) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Connelly
“Confit de culture”, septième épisode ! Comme chaque semaine, le meilleur de la création culturelle en mode confiné. Aujourd'hui on fait le point sur la pandémie de Covid-19 avec l'épisode spécial de la très bonne série “En Bref” de Vox et Netflix, on rit beaucoup dans le même lit que Roman Frayssinet et ses potes, on prend les meilleurs conseils lectures dans “Cercle Polar”, on se déhanche sur les apéros Supersonic et on s'échauffe pour une bagarre de super-comédiennes menée par Zoë Bell.
LIENS “Le coronavirus, en bref” : Netflix explique les mécanismes de la pandémie https://www.telerama.fr/television/le-coronavirus,-en-bref-netflix-explique-les-mecanismes-de-la-pandemie,n6634108.php
Les délires de Roman Frayssinet et autres bons plans du Web https://www.telerama.fr/sortir/les-delires-de-roman-frayssinet,-un-concert-mythique-de-christophe-et-autres-bons-plans-du-web,n6631250.php
“Cercle polar” spécial confinement : les flics de Los Angeles sous l'oeil noir de Michael Connelly https://www.telerama.fr/livre/cercle-polar-special-confinement-les-flics-de-los-angeles-sous-loeil-noir-de-michael-connelly,n6630761.php
“Aperosonic”, les apéros du Supersonic https://www.telerama.fr/sortir/la-lecon-de-piano-de-chick-corea%2C-antoine-dagata-voit-rouge-et-autres-bons-plans-du-web%2Cn6633477.php
Le “Boss Bitch Fight Challenge” de Zoë Bell https://www.youtube.com/watch?v=dCO0DXAc0tk
RÉALISATION Pierrick Allain Jérémie Maire
TÉLÉRAMA - MAI 2020
+ Lire la suite
autres livres classés : los angelesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Michael CONNELLY : les titres avec Harry Bosch

Quand Harry se souvient des tunnels du Vietnam...

LE DEGOUT DE L'OEUF EN GELEE
LES EGOUTS DE SAÏGON
LES EGOUTS DE LOS ANGELES
LOS ANGELES ECHO

11 questions
255 lecteurs ont répondu
Thème : Michael ConnellyCréer un quiz sur ce livre
.. ..